AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505003068
Éditeur : Kana (29/08/2008)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Après avoir enfin accompli sa vengeance, Lady Snowblood a mis en scène son suicide afin de tourner définitivement la page sur son passé de tueuse. Elle enseigne dorénavant le paisible métier de professeur de gymnastique suédoise sous le nom de Yuki Kashima dans un lycée pour jeunes filles. Les mouvements politiques conservateurs qui agitent la société japonaise de l époque vont malheureusement forcer Yuki à reprendre les armes pour honorer la promesse qu elle a fait... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Bouvy
  11 avril 2017
Quatre années se sont écoulées depuis la fin du deuxième tome. Yuki est professeur de gymnastique dans un lycée pour jeune fille. Elle y enseigne une nouvelle matière, la gymnastique suédoise. Cette gymnastique devrait être meilleure pour le développement du corps des jeunes femmes japonaises que l'éducation nipponne traditionnelle. Or, le ministère des armées est réfractaire aux nouvelles méthodes d'éducations, surtout occidentales. Les milices tentent à tout prix, avec violence, d'empêcher le progrès. Son lycée agressé par la police militaire, Yuki fait front. C'est alors que l'un des soldats reconnaît Lady Snowblood. Elle et un groupe qualifié d'anarchiste, de terroriste par les réactionnaires, sont poursuivis par la police militaire. Yuki, qui voulait se racheter de sa vie passée, voit ses nouveaux amis assassinés et décide de reprendre le chemin de la vengeance…
Le deuxième tome, qui devait sans doute être l'ultime, se terminait sobrement sur une image de mer démontée, noire, avec l'ombrelle de Lady Snowblood qui flottait. Sans doute, même si l'idée attristait le lecteur, que l'accomplissement du destin de Yuki, la vengeance de sa mère accomplie, n'avait plus de raison d'être. Ce troisième tome fut édité plus tard, peut-être poussés par l'éditeur face au succès de ce manga, les auteurs ont remis le couvert. N'est-ce pas l'album de trop ? Celui qui pèche par son côté commerciale ? Certes, les dessins sont toujours aussi somptueux, que ce soient les combats, les attitudes des corps (surtout de celui de Yuki) et le scénario reste riche, historique et passionnant. Mais j'ai l'impression que Lady Snowblood devient trop parfaite, une sorte de Mary-Sue. Les combats, le nombre d'adversaire qu'elle affronte seule deviennent surréalistes. Les auteurs nous donnent le sentiment que seule la violence peut servir la justice. Une nouvelle raison de vengeance donne une nouvelle raison de vivre à Yuki mais donne t'elle une raison à ce dernier opus d'avoir été créé ? Je ne peux pas affirmer que je regrette d'avoir lu cet ultime épisode mais je trouve qu'il sort du rang et qu'il est décalé par rapport à l'histoire passionnante de Lady Snowblood. Je reste tout-de-même sous le charme de la série.
Pour conclure, ces deux derniers épisodes m'ont permis de tester la qualité de numérisation du site IZNEO, si ce n'est de légers décalages au milieu des dessins des doubles pages, je pense que la numérisation est meilleure que sur le format Kindle. Enfin, je doit encore la tester avec d'autres éditeurs, ayant remarqué que sur Kindle, les Éditions Dynamite et 12-21 sont exécrables alors qu'avec d'autres comme Glénat, elle est excellente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Under_The_Moon
  12 juin 2016
Un Epilogue à l'histoire de Lady Snowblood ?? Quelle drôle d'idée, mais une fois un triptyque commencé autant le finir.
Sans grande surprise c'est celui que j'ai le moins aimé des trois. Ce tome contient plusieurs planches sans dialogue. Certes avec le style "arrêt" sur image de Kazuo Kamimura cela peut donner de très belles choses, mais ici j'ai plus eu une impression de remplissage que d'émerveillement.
Il faut préciser quand même, pour faire justice à ses auteurs, que la seconde partie est bien plus travaillée au niveau du scénario et des dialogues que la première , notamment grâce aux références historiques. Autrement, les clichés avec la facilité à avoir recours à la vengeresse sans état d'âme au corps parfait, au bout d'un moment ça lasse sans vraie intrigue.
Même si la seconde partie rattrape très largement la première et qu'il reste les éléments qui font l'intérêt de cette série, en ce qui me concerne Lady Snowblood aurait pu s'arrêter au deuxième tome.
Commenter  J’apprécie          140
TelKines
  01 octobre 2017
Un dernier tome pour terminer l'aventure de notre justicière. Elle a terminé d'accomplir ses vengeances dans le précédent tome. Elle pourrait maintenant vivre une vie plus tranquille à faire ce qu'elle aime et à garder son épée rangée dans le fourreau de son parapluie. Mais (évidemment qu'il y a un mais)… l'auteur Kazuo Koike ne veut pas de cela.
Yuki va se retrouver forcer à combattre un groupe de conservateurs isolationnistes japonais ! Tout un groupe qui refuse de voir la culture nippone entachée par la culture barbare des occidentaux (américains et européens). Alors ce groupe assassine toute personne qui ose amener de nouvelles choses, dont la gym, ou un autre d'éducation pour les jeunes filles. Yuki, qui va voir une de ses collègues (elle est devenue prof de gym) se faire torturer et tuer, va décider de rempiler une dernière fois…
On y retrouve de la torture, des combats, du sang, de l'érotisme (oui quoi de mieux que de faire de la gym nue devant des adolescentes pour montrer son courage face à des bas du fronts, ou mieux encore de combattre nue des adversaires), choses classiques dans les aventures de notre héroïne. Les dessins sont toujours nets, les combats vifs, et Yuki toute mignonne et toujours un peu terrifiante.
L'histoire, d'un point de vue « historique », peut être intéressante mais je trouve que malgré tout, ça reste le tome de trop. Ce n'est pas qu'il n'est pas bien mais pour moi l'histoire de Yuki se finissait correctement dans le tome 2. Toute l'histoire de départ était réalisée. Cela permet tout de même à l'auteur de faire des remarques saignantes sur ce qu'était le Japon du début du XXè siècle. Et pour le coup, probablement de faire une petite critique de ce qu'était le Japon lors de l'écriture de ce manga*.
Après ces dires, je dois tout de même avouer que j'ai aimé lire ce tome et voir Yuki en action. Cet épilogue clôt assez bien le tout en se permettant de s'appuyer sur une histoire autre que de la vengeance pure, sur un contexte plus concret. Un peu d'ouverture d'esprit et de curiosité sur le monde ne fait pas de mal, à part pour ceux qui se sont retrouver à l'autre bout de la lame de Yuki.

*Après j'écris cela, mais étant un presque total ignare de l'histoire nippone, je m'avance peut-être de trop. Quoique vu ces jours-ci le conservatisme ambiant du Japon, ça peut toujours être d'actualité sur certains points…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gregor
  12 novembre 2011
Voici une mini-série brillante, peuplée de combats de sabre et teintée d'érotisme. Son héroïne concilie beauté et dureté. Elle met à jour sa vengeance avec virtuosité et sensualité. C'est ce à quoi elle s'emploie sans remords ni pitié. Que d'exigences dans ce graphisme raffiné, aussi désuet qu'envoûtant. Il donne envie d'écouter soi-même le douloureux passé de cette femme à la délicatesse écorchée. Préférant s'employer, au fil des pages, à venger sa mère. Elle mène la danse tout au long de cette histoire où le lecteur est face à une succession de morts. L'auteur exprime les rancoeurs et les obsessions d'une femme aussi effrayante que vertigineuse. C'est une fiction noire, abominable. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec le film Kill Bill.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
Under_The_MoonUnder_The_Moon   11 juin 2016
Avec sa victoire sur la Chine, le Japon a voulu s'élever au rang des puissances occidentales et il s'est lancé dans une véritable course à l'armement !
C'est le peuple qui a payé le prix fort de cette militarisation, il s'est retrouvé littéralement saigné à blanc. Les classes les plus pauvres sont maintenant dans une situation critique !
Si le Japon continue à glisser sur la pente de cette politique militariste, il n'est pas exclu qu'il cherche à envahir d'autres pays ! (...)
Mais pour qui ?! Pour quoi ?! Le peuple est plongé dans la misère la plus extrême ! Et si le Japon commençait à perdre des batailles, il se pourrait qu'on se dirige tout droit vers une grande guerre qui tournerait en une véritable boucherie ! Notre pays ne s'en relèverait pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TelKinesTelKines   26 août 2017
- Le militarisme et l'impérialisme sont l'aboutissement du capitalisme... Ils épuisent les forces vives du pays... C'est pourtant évident... Il vaudrait mieux fonder un état providence qui protégerait la vie du peuple et qui œuvrerait à l'amélioration de ses conditions de vie !
Commenter  J’apprécie          43
Under_The_MoonUnder_The_Moon   11 juin 2016
Les gens confondent trop souvent le sens esthétique et le qu'en-dira-t-on...
Commenter  J’apprécie          70
giloobzhgiloobzh   07 juin 2017
Rends toi et donne-nous les noms de tous tes complices!
Si tu collabores, tu auras la vie sauve!
Alors, Lady Snowblood?!
A quelqu'un qui comme moi, a choisi la voie de la vengeance, ce n'est même pas la peine de poser la question!
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Kazuo Koike (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kazuo Koike
Vidéo de Kazuo Koike
autres livres classés : vengeanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
666 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre