AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290030058
Éditeur : J'ai Lu (22/01/1997)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 105 notes)
Résumé :
A Laguna Beach, Dom Corvaisis, auteur au succès naissant, se met brusquement à souffrir de somnambulisme. A Boston, Ginger Weiss, trente ans, est sujette à des crises de panique incontrôlée. Ernie Block, qui tient le Tranquility Motel, est soudain terrifié par le noir. A Chicago, Brendan Cronin, jeune prêtre, perd brusquement la foi et sombre dans le désespoir. A Las Vegas, Marcie, petite fille de sept ans, se coupe brutalement du monde extérieur et se met à dessine... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
vertdegrisaille
  10 septembre 2011
Je me souviens de ce livre comme si je l'avais lu hier, là où d'autres plus récents ne marquent pas ma mémoire. Il est très habilement mené. Les personnages apparaissent au fur et à mesure, et, de leurs atypiques, s'entrecroisent. Ils apportent chacun la richesse liée à leurs déboires et lacunes. L'intrigue, efficace, est amenée de façon à ce que vous ne puissiez plus refermer les pages. Lorsque vos yeux doivent se décoller des pages, vous ne vivez plus que pour y revenir. Vous voulez SAVOIR.
J'ai lu d'autres livres de Koontz, mais dans aucun je n'ai retrouvé ce côté prenant, envoûtant.
Celui-ci peut être lu sans aucun goût particulier pour l'univers de Koontz. C'est une histoire, et une histoire efficace.
Commenter  J’apprécie          70
Marnia
  22 février 2013
Pour ce livre, je dois beaucoup aux lecteurs (et à leurs critiques) de Babelio. Vu leurs éloges, je me suis acharnéee et accrochée à la lecture du livre que j'ai trouvé trooooop long. La mise en place des protagonistes, de leurs angoisses mais sans grandes avancées m'ont beaucoup ennuyé.
Passé la moitié du livre - sans rire, soit le commencement du titre 2, j'ai respiré et l'intrigue avançait. Ah quel soulagement !
Les personnages réalisent que leurs soucis ne sont pas inhérents à une folie ou un dérangement, mais qu'ils sont le résultat d'un évènement externe. Après ça s'enchaîne. Je n'ai pas trouvé tant de fond aux personnages. Une fin intéressante un tantinet naïve, mais pourquoi pas.
Au final, je l'ai lu, c'est pas mal mais ma souffrance n'en valait pas tant le coup que ça. Pas le meilleur Koontz.
Commenter  J’apprécie          30
Fred44
  08 juin 2018
milieu des années 90, ado en recherche de tout, absolument tout (romans, films, séries....) ayant attrait à un premier contact extra-terrestre, je me souviens que dans FNAC (oups!) mon oeil fut immédiatement attiré par la couverture.
Et en lisant le 4ème de couverture, tout avait l'air de coïncider....et ce fut une révélation!
Le roman est captivant, les personnages bien pensés avec leurs peurs, leur traumatisme vécu, les flashs de souvenirs, cette ambiance pesante face à l'arrivée de la nuit (qui en serait presque contagieuse....)... Tout est bon.
Tout, jusqu'au dénouement qui l'est tout autant mais qui fut aussi court que prenant, presque trop court au vu des 600 pages du roman.
Pendant la lecture, je me suis retrouvé baladé sur une fausse piste (je ne dévoilerai rien) et cette fin en est pour moi, d'autant plus savoureuse.
Livre que je conseille et que, je pense, je vais relire durant les prochaines vacances d'été.
Commenter  J’apprécie          20
exarkun1979
  11 août 2016
Plusieurs gens aux États-Unis vivent des événements qui sortent de l'ordinaire. Certains ont des crises de somnambulisme, d'autres ont peur du noir. Tous semblent avoir un élément en commun : une obsession pour la lune. le tout aurait peut-être un lien avec un motel qu'ils auraient visité l'année précédente.
Avant de lire ce livre, je ne connaissais pas l'auteur Dean Koontz. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre avec ce roman. Je dois avouer que je suis agréablement surpris par le style de l'auteur. J'étais incapable d'arrêter de lire et les informations arrivaient au compte-goutte. C'est certain qu'on voit arriver la fin mais en même temps on veut savoir ce qui va arriver.
C'est un des très bon suspense que j'ai eu la chance de lire.
Commenter  J’apprécie          20
LSH
  15 juin 2012
L'histoire pourrait se résumer en 6 lignes et pourtant Koontz arrive à vous tenir en haleine 639 pages sans que vous aillez trouvé le temps de vous ennuyer.
Les personnages sont intéressants et le suspense prenant, si bien qu'on pardonne à l'auteur les quelques invraisemblances du scénario et l'abus d'angélisme de la "morale de l'histoire".
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
picturapictura   07 avril 2014
Plus tard, dans sa chambre, alors qu’il se préparait à entrer dans la salle de bains, il découvrit quelque chose d’étrange. Des clous étaient éparpillés sur le tapis. De l’autre côté de la pièce, deux objets attirèrent son attention. Sous la fenêtre, dont les tentures avaient été écartées, étaient posés une boîte à clous à moitié vide et un marteau.
Il prit le marteau, le contempla d’un air songeur.
Qu’avait-il bien pu faire pendant la nuit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
grm-uzikgrm-uzik   21 août 2017
- "Y a-t-il un sens à cette vie ?
À quoi servent ces épreuves ?
D'où venons-nous, où allons-nous ?
Ces questions glacées se font écho et résonnent chaque jour, chaque nuit de solitude.
Nous ne songeons qu'à découvrir la lumière splendide qui révélera enfin la signification du rêve de l'homme."

~ Inventaire des peines et afflictions ~
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzikgrm-uzik   23 août 2017
- "Quand on ne comprend pas une situation, cela veut dire habituellement qu'on passe à côté de quelque chose d'important. Pour passer à côté de quelque chose d'important, il faut avoir un "angle mort". Et quand on a un "angle mort", on a toutes les chances de se faire avoir au moment où l'on s'y attend le moins."
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzikgrm-uzik   24 août 2017
- "Nous nous soucions des autres. C'est ce qui nous différencie des bêtes." [...] L'intelligence, le courage, l'amour, l'amitié, la compassion et l'empathie - toutes ces choses étaient d'égale importance pour l'espèce humaine. Certains croyaient que seule comptait l'intelligence, la capacité à résoudre les problèmes, à deviner les avantages et à s'en emparer. Mais les nombreuses fonctions de l'intellect auraient été insuffisantes sans le reste. "Nous nous soucions des autres. C'est notre malédiction. Et notre bénédiction."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
grm-uzikgrm-uzik   21 août 2017
- "Le corps humain ne peut accepter indéfiniment un taux de panique très élevé, il ne peut produire très longtemps de l'adrénaline, de sorte que l'esprit doit s'adapter et faire la paix - tout au moins la trêve - avec ce qu'il redoute."
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dean Koontz (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
retrouver l'article : https://www.actualitte.com/t/GVRcEosi Dean Koontz passe chez Amazon Publishing, pour cinq romans et une collection, Nameless
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre