AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Antoine Guillemain (Traducteur)
EAN : 9782809841336
500 pages
L'Archipel (02/09/2021)
3.85/5   60 notes
Résumé :
Un enfant et un chien peuvent-ils sauver l'humanité ?

Woody Bookman, 11 ans, n’a pas dit un mot depuis sa naissance. Pas même quand son père est mort dans un prétendu accident. Mais pour Megan, sa mère, le plus important est que son fils autiste, doté d’une intelligence supérieure, soit heureux.

Woody, lui, est persuadé qu’un laboratoire se livrant à des expériences génétiques secrètes et ultrasensibles est responsable de la mort de so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 60 notes

sylviedoc
  25 juin 2022
Je dédie cette critique à Nicola, elle l'attend depuis si longtemps que je lui dois bien une petite attention ! D'ailleurs, en passant, j'ai remarqué que c'est l'un des seuls "Koontz" qu'elle n'ait pas critiqué, alors qu'elle est notre grande spécialiste de cet auteur...
Vous aimez les histoires de manipulations génétiques, de pouvoirs "psy" comme la télépathie, de vilains scientifiques dont les expériences pour le moins discutables vont se retourner contre eux : ce livre est fait pour vous !
Mais si vous préférez les histoires de chiens dévoués super-attachants qui vont protéger ceux qu'ils aiment à tout prix, alors croyez-moi : ce livre est indispensable pour vous !
Mais peut-être que vous adorez les récits dont le héros est un enfant souffrant de troubles autistiques qui l'empêchent de communiquer par la parole, même avec une mère adorée, mais dont l'intelligence supérieure l'amènent à résoudre la mort inexplicable de son père plusieurs années auparavant ? Ecoutez bien : vous devez absolument vous procurer "Dévotion" !
Moi ça tombe bien, tous ces ingrédients font mon bonheur, et je les ai retrouvés ici, avec en plus des personnages tellement attachants que j'ai fait traîner ma lecture pour ne pas les quitter. Et ensuite j'ai attendu plus d'un mois pour enfin m'attaquer à cette restitution, parce que je n'avais pas envie de bâcler. Enfin je n'ai jamais envie de bâcler, mais parfois je suis tenue par des impératifs de temps, et forcément je raccourcis.
Il est sans doute inutile de faire un résumé, mais pour poser les idées, je dirai juste que les héros de l'histoire sont un chien, Kipp, et un garçon de 11 ans, Woody. Ces deux-là ne se connaissent pas au départ, mais une attraction irrésistible va les mener l'un vers l'autre et une fusion quasi-magique va se mettre en place. Je rappelle ici que Dean Koontz est un grand amoureux des chiens, tout particulièrement des goldens retrievers, et que ceux-ci se retrouvent assez régulièrement dans ses romans. Dans celui-ci, Kipp n'est pas le seul personnage canin, on croisera tout un mystérieux réseau (intitulé "le Mystérium", précisément) qui communique par le biais
de Bella, une chienne dotée de pouvoirs télépathiques à la suite d'expériences menées sur des groupes de labradors et de retrievers, dont Kipp faisait partie. Bella leur sert d'agent-relais. Moi qui préfère les chats aux chiens, je suis complètement tombée sous le charme de Kipp qui est bien plus humain, dans le sens noble du terme, que nombre de représentants de notre espèce !
Woody, qui vit avec sa charmante maman Megan, est enfermé dans le silence depuis sa naissance. Ce qui ne l'empêche pas de mener secrètement une enquête sur la mort soi-disant "accidentelle" de son père, enquête qui va l'amener sur des sites ultra-confidentiels du dark web, et lui attirer les pires ennuis !
Autour de ces deux héros gravitent d'autres personnages plus ou moins sympas, par exemple Rosa, infirmière à domicile qui a hérité (entre autres) de Kipp au décès de Dorothy, sa maîtresse. Ou encore Ben Hawkins, l'homme que Kipp a choisi pour le mener jusqu'à Woody. Mais quand il y a des gentils, il faut forcément des méchants pour construire une bonne histoire. Et là on va être servi, avec Lee Shacket, la quintessence de l'affreux, qui va voir sa vilenie croître au fur et à mesure de son...évolution (ce n'est pas un Pokémon, mais comme eux, il évolue). Il a un lien avec Megan, qu'il a connu bien longtemps auparavant, mais qui lui avait préféré Jason, le père de Woody. Jason et lui travaillait à l'époque pour la même entreprise : Refine, un complexe scientifique où se déroulait des recherches très confidentielles, et dont Shacket avait fini par devenir PDG. Mais un accident est survenu...
Zut, j'avais annoncé pas de résumé, et je me suis laissée emporter ! Mais c'est pour remettre en situation et poser un peu le cadre, il doit quand même y avoir parmi vous quelques-un(e)s qui n'ont pas lu ce roman ? Si c'est le cas, et que vous n'êtes pas trop impressionnable, laissez-vous tenter, l'histoire est vraiment prenante et l'atmosphère varie entre angoisse, action trépidante, et moments câlins, voire poétiques entre Woody et Megan. Et les chapitres centrés sur Kipp sont parmi ceux que j'ai préférés, on ne peut pas ne pas aimer ce chien exceptionnel. L'écriture de Dean Koontz est efficace, rythmée, les chapitres assez courts alternent entre les parcours de Woody, de Kipp, et de Shacket, ce qui donne un tempo haletant, on a hâte de retrouver la suite des aventures de chacun. J'aimais déjà ses premiers romans, plutôt tournés vers l'horreur ou le fantastique, que j'ai lus dans les années 80, mais je suis encore plus fan de ses thrillers plus récents, la série "Jane Hawk" par exemple. Et "Dévotion" est un grand cru dans sa prolifique bibliographie. Evidemment, le style ne plaira pas à tout le monde, certaines scènes sont cruelles et un peu complaisamment décrites, mais si on est déjà entré dans l'univers koontzien, on sait à quoi s'attendre.
[Message personnel à l'attention de Nicola : voilà, j'ai répondu à ta demande, maintenant je voudrais bien ta version !]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4121
mcd30
  12 octobre 2021
Mon premier Dean Koontz et probablement pas le dernier, j'ai adoré.
Dévotion est un roman addictif au style simple, fluide et agréable à lire.
Un très bel hommage aux chiens à leur dévouement envers leur maître et à l'amour qu'ils partagent.
C'est aussi un regard touchant sur la différence.
La haine, la folie et la mégalomanie d'un homme vont tuer et mettre en danger beaucoup de monde. Lee Shackett qui a échappé à cette tuerie veut retrouver Megan, mais il aura bien du fil à retordre car c'est une mère prête à tout pour protéger son fils. Ce dernier, Woody, autiste de haut potentiel cherche à venger la mort de son père et a déchainé des tueurs du dark net.
Pendant ce temps, Kipp, un golden retriever, veut sauver Woody et va entrainer Ben Hawkins dans son sillage. C'est un auteur, ancien navy seal, qui sera d'une grande aide. Kipp connecté mentalement avec Woody va devoir dévoiler le secret du mystérium et du circuit.
À Pinehaven, le shériff est corrompu jusqu'à la moêlle, il est zélé, malin, retors, vise un plus haut poste. Pour éviter tout danger il s'est entouré d'une bande d'incapable, arme à double tranchant. Nos amis seront tous seuls face à l'adversité.
Les chapitres sont courts et ça n'est pas du luxe face à un être abject qui pue le mal et l'inflige avec des scènes à la limite du supportable .Tout est très rythmé.

Les caractères des personnages suffisamment travaillés pour qu'on s'y attache. L'autisme, la télépathie, l'amour des chiens apportent beaucoup de tendresse à cette histoire . L'espoir, l'empathie, le souci d'humanité de l'auteur font que ce roman oscille entre thriller, fantastique et merveilleux .
Malgré toute les horreurs commises, les héros ne s'abaisseront pas au niveau de leurs ennemis et la fin sera pour le moins inattendue.
Merci aux éditions L'Archipel pour cette histoire que je ne suis pas prête d'oublier.
#Dévotion#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5213
SamDLit
  06 septembre 2021
Rentrée littéraire automne 2021 avec un Thriller qui a du chien !
- Dog's life is a smell & everyday is an aroma -
[ la vie de chien est une odeur et chaque jour est un arôme ]

Ce thriller addictif écrit par un des maîtres du genre rend un bel hommage au meilleur ami de l'homme, celui qui l'a toujours accompagné dans son évolution et sa progression, et continuera à être à ses côtés quoiqu'il arrive: - "Le chien est le seul être qui vous aime plus qu'il ne s'aime lui-même." -

Entre des labos de recherche à Springville, incendiés et rayés de la carte, scientifiques y compris, fait relayé par tous les journaux et le paisible comté de Pinehaven , il existe des liens. Encore faut-il les trouver.

Le premier s'appelle Woody. Woody est le fils de Megan Bookman. Il a onze ans, c'est un garçon différent qui ne parle pas et qui est persuadé que la mort de son père, Jason, est loin d'être un accident.
A force de persévérance et d'intelligence, Woody est arrivé à percer certaines arcanes du web, les plus noires, et à monter seul un dossier de preuves accablantes (Vengeance du Fils) contre le labo qui serait responsable de la mort de Jason Bookman. Ce faisant, il se met en danger, lui et toutes les personnes qui l'entourent.

Le second est un chien plus que surprenant. Kipp a le flair légendaire de la communauté un peu mystérieuse à laquelle il appartient, communauté. qui s'échange régulièrement des nouvelles via un réseau bien à elle et auquel les humains n'ont pas accès sauf --- un petit garçon de 11 ans, bloqué dans son monde particulier.

Pour certains, l'argent n'a pas d'odeur comme les magnats des labos transhumanistes et leurs hommes de main qui ne sont pas prêts à laisser un gamin et encore moins un chien se mettre en travers de leur route pavée d'or : qui ne rêverait pas de s'acheter une vie éternelle, débarrassée de tout ennui de santé et de devenir une sorte de surhomme régnant sur toutes les autres espèces vivantes ?;

Pour d'autres, la vie humaine est sans prix, parée de milles odeurs comme autant de saveurs et d'espoirs en un possible futur meilleur qu'il faudra peu à peu apprivoiser, gagner par le respect, la solidarité les uns envers les autres. C'est un travail d'équipe.

A l'image de la Mouche, (The Fly), film de science-fiction horrifique américain coécrit et réalisé par David Cronenberg (1986), Dean Koontz nous (re) met en garde contre les dangers de jouer à l'apprenti-sorcier avec le génome humain sans 'garde-fous'.

Il nous rappelle combien l'humain et la nature sont liés, particulièrement l'homme avec cet animal si particulier, son meilleur allié depuis la nuit des temps : le chien, fidèle, loyal, dévoué.

En amoureuse des chiens, née dans leur panier ou presque, éleveuse amatrice à un moment, comment passer à côté de cette histoire qui nous rappelle les qualités intrinsèques, instinctives, naturelles du chien (d'hier, d'aujourd'hui et de demain).

Depuis qu'il existe, le chien accompagné l'homme, dans la chasse, pour garder ses troupeaux, pour le défendre, pour l'aider dans certains handicaps physiques et/ou mentaux (cécité, handicap moteur, détection de crises épileptiques, etc...) , comme chien d'avalanche, de police ou parfois simple 'chien de salon' auquel les petits comme les grands confieront leurs peines et leurs joies.
Le chien est devenu un membre à part entière de la famille des humains.

#Dévotion est sorti ce 2 septembre 2021 aux Éditions de l'Archipel que je remercie pour l'équipée sur ce circuit très particulier via #NetGalleyfrance

« Toutes les connaissances, la somme de toutes les questions et de toutes les réponses, se trouvent dans le chien. » Franz Kafka

Pour rappel, synchronicité de l'Archipel, Chasse à Mort, est sorti ce 02/09/2021, classique des classiques de Dean Koontz, en version poche, pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu !



Bonus belge: https://sterput.org/samuel-trenquier-marine-pascal/
Expo "Dog's life is a smell and everyday is an aroma". en free access du 09/09 au 24/10 au Sterput, galerie d'art associative bruxelloise
Double click sur l'affiche verte comme la nature à respecter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3934
coquinnette1974
  27 août 2021
Je remercie chaleureusement Mylène des Editions de L'Archipel pour l'envoi, via net galley et en avant première, de Dévotion de Dean Koontz.
Woody, 11 ans, est autiste et doué pour la télépathie.
Avec l'aide de Kipp, un golden retriever lui aussi doté d'une intelligence supérieure, il tente de déjouer les plans d'un tueur génétiquement modifié et de ceux qui ont créé ce monstre.
Oh ! La ! Vache ! Je lis beaucoup de thrillers, il en faut pour me bluffer à ce point là mais vraiment, avec Dévotion Dean Kootz a fait fort.. très.. très.. fort !
Il a su me déstabiliser du début à la fin.
Woody Bookman, 11 ans, n'a pas dit un mot depuis sa naissance, même quand son père est décédé dans un accident. Ou quand sa mère lui dit qu'elle l'aime. Il est intelligent ce garçon, même s'il ne parle pas. Il est touchant, son autisme fait de lui un enfant à part et il est impossible de rester indifférente face à lui.
Pour Megan Bookman, le plus important est de protéger son fils autiste et le rendre heureux.
Mais Woody est persuadé qu'une chose maléfique est responsable de la mort de son père. Alors il crée un dossier sur le sujet, récupère des preuves sur le Dark Net. Quitte à les mettre en danger tous les deux.
En parallèle, un homme étrange, génétiquement modifié, est sur leurs traces. Il est là, qui veille, bien décidé de créer avec Megan un race supérieure.
Mais un autre être veille sur Woody : un chien exceptionnel du nom de Kipp..
Il est important de bien suivre car c'est assez complexe. Plusieurs histoires s'entremêlent pour ne faire qu'une. Il y a plusieurs personnages humains ou canins importants dans ce roman. Il faut bien se mettre en tête qui est qui mais cela ne m'a pas dérangé.
J'ai tout de suite accroché avec l'histoire, les personnages, l'ambiance très particulière qui se dégage de ce roman.
J'ai adoré le duo Woody et Kipp, ils sont surprenants, hors du commun et très attachants.
J'ai été fasciné par ma lecture, comment donc peut t-on imaginer un truc pareil ?
Quand à la fin, elle est très réussie car on sait ce qu'il arrive à qui. Il n'y a pas de sensation d'inachevé.
Petite précision toutefois : si vous avez l'âme sensible, voir très sensible, ce n'est vraiment pas pour vous car Dévotion est un thriller très violent. Par moment il faut avoir le coeur bien accroché car certaines scènes sont horribles. Je dirais que c'est un thriller horrifique, ce qui ne me dérange pas car j'apprécie ce genre. Mais il est évident que certains passages peuvent choquer, il est important de prévenir les futurs lecteurs :)
Je pense que vous l'aurez compris, j'ai adoré ma lecture et je mets évidemment cinq étoiles :)
#RentreeLitteraire2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
Pat0212
  28 mars 2022
Lee Shacket est PDG d'un laboratoire de génétique incendié à la suite d'un accident qui a contaminé les chercheurs, il est le seul à avoir pu s'échapper bien qu'il ait absorbé des millions d'archées modifiées. Il décide de s'enfuir au Costa Rica où il s'est préparé un refuge, mais avant il veut revoir Megan Bookman avec qui il est sorti quelques fois il y a longtemps, avant qu'elle n'épouse Jason, ils ont eu un fils, Woody qui est autiste et très intelligent. le père est mort trois ans auparavant dans un accident d'hélicoptère, mais Woody fouille le dark web pour prouver qu'il s'agit d'un meurtre et non d'un accident. Lee devient de plus en plus violent au fur et à mesure de sa transformation, il se voit comme une victime et est bien décidé à se venger des humiliations qu'il croit avoir subi depuis son enfance, ses intentions vis à vis de Megan deviennent de plus en plus sombres. A Pinahaven où elle vit, le shérif est corrompu, il est au service du patron De Lee et obéit à ses ordres. Heureusement ce n'est pas le cas du médecin légiste du comté qui compte bien aider Megan, de même que Kip un chien aux pouvoir mystérieux ainsi que son maître Ben.
Le roman est composé de chapitres courts durant lesquels on suit les différents protagonistes à tour de rôle, ce qui donne toujours envie d'en entamer un nouveau dès qu'on a fini d'en lire un. Il est très agréable à lire malgré quelques envolées lyriques ou des répétitions qui ne servent à rien, par exemple sur le développement de la relation entre les hommes et les chiens au cours de l'histoire, qui est racontée au moins quatre fois. Heureusement ces passages sont courts et ne coupent pas trop le rythme haletant du livre qui oscille entre thriller, science fiction et fantastique. Il présente quelques points communs avec la série consacrée à Jane Hawk, notamment sur le thème du danger de la science et de la corruption des autorités. Les personnages principaux sont bien travaillés et attachants, malgré leur aspect manichéen. Les nombreux méchants sont vraiment très méchants et cumulent tous les défauts alors que les gentils sont un peu « bisounours », mais c'est sans doute conçu en vue d'un traitement par Hollywood, qui n'aime guère les nuances. Toutefois ce n'est pas gênant, ça passe très bien dans l'intrigue.
Plusieurs thèmes intéressants et actuel sont abordés dans ce livre. Il met en garde contre les dérives d'une science sans conscience où seul le résultat compte. Dorian Purcell veut dépasser les lois de la nature grâce à la génétique, rendre l'homme tout-puissant et immortel. Au début du roman on apprend que les scientifiques contaminés ont été délibérément sacrifiés et on trouve cela monstrueux, mais quand on voit de quoi a été capable le seul survivant de l'accident, on se dit que c'était la seule solution raisonnable malheureusement. Il y a des réflexions intéressantes sur ces dérives.
Un autre thème est celui de la différence, du handicap. Woody est autiste, il souffre de sa différence et son Q.I de 186 ne le console pas. Il ne peut pas parler. Lee verra un monstre à éliminer en lui alors qu'il est le trésor de sa mère. Leur relation est très bien décrite, pleine d'amour et de tendresse. Son incapacité à communiquer ses sentiments ou ses angoisses est bien exposée et ne peut que nous toucher. L'auteur nous montre sa force et sa fragilité.
Un dernier thème très touchant est l'amour qui lie les chiens aux hommes. Les chiens du roman ont des capacités hors du commun et jouent un rôle central dans l'intrigue, mais tous les amis des animaux peuvent se reconnaître dans cette relation très forte. L'auteur explique que le chien est le premier animal à avoir été domestiqué, bien avant le chat ou le cheval et que de ce fait ils ont développé une relation particulière avec nous. Je pense que c'est vrai de tous les animaux domestiques supérieurs, je connais bien mieux les chats que les chiens et je suis sûre qu'on peut aussi avoir une relation très profonde avec son chat. Nos animaux sont des membres à part entière de notre famille. Kip permettra un grand miracle que je vous laisse découvrir.
Un grand merci à Mylène de L'Archipel pour ce roman très intéressant qui vous fera passer un très bon moment de lecture.
#DÉVOTION #NetGalleyFrance !
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   05 octobre 2021
Des animaux plus dangereux que les ratons laveurs vivaient dans les bois.Mère nature n'était guère maternelle. Sa maman lui disait que la nature ressemblait davantage à une tante bipolaire : elle se montrait clémente la plupart du temps mais pouvait devenir une vraie sorcière à l'occasion, faire apparaître des tempêtes meurtrières et des animaux comme de gros pumas aux dents longues qui auraient volontiers dévoré de la chair d'enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mcd30mcd30   13 octobre 2021
Kipp aimait les gens pour leur propension à l'espérance. Comme les chiens, les humains étaient nés pour espérer.
Mais quiconque mesurait la froide indifférence de la nature, comme faisaient les chiens, n'espérait pas vivre éternellement en ce monde violent.
Il s'agissait plutôt de bâtir un monde meilleur tant qu'on était présent, et de placer ses espoirs en un autre monde, un monde plus beau.
Commenter  J’apprécie          100
mcd30mcd30   15 septembre 2021
_ Cher enfant, lui dit-elle, laisse moi te regarder dans les yeux.
Il changea de position, posa sa tête sur sa poitrine et croisa son regard affectueux.
_ Tes yeux et ton cœur sont de la même couleur que la race à laquelle tu appartiens, cher Kipp : ils sont en or.
Commenter  J’apprécie          150
mcd30mcd30   10 octobre 2021
Pour Woody, l'Internet était une planète à part entière, chaque site un village ou une ville avec ses quartiers et ses rues. Une planète qu'il parcourait tel un magicien, tapant une brève incantation et se téléportant d'un simple clic d'un continet à l'autre.
Commenter  J’apprécie          140
EssyMixEssyMix   26 octobre 2021
En ce mercredi matin, Woody fit ce qu'il faisait toujours au saut du lit. Il avait ses rituels, dans lesquels il trouvait son salut. Le monde était vaste et complexe, perdu dans un système solaire encore plus complexe, dans une galaxie gigantesque, un univers infini - des trilliards d'astres! - et il n'avait pas envie de trop y réfléchir. Dans ce monde, un nombre incalculable de choix pouvaient se présenter, une multitude d'événements se produire. Ces diverses possibilités avaient le pouvoir d'induire une indécision paralysante, et les innombrables menaces qui planaient d'inspirer une peur pétrifiante. Les rituels permettaient de circonscrire et de supporter l'infini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Dean Koontz (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : télépathieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre