AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La chambre des murmures (59)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
RChris
  13 avril 2019
La trépidante cavale de Jane Hawk, ancienne inspectrice FBI, a dû commencer dans "Dark web". Une confrérie malfaisante décérèbre les personnes et en prend le contrôle.

L'héroïne est attachante par son humanité, ainsi, dans ses pérégrinations, prendra-t-elle le temps et le risque de porter secours aux voyageuses d'un camping-car.

La lecture nous invite à "jouer au crime dans la tête" pour enrayer les méfaits des Arcadiens. Aisée, elle se fait à pas rapides et Dean Koons sait nous accrocher à son road-movie. Pour ma part, je préfère un peu plus de suspens que d'actions...
Commenter  J’apprécie          410
gruz
  09 février 2019
Jane Hawk, (ex) inspectrice du FBI, pourchassée et chasseuse. Épisode 2. Prêts pour votre deuxième leçon de « comment écrire un thriller ultra efficace, pas à pas » ? Dean Koontz est un professeur de choix.

Les éditions de L'archipel ont relancé l'an dernier la machine Koontz en France avec l'excellent Dark Web, premier épisode mettant en scène ce personnage hors norme.

Dean Koontz, superstar aux USA, auteur prolifique depuis plus de 40 ans, avec une carrière et des livres en dents de scie. Ancien grand maître de l'horreur aux cotés de Stephen King, il sévit aujourd'hui dans le thriller très codifié à l'américaine.

Bon nombre d'auteurs actuels de ce style littéraire lui doivent beaucoup, ou ont tant à apprendre de lui.

Deuxième leçon, donc. Comme toute bonne leçon, elle se doit de remettre la précédente dans le contexte, tout en approfondissant les concepts et en défrichant de nouveaux terrains. A ce titre, La chambre des murmures est un modèle du genre.

L'écrivain américain sait jouer avec le rythme comme personne. Là où le premier roman de la série ne laissait pas une seconde de répit, le second est (un peu) plus posé, il approfondit davantage cette impressionnante et tentaculaire histoire.

Pour profiter au mieux de cette intrigue il est vraiment conseillé de lire Dark Web avant, ce nouveau récit débutant quelques jours après (il est sorti en poche chez Archipoche).

L'intrigue conspirationniste est dans l'air du temps. On est à la limite du roman d'anticipation par cette manière de pousser les nouvelles technologies dans leurs pires dérives. Ici l'Ennemi vient de l'intérieur, infiltré dans les strates des décideurs des States, avec le contrôle de l'esprit humain en ligne de mire.

Ça fait longtemps que Koontz est un maître dans l'art de construire des histoires paranoïaques. Celle-ci n'est pas loin d'être un de ses sommets, ce n'est pas étonnant qu'il ait décidé d'en faire une série.

L'intrigue est donc formidablement prenante, les codes du genres sont tous présents (sans grandes surprises de ce coté-là), la cadence ne faiblit pas et certaines scènes sont proprement ahurissantes.

Superwoman attachante

Pour que ce genre de livres soit une vraie réussite, ces ingrédients ne suffisent pas. Il fut aussi des personnages forts. Et là aussi, l'ami Koontz fait preuve d'un sacré savoir-faire.

Jane Hawk est une sorte de superwoman mais l'auteur n'a pas oublié de la doter d'émotions (ainsi que certains seconds rôles vraiment bien dessinés). L'empathie qu'on ressent pour ce personnage (pourtant improbable) est puissante, et l'attachement ne devrait que s'accentuer au fil des épisodes (l'écrivain en est déjà au cinquième tome). Et rajouter à tout ça le piment de dialogues punchy, pour en faire un cocktail explosif.

Je suis Dean Koontz de près depuis les années 80. Cette série est vraiment une réussite. La chambre des murmures est un modèle du genre, divertissant et intelligent, paranoïaque à souhait, créatif, prenant et attachant. Prenez-en de la graine.

https://www.youtube.com/watch?v=IZGnMJepQF8
Lien : https://gruznamur.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
ValerieLacaille
  25 avril 2019
Un roman noir auquel j'ai bien eu du mal à m'accrocher. Non qu'il soit mal écrit ou que l'intrigue pâtisse de longueurs. C'est le thème sous-jacent, les nouvelles technologies, qui m'a rebutée. Je ne suis pas scientifique pour deux sous et quand on me parle de nanoparticules et d'algorithme, j'ai le poil qui se hérisse !
J'ai néanmoins bien aimé le personnage de Jane Hawk, femme forte et perspicace qui n'a pas peur de risquer sa vie à chaque fois qu'un personnage, même haut placé dans le projet d'Arcadie nouvelle, se retrouve face à elle. J'ai aimé aussi le personnage du shérif Tillman, qui avance telle une ombre pour se révéler terriblement efficace lorsqu'il s'agit de déjouer les apparences.
Par contre, le côté roman d'anticipation surfant sur la vague du conspirationnisme m'a plutôt déplu, malheureusement. Ce n'est pas un sujet de roman que j'ai l'habitude de lire et c'est probablement pourquoi je suis passée à côté. Dommage.

Merci à Masse critique et aux éditions de l'Archipel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
celine85
  10 février 2020
Il s'agit du tome 2, qui est dans la continuité du premier dont le titre est « Dark web » On retrouve notamment le personnage de Jane Hawk et c'est vraiment un plaisir de continuer ses aventures. Toujours une bonne dynamique de l'intrigue grâce aux nombreux rebondissements. le seul bémol pour moi de ce livre c'est quand l'auteur nous parle de nanoparticules,… personnellement je ne suis très fan de tout ça, voila pourquoi je ne lui donne pas la note de 5/5. Sinon les ingrédients sont bien là pour un livre de suspense.
Commenter  J’apprécie          200
StefEleane
  05 mars 2019
Dean Koontz est un des plus grands et plus prolifiques auteurs américains. A 73 ans, il a vendu plus de 450 millions de livres dans le monde. Traduit dans le monde entier, adapté à la télé et chez nous, en France, il est quasiment inconnu. Quelques livres traduits seulement. La chambre des murmures est la suite du roman sorti aux Editions L'archipel en 2018 Dark Web.

Pour ceux qui n'ont pas lu Dark Web, pas de panique, moi non plus. Bien évidemment il est toujours préférable de lire le premier roman. Mais un auteur comme Dean Koontz ne vous laissera pas tomber. Bien entendu que toutes vos interrogations auront une réponse en temps voulu.

Jane Hawks est une fugitive, ancien agent du FBI, veuve et mère d'un petit garçon. Elle se cache des plus grands de ce monde, de toutes technologies et à soif de vengeance. Son mari a été poussé au suicide, son fils maltraité par ses ennemis et la population entière est en danger.

Le visage qu'elle vit dans le miroir n'était pas celui qu'elle connaissait. Après toutes ces épreuves traversées depuis quatre mois, elle se sentait usée par la peur, rongée par le chagrin, minée par l'inquiétude.

C'est un road trip parsemé de mort que nous propose l'auteur. Sur la route, pour échapper aux chasseurs, telle une proie. Mais cette proie est tenace, virulente et finalement très dangereuse.

Le fond de l'intrigue, je ne vous en parlerai pas. Je vous avertis seulement qu'on frôle la science-fiction, l'anticipation. Oui c'est ça un thriller d'anticipation en sorte.

Dean Koontz n'est pas connu pour avoir écrit que des chefs-d'oeuvre, mais il faut bien avouer que cette série est convaincante et addictive. Pour découvrir l'auteur autant commencé par Dark Web et La chambre des murmures .

Il y aura une suite ! Qu'on se le dise 😉
Lien : https://lesciblesdunelectric..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Livresque78
  12 mars 2019
J'ai tout d'abord eu la crainte de cette suite soit moins rythmée et c'est ce qui était le cas durant les premiers chapitres, un peu comme une étape de décompression, il faut dire que Jane en a vécu pas mal des moments forts et dangereux. Durant cette période plus calme, nous rentrons davantage dans la psyché de ce personnage hors norme, le lecteur commence à s'identifier, à la prendre sous son aile, à l'apprécier. Puis les révélations et les découvertes que fait Jane remettent la machine Koontz en fonction, les faits et la folie se dévoilent être encore plus terribles que ce que j'imaginais.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          170
elleaimelire
  05 mars 2019
Dark Web avait été mon tout premier Dean Koontz, dans un genre différent de ce qu'il avait l'habitude d'écrire, si je ne me trompe pas. J'avais, à ma grande surprise beaucoup aimé le côté film d'action. Avec La chambre des murmures, j'étais ravie de retrouver Jane Hawk pour la suite de ses aventures.

"Jouons au crime dans la tête."

La chambre des murmures est la suite immédiate de Dark Web. On retrouve Jane qui continue sa traque, plus motivée que jamais à mettre fin aux activités d'une confrérie qui prend le contrôle des personnes via une injection qui modifie leur cerveau, irrémédiablement. Dès lors les personnes obéissent, ne réfléchissent plus, ne sont plus jamais les mêmes. Vidées de ce qu'elles étaient avant, elles deviennent tels des robots au service des membres de la confrérie, jusqu'au suicide quand cela est nécessaire.

"Vous n'entendez pas tous ces murmures qui s'échappent de la chambre secrète, Jane ? Rassurez-vous, ce sera bientôt le cas."

C'est le cas de Cora Gundersun, une enseignante qui a une très bonne réputation dans la ville où elle réside. Jusqu'au jour où, conduisant son 4×4, rempli de bidons d'essence, elle commet le pire, un attentat-suicide. Qu'est-il arrivé à Cora ? Que veut-elle dire quand, dans ses cahiers, elle évoque l'araignée dans sa tête ? La folie tisse sa toile, doucement, calmement. La confrérie prend le contrôle à distance.

"Parfois la nuit, je me réveille en sursaut et je sens la présence dans ma tête d'une araignée…"

Comme dans Dark Web, j'ai remarqué que l'auteur aimait jouer avec les humeurs du ciel et la météo. A chaque chapitre, il y a une description du ciel qui change. de tempête en orage, de couchers de soleil aux nuages, ces représentations donnent le ton et apportent encore, à mon sens de la dynamique et du relief au récit.

"Tandis qu'elle grignotait le sandwich derrière son volant, trois éclairs rapprochés déchirèrent le ciel en éclairant brièvement les arbres, les immeubles et les voitures avant qu'un coup de tonnerre fasse trembler le sol avec la puissance d'un séisme. Une pluie battante s'abattit sur le paysage urbain avec une violence tropicale, isolant brusquement Jane du reste du monde dans l'habitacle du Ford noyé sous le déluge."

Une nouvelle fois, Dean Koontz a su m'emporter d'action en action, de rebondissement en rebondissement, de révélation en révélation alors que ce genre de livre n'est pas vraiment mon genre de prédilection. Je me laisse prendre au jeu avec cet auteur, je tourne les pages, enchaîne les chapitres. le suspense est là, la tension aussi. La manipulation des « robots » par la confrérie est fascinante autant qu'elle fait froid dans le dos. Ce côté anticipation, science-fiction dont je ne suis pas grande fan d'ordinaire me plaît beaucoup dans cette série « Jane Hawk ». Il me tarde d'en lire la suite !

"La folie est devenue la norme, de nos jours."

En bref, La chambre des murmures m'a fait passer un excellent moment. Les pages et les actions ont défilé sans que je m'en rende compte. du très bon thriller d'action, très divertissant !
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Natalivre
  24 août 2019
Pour mon plus grand plaisir, je viens de faire connaissance avec Dean Koontz avec "la chambre des murmures", 2ème tome des aventures de Jane Hawk, après "Dark web". Je précise que je n'ai pas lu "Dark web". Ça ne m'a pas gêné du tout dans la compréhension de ce second volet.

Nous sommes aux Etats-Unis, essentiellement en Californie et pour une bonne partie du récit dans le Minnesota avant de parcourir quelques autres Etats. Jane Hawk, 27 ans, veuve, un petit garçon de 5 ans, est une inspectrice du FBI en cavale depuis la mort de son mari. Elle tente, par tous les moyens, de faire éclater au grand jour ce que certaines personnes trament dans l'ombre pour "changer le monde afin de le dominer comme personne avant eux" en essayant de démasquer et en traquant les personnes impliquées. A travers les nanotechnologies, des êtres malveillants ont mis au point des nanomachines qu'ils injectent dans le système sanguin d'un individu. Une fois franchi les barrières du cerveau, elles en prennent le contrôle à l'insu de la victime. Dans le Minnesota, une de ces victimes, Cora Gundersun, 41 ans, institutrice sans histoire, va jusqu'à commettre un attentat suicide faisant 46 morts dont un gouverneur et un parlementaire. Ces implants permettent de contrôler les personnes de n'importe quelle façon en effaçant une bonne partie de leur mémoire.

C'est un roman d'anticipation avec beaucoup d'actions. Notre Jane est une super héroïne, un peu le pendant féminin de Jack Reacher, le super héros de Lee Child. Tous les coups sont permis et elle a la gâchette facile mais elle reste humaine et très attachante. Les seconds personnages sont également intéressants notamment Luther Tillman, shérif dans le Minnesota qui croisera le chemin de Jane. J'ai bien aimé le sujet de ce thriller ; outre la manipulation par la technologie de centaines d'individus, les autres sont également repérables, traçables, surveillés, épiés à tout moment. Il y a de quoi devenir parano. Les avancées technologiques, scientifiques pour le pire. C'est effrayant, cauchemardesque. L'écriture est fluide, "visuelle" et la fin laisse présager une suite aux aventures de Jane. Merci à Mylène éditions de l'Archipel pour ce très bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
gloubik
  08 mai 2019
Après avoir lu et apprécié le premier volet de cette série, reçu de l'éditeur dans le cadre d'une masse critique Babelio, je n'ai pas hésité une seconde quand j'ai eu l'opportunité de lire La chambre des murmures.

On retrouve la même héroïne toujours aux prises avec cette bande de dangereux psychopathes (et sociopathes par la même occasion) qui veulent dessiner l'avenir de l'humanité à leur convenance. Plus elle en tue, plus elle en découvre dont le rôle est, en apparence, plus important dans cette affaire.

Nous découvrons de nouveaux personnages secondaires dont l'implication est plus importante de leur point de vue que ce n'était le cas pour ceux du tome 1. Ce qui est plus intéressant pour le lecteur. Il y a enfin une véritable intrigue secondaire.

Que dire d'autre sans révéler l'intrigue (pas de spoil dans mes chroniques) ? Quelques points qui m'ont gêné 
en tant que lecteur ayant enchaîner les deux tomes : l'auteur rappelle un certain nombre de petites choses dont je me souvenais très bien mais dont le lecteur distrait(ou n'aurait pas lu le premier) aura besoin pour donner de l'épaisseur aux personnages et à l'histoire.

Ah si ! On arrive à un tournant. Les méchants sont de plus en plus violents, puissants et omniprésents. L'héroïne, en contre coup, devient plus violente, performante, aidée. Ce qui équilibre les choses. Sans ça, il me parait impossible que la série puisse comporter quatre tomes.

Encore une chose, importante ! J'ai apprécié le côté décalé de certains personnages et des dialogues qui y sont associés. Ce qui donne une pointe d'humour à un romans très, trop, sérieux.

Mais j'oublie peut-être le plus important : on est en plein dans le Dark Web, non pas le dark web d'internet, même s'il en est aussi question. le dark web, au sens de lacis obscure, de main sombre qui manipule les individus (humains comme animaux), les amenant au meurtre, au suicide ou à la soumission complète. Je n'en dirais pas plus. Lisez ce roman et vous saurez ce qu'est La chambre des murmures et à quoi elle sert.

En bref : J'ai adoré. Et moi qui ne suis pas spécialement branché thriller, j'attends la suite avec impatience
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Pat0212
  15 mars 2019
Tout d'abord un grand merci aux Editions de l'Archipel et à Mylène qui m'ont gâtée avec ce nouveau partenariat très apprécié comme toujours. Je ne connaissais Dean Koontz que de nom avant de découvrir Dark Web et ses deux livres m'ont beaucoup plu.

Celui-ci est la suite de Dark Web et se passe la semaine suivante. Comme l'histoire ne se semble pas complètement terminée à la fin de ce livre, on peut penser raisonnablement qu'il y aura un troisième volume des aventures de Jane Hawk.

Jane est toujours sur la piste des maîtres de la conspiration qui manipulent les gens en leur implantant une puce dans le cerveau et qui ont poussé son mari au suicide. Elle s'en prend à un journaliste qui a publié un portrait au vitriol de DJ Michael, le cerveau présumé du complot, elle n'est pas sûre de son honnêteté, aussi l'enferme-t'elle dans son dressing après avoir placé des micros dans son téléphone et dans sa maison. Bien lui en prend car elle apprend ainsi que le journaliste est un ami proche de l'avocat de DJ Michael et qu'ensemble ils ont tué sa femme en toute impunité grâce à des frelons. du coup l'avocat devient sa prochaine cible.

On suit en même temps Cora, une institutrice modèle du Minnesota, implantée à son insu et qui a l'impression de perdre la raison. Elle fait des cauchemars effrayants, tient un journal intime étrange avant de commettre un attentat suicide qui coûte la vie à plus de quarante personnes dont le gouverneur et le sénateur de l'Etat. le FBI arrive immédiatement et écarte le shérif Luther Tillman de l'enquête. Celui-ci fouille la maison de Cora et trouve son journal intime, le FBI a laissé la maison en chantier, laissant de nombreux indices sur place. Dans la nuit un incendie très violent la ravage, un message laisse entendre qu'il s'agit de parents des victimes de l'attentat, mais le chef des pompiers affirme que le sinistre a été provoqué par du napalm, ce qui exclut une vengeance d'un villageois. Luther comprend qu'autre chose est en jeu, il prend des vacances pour enquêter discrètement.

C'est ainsi qu'après plusieurs péripéties, Jane et Luther se rencontrent dans un village du Kentucky au centre du complot dont tous les habitants ont été implantés, sauf les enfants de moins de seize ans retenus dans un faux pensionnat. Ils unissent leurs efforts pour lutter contre cette conspiration et connaîtront encore bien des aventures avant la fin du livre. Comme beaucoup de questions restent ouvertes et que le complot n'est toujours pas vaincu, tout laisse à penser qu'il y aura un nouvel épisode l'année prochaine.

Ce livre est vraiment passionnant, il est l'est nettement plus que le premier épisode qui servait surtout à la mise en place de l'intrigue. Ici elle se diversifie et se compléxifie nettement, de nombreux personnages apparaissent, dont le charismatique shérif du Minnesota. Il y a aussi une réflexion éthique sur le complot, on va plus loin que le simple sentiment de vengeance qui animait Jane dans Dark Web. On quitte aussi la Californie pour un long road movie à travers les USA. Jane et Luther sont aussi beaucoup moins seuls dans leur combat, la population prend conscience qu'il se passe quelque chose d'anormal et de nombreuses personnes leur offre leur aide. Il y a toujours autant d'action et on ne s'ennuie vraiment pas mais les personnages évoluent positivement.

Un roman qui oscille entre SF et thriller que je vous recommande chaleureusement.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre
.. ..