AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Analire


Analire
  14 février 2020
La chambre des murmures fait suite à Dark Web, également paru aux éditions Archipoche. Les deux tomes ne peuvent pas se lire séparément, vous risqueriez de perdre le fil de l'histoire et ne pas comprendre de nombreuses allusions faites au tome précédent.

Nous retrouvons Jane Hawk, l'intrépide et courageuse ancienne enquêtrice du FBI, qui s'est lancée, seule, dans la résolution d'une affaire qui dépasse l'entendement. Des hommes puissants souhaitent dominer le monde entier et plus spécifiquement contrôler les humains. Pour se faire, ils ont injectés des puces dans leur tête, qui les prive de toute émotion et leur permette de maîtriser leurs faits et gestes à distance. Une technologie redoutable, qui a fait se suicider à distance des centaines de citoyens, pourtant exempte de tout problème. C'est cette domination malsaine que Jane va tenter de vaincre, au péril de sa vie.

Lorsque j'ai lu le premier tome de cette saga, Dark Web, je pensais découvrir une histoire sur l'Internet illégal, que l'on nomme « Dark Web ». Malheureusement déçue que cette thématique ne soit finalement pas abordée, je gardais un espoir de la voir surgir dans la suite de l'histoire… mais non. Dean Koontz continue de nous glacer les sangs avec ses nanomachines intégrées dans les cerveaux humains à des fins de contrôle. Un scénario futuriste, brûlant de réalisme, qui transforme l'être humain en robot dénué de sentiment et de contrôle.

Dans ce tome-ci, Jane Hawk découvre que l'ensemble d'un village a été réduit en esclavage à cause de ces puces électroniques. Les adultes, les enfants, tous sont embrigadés par ces technologiques, qui leur prélèvent leur raison et leur dictent ce qu'ils doivent faire. On peut aisément assimiler cette histoire surnaturelle à un roman d'anticipation, dans lequel on peut déceler les déviances qui pourraient advenir dans notre société future. Ça donne quand même à réfléchir sur le pouvoir de certains puissants de notre monde et sur l'asservissement de l'être humain.

En outre, j'avoue avoir eu un petit pincement au coeur à l'idée de quitter notre protagoniste. J'ai vraiment beaucoup aimé suivre la cavale de Jane Hawk, qui n'hésite pas à risquer sa vie pour sauver l'humanité. J'ai également appréciée le personnage du shérif Tillman, bien qu'au début, j'aie eu du mal à trouver l'utilité de son personnage. Finalement, derrière cet homme en apparence bourru, se trouve un agent perspicace, qui va se révéler intuitif et avisé. Il sera l'ombre de Jane Hawk, l'épaulant au possible pour arriver à arrêter ce massacre humain.

Les plus téméraires pourront prochainement retrouver Jane Hawk dans L'escalier du diable, le troisième tome de cette saga haletante. J'ai déjà hâte !

Un deuxième tome à la hauteur du premier, qui nous laisse présager une suite mouvementée et trépidante. J'ai déjà hâte de retrouver notre courageuse détective pour de nouvelles intrigues !
Lien : https://analire.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus