AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Blanc (Traducteur)
ISBN : 2266069314
Éditeur : Pocket (02/02/2006)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 99 notes)
Résumé :

Victime d'un grave accident de voiture, Hatch Harrison meurt durant son transfert à l'hôpital. Un médecin spécialisé dans de révolutionnaires techniques de réanimation réussit à le ramener à la vie. Miracle ou malédiction ? Car, très vite, la nouvelle existence de cet Américain bien tranquille se peuple de visions et de cauchemars insoutenables. Comme si une présence maléfique s'était emparée de lui pendant son voyage au cœur des ténèbres...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
JRB
  01 novembre 2015
Koontz ouvre le bal sur un accident de voiture fatal au héros. Vous allez me dire, si le héros meurt dans les premières pages, qu'est ce qu'il va lui arriver durant le dernier chapitre… Pourtant, un médecin tente sur lui une technique de réanimation révolutionnaire qu'il teste depuis plusieurs années, et réussit à le ramener à la vie. Hatch reprend ses activités normales, lui et sa femme décident d'adopter un enfant pour vivre pleinement et oublier leur ancienne vie, celle où leur fils Jimmy est mort d'un cancer et où leur couple s'effondrait. Une nouvelle chance s'offre à eux. Pourtant, voilà que des visions viennent hanter son esprit, des hallucinations lui font perdre le sens des réalités comme si quelque chose ou quelqu'un s'était emparé de lui… Une fois de plus, Dean Koontz fait vivre son Méchant autant que son héros. Vassago hante les premières pages, et prend une place importante face au couple Harrison. Dans ces deux mondes représentants parfaitement au début la Bien et le Mal, le blanc et le noir, les évènements arrivent à obliger ces éléments à se mélanger. Les deux personnages principaux ont des visons de l'autre camp comme pour hanter sa vie et l'obliger à mettre fin à l'existence de l'autre. Regina, l'innocence par excellence est touchée par le Mal à travers ses déformations physiques de naissance. Jonas Nyebern est l'homme bon qui involontairement délivre tout ce mal. Personne n'est à l'abri. L'auteur délivre là une fresque humaine de lutte « divine ». Si l'un pense servir Satan, l'autre est sûr se faire justice lui- même et de venger les victimes… Qui à raison ? Qui a tort ? Vous le découvrirez vous-même en parcourant les descriptions précises et fouillées de décors, inhérent à Koontz, et en vivant les deux vies de Hatch et Vassago. Avec une fin surprenante qui est aussi la signature de l'auteur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
greg320i
  08 avril 2012
Résumé: Un serial killer sévit dans la région à l'insu de tous. Il se nomme lui-même Vassago et multiplie meurtres et sévices afin de regagner les Enfers dont il croit avoir été expulsé. Il offre ses offrandes à un Dieu imaginaire d'un ancien parc d'attraction abandonné où il a élu domicile. Dans ses rêves, il voit une femme merveilleuse pleine de vie qui lui sourit amoureusement: vision,prémonition ?
Car parrallement Hatch ,victime d'un grave accident de voiture ,dans ses cauchemars voit à travers les yeux d'un jeune homme (on devinera évidemment qui) au teint d'une pâleur de cadavre, un tueur froid et sadique. La raison est qu'il a ramené de son séjour dans la mort un lien télépathique qui risque une nouvelle fois de lui coûter la vie.
Troublant comme un thriller et jouant la carte de l'angoisse,ce livre se classe parmi les classiques du genre de l'auteur, grand faiseur et connaisseur de la sauce à succès pour générer l'adrénaline.
Commenter  J’apprécie          153
hellza24
  26 août 2014
Cela faisait longtemps que je n'avais pas ouvert un très bon Dean R. Koontz. J'avais oublié à quel point ça pouvait être chouette !
Ici, on suit Lindsey et son mari Hatch. Ils ont perdu leur fils d'un cancer 5 ans auparavant. Une nouvelle tragédie les frappent : ils sont victimes d'un terrible accident de voiture . Hatch est réanimé grâce à un procédé encore expérimental . Et revient d'entre les morts mystérieusement connecté à un abominable psychopathe... J'ai par moment pensé à Dead Zone, de Stephen King , c'était inévitable.
Aux chapitres où l'on suit le couple s'entremêlent ceux où l'on suit celui qui s'est baptisé « vassago », le tueur dont Hatch perçoit les visions.
J'ai beaucoup aimé le parc d'attraction, lieu mystérieux qui va si bien au tueur. Tout se déroule à un rythme effréné, et on plonge dans l'action dès les premières pages avec l'accident de Lindsey et Hartch . Ces deux là forment un couple particulièrement attachant, et la petite Regina est un vrai souffle d'air frais dans le roman, avec son humour et sa pertinence. Ça fait du bien quand on vient de plonger dans les délires malsains du tueur !
J'ai été emportée par cette lecture, tout y est à sa place, pas de « trop », de longueurs, une écriture impeccable et du suspens : un très bon moment de lecture. .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Masa
  30 décembre 2013
Longtemps inséré dans ma PAL, j'ai attendu un moment avant de me lancer dans ce roman. Beaucoup d'autres livres ayant prit sa place dans mes lectures. Ainsi, je me suis décidé à me lancer dans cet énième lecture d'un Dean Koontz que je connais maintenant très bien. Parut en 1992 sous le titre original de Hideaway.
Un couple de trentenaire a un accident de la route. La jeune femme survit, mais son mari décède par asphyxie. Un docteur spécialisé dans le coeur à mis au point un système pour réanimer les morts. le mari à la chance d'être un heureux élu pour revenir parmi les vivants. D'un autre côté, un jeune homme se fait nommé Vasago et ne désire qu'une seule chose, obtenir sa place en enfer. Il tue depuis son plus jeune âge et depuis peu, décore ses victimes en la gloire de son démon.
D'une lecture facile, de l'horreur soft, très soft, ici on suggère et on voit peu. La rythmique de ce roman est comme une marée sans houle. Rien d'extraordinaire dans le scénario. On retrouve certains ingrédients que l'auteur use jusqu'à la moelle. Cela dit, il est suffisamment original si on regarde l'ensemble l'ensemble de ses oeuvres. Un livre agréable à lire, mais une fin très décevante. J'ai bien aimé la personnalité du psychopathe et de la jeune fille, qui me rappel étrangement l'un de ses personnages (la dernière porte). Un bon divertissement, mais loin d'être exceptionnel. Je déplore une trop forte déviance entre le bien (le Christ) et le mal (Satan).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
antihuman
  10 décembre 2012
Pas mal. Vassago, ce culturiste et lettré, est charmant et puis original: enfin, dans ce club, tout en se méfiant du clinquant et du bling-bling celui-là se méfie non seulement du port à yachts au loin, et préfére à ces purs hits pop "de bon aloi" une musique atonale à la structure déphasée. Un bon goût certain, non ? On oserait d'ailleurs presque regarder comment il parvient à vivre et à fonctionner dans ce Lunar Park abandonné de tous sinon du public...
De plus on appréciera le récit haut en couleurs des prégrinations de ces deux horribles gamins, gavés d'Oreos et de junk food quelconque, dans le super train fantôme qu'ils empruntent lors de l'anniversaire.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
MariePhilMariePhil   12 octobre 2014
Il n'était même pas à mi-distance du fond de la chambre la plus basse qu'il sentait déjà l'odeur de la mort. Les courants d'air secs et glacés la faisaient monter jusqu'à lui. Cette puanteur l'excita. Aucun parfum, le plus exquis fût-il, même celui de la douce gorge d'une belle femme, n'aurait pu l'exciter autant que la fragrance singulière et douce de la chair pourrissante.
Commenter  J’apprécie          60
JRBJRB   01 novembre 2015
Regardant la route avec difficulté à travers le pare-brise barbouillé, entre les essuie-glaces qui peinaient sur la vitre, alourdis par la neige, Hatch soupira doucement. Il jeta un coup d’œil à Lindsey et lui sourit. C’était un pâle sourire, fatigué et sans joie, le fantôme d’un vrai sourire. Il parut vouloir dire quelque chose, se ravisa, s’intéressa de nouveau à la route.

Les trois voies de circulation – une qui descendait, et deux qui montaient – disparaissaient sous un linceul de neige. La pente céda la place à une courte ligne droite, puis à une longue courbe sans visibilité. Mais ils n’avaient pas encore quitté les San Bernardino Mountains. La descente allait recommencer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JRBJRB   01 novembre 2015
Honell était un auteur de fiction apprécié par la critique, qui, de temps en temps, donnait aussi un papier sur l’art. Il avait une soixantaine d’années et ne s’était jamais marié. C’était un homme flegmatique ; il avait décidé quand il était jeune de renoncer au réconfort d’une femme et d’une famille pour ne se consacrer qu’à ses livres. Pour bien écrire, disait-il, il fallait posséder l’amour du moine pour la solitude. Dans l’isolement, on était forcé de se retrouver face à soi-même plus complètement et plus honnêtement qu’on ne le pouvait dans le tourbillon de la vie sociale, et, à travers soi-même, on découvrait alors la vraie nature du cœur humain. Il avait vécu dans un splendide isolement, d’abord dans le nord de la Californie, puis au Nouveau-Mexique. Récemment, il s’était installé à la frontière orientale de la partie civilisée du comté d’Orange, à l’extrémité de Silverado Canyon, une série de collines et de ravins broussailleux, parsemés d’un certain nombre de chênes verts et de rares cabanes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sesevsesev   23 juillet 2013
Cela faisait deux semaines aujourd'hui qu'il avait fini de la préparer:Margaret Campion était agenouillée pour une prière éternelle sur le sol de l'enfer en ruine.
Commenter  J’apprécie          90
nina2loinnina2loin   17 janvier 2012
Seuls la mort et les morts le fascinaient . Les vivants ne retenaient son
attention que parce qu'ils transportaient en eux l'évidente promesse de la mort .
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Dean Koontz (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
retrouver l'article : https://www.actualitte.com/t/GVRcEosi Dean Koontz passe chez Amazon Publishing, pour cinq romans et une collection, Nameless
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre