AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280971357X
Éditeur : Editions Philippe Picquier (23/08/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
J'ai fait un rêve.... Ainsi commence chacune de ces nouvelles rédigées par Sôseki et publiées dans le journal Asahi en 1908. Dix récits de frissons et de peur, de cauchemars et d'inventivité dans lesquels le bizarre le dispute au fantastique dans l'esprit de Lafcadio Hearn. Ellipses subtilement angoissantes et parfois comiques. Les dessins surgissent des noirs profonds comme depuis les ténèbres.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
le_Bison
  15 janvier 2019
J'ai fait un rêve. C'est peu dire. Si au moins, quelques geishas au kimono fleuri et à la senteur de jasmin venaient perturber mon sommeil, mais là, le rêve se transforme en cauchemar, images en noir et blanc, hallucinations éthérées. J'ai fait un rêve, chaque histoire commence de cette manière-ci. Une nuit, un rêve, dix jours de suite. Pouvoir de la lune. Sombre lune qui illumine la nuit de mille peurs, de profonde tristesse, de sombre solitude.
J'ai fait un rêve, et pourtant… j'aurais préféré l'oublier, ne pas se souvenir de ces cauchemars d'antan et de maintenant. En 1908, dans le journal Asahi, le grand écrivain Natsumé Sôseki proposa ces dix nouvelles, que l'illustratrice se proposa de transcrire en manga. le dessin, sobre et épuré, sombre et presque zen, a tout pour me plaire. Mais les nouvelles sont courtes, aussi éphémères que les pensées de bonheur qui se sabordent en plongeant du pont de ce bateau, dans une eau froide et noire, une chute dans le vide qui n'en finit plus, longue descente vers les abysses de la mort et du désespoir.
Dix nuits, dix cauchemars, ce n'est pas avec ce livre que je vais trouvé le sommeil, seul dans le froid de mon canapé, cheminée en fin de chaleur. Par contre, une certitude est née de cette lecture, et ce n'est pas qu'un rêve, l'écrivain Sôseki fait déjà partie de mes lectures au pays du soleil levant, et aussi de ma PAL. L'occasion est là, oublier ces cauchemars et sortir un nouveau roman de Natsumé. Et laisser mon esprit vagabonder dans ces rêves et ces nuits de pleine lune, bleuie par l'âme de l'être aimé.
Je regrette simplement de n'avoir pas mis en parallèle les nouvelles de Soseki avec les récits illustrés de Kondô mais les lois de l'édition et des droits d'auteur sont tels que le desiderata d'un lecteur lambda couvert de poils ne peut être tenu en considération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          523
Tempsdelecture
  15 janvier 2019
Je ne suis une lectrice habituelle ni de mangas, ni de littérature japonaise. Autant dire que j'ai été très désorientée par ces dix nouvelles adaptées. L'esthétique est très réussie, une couverture noire et blanche qui nous ramène au titre "dix nuits, dix rêves", qui nous met immédiatement dans cette atmosphère onirique, presque irréelle. Pas de couleurs donc, si ce n'est quelques touches de vert ancrées dans la chevelure de la jeune femme sur la couverture, comme pour rappeler la présence de la force et de l'âme de la nature, qui finit par prendre le pas sur l'homme dans certaines de ces nouvelles. La nature, liée à la noirceur de la nuit, vecteur d'angoisse qui envahit l'homme, ou l'eau finit par l'engloutir définitivement. Vecteur de mort, violente souvent. Peu de texte, mais les images réussissent à disséminer cette sensation de malaise, qui même si elle n'est pas forcément exprimée clairement, apparaît ici et là pour se transformer en angoisse. L'angoisse d'un homme qui en train de se donner la mort finit par regretter son geste.
Certes les nouvelles sont plutôt courtes, elles se lisent rapidement mais j'avoue avoir été désorientée pour certaines d'entres elles, peut-être est-ce le format manga. Je pense compléter ma lecture avec le recueil de nouvelles, car je pense être passée à côté de certaines choses. Néanmoins, s'il est vrai que j'ai été touchée par certaines nuits plus que d'autres, c'est un livre qui combine belles illustrations et texte, qui va m'amener à découvrir cet auteur japonais qu'est Natsume Sôseki.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Givry
  02 janvier 2019
Cette adaptation sous forme de manga du livre « Dix nuits dix rêves » de Natsume Sôseki désoriente le lecteur, à l'instar des rêves. Plus de notion de temps - un sculpteur du temps passé est admiré pendant son travail par des contemporains de Sôseki - ni de notion d'espace - un homme tombe d'une falaise mais ne chute jamais.
De très beaux dessins illustrent avec grâce ce qui peut sembler impossible à représenter.
Les rêves sont très courts, sans doute la durée de son souvenir. Est-ce que l'auteur a écrit ces rêves dans un but précis ? Pour une interprétation particulière ? Pourquoi avoir choisi ceux-ci ?
Il y a l'enfant, la femme mystérieuse, l'adulte qui cache des secrets qui ne sont jamais dévoilés, autant de figures qui laissent l'imagination vagabonder. Ces pages aiguisent notre propre perception puis nos propres rêveries. Les reprendre comme un jeu pour observer dans quelle direction elles peuvent nous conduire.
Le dessin épuré d'un Japon désuet permet à l'esprit de se laisser guider doucement.
Lien : http://objectif-livre.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (2)
BoDoi   21 décembre 2018
Pas toujours convainquant, ce n’est certainement pas le meilleur titre pour découvrir le talent d’adaptatrice de Yôko Kondô, mais les éditions Picquier ont certainement préféré commencer par celui-ci étant donné l’aura de Sôseki.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   22 août 2018
Quelques nouvelles se montrent prenantes (le suicidé qui, pendant sa chute, regrette son geste ou encore le décès de l’être aimé), d’autres banales (un dialogue avec un moine qui ne répond pas aux questions ou une visite chez le barbier), mais aucune n’est véritablement marquante. Il manque quelque chose dans cet album.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TempsdelectureTempsdelecture   15 janvier 2019
Mon gros bois de chauffage était réduit en copeaux et pas le moindre roi céleste enceint là-dedans.

J'eus alors un éclair de lucidité: le bois de notre époque ne risquait pas de contenir un roi céleste.

Ce qui expliquait pourquoi Unkei était toujours vivant de nos jours, en quelque sorte
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

La littérature japonaise

Quel est le titre du roman le plus connu de Banana Yoshimoto ?

Bedroom
Kitchen
Roof
Garden

10 questions
101 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre