AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 271445531X
Éditeur : Belfond (05/11/2015)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Une famille parfaite que Tami croyait avoir...Jusqu'au jour où son mari est arrêté pour un acte odieux. Et si a vie de la jeune femme n'était qu'un terrible mensonge?..

La vie de Tami bascule le jour où son mari est arrêté sous les yeux de leurs petites filles. Sa meilleure amie l'accuse de viol et de harcèlement. Lui prétend qu'ils entretenaient une liaison. Écartelée entre les deux personnes qu'elle aime le plus, Tami doit découvrir la vérité quelle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Analire
  19 janvier 2019
Une famille en apparence unie et heureuse va connaître un terrible drame. Scott, le mari, se retrouve arrêté par la police, sous les yeux de sa femme Tami et de leurs deux enfants. Il est accusé d'agression et tentative de viol sur la personne de Mirabelle, la voisine de la famille et meilleure amie de Tami. C'est l'incompréhension totale, puisque Scott nie en bloque, et Mirabelle campe sur ses positions. Tami est tiraillée entre son mari et sa meilleure amie : c'est certain, l'un des deux ment, mais lequel ? L'affaire se complique davantage lorsque l'on apprend l'assassinat de Mirabelle…
Les pétales de sang est un thriller anglais bien construit et addictif à souhait, qui vient capturer le lecteur et qui ne le lâche plus jusqu'au dénouement. Dorothy Koomson a misé sur la narration à plusieurs voix, exclusivement féminines, avec pas moins de trois protagonistes différentes qui vont exprimer, à tour de rôle, leur regard sur la situation. Il y a bien évidemment Tami, la mère de famille et épouse de Scott, qui va mettre en avant ses déboires amoureux, sa sexualité, son rôle de mère, son passé de femme et d'épouse. Béatrix, la deuxième meilleure amie de Tami, fait également partie des protagonistes narratrices. Très proche de la famille de Scott et Tami, elle mettra en avant son lien avec eux, mais aussi sa vie sentimentale et sa solitude quotidienne. Enfin, la troisième femme n'est autre qu'une certaine Fleur, dont je ne peux dévoiler entièrement l'identité, souhaitant que vous puissiez savourer la surprise de le découvrir en lisant le livre.
Le suspense est présent dès le début du récit, et la tension reste croissante au fil des pages. Les rebondissements se font nombreux, pour notre plus grand plaisir, et les quelques 700 pages défilent en un rien de temps.
Les pétales de sang est un thriller qu'on prend plaisir à découvrir. Les personnages sont attachants et nous suivons leurs pérégrinations avec avidité. Néanmoins, comme beaucoup de thrillers, il passe très rapidement aux oubliettes de la mémoire. Bien que j'aie adoré lire ce livre et que j'aie trouvé l'intrigue finement écriture et rondement menée, i'histoire en elle-même n'avait rien d'exceptionnelle et s'effacera très rapidement de mes souvenirs littéraires.
En revanche, j'ai trouvé que le dénouement était à la limite du bâclé. Il sonnait faux, il était peu cohérent avec l'ensemble du récit et n'a pas grès à mes yeux. Quel dommage de finir sur un point négatif…
Un bon thriller, où mystères et faux semblants se mêlent pour notre plus grand plaisir. Une intrigue rondement menée, des personnages attachants, qui nous font passer un bon moment de lecture.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Patience82
  10 juin 2016
Livre choisi par Myriam3 dans le cadre de la pioche de mai 2016
C'est d'abord une histoire de trahison et d'infidélité. Puis l'intrigue prend une tournure de polar, sur fond de problèmes conjugaux. On découvre petit à petit la vie de Scott et Tami au travers de flash-back fréquents, qui amènent un retournement de situation.
Ce n'est pas un coup de coeur, car ce livre n'a rien d'exceptionnel et ne laissera probablement pas beaucoup de souvenirs, mais c'est le genre de livre qu'on ne lâche pas avant la fin. Je l'ai dévoré en quelques jours, malgré des longueurs et des stéréotypes.
Une bonne lecture détente.
Merci pour ce choix Myriam3
Commenter  J’apprécie          142
Valentia
  20 juin 2015
J'ai lu cette semaine le huitième roman de Dorothy Koosmon, Les Pétales de sang, paru il y a quelques mois chez France Loisirs. Je n'en avais jamais entendu parler, mais les avis de lecteurs semblaient tous aussi élogieux, alors je me suis laissée tenter, d'autant plus que la couverture, bien qu'assez sobre, m'avait beaucoup intriguée.
L'auteur nous propose ici un roman à plusieurs voix. Quatre, plus précisément, mais qui ne s'alternent pas avec régularité. Elles s'adressent à nous de manière a priori aléatoire, dès que l'une d'entre elles a quelque chose à nous dire. Je dis elles, car ce sont toutes des femmes. En effet, ce roman nous plonge au coeur de problématiques fondamentalement féminines, à travers différents aspects de leurs vies : l'amour et la vie de couple, le mariage, la sexualité, la maternité, l'amitié, la confiance.
La vie de Tamia commence, elle le dit elle-même, le jour où des policiers débarquent dans son salon et, devant ses deux petites filles, passent les menottes à son mari en l'arrêtant pour agression sexuelle. L'accusatrice ? L'une des meilleures amies de Tamia et la collaboratrice de son mari, Mirabelle. Elle est alors écartelée entre les deux personnes qu'elle aime le plus au monde. Comment croire que Scott a pu se rendre coupable d'un acte aussi horrible ? Mais comment Mirabelle aurait-elle pu mentir sur un sujet aussi grave ? Où se trouve la vérité ? Et surtout : saura-t-elle la supporter ? Car chaque bribe d'information apprise lui déchire un peu plus le coeur et les entrailles.
Entretemps, Béatrix, l'autre meilleure amie de Tamia, nous raconte ses déceptions amoureuses à la pelle puisque, de tous les hommes qu'elle rencontre depuis que son mari l'a quittée pour une autre, aucun ne possède l'étincelle nécessaire pour se l'attacher plus que quelques heures.
Mais peu à peu, on se rend compte que le couple apparemment idéal formé par Scott et Tamia n'était plus qu'une mascarade. Depuis des mois, leur couple se délite. N'étaient leurs deux filles, ils se seraient probablement séparés depuis longtemps. Les flashbacks s'enchaînent (peut-être un peu trop, d'ailleurs…) et nous révèlent la part d'ombre de chacun.
Car dans ce roman, tout le monde est loin d'être parfait, et cette vision est intéressante car, bien sûr, réaliste. Chacun a, dans le passé ou le présent, des choses à se reprocher. D'ailleurs, nombreuses sont les manifestations de remords, de regrets, de pardons. Trop nombreuses. Cela apporte au récit une certaine lourdeur qui n'est absolument pas nécessaire. Ce que je reprocherais également à l'auteur, c'est la façon dont certains personnages, parfois, regorgent de clichés, comme la jeune femme de vingt-et-un ans qui « kiffe grave » son copain actuel, fume après l'amour, et est réticente à s'engager alors même qu'elle semble avoir trouvé l'homme de sa vie.
Quelques retournements de situations font qu'on ne peut s'empêcher de poursuivre la lecture, et les nombreuses questions laissées en suspens quant au passé des différents protagonistes nous donnent envie d'en savoir plus, mais les longueurs du récit rendent parfois la lecture plus pénible qu'elle ne devrait. On a donc une trame à fort potentiel, mais gâchée par un style où se manifeste une surenchère de sentiments… Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CarolinaBouquine
  05 juin 2018
Dans « Les pétales de sang », on va suivre Tamia qui mène une vie plutôt ordinaire jusqu'au jour où la police débarque chez elle pour arrêter son mari. Ce dernier est accusé par Mirabelle, une amie très proche de Tamia, d'harcèlement sexuel et de viol. A partir de ce moment là la vie de Tamia s'effondre. Écartelée entre son mari, qu'elle connait depuis l'enfance et sa meilleure amie, elle ne sait pas qui croire. Comment Scott, son mari, aurait-il pu commettre une telle atrocité ? Et d'un autre côté, comment Mirabelle aurait pu inventer une chose aussi grave ? Tamia va se mettre en quête de la vérité et ce qu'elle va découvrir va bien au delà de ce qu'elle aurait pu imaginer.
Ce livre je ne l'ai, personnellement, vu nul part. Je n'en ai jamais entendu parler et j'en suis même étonnée car sa couverture et son résumé sont quand même attirants. En tout cas je me suis laissée tenter et j'ai bien fait car ce fut pour moi une très bonne lecture !
C'est une narration à plusieurs voix que nous propose l'autrice ici et et qui plus est, une narration 100% féminine. En effet, ce sont 4 points de vus, essentiellement féminin, que nous allons suivre dans ce roman. Dans « Les pétales de sang » Dorothy Koomson va nous plonger dans le quotidien de différentes femmes en évoquant, tout au long de l'histoire, des problématiques féminins telles que : l'amour, la sexualité, la vie de couple, la maternité, le divorce, les déceptions amoureuses, la jalousie etc…
Ce roman a un gros point fort c'est qu'il est addictif ! C'est vraiment très plaisant de suivre le quotidien de Tamia car celui-ci est remplit de mystères et de rebondissements. A chaque fois que l'on a l'impression que l'on touche au but ou que les choses ne peuvent pas être pire, l'autrice nous balance un imprévu et hop, l'histoire repart. Par conséquent, l'intrigue ne s'essouffle pratiquement pas, malgré les quelques longueurs que l'on peut apercevoir par-ci par-là, et elle est rythmée par toutes les péripéties qui arrivent à notre héroïne. Tous ces rebondissements font qu'on ne peut que continuer à lire pour connaitre la suite de l'histoire.
Au fil des pages, on apprend que le couple que formait Scott et Tamia n'était pas si irréprochable que cela. Depuis des mois, leur couple tient uniquement parce qu'ils ont deux filles. Les flash-back vont s'enchaîner les uns après les autres, révélant petit à petit le côté sombre de chacun des personnages. Vous l'aurez compris, c'est un livre qui peut avoir un côté plutôt réaliste quand on y réfléchit, car, au fond on a tous quelque chose à cacher ou à se reprocher. C'était très plaisant de plonger dans le passé des personnages et de découvrir au fur et à mesure leurs petits secrets, même si certains sont quand même un poil prévisibles.
Le point noir de ce roman (ou pas, tout dépend du point de vue que l'on a quand on le lit) réside peut-être dans le fait que l'on est quand même dans quelque chose qui reste assez cliché (la femme fraichement divorcée qui est devenue une croqueuse d'homme, la femme mariée depuis un bail qui ne prend plus soin d'elle etc…). Sans entrer dans les détails pour ne pas trop vous spoiler, j'ai trouvé certains personnages et certaines situations vraiment très clichés au point de rendre parfois certains rebondissements trop facile ou trop prévisible, et pourtant… ça marche ! Je ne sais pas pourquoi, j'ai peut-être lu ce livre au bon moment aucune idée, mais j'ai adoré tous ces clichés, je trouve qu'ici ça fonctionne très bien. L'autrice a, pour moi, fait un super boulot sur la narration, sur l'intrigue et sur les sujets qu'elle souhaitait mettre en avant dans son roman car, moi qui pourtant déteste les clichés dans les livres, je suis complètement passée à côté de ça et j'ai même adoré ! Comme quoi, si ce n'est pas un signe pour vous lancer dans cette lecture ça !
Pour ce qui est de la plume de Dorothy Koomson, je l'ai trouvé simple et addictive. C'est une plume efficace, qui fait son petit effet sur le lecteur et c'est plutôt sympa. C'est une autrice qui m'intéresse et que j'ai envie de suivre. J'ai d'ailleurs un autre livre d'elle dans ma PAL, dans le genre thriller cette fois-ci que j'ai hâte de découvrir !
Pour conclure je dirai que « Les pétales de sang » est un roman vraiment sympa à lire, très addictif, avec des thématiques très intéressantes et qui interpellent ! Moi j'ai adoré en tout cas, et je le recommande à 100%. C'est un livre qui mérite d'être un peu plus connu, car je trouve que l'autrice a du talent. Donc, n'hésitez pas à vous lancer si jamais il vous tente !
Lien : https://carolinabouquine.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sami33
  14 mars 2019
Etant une adepte des thrillers psychologiques, je ne pouvais passer à côté de ce titre qui m'a permis par ailleurs de découvrir la plume de l'auteur que je ne connaissais pas du tout.

Une famille unie dans la joie et la bonne humeur va voir leur destin basculer à tout jamais car Scott, le mari de Tami a été arrêté par la police, sous les yeux de leurs deux enfants et de son épouse car il a été accusé de tentative de viol sur Mirabelle qui est la meilleure amie de Tami mais aussi leur voisine. Scott nie toute tentative de viol sur la voisine, il nie toute agression à l'encontre de sa personne tandis que la victime présumée ne démord pas de sa version. Tami se retrouve au centre d'une affaire qui la dépasse totalement ; entre son mari et sa meilleure amie. L'un des deux ment mais lequel ? Pourquoi ?! Pour couronner le tout, on va retrouver le corps de Mirabelle sans vie... Elle a été assassiné, par qui ? Dans quel but ?

Si on pouvait penser que l'auteur allait concentrer son intrigue sur l'agression sexuelle, en réalité, ce n'est qu'une mise en bouche parce qu'il ne faut pas se leurrer, ce livre fait plus de 700 pages donc il faut bien tenir le lecteur en haleine pendant longtemps ! Tami va vouloir comprendre le pourquoi du comment et pour se faire, elle va mettre la main à la pâte ou du moins, elle va mener elle-même son enquête. Est-ce que son mari est réellement le coupable de cette agression dont l'accusait son amie ?

C'est ainsi que l'auteur va prendre un malin plaisir à balader ses lecteurs à l'aide de flash backs qui va pousser Tami à fouiller encore et toujours pour mener son enquête à bien. Rien ne sera laissé au hasard, tout va passer sous le scan de Tami, je dirai même un peu trop parfois ce qui aura tendance à ralentir la cadence. Pour ma part, il y a eu des passages inutiles qui ont alourdi le récit sans grand intérêt.

L'affaire va prendre une autre tournure lorsque Mirabelle est assassinée. Tout désigne Tami comme la coupable, après tout, les apparences sont contre elle, elle aurait des raisons de faire taire définitivement son amie... de nombreuses questions se bousculent au portillon mais aucunes réponses à l'horizon. Beatrix, son amie tente de lui apporter l'aide nécessaire à ses recherches mais qui nous dit qu'elle aussi ne fait pas partie de cette machination ?

En voilà un récit haletant qui m'a donné envie de lire ce livre sans faire de pause malgré les quelques petites longueurs que l'on peut rencontrer dans le récit. Mais vu la taille de ce gros bébé, il a fallu que je fasse quelques pause quand même ! L'auteur a une façon bien à elle de nous conter fleurettes, elle nous capture dès les premières pages dans son champs de fleurs au point que l'on a envie d'aller jusqu'au bout du monde et cueillir la dernière fleur qui nous livrera la réponse à la question qui nous taraude tout du long du récit.

L'auteur a opté pour la narration à plusieurs voix. Nous aurons Tami bien sûre qui nous racontera tout ou presque, sans filtre pour bien mesurer la teneur du récit. Nous allons avoir Beatrix, l'amie de Tami enfin, l'une des amie de Tami qui nous fera part de sa vie, de sa solitude mais surtout le lien qui l'uni à la famille de Tami puis nous aurons Fleur, un personnage que j'ai gardé volontairement secret et dont je ne piperai mot, je vous laisse le soin de la découvrir par vous-même.

Le suspense est présent, la tension monte lentement mais sûrement. L'auteur nous offre de nombreux rebondissements pour garder le lien qu'elle a tissé avec son lecteur et ça marche. La trame de l'histoire est bien menée, l'auteur sait où elle veut nous mener et ça se sent. Sa plume est dans l'ensemble fluide, très agréable à lire. Dorothy Koomson a su créer des personnages auxquels on s'attache facilement.

En revanche, pour ce qui est de la fin, j'ai eu un sentiment de bâclé et c'est malheureusement le problème de beaucoup d'auteurs qui je trouve ne prenne pas soin de bien finir le livre, de nous offrir une fin digne de ce nom, ce qui est franchement dommage parce que malgré que ce soit un bon thriller je reste sur un sentiment d'inachevé...

Tout ça pour vous dire que malgré une fin qui ne m'a pas convaincu, j'ai passé un agréable moment livresque en compagnie de Tami, cette femme forte qui ne lâche rien jusqu'à ce qu'elle arrive à ses fins...
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   28 janvier 2019
Ma vie commence maintenant.
Maintenant. Et non pas trente-six ans plus tôt dans une maternité de Londres. Ni dix-sept ans plus tôt, quand j’ai quitté la maison de mes parents pour m’ins- taller seule dans un studio minuscule, mais charmant. Ni quatorze ans plus tôt, quand j’ai emménagé à Brighton. Ni douze ans plus tôt, quand j’ai épousé mon mari. Ni encore huit ans plus tôt, quand j’ai donné naissance à mon premier enfant. Ni six ans plus tôt, quand j’ai mis au monde mon second enfant. Non, ma vie commence ici, maintenant.
Avec deux robustes policiers en uniforme, et une mince inspectrice en civil, debout dans mon séjour, sur le point d’arrêter mon mari.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
AnalireAnalire   01 janvier 2019
Connaissez-vous l'histoire de la plage aux pétales de roses ?
La légende de cette femme qui alla jusqu'à renoncer à sa propre vie par amour ? Sans relâche, elle parcourait la plage d'une île déserte, à la recherche de son bien-aimé, son bien-aimé qui avait disparu en mer. Et son amour était si exceptionnel et si merveilleux, si profond, si beau, si pur que, lorsque ses pieds foulaient le sol et se heurtaient aux bords tranchants des galets, chacune de ses gouttes de sang se changeait en pétale de rose, tant et si bien que la plage ne fut bientôt plus qu'un lit de pétales d'un rouge absolument parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   06 janvier 2019
Les gens passent dans nos vies comme des nuages, ils s'attardent parfois un peu dans notre ciel, mais, lentement mais sûrement, ils finissent toujours par poursuivre leur chemin.
Commenter  J’apprécie          71
AnalireAnalire   06 janvier 2019
On ne choisit pas la personne dont on tombe amoureuse. Et il arrive parfois que, en cédant à la force de l'amour, on fasse du mal à une tierce personne. Or, cette personne-là, on ne choisit pas non plus de lui faire du mal.
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   02 janvier 2019
L'amitié est une chose qui se développe et se construit sur de petits actes de bonté tout autant que de grands services rendus.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Dorothy Koomson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dorothy Koomson
Bande annonce de la série The Ice Cream Girls, adaptation du roman de Dorothy Koomson.
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1652 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..