AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266258968
240 pages
Éditeur : Pocket (19/05/2016)
  Existe en édition audio
3.23/5   457 notes
Résumé :
Mettre de l'ordre dans votre intérieur afin d'améliorer votre quotidien et changer littéralement votre vie : voilà de quoi il s'agit ! Vous êtes dubitatif ? Laissez-vous surprendre par la méthode de Marie Kondo qui a déjà séduit plus de 2,5 millions de lecteurs dans le monde.
Pourquoi un tel intérêt pour le rangement ? Parce que la vie commence seulement (véritablement) une fois que l'on a fait du tri. Dans cet essai pratique déjà best-seller, l'auteur nous e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (119) Voir plus Ajouter une critique
3,23

sur 457 notes

nameless
  12 mars 2015
En voilà une, Marie Kondo, qui a su sauter dans le train pourtant lancé à toute vitesse du minimalisme, de la décroissance, de la simplicité volontaire, de la consommation maîtrisée, en nous offrant “La Magie du rangement” sous-titré “la vie commence après avoir fait du tri”, qui revendique sur une pastille dorée incrustée dans sa couverture 2,3 millions d'exemplaires vendus (+ 1, le mien).

Si l'intention peut intéresser de plus en plus de lecteurs conscients que consommation insatiable ne rime pas nécessairement avec bonheur, la méthode qu'emploie cette jeune femme japonaise me laisse perplexe. Son but avoué, et râbaché à longueur de pages comme l'aurait fait Emile Coué, c'est de jeter tout ce qui est inutile dans nos appartements et maisons. Sauf que Marie Kondo se montre extrémiste dans sa démarche, et se comporte en éboueur. Ce qui m'a gênée, c'est que son unité de compte est le sac poubelle de 45 litres, et qu'elle établit un palmarès de ceux qui en ont le plus remplis : tel client a réalisé 100 sacs poubelles, tel autre 200 de tout ce qu'il désirait jeter. Dans ces sacs, l'on trouve indistinctement des vêtements neufs desquels les étiquettes n'ont pas encore été ôtées, des livres qu'on n'a pas lus, des garanties d'articles achetés et des bulletins de salaire, des stocks alimentaires qu'elle juge superflus. Nulle trace de recyclage, aucune évocation d'associations caritatives, aucune intention de faire des dons. Pour Marie Kondo, exit tout ce qui ne correspond pas à son modèle de rangement radical. Son analyse s'arrête au nombre de sacs poubelles.

Les vêtements, les livres, les papiers personnels ou administratifs sont ses secteurs de prédilection. En lisant cet ouvrage qui ressemble à un bon coup éditorial, je me disais comme ça dans ma Ford intérieure, que Marie Kondo n'a pas de compagnon ou mari qui s'adonne au bricolage en transformant le garage de la maison conjugale en annexe de Castorama, ni d'enfants qui mettent à sac leur chambre avec une créativité illimitée, ni d'animaux indomptables qui acceptent mal d'être remisés sur une étagère en étant priés de ne pas perdre leurs poils n'importe où. Un livre qui s'adresse surtout à des célibataires donc, qui en rentrant du boulot le soir disent “bonsoir” à leur logement, retirent leurs chaussures et rangent leur porte-monnaie en les remerciant pour le travail accompli dans la journée, avant de se préparer du thé, d'écouter de la musique, en vidant leur sac à mains (tous les jours). Un monde aseptisé.

Cette méthode vendue comme infaillible, avec un bagout de bonimenteuse et illustrée d'invérifiables témoignages de gratitude de ses clients, ne m'a pas convaincue. Je préfère et de loin, Dominique Loreau et son approche plus pragmatique et nuancée du désencombrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9213
torpedo
  17 mai 2020
Avertissement : Ceci n'est pas une critique mais un billet d'humeur. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.
Rentrant un midi chez moi, j'ai fait la connaissance d'une collègue de mon époux dans mon salon – salon étant un mot bien pompeux pour nommer un espace tout en un, regroupant cuisine, coin repas et canapé. En l'observant, je sentais bien qu'elle avait des difficultés à se retenir et ne tarderait pas à me confier ce qu'elle avait sur le coeur. Ce qu'elle fit au moment de quitter les lieux. Pourquoi mes tapis sont-ils encore roulés dans un coin de mon appartement ? (Eh banane, ils seraient en place depuis longtemps sur mon parquet flottant bon marché si c'était possible.) En restant polie, pourquoi autant de bazar encombre mon intérieur ? (si ce n'était que de moi, certains objets auraient connu la benne depuis longtemps, mais partager l'espace avec deux autres personnes demande un minimum de tolérance.) Est-ce que tous ces objets m'apportent de la joie ? Et au cas où je l'ignore, les livres de Marie Kondo sur le rangement seraient une aide utile.
Oui je croule sous le bazar, signe d'une société de consommation. Parce que j'ai déménagé dans un espace plus modeste. Parce que tous ces objets sont en parfait état (et que cela peut toujours servir.) Parce que je suis trop sentimentale. Que ces objets me rappellent des personnes, des lieux, le temps d'avant, même si leur valeur esthétique (notion toute personnelle) est souvent discutable. Parce que je cohabite avec deux personnes qui refusent elles aussi de faire place nette. Parce que je n'ai pas à me justifier. Parce que.
Pour tous ceux qui me prennent pour une ignare, oui je connais Marie Kondo. Mais après une telle intrusion dans ma sphère privée, même si c'est prétendument pour mon bien, non je ne lirai pas ses livres. Non, je ne me questionnerai pas devant chaque objet, je ne chercherai pas à savoir s'il me procure du bonheur ou même s'il peut m'être utile. Non, je n'aurai pas des espaces de vie épurés, tirés au cordeau, ou tellement bien rangés qu'ils ressemblent à un musée. Merci Marie Kondo de nous faire partager vos expériences merveilleuses, mais ce sera sans moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5812
Sirenna
  09 décembre 2018
"Objets inanimées avez vous une âme ?"
Jusqu'à maintenant j'étais pourtant certaine que ma belle robe rouge ,celle qui me fait des clins d'oeil à chaque fois que j'ouvre mon placard ,n'était qu'un simple bout de tissu (beau mais tissu quand même )^^
Mais Marie Kondo lui a donné une âme... ^^
et ça complique vraiment tout ...
Je suis donc obligé maintenant de lui parler en utilisant des formules de politesse comme :
"Tres honorable robe bleu Klein qui éclaire ma journée d'étoiles scintillantes ,accepterez vous de passer à la machine ou souhaitez vous que je vous lave à la main pour préserver votre douce texture ?"
Evidement la robe en question ne daigne même pas me répondre et pour me monter sa supériorité elle fait en tel sorte de perdre un fil ^^
le fil de notre conversation vous l'aurez bien compris ;-)
J'avoue que le livre m'a beaucoup fait rire ,je le trouve si joyeux et si futile ...
Un livre qui m'oblige à me poser des questions existentielles à chaque fois que je veux précipiter un objet quelconque dans la poubelle...
j'ai tellement peur d'entendre la voix rauque du dit objet qui crie :
" tu regrettera de ne pas m'avoir gardé ,je viendrai hanter tes nuits de mon doux froissement d'écharpe en soie multicolore,
Regarde moi,touche moi avant de commettre l'irréparable^^
Souviens toi qu'on ne se débarrasse pas aussi facilement de moi qui a été
balloté dans des containers en provenance de Chine ...je suis là pour protéger ton cou des assauts d'un hiver pluvieux qui refroidit ta gorge et que je protégerai vaillamment en t'entourant de mes fils soyeux de soie "^^
Un long monologue d'écharpe (dont même Phèdre aurai été jalouse) que j'ai décidé de clore en lui clouant le bec et en la découpant avec mon super ciseau qui lui ne rigole pas quand il s'agit d'agir pour remplir la poubelle qui elle évidemment s'impatiente ...
Je dois dire que j'ai été contaminée par la Kondo-logie de Marie et que oui elle a raison de dire que l'essentiel c'est de vivre dans un lieu où l'on a réussi à faire le vide jusqu'à n'être entouré que d'objets qui nous procurent du plaisir^^
Amusant,frais,utopiste comme un conte de fée japonais ...
Pour la contredire un temps soit peu( je suis une sirène rebelle ...) je dirai : Vive le bazar artistique et exquis qu'on laisse lors de nos coups de paresse assumés ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          488
claireo
  12 janvier 2017
Une fois refermé, je m'interroge sur l'utilité de publier ce livre.
Il est vrai que la méthode est radicale, on jette énormément avec elle, mais sans aucune référence à un quelconque recyclage.
Quelques conseils sur le rangement sont bienvenus, j'en ai même trouvé certains intéressants au point de les appliquer, mais ils pourraient tout à fait être résumés dans un court article. On a là beaucoup, beaucoup de répétitions, ce qui ne rend pas la lecture agréable.
Commenter  J’apprécie          463
Roggy
  12 octobre 2017
Si l'on remplace le « g » de magie par un « n » ça donne manie…
Chez Marie Kondo le culte du rangement, poussé à l'obsession, prend des airs de science exacte ou de secte…
Eh oui le rangement ce n'est pas marrant et en plus il faut toujours recommencer… On était au courant.
Trier, ranger, jeter, classer, déclasser, plier, mettre de côté, entreposer, ouf, j'étais épuisée avant même de commencer.
Répétitions, pléonasmes, ritournelles, redites, prêchi-prêcha, c'est une lecture aussi « fun » que le rangement.
Il y a tout de même quelques notions très logiques et pleines de bon sens : l'objectif principal du rangement extérieur c'est de refaire de l'espace psychologique dans son esprit. Ranger dehors pour retrouver la paix intérieure et ne s'entourer que de ce qui est indispensable pour apprendre à apprécier la réelle valeur des choses.
Commenter  J’apprécie          433


critiques presse (1)
LePoint   27 février 2015
Au fil des pages, vous apprendrez [...] à trier, regrouper, replacer, plier... [...] La méthode est-elle la bonne ? À croire que oui, dix pays ont déjà succombé à la méthode KonMari, et 17 autres devraient la traduire d'ici peu.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
FecampFecamp   18 avril 2019
Ce ne sont pas nos souvenirs que nous devons chérir, mais la personne que nous sommes devenues grâce à ces expériences passées. C'est la leçon que nous donnes ces souvenirs lorsque nous les trions. Notre intérieur est destiné à l'individu que nous sommes en train de devenir et non à la personne que nous étions par le passé.
Commenter  J’apprécie          160
petitsoleilpetitsoleil   29 mars 2015
Mes clients s'aperçoivent toujours qu'ils possèdent déjà les contenants du type dont ils ont besoin, ce qui leur évite de sortir en acheter.
Sur le marché, il existe bien entendu plein d'éléments de rangement conçus par de grands designers, mais, pour l'heure, l'essentiel est de finir de mettre votre maison en ordre le plus vite possible.
Plutôt que d'acheter quelque chose qui fera momentanément l'affaire, attendez d'avoir terminé tout le processus, puis prenez le temps de rechercher des éléments de rangement qui vous plaisent vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
petitsoleilpetitsoleil   29 mars 2015
Nos affaires illustrent avec une grande précision l'historique des décisions que nous avons prises dans notre vie.

Ranger est un moyen de faire le point sur ce que nous aimons vraiment.
Commenter  J’apprécie          230
petitsoleilpetitsoleil   29 mars 2015
Le rangement doit consister essentiellement à restaurer l'équilibre entre les êtres humains, leurs biens et la maison dans laquelle ils vivent.
Commenter  J’apprécie          304
nanamnanam   20 janvier 2020
Lorsqu'une pièce est en désordre , la cause n'est pas simplement physique . Le fouillis visible nous éloigne de la véritable source du désordre . Semer la pagaille est vraiment un réflexe instinctif qui détourne notre attention du coeur du problème . Si vous ne parvenez pas à vous sentir détendu dans une pièce propre et rangée , essayez d'affronter votre sentiment d'anxiété . Cela pourrait vous éclairer sur ce qui vous tracasse réellement . Quand votre chambre est impeccable , vous n'avez d'autre choix que d'examiner votre état intérieur . Vous pouvez percevoir les soucis que vous vous efforciez d'éviter et êtes ainsi contraint de les traiter . Dés que vous commencez à ranger , vous êtes obligé de redémarrer à zéro . Résultat , votre vie commence alors à changer . Voilà pourquoi il faut remettre rapidement de l'ordre dans votre maison . Cela vous permettra d'affronter des problèmes réellement importants . L'acte de ranger n'est qu'un outil , et non pas la destination finale . Le véritable but doit être de déterminer le mode de vie que vous souhaitez une fois votre maison en ordre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marie Kondo (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Kondo
Bande annonce de Tidying Up with Marie Kondo (2019) sur Netflix
autres livres classés : rangementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
525 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre