AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782377354085
480 pages
Éditeur : Archipoche (06/02/2020)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Jane Hawk face à une confrérie secrète.

« Il  n’y  a  pas  de  temps  à  perdre.  Fais ce pourquoi tu as été créée ». Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de  Cora  Gundersun,  une  enseignante  douce et appréciée... juste avant qu’elle ne se suicide en commettant un attentat terroriste sanglant. L’épouvantable contenu de son journal intime corrob... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
RChris
  13 avril 2019
La trépidante cavale de Jane Hawk, ancienne inspectrice FBI, a dû commencer dans "Dark web". Une confrérie malfaisante décérèbre les personnes et en prend le contrôle.
L'héroïne est attachante par son humanité, ainsi, dans ses pérégrinations, prendra-t-elle le temps et le risque de porter secours aux voyageuses d'un camping-car.
La lecture nous invite à "jouer au crime dans la tête" pour enrayer les méfaits des Arcadiens. Aisée, elle se fait à pas rapides et Dean Koons sait nous accrocher à son road-movie. Pour ma part, je préfère un peu plus de suspens que d'actions...
Commenter  J’apprécie          420
gruz
  09 février 2019
Jane Hawk, (ex) inspectrice du FBI, pourchassée et chasseuse. Épisode 2. Prêts pour votre deuxième leçon de « comment écrire un thriller ultra efficace, pas à pas » ? Dean Koontz est un professeur de choix.
Les éditions de L'archipel ont relancé l'an dernier la machine Koontz en France avec l'excellent Dark Web, premier épisode mettant en scène ce personnage hors norme.
Dean Koontz, superstar aux USA, auteur prolifique depuis plus de 40 ans, avec une carrière et des livres en dents de scie. Ancien grand maître de l'horreur aux cotés de Stephen King, il sévit aujourd'hui dans le thriller très codifié à l'américaine.
Bon nombre d'auteurs actuels de ce style littéraire lui doivent beaucoup, ou ont tant à apprendre de lui.
Deuxième leçon, donc. Comme toute bonne leçon, elle se doit de remettre la précédente dans le contexte, tout en approfondissant les concepts et en défrichant de nouveaux terrains. A ce titre, La chambre des murmures est un modèle du genre.
L'écrivain américain sait jouer avec le rythme comme personne. Là où le premier roman de la série ne laissait pas une seconde de répit, le second est (un peu) plus posé, il approfondit davantage cette impressionnante et tentaculaire histoire.
Pour profiter au mieux de cette intrigue il est vraiment conseillé de lire Dark Web avant, ce nouveau récit débutant quelques jours après (il est sorti en poche chez Archipoche).
L'intrigue conspirationniste est dans l'air du temps. On est à la limite du roman d'anticipation par cette manière de pousser les nouvelles technologies dans leurs pires dérives. Ici l'Ennemi vient de l'intérieur, infiltré dans les strates des décideurs des States, avec le contrôle de l'esprit humain en ligne de mire.
Ça fait longtemps que Koontz est un maître dans l'art de construire des histoires paranoïaques. Celle-ci n'est pas loin d'être un de ses sommets, ce n'est pas étonnant qu'il ait décidé d'en faire une série.
L'intrigue est donc formidablement prenante, les codes du genres sont tous présents (sans grandes surprises de ce coté-là), la cadence ne faiblit pas et certaines scènes sont proprement ahurissantes.
Superwoman attachante
Pour que ce genre de livres soit une vraie réussite, ces ingrédients ne suffisent pas. Il fut aussi des personnages forts. Et là aussi, l'ami Koontz fait preuve d'un sacré savoir-faire.
Jane Hawk est une sorte de superwoman mais l'auteur n'a pas oublié de la doter d'émotions (ainsi que certains seconds rôles vraiment bien dessinés). L'empathie qu'on ressent pour ce personnage (pourtant improbable) est puissante, et l'attachement ne devrait que s'accentuer au fil des épisodes (l'écrivain en est déjà au cinquième tome). Et rajouter à tout ça le piment de dialogues punchy, pour en faire un cocktail explosif.
Je suis Dean Koontz de près depuis les années 80. Cette série est vraiment une réussite. La chambre des murmures est un modèle du genre, divertissant et intelligent, paranoïaque à souhait, créatif, prenant et attachant. Prenez-en de la graine.
https://www.youtube.com/watch?v=IZGnMJepQF8
Lien : https://gruznamur.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
livrement_ka
  09 février 2019
Titre : LA CHAMBRE DES MURMURES
Auteur : Dean KOONTZ
Editions : L'Archipel
Genre : thriller
Dépôt légal : Février 2019
Nombre de pages : 444


Présentation du livre : 
C'est un livre au format grand avec environ 450 pages.
La couverture est semi-rigide, et représente le visage d'une jeune femme.

Résumé
Cora est une institutrice sans histoire qui vit seule avec son chien. Un jour, avec sa voiture plein de bidons d'essence elle commet l'irréparable et s'en servant comme d'une bombe et tue une cinquantaine de personnes.
Que s'est-il passé ?
Jane Hawk, ancienne du FBI, est recherchée par toutes les polices. Son mari s'est suicidé en se tranchant la gorge avec un couteau. 
Cette dernière soupçonne un complot hors du commun et qui est mené par quelques personnes influentes.
A travers les Etats-Unis, sa traque va la conduire sur la piste d'une confrérie secrète qui cherche à prendre le pouvoir et qui se croie au-dessus des lois.


Sur l'auteur : cf Babélio
Dean Ray Koontz est un auteur américain de fiction à grand succès.
Il est issu d'une famille désespérément pauvre et placée sous la tyrannie d'un patriarche alcoolique et violent. En dépit de son enfance traumatisante, Koontz prit l'initiative de suivre ses études à l'université Shippensburg, de Pennsylvanie et, en 1967 débuta sa carrière en tant que professeur d'anglais à la Mechanicsburg High School. Dans son temps libre, il écrivit son premier roman, "Star Quest", qui fut publié en 1968. Après cela, il s'ensuivit plus d'une douzaine de romans de science-fiction.
Dans les années 1970, Koontz commença à publier des romans grand public de suspense et d'horreur, sous son propre nom ainsi que sous plusieurs noms de plume. 
Les pseudonymes connus incluent Deanna Dwyer, K. R. Dwyer, Aaron Wolfe, David Axton, Brian Coffey, John Hill, Leigh Nichols, Owen West, Richard Paige et Anthony North. Certains des romans publiés sous ces pseudonymes sont maintenant vendus sous le véritable nom de l'auteur.
Le roman qui a révélé Koontz au grand public est "La Nuit des Cafards" (Whispers, 1980). Depuis, vingt-deux oeuvres écrites par Koontz ont atteint la première place de la liste des best-sellers publiée par le New York Times.
Certains de ses ouvrages sont délibérément en rupture d'impression : Koontz a racheté les droits de publication de plusieurs de ses premiers écrits qu'il considère comme étant de qualité inférieure. Il a cependant suggéré qu'il pourrait éventuellement retravailler et publier à nouveau certains d'entre eux, au moins la collection "Dean Koontz Companion" écrite durant le milieu des années 90.
Amoureux des chiens et des golden retrievers en particulier, il a même publié un livre, "Life is Good: Lessons in Joyful Living" (2004), sous le nom de sa chienne Trixie qui est décédée.
Dean Koontz réside à Newport Beach, au sud de la Californie, avec sa femme Gerda et leur golden retriever.


Sur les éditions

Une maison d'édition est un archipel de collections
Pourquoi l'Archipel ? À cette question, qui m'est souvent posée, j'apporte toujours la même réponse : une maison d'édition est un archipel de collections ; chaque collection, un archipel de livres. J'aurais pu me prévaloir de précédents connus, sans remonter à Archipel, recueil de nouvelles de Pierre Louÿs, ou à un excellent roman de Michel Rio, paru en 1987, qui porte ce titre. En créant cette maison d'édition en 1991, je souhaitais offrir, comme un créateur de mode propose sa collection d'hiver ou d'été, une collection, un archipel de livres, à chaque saison renouvelés, susceptibles d'offrir à tous les publics détente, émotion, évasion.
En quelque vingt ans d'activité – et plus de mille livres publiés – notre éclectisme a parfois pu surprendre.
« Comment, vous publiez tout à la fois des romans du terroir, des suspenses, des romans historiques, mais aussi des essais politiques ou de société, des enquêtes, des biographies, des ouvrages de psychologie, et même des livres illustrés ! Vous n'avez pas le tournis ? » Eh bien non ! le tournis, nous tentons de nous en préserver en maintenant le cap d'une politique éditoriale cohérente. Moitié fiction, moitié non-fiction, nos cent nouveautés annuelles abordent certes des rives éloignées les unes des autres, mais ont un point commun : elles ont toutes pour mission de donner envie. Envie de connaître, envie de se cultiver, de se détendre ou de se passionner… Il est vrai que nos thrillers – « porter sur les nerfs », en anglais – sont choisis de façon à faire trembler… de peur ou de plaisir !
Depuis deux décennies, le « grand » public, qui n'est pas « un » mais multiple, a découvert un archipel où faire escale. Une nouvelle raison de délaisser, l'espace d'un livre, le petit écran dévoreur de temps, pour tourner la (ou les) page(s) et palper le velours 80 grammes porteur de promesses…

AVIS :
Un grand merci aux Editions l'ARCHIPEL pour ce livre à la couverture et à l'histoire superbes : Un thriller digne de ce nom et à la hauteur de son titre.
J'ai été séduite par le titre et la couverture au départ, et pour finir j'ai été happée par l'histoire. Une traque hors du commun, avec des rebondissements en veux-tu en voila, et surtout des personnages sans foi ni loi, ne reculant devant aucun obstacle.
Ce livre m'a plongée dès les premières lignes dans une histoire hors du commun. Une institutrice qui vit de manière ordinaire avec son chien, et qui commet l'irréparable en se transformant en bombe humaine . Des carnets intimes qu'elle a laissés où se mêlent ses sensations totalement à l'opposé de ce qu'elle était aux dires de son entourage.
L'impression qu'une araignée pond des oeufs dans sa tête et qu'elle n'est plus maître de ses actions. Que s'est-il passé au congrès où elle s'est rendue quelques jours avant son changement ?
Et la traque que va mener Jane Hawk, ancienne du FBI, pour protéger son fils, et surtout le monde entier contre des personnes qui ont soif de pouvoir et qui souhaitent s'emparer de l'esprit des gens. Au début, ils se concentrent sur une ville et espèrent faire fructifier leur idée à tout le pays voire plus.
Heureusement elle va rencontrer des personnes extraordinaires qui vont l'accompagner dans cette aventure absolument édifiante. Mais pour certaines personnes il est déjà trop tard!!!!! 


Sur la forme de l'histoire :
Ce livre est divisé en plusieurs parties, elles-mêmes divisées en sous-parties.
Une plume très fluide, un texte aérée, et une lecture agréable font qu'il est accessible à tous et surtout aux fans de thrillers.
Le texte est écrit gros. 
L'auteur place souvent ces livres en tête des ventes et on comprend pourquoi .
Une vraie maîtrise de l'intrigue bien ficelée, des dialogues à la hauteur de l'histoire et des personnages qui n'ont rien à envier aux plus dangereux criminels de toute la planète.

Conclusion :
Que vous conseiller à part de foncer aux Editions Archipel ou dans votre librairie pour acheter ce livre?
Une histoire à couper le souffle....une course haletante et effrénée pour accomplir une mission d'une envergure extraordinaire.
Merci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
ValerieLacaille
  25 avril 2019
Un roman noir auquel j'ai bien eu du mal à m'accrocher. Non qu'il soit mal écrit ou que l'intrigue pâtisse de longueurs. C'est le thème sous-jacent, les nouvelles technologies, qui m'a rebutée. Je ne suis pas scientifique pour deux sous et quand on me parle de nanoparticules et d'algorithme, j'ai le poil qui se hérisse !
J'ai néanmoins bien aimé le personnage de Jane Hawk, femme forte et perspicace qui n'a pas peur de risquer sa vie à chaque fois qu'un personnage, même haut placé dans le projet d'Arcadie nouvelle, se retrouve face à elle. J'ai aimé aussi le personnage du shérif Tillman, qui avance telle une ombre pour se révéler terriblement efficace lorsqu'il s'agit de déjouer les apparences.
Par contre, le côté roman d'anticipation surfant sur la vague du conspirationnisme m'a plutôt déplu, malheureusement. Ce n'est pas un sujet de roman que j'ai l'habitude de lire et c'est probablement pourquoi je suis passée à côté. Dommage.
Merci à Masse critique et aux éditions de l'Archipel.
Commenter  J’apprécie          230
elleaimelire
  05 mars 2019
Dark Web avait été mon tout premier Dean Koontz, dans un genre différent de ce qu'il avait l'habitude d'écrire, si je ne me trompe pas. J'avais, à ma grande surprise beaucoup aimé le côté film d'action. Avec La chambre des murmures, j'étais ravie de retrouver Jane Hawk pour la suite de ses aventures.
"Jouons au crime dans la tête."
La chambre des murmures est la suite immédiate de Dark Web. On retrouve Jane qui continue sa traque, plus motivée que jamais à mettre fin aux activités d'une confrérie qui prend le contrôle des personnes via une injection qui modifie leur cerveau, irrémédiablement. Dès lors les personnes obéissent, ne réfléchissent plus, ne sont plus jamais les mêmes. Vidées de ce qu'elles étaient avant, elles deviennent tels des robots au service des membres de la confrérie, jusqu'au suicide quand cela est nécessaire.
"Vous n'entendez pas tous ces murmures qui s'échappent de la chambre secrète, Jane ? Rassurez-vous, ce sera bientôt le cas."
C'est le cas de Cora Gundersun, une enseignante qui a une très bonne réputation dans la ville où elle réside. Jusqu'au jour où, conduisant son 4×4, rempli de bidons d'essence, elle commet le pire, un attentat-suicide. Qu'est-il arrivé à Cora ? Que veut-elle dire quand, dans ses cahiers, elle évoque l'araignée dans sa tête ? La folie tisse sa toile, doucement, calmement. La confrérie prend le contrôle à distance.
"Parfois la nuit, je me réveille en sursaut et je sens la présence dans ma tête d'une araignée…"
Comme dans Dark Web, j'ai remarqué que l'auteur aimait jouer avec les humeurs du ciel et la météo. A chaque chapitre, il y a une description du ciel qui change. de tempête en orage, de couchers de soleil aux nuages, ces représentations donnent le ton et apportent encore, à mon sens de la dynamique et du relief au récit.
"Tandis qu'elle grignotait le sandwich derrière son volant, trois éclairs rapprochés déchirèrent le ciel en éclairant brièvement les arbres, les immeubles et les voitures avant qu'un coup de tonnerre fasse trembler le sol avec la puissance d'un séisme. Une pluie battante s'abattit sur le paysage urbain avec une violence tropicale, isolant brusquement Jane du reste du monde dans l'habitacle du Ford noyé sous le déluge."
Une nouvelle fois, Dean Koontz a su m'emporter d'action en action, de rebondissement en rebondissement, de révélation en révélation alors que ce genre de livre n'est pas vraiment mon genre de prédilection. Je me laisse prendre au jeu avec cet auteur, je tourne les pages, enchaîne les chapitres. le suspense est là, la tension aussi. La manipulation des « robots » par la confrérie est fascinante autant qu'elle fait froid dans le dos. Ce côté anticipation, science-fiction dont je ne suis pas grande fan d'ordinaire me plaît beaucoup dans cette série « Jane Hawk ». Il me tarde d'en lire la suite !
"La folie est devenue la norme, de nos jours."
En bref, La chambre des murmures m'a fait passer un excellent moment. Les pages et les actions ont défilé sans que je m'en rende compte. du très bon thriller d'action, très divertissant !
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
morinmorin   17 mai 2020
Le temps d'une ultime embrassade, elle monta dans l’ Explorer. Bernie s'accouda à la fenêtre.
- Faites comme si vous étiez vraiment ma petite-fille et dites-moi si vous allez vous en tirer.
- C'est possible, Bernie. Nous avons tous le droit à une chance dans la vie.
-Je ne sais pas à quoi vous êtes mêlée, mais je vous souhaite de réussir. Vous méritez beaucoup plus qu'une simple chance.
Elle hésita avant de demander :
- Vous ne savez vraiment pas qui je suis ?
- Vous voudriez que je regarde la télé et que je lise les journaux ? Les informations sont bourrées de mensonges et de nouvelles déprimantes. Je n'ai pas besoin de savoir qui vous êtes pour savoir qui vous êtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
brinvilliersbrinvilliers   03 avril 2019
L'autre conne de salope note tout ce qui lui semble important sur son petit carnet et Randy finit de vider son sac en lui indiquant les coordonnées d'un dernier endroit où DJ se réfugie parfois. Il lui parle de Haut-Fourneau-le-Lac en négligeant sciemment de lui confier un détail crucial. Un détail qui pourrait bien lui être fatal. C'est vrai, elle l'a sauvé en lui ouvrant les yeux sur le rôle que pourrait bien jouer la chance dans la chute des Arcadiens, mais il voudrait qu'elle meure après avoir copieusement souffert, parce qu'elle a brisé son rêve d'un monde parfait, et que les rêves sont sacrés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
elleaimelireelleaimelire   24 janvier 2019
Le visage qu'elle vit dans le miroir n'était pas celui qu'elle connaissait. Après toutes ces épreuves traversées depuis quatre mois, elle se sentait usée par la peur, rongée par le chagrin, minée par l'inquiétude.
Commenter  J’apprécie          90
gloubikgloubik   23 avril 2019
Les seuls journalistes bien payés étaient ceux des journaux télévisés, et ceux-là méritaient autant le titre de journaliste que la qualification d'astronaute.
Commenter  J’apprécie          90
gloubikgloubik   05 mai 2019
- Cachez-vous une arme à l'intérieur de votre voiture ? Inutile de me mentir, vous pourriez le regretter.
- J'ai un coussin pour la prostate.
- Comment ?!!
- Un coussin en mousse troué au centre.
- Je ne vois pas le rapport avec une arme.
- Je pourrais vous le passer autour du cou et vous étrangler avec.
- Vous déconnez ou quoi ?
- Pas autant qu'autrefois.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Dean Koontz (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre