AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maud Perrin (Traducteur)
ISBN : 2266026615
Éditeur : Pocket (17/11/1999)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 64 notes)
Résumé :
La manipulation du cerveau a fait d'immenses progrès. Hier c'était encore de la science-fiction. Aujourd'hui c'est la terreur à Black River. Demain...

Dès son arrivée à Black River, Paul Annendale se trouve plongé dans une atmosphère de cauchemar. Un mal mystérieux s'est abattu sur la ville. Jusqu'à ses vieux amis qui semblent changés, terrorisés, en proie à des troubles étranges contre lesquels la médecine reste impuissante.

Peu à peu,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  19 août 2014
AH ! Et là de suite je dis : admirez la jolie couverture des éditions Pocket terreur mes amis .
Voyez l'originalité de cette perle des années 90 , tout ce frisson , cette recherche horrifique pour l'illustration signé Marc Demoulin .
Pour cette pléiade de titres recouvert du fameux bandeau en rouge et noir ( que n'aurait pas dédaigner Jeanne Mass ) nous avons une multitude d'auteurs de qualité, les meilleurs plumes dans le genre.
Oui 'LE' genre : L'horreur même gentes messieurs dames .
Légendaire collection POCKET TERREUR dirigée par Patrice Duvic .
Vous recherchez de l'émotion , de la peur, certaines histoires noires, voir un peu bizarres, occultes ou vampiriques dans un style particulier ? Foncez !
Pas de problème pour les trouver donc, cet habillage habile et vil dans les premières de couverture vous assure déjà le grand et franc succès d'avoir à porter de main quelques pépites de lecture.
Tiens ! En parlant de main justement ,,
Sheila ne chantait -elle pas " donne moi ta main et prend la mienne,,," ?
Yves Duteil " Prendre un enfant par la main " ?
"Haut les mains " par Ottawan ?
Nous sommes donc bien dans un contexte épouvantable ...
Mais encore plus mal quand il vient d'une malfaisante idée de génie signé par une non moins géniale plume,qui saigne et sait pensez et nous re-panser les maux avec main de maitre .
Vous l'avez reconnu évidemment , malgré qu'il se soit éventé et multiplié à l'époque sous une multitude de pseudos , je parle de Dean Koontz .
Voilà , pour le reste de l'avis nous verrons alors ça demain chers amis .
-Et une main dans ta tête ..?
-.. Hum reprenons donc la main sur la critique oui .
La peste grise .
Présentation de l'horreur .
Une certaine saveur s'en dégage c'est certain, une plaisante envie de nous en flanquer derrière les oreilles, nous dresser deux-trois cheveux sur la tête.
Un poil ici qui n'est donc pas dans la main mais bien dans le récit où le dru et le dur jongle avec l'adroit et la droite ligne de marque de la catégorie 'gore-j'en veut encore'
Manipulation mentale: c'est là le nouveau pouvoir dément crée par des fous qui expérimente une folle et terrible tentative de putsch mondial .
Point de mire et mise au point de l'expérimentation: une petite bourgade nommé Black River où par malheur, Paul ( et non Gustav) va prendre pied .
Et là le piège s'ouvre, se découvre par l'entremise d'un personnage haïssable , incurable, refoulé de la société, teigneux , hargneux et revanchard comme un cafard .
Car la vengeance se déguste sur le tare , voyez-vous.
Notre taré va s'aider de la génétique allié aux images subliminales pour manipuler la population entière mais plus particulièrement les femmes .
Car le gros de l'histoire repose ici : rejeté sexuel, le nommé Salsbury est un maniaque, un pervers avec un sérieux défaut psychique: sa soif de vengeance vis-à-vis de la communauté féminine n'a de faim qu'a faire souffrir, avilir et subir les pires sévices imaginable. Un Monstre d'ignominie tout simplement . Un minable certainement .
Isolé dans Black River pour ' tester ' le truc, sa terrible phase revancharde prend naissance avec une phrase aux mots-clés
" Je suis la Clé " à laquelle la pauvre victime DOIT répondre inlassablement :
" Je suis la serrure " , puis bonjour les dégâts,,,
Contrôle de la personne, emprise totale du mental , qu'il est doux de jouer au loup dans la bergerie quand le marionnettiste est un virtuose du viol.
Mon avis : Un petit vol textuel de vingt ou trente pages pour simplement nous débattre le pourquoi du comment de la méthode. Pas forcément nécessaire mais quand c'est Koontz qui saigne ,, c'est évidemment un peu à rallonge.
Les choses une fois mise en place , le meilleur reste l'angoisse de l'action qui ne retombe pas . L'ardente justice où la pauvre Paul prend ses galons de héros et tente le tout pour le tout .
Et surtout , car c'est bien là le thème central , les phases d'esprits torturés et violentés.

Au final : Un récit parsemé de sel acide et de saleté zooïde, où l'empreinte de l'animal lubrique Salsbury se rapproche du ver solitaire : tant par son enfoncement dans la folie pure que par son penchant impur à vouloir ronger autrui jusqu'au bout .
Dérangeant les codes usuel, le rose prend le pas sur le rouge . L'arc-en-ciel dérape donc et se referme avec un bon souvenir de ce qui restera parmi mes meilleurs Koontz .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          393
LePamplemousse
  24 février 2019
La couverture, tout comme le titre français sont trompeurs puisqu'il ne s'agit absolument pas d'une histoire de peste ou même de maladie contagieuse dans ce roman, et qu'il n'y aura aucun visage transformé en quoi que ce soit comme le dessin le laisse suggérer.
On est ici dans une petite bourgade américaine assez isolée que de méchants individus ont décidés de prendre pour cobaye afin d'y pratiquer une expérience abominable sur l'ensemble de la population.
On parle donc plutôt de contrôle des esprits, mais aussi de domination, de pouvoir absolu sur les gens, le tout accompagné de scènes sexuelles révoltantes et de propos bien misogynes, mais bon c'était l'époque (le roman a été écrit en 1976).
J'aimais cet auteur quand j'avais une quinzaine d'années et j'ai eu envie de me replonger dedans trente ans après, mais j'avoue que la déception est un peu au rendez-vous.
L'intrigue de départ est intéressante mais la psychologie des personnages, surtout celles des méchants, est assez sommaire, et la fin est un peu « facile » compte tenu de tout ce que les gentils ont du vivre avant de s'en sortir.
Et il leur suffit finalement de déménager pour oublier toutes les horreurs qu'il sont vécu, le concept est à breveter mais je ne suis pas certaine qu'il fonctionne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
henrimesquida
  29 avril 2017
La manipulation du cerveau a fait d'immenses progrès. Hier c'était encore de la science-fiction. Aujourd'hui c'est la terreur à Black River. Demain...
Dès son arrivée à Black River, Paul Annendale se trouve plongé dans une atmosphère de cauchemar. Un mal mystérieux s'est abattu sur la ville. Jusqu'à ses vieux amis qui semblent changés, terrorisés, en proie à des troubles étranges contre lesquels la médecine reste impuissante.
Peu à peu, il commence à comprendre qu'un groupe de militaires a choisi la ville et ses habitants pour se livrer à une expérience diabolique, premier pas vers une prise du pouvoir à l'échelon mondial.
Parviendra-t-il, avant qu'il ne soit trop tard, à désamorcer la formidable bombe psychologique enfouie à Black River ?

J'apprécie tout particulièrement les romans de ce cher DRK, j'en ai lu une chiée, je m'en retape pour me refaire un avis dessus, et alors que je ne gardais aucun souvenir de celui-ci, un relecture m'a fait comprendre pourquoi.
Ce livre traite du pouvoir du subliminale sur le cerveau humain. Un scientifique souhaite expérimenter ce pouvoir à l'échelle d'une ville, avec les moyens donnés par un riche catholique, alors qu'un important militaire s'occupe de sécuriser le périmètre. Cette petite ville et ses habitants se retrouvent donc piégé dans cette phase "test" de ces trois psychopathes, mais certains n'y sont pas affecté et découvre le subterfuge ...
L'histoire est ultra intéressante. Il y avait tellement de quoi l'exploiter. Ne serait-ce que la psychologie des méchants de ce livre que je trouve parfaite. le scientifique qui a connu des abus dans sa jeunesse et qui cherche un moyen de contrôler les autres pour équilibrer la balance, le riche qui voit en cette expérience le moyen de se rapprocher de Dieu (en se prenant pour lui), toute l'idée en général peut en faire un bon roman de Science-Fiction, mais putain, Dean, faire un livre aussi mal écrit quand on devient populaire, est-ce bien raisonnable ? (dixit Desproges).
Je n'ai pas d'autres points positifs à citer. Alors que les méchants s'installent bien, leurs actions vont à l'encontre de leur psychologie. Sans parler des héros qui sont d'une banalité déconcertante alors qu'il y avait tellement moyen de rendre la chose plus intéressante ! C'est là qu'un "anti-héro" à la Graham Masterton aurait été utile. Avoir un père de famille un peu connard sur les bords, au lieu d'avoir ce type mou et inintéressant.
Le rythme du livre est très difficile à digérer, certains passages sont inutiles, les dénouements sont illogiques et certaines révélations de la part des héros tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Puis c'est dans ce genre de bouquin qu'une "happy end" ruine tout. J'aurais été tellement plus touché si le contrôle de l'esprit avait réellement marché dans ce village de merde ! Ce qui me fait rager, c'est que ça aurait pu être milles fois mieux. L'idée est accrocheuse, le concept et le contexte sont intéressants, mais ce n'est pas parce qu'on a tous les aliments qu'on peut servir un bon plat, et ce roman en est la preuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Masa
  02 juin 2013
Night chills
C'est pas le meilleur roman que j'ai lu de lui, mais c'est certainement celui avec lequel j'ai eu le plus de haine envers le méchant. Il est méprisable, abominable et sans scrupule. En plus, il est accompagné deux deux autres personnages. L'un est un ancien marine qui à donné son âme envers son employeur. L'autre n'est autre que le financier et le producteur qui voue un fanatisme au christianisme. L'histoire parait tout à fait plausible et nul doute que Dean koontz à essayer de démontrer que les progrès technologiques peuvent nous corrompre et nous être dangereux. L'histoire s'emballe au bout de cent pages. J'ai été plutôt agréablement surpris par la profondeur et la richesse du récit.
Commenter  J’apprécie          80
redmary
  29 décembre 2017
Je pense qu'il s'agit ici de mon roman préféré de Dean Koontz. Je l'ai déjà lu deux fois (une fois étant toute jeune ado) l'autre dernièrement et j'y ai retrouvé le même plaisir qu'à l'époque.
L'écriture est fluide, l'histoire est addictive et très instructive. On y apprends pas mal de choses sur la publicité subliminale, même si certains éléments relèvent plus de la science fiction ou du futurisme que de la réalité. Les personnages sont bien campés. Bon moment de lecture qui regroupe tous les ingrédients nécessaires au plaisir de la lecture.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
greg320igreg320i   19 août 2014
- Un dénommé Parker l'a violenté à l'âge de onze ans , annonça Paul à Sam tout en gardant un œil sur Salsbury .
- Ça change quelque chose pour toi ?
- Ça devrait.
- Hitler aurait-il plus d' excuses en étant né de parents syphilitiques ? Ou en étant médicalement reconnu comme malade mental ? Crois-tu que cela ferait revenir six millions de morts ? lança Sam sans hausser le ton mais avec une autorité impressionnante . Et celui-là crois-tu que ce qui lui est arrivé quand il avait onze ans excuse ce qu'il a fait subir à Mark ? Si Salsbury sort vainqueur , s'il devient la maître du monde , que diable importe ce qu'on lui a fait quand il avait onze ans ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
petiteplumeblanchepetiteplumeblanche   20 septembre 2014
y avait peu d'endroits dans cette pièce,où entreposer le corps d'un enfant de neuf ans.Ryan examina l'office,le réfrigérateur,puis le congélateur,mais sans résultat.Ce fut en fouillant le placard sous le bloc-évier qu'elle découvrit un seau plein de chiffons ensanglantés.Elle prit l'un des torchons,encore tout humide de sang frais,mais le lâcha aussitôt en regardant sa main rougie par le sang.
Commenter  J’apprécie          144
Videos de Dean Koontz (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
Comme chaque année, les équipes de La Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane Le Feyer, Tourbillon - Le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-...
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-...
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, Le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-...
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-...
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-...
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - Le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : Le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - Le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-...
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giordano, Seuil - Les patriotes, Sana Krasikov, Albin Michel - La péninsule aux 24 saisons, Inaba Mauyni, Piquier
COFFRET LITTERATURE DETENTE (72,90€) : - Un petit coup de jeune, Thierry Bizot, Seuil - Loin, Alexis Michalik, Albin-Michel - La mémoire des vignes, Ann Mah, Cherche-midi
COFFRET POLAR (71,90€) : - L'attaque du Calcutta-Darjeeling, Air Mukherjee, Liana Levi - L'Héritage Davenall, Robert Goddard, Sonatine - Ristretto, Bertrand Puard, Fleuve Noir
COFFRET HISTORIQUE (68,90€) : - La débâcle, Romain Slocombe, Robert Laffont - Marx dans le jardin de Darwin, Ilona Jerger, Editions de Fallois - Le bal des folles, Victoria Mas, Albin Michel
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE POCHE (30,70€) : - La petite danseuse de quatorze ans , Camille Laurens, Folio - Vie de David Hockney, Catherine Cusser, Folio - Chien-loup, Serge Joncour, J'ai lu
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE POCHE (35€) : - Je m'appelle Lucy Barton, Elizabeth Strout, Livre de Poche - L'enfant du Danube, Janos Szekely, Folio - Le grand Elysium hôtel, Timothy Findley, 10/18
COFFRET LITTERATURE DETENTE POCHE (34,80€) : - La mandoline du capitaine Corelli, Louis de Bernières, Folio - La chorale des dames de Chilbury, Jennifer Ryan, Le Livre de poche - Un élément perturbateur, Olivier Chantraine, Folio
COFFRET HISTORIQUE POCHE (42,30€) : - L'impératrice Cixi, Jung Chang, Texto - Le soldat oublié, Guy Sajer, Tempus - Les heures indociles, Eric Marchal, Rocket
COFFRET POLAR POCHE (35,35€) : - Sur le toit de l'enfer, Ilaria Tutti, Pocket - Trop de morts au pays des merveilles, Morgan Audic, Rouergue noir - La nuit des cafards, Dean Koontz, Archipoche
+ Lire la suite
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre