AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782754829793
152 pages
Futuropolis (12/01/2022)
3.88/5   20 notes
Résumé :
Venus d'Europe avec leurs familles, les deux adolescents Kees et Daatje voient leurs proches massacrés par les guides qui les accompagnaient à travers l'ouest sauvage. Les deux orphelins survivants n'ont plus pour eux qu'un chariot de la caravane, quelques vivres et un rocking chair, qu'ils vont devoir abandonner en route avant que leurs chemins se séparent.
Le fauteuil va alors passer de main en main : trappeur, indien, cowboy naïf, prostituée, commerçant d... >Voir plus
Que lire après Rocking chairVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Très bonne bande dessinée (roman graphique pour les bobos) qui raconte une jolie histoire somme toute universelle. Celle d'un amour.
Dessins assez peu figuratifs, crayonné soigné avec une patte bien spéciale, une foultitude de détails qui permettent de revenir sur chaque case avec délectation. Faux noir et blanc puisque c'est teinté très intelligemment, ambiance sépia du passé.
Le scénario est très bien construit, même s'il n'offre que peu de surprises, ce n'est pas l'intérêt de cette bande dessinée. C'est simplement une plongée dans l'Ouest Nord Américain, avec ses gagnants, ses perdants, ses colons... On devine plus ou moins le dénouement mais on y va au galop...
Commenter  J’apprécie          290
Ayant voyagé depuis d'Europe de l'est avec leurs familles, deux adolescents Kees et Daatje voient leurs proches massacrés par les guides peu scrupuleux qui les accompagnaient à travers l'ouest sauvage.
Les deux orphelins doivent abandonner chariots, bêtes ainsi que vivres et maigres richesses. Ils laissent sur place le rocking-chair finement ouvragé que la mère de Kees aimait tant, se promettant de le récupérer plus tard.
Mais dans la violence de la conquête de l'ouest de la fin du 19ième siècle, leurs chemins se séparent. le fauteuil à bascule, quant à lui, passe de main en main, traverse le Far-West parmi toutes les strates de la société d'alors. Les destins sont meurtris et le fauteuil abîmé, plusieurs fois réparé et finalement fracassé et abandonné. le hasard le fait revenir aux deux héros, irrémédiablement changés.
Le scénario de Jean-Philippe PEYRAUD offre un récit violent, cruel et tendre à la fois, mais aussi riche d'humour. L'auteur joue sur le rythme de la narration en proposant plusieurs passages sans texte qui permettent de souffler entre les scènes d'action.
L'illustrateur Alain KOKOR offre en regard, un dessin aux traits tour à tour puissants ou à peine esquissés, souvent en lavis monochrome et en usant de toute la palette des cadrages possibles. de la petite vignette à la pleine page, le lecteur est embarqué dans ses planches très réalistes qui surprennent jusqu'à la case finale.
La fin est originale et surprenante, à l'image de cet album atypique ! Les héros se séparent mais le personnage principal poursuit sa drôle de vie, symbole de la destinée…
Objet singulier et efficace à découvrir absolument !
Commenter  J’apprécie          10
Un coup de coeur cette bande dessinée qui à travers le périple d'un fauteuil à bascule raconte un pan de l'histoire des Etats-Unis, la conquête de l'Ouest. Espoir et vulnérabilité des familles migrantes originaires d'Europe qui confient leur destin à des "passeurs", emprise sur les territoires indiens, bourgs qui sortent de terre autour des mines d'or. Une histoire d'amour aussi qui dure par delà les années. le trait d'Alain Kokor, qui par son élan évoque les grandes plaines, les espaces immenses, qui par sa force dit la la violence et l'intransigeance des relations humaines mais aussi la douceur. Auquel s'ajoute un choix de couleurs qui traduit à merveille les passages du jour à la nuit, avec des planches dans les tons rose pale ocre, et celles dans les tons bleu-gris.
Commenter  J’apprécie          30
Une petite pépite que je ne regrette absolument pas d'avoir dénichée.
Un très bel album pour commencer, très belle finition et un dessin qui dessert l'histoire comme un gant.

Le pitch m'intriguait un peu, et je n'ai pas été déçu. L'héroïne de l'histoire est bien... une chaise !
En fait d'héroïne, je dirais plutôt le témoin de tribulations plus dramatiques que rocambolesques les unes que les autres.

Tantôt abandonnée, emmenée, entreposée, ou même emportée par les eaux et finalement échouée, elle continue de passer de main en main.

Une malédiction semble toutefois toucher celles et ceux qui s'aventurent à s'asseoir dessus, ils connaissent en effet une fin tragique.

Une très beau livre, et une histoire étonnante donc, que je vous recommande vivement !
Commenter  J’apprécie          30
J'ai beaucoup aimé cette lecture : un rocking chair prétexte a découvrir les pionniers dans l'ouest Américain, leurs rêves, leurs désillusions, leurs réussites.
Je l'ai emprunté un peu au hasard : il était sur l'étagère des nouveauté de la médiathèque. Je ne regrette pas.... et d'ailleurs il n'est pas exclu que je l'emprunte à nouveau
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Sceneario
03 janvier 2023
Beaucoup de justesse donc, tant dans l'écriture que graphiquement, l'accent est mis sur une approche très épurée, qui va à l'essentiel, tout en n'oubliant finalement rien.On est ainsi loin des grandes sagas de l'Ouest, des western flamboyants, dans le giron des cow-boys "burnés" qui sillonnent les sentiers, l'arme à la ceinture. Ici, il est surtout question de survie et de mémoire.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan
23 mars 2022
Comment ne pas adhérer à cette idée de fil rouge avec ce fauteuil qui va suivre parallèlement le trajet de nos deux jeunes rescapés ? Le scénariste Alain Kokor entraine le lecteur dans un road movie détonnant qui va souligner la rude vie des conquérants de l’ouest. Quand on ajoutera aux dialogues percutants de belles images singulièrement mises en scène par le dessinateur Jean-Philippe Peyraud, force est de constater que cet album apparait comme une belle réussite qui sort des sentiers battus du genre.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom
21 janvier 2022
Aucun personnage emblématique du western ne manque à cette chaîne pittoresque : trappeur, indien, cowboy, prostituée… que le dessin de Kokor saisit à la perfection, prenant ici ou là son temps, jouant ailleurs la carte de l’action. Très bel album également.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
- Nom de Dieu de merde !
- Kees, il ne faut pas jurer !
- Je jure si je veux, il n'y a plus personne pour me l'interdire, pas même Dieu !
Commenter  J’apprécie          130
J'adorais ma mère mais elle me trouvait empoté pour tout un tas de choses. C'est d'être assise dans son fauteuil qui t'oblige à penser comme elle ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Kokor (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Kokor
Alain Kokor - Rocking Chair
autres livres classés : conquête de l’ouestVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (63) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5257 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}