AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782755607086
171 pages
Éditeur : JBZ & cie (17/03/2011)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :

" Dans les cafés et fumés des villes bruyantes, sales et polluées, nous étions heureux... Non, je ne déteste pas du tout cette bourgeoise à vélo, les rencontres de feux rouges ne manquent pas de charme. La ville m'amuse toujours, je n'ai jamais songé à vivre ailleurs. En fait, j'ai passé le plus clair de mon temps à me déplacer dans les villes. A commencer par celle où j'ai fait mes premiers... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
enjie77
  15 novembre 2016
C'est très nostalgique. J'ai beaucoup aimé ce livre et j'ai beaucoup rit : c'est du Audiard! Guy Konopnicki avec beaucoup d'humour raconte la manière dont le Paris populaire a fait place, petit à petit, "aux bobos" à bicyclette. En le lisant j'ai pensé à mes parents du 4ème et du 20ème arrondissement qui ont gardé cet amour de leur Paris où ils pouvaient faire du patins à roulettes dans les rues et où le soir, la bignole sortait sa chaise sur le trottoir et se retrouvait rapidement entourée des habitants pour papoter. Il y avait de la chaleur humaine à cette époque, les gens se parlaient, se regardaient. Chaque quartier était un village! Ces titis parigots ont Paris qui leur colle à la peau. Guy KONOPNICKI nous emmène de Paris à la banlieue et de la banlieue vers Paris. C'est vrai qu'il faut connaître l'argot mais on peut facilement se projeter dans les rues de Paris avec ses odeurs, ses commerçants, ses artisans qui ont tous disparu pour laisser la place à des immeubles de bureaux qui se ressemblent les uns aux autres comme le coeur des grandes capitales qui n'ont plus de personnalité tant les boutiques et leurs enseignes sont identiques.
Ce livre est un bain de jouvence pour les amoureux de Paris;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Lizouzou
  16 avril 2011
Le livre commence par la venue de l'auteur dans un quartier écolo (priorité aux vélos et aux piétons, les voitures étant mal vues...) pour aller chercher ses parents âgés.
L'auteur argumente sur l'impact que la ville a eu sur sa vie. Il retrace son parcours par différentes étapes et anecdotes, tout en critiquant de manière positive ou négative certains aspects de la vie en ville. Il compare l'ancien et l'actuel, voire par moment le nouveau, le futur.
L'auteur parle de Paris et de sa banlieue, il est donc plus facile pour les lecteurs parisiens ou étant régulièrement de passage dans Paris, de se situer dans ce roman. Il fait référence à plusieurs quartiers (Les Halles, Montmartre, Pigalle, ect...).
On y retrouve deux sentiments très fort : la colère et la nostalgie.
Je trouve que la couverture ne correspond pas forcément au contenu du livre: le titre en rose, la vue d'un couple s'enlaçant et la photo noir et blanc, pourrait faire penser à une belle histoire d'amour... et bien non, loin de là ! Même si l'auteur parle par moment de sa vie privée, il n'en reste pas moins un journaliste qui observe, analyse et se permet de critiquer.
La suite sur mon blog ;)
Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PecosaPecosa   08 juin 2018
En plein mois d'août, j'ai découvert un Paris de gouaillantes, de roman noir et de cinéma. Pigalle! La splendeur du quartier n'était déjà qu'un souvenir, nous n'étions plus au temps de Razzia sur la chnouf, fameux film d'Henri Decoin, d'après Auguste Le Breton, avec Gabin, Frankeur, Dalio et Lino Ventura. Tout de même, il me semblait les voir, les héros des polars, en croisant de grands mecquetons pas très frais qui se levaient l'après-midi, quand je venais bosser. C'était vraiment pas la peine de venir chercher le boulot le matin!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
LizouzouLizouzou   16 avril 2011
J'ai toujours ressenti une joie intense en retrouvant Paris, en descendant dans le métro, en retrouvant cette vie qui ne s'arrêtait pas, cette ville qui ne dormait jamais tout à fait.
Commenter  J’apprécie          10
LizouzouLizouzou   16 avril 2011
Je commence à dater. Moins que mes vieux, forcément, mais tout de même assez pour me souvenir du monde avant Ikéa.
Commenter  J’apprécie          20
LizouzouLizouzou   16 avril 2011
J'ai marché en tout sens, emprunté tous les modes de transport imaginables. J'ai aimé l'immensité de la métropole que l'on ne cesse de découper et de morceler.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Guy Konopnicki (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy Konopnicki
Radicalisation politique et théories - Séminaire RDJ .Radicalisation politique et théories ? Dimanche 16 juin à 11h Avec : Guy Konopnicki, essayiste et journaliste à Marianne Rudy Reichstadt, politologue Un débat animé par Alexis Lacroix
autres livres classés : Paris (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grands auteurs, grands classiques III

Près de quelle ville sont rassemblés les personnages du Décaméron ?

Trévise
Naples
Rome
Florence

15 questions
15 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre