AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266072731
441 pages
Pocket (06/11/1998)
3.65/5   109 notes
Résumé :
Dylan, un psychologue passionné d'occultisme, enlève sa fille de trois ans Mélanie. Six ans plus tard, l'enfant est retrouvée perdue dans les rues de Los Angeles et le corps de son père est découvert mutilé. Mélanie, traumatisée, supplie son entourage de refermer une mystérieuse porte sur l'hiver. Survient alors, durant l'été californien, un vent glacial qui balaie tout dans la maison.
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Varaha
  29 avril 2018
Laura, une femme brisée, une mère effarée ; Haldane, un inspecteur plein de bonnes intentions. Voici les héros qui peuplent le début de ce roman, créant ainsi une entrée en matière imprégnée de stress et d'angoisses. Tout ce qu'il faut pour m'accrocher à une lecture.
« Le regard de Mélanie restait distant, vitreux, mais elle leva la main et mit son pouce dans sa bouche. »
Et Mélanie, troisième protagoniste, fillette enlevée à trois ans, retrouvée après six longues années de torture, qui s'apprête à livrer un combat contre tous les monstres, réels ou non, qui la hantent.
La façon dont l'action se déroule nous tient en haleine tout au long du récit, en partie grâce à l'astuce de l'auteur qui narre à tour de rôle ce qui arrive à Laura et l'avancée dans l'enquête de Haldane. Cette alternance en est presque frustrante tant on est avide d'en savoir plus d'un côté comme de l'autre.
« Ils avaient en commun une dévotion pour leur travail touchant au fanatisme, un grand sens du devoir et une tendance excessive à l'autocritique. Des qualités de plus en plus rares dans un monde tous les jours plus cynique, égoïste et complaisant. »
L'homme a-t'il un plus grand ennemi que lui-même ? C'est la question que je me suis posée en finissant cette lecture.
« « L'oubli est le début de la guérison. » »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
NicolaK
  30 juillet 2021
Dylan, psychologue passionné d'occultisme, quitte sa femme Laura en enlevant leur fille de 3 ans, Mélanie.
La mère désespérée cherche sa fille sans relâche pendant des années, quand soudain, le corps de Dylan et d'une poignée d'amis est découvert dans la maison où il se dissimulait avec la petite. Mélanie, choquée, est retrouvée errant nue dans la rue, semblant avoir perdu la raison. Dans la villa, les enquêteurs trouvent une chaise à décharges électriques et un caisson d'isolation.
Le père se serait-il livré à des expériences sur sa fille ? Tout porte à le croire...
Un roman qui laisse des traces. Je l'avais déjà lu il y a un certain temps, et je l'ai retrouvé avec un grand plaisir... en plus du grand frisson.
Commenter  J’apprécie          90
BVIALLET
  24 mai 2012
Dylan a quitté Laura en enlevant leur fille Mélanie alors âgée de trois ans. Et pendant six ans, Laura l'a cherchée sans jamais pouvoir la retrouver jusqu'au jour où les cadavres de Dylan et ceux de trois hommes, tous atrocement déchiquetés, sont découverts dans la villa où le père et la fille se cachaient. Un peu plus tard, Mélanie est retrouvée nue, errant dans les rues dans un état semblable à l'autisme. Les enquêteurs retrouvent un caisson d'isolation sensoriel et une chaise à décharges électriques sur les lieux où Mélanie était séquestrée. Tout porte à croire que le père s'est livré à des expériences de conditionnement du comportement voire de lavage de cerveau, si ce n'est plus, sur la personne de la malheureuse enfant. Qui a commandité tout cela ? Qui peut vouloir la mort de l'enfant ?
Dans ce livre, Dean Koontz nous fait dériver des rivages du thriller classique vers ceux de l'horreur et du fantastique. Toute l'intrigue repose sur les phénomènes psychiques paranormaux, suggestion, manipulations mentales, télékinésie, déplacement extra-corporel, fantômes et autres poltergeist. le lecteur se doute très vite que la petite Mélanie est médium, ce qui lui permet de deviner assez aisément la suite des évènements. le suspens et la surprise finale sont un peu éventés et les « pouvoirs » ou phénomènes présentés peu crédibles même si l'on est peu cartésien. Ces défauts mis à part, l'écriture de Koontz est toujours aussi excellente et ce livre se lit sans désemparer tant il est difficile à lâcher…
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
sylvidra
  13 septembre 2014
Un thriller fantastique haletant que j'ai dévoré. On fait vite l'impasse sur les incohérences liés aux pouvoirs paranormaux de la fillette puisque c'est le propre de ce genre de littérature. Dean Koontz connait son sujet et le maîtrise parfaitement.
Le seul bémol, le petit truc qui m'a un poil agacé au fil du livre, c'est l'attitude de la mère de la fillette. Pourtant diplômée en psychologie, elle reste tout au long de l'histoire complètement à côté de la plaque, ne comprend pas ce qu'il se passe alors que moi, lectrice, je l'ai deviné rapidement.
Sinon, "ça" se lit très vite.
Commenter  J’apprécie          60
Roijaune
  05 janvier 2017
Si le livre a le mérite de nous tenir en haleine jusqu'à la fin, je lui reproche le côté tellement effacé de Mélanie et le manque de consistance (chaleureuse) entre la mère et sa fille...
Puis, j'ai trouvé ces interminables "bégaiements" assez pénibles.
Dernière note au sujet de l'inspecteur Harlane, ce gars malgré toutes ces choses qui le tracassent à il faut l'avouer un sens de la repartie absurde et décalée qui - même s'il finit par s'estomper - bat tous les records !
J'ai toujours un peu de mal avec Koontz, ici encore les pages qui se veulent renforcer la consistance des personnages ou les détails glissés ça et là n'ont pas cette subtilité et cette dimension que l'on peut retrouver et apprécier - ou pas - malgré leur densité, chez Stephen King par exemple.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LSHLSH   01 septembre 2019
Une société de science-fiction se développait autour de lui avec une rapidité et une force déconcertantes. C'était à la fois très drôle et très effrayant de vivre à une époque où l'humanité pouvait désormais voyager dans les étoiles, faire un bond de géant loin de ce monde et se répandre dans tout l'Univers. Mais elle pouvait aussi se détruire jusqu’au dernier avant le début de l'inévitable émigration. Les nouvelles technologies - comme l'ordinateur - libéraient les hommes et les femmes de toutes sortes de travaux subalternes, leur permettant de gagner beaucoup de temps et pourtant... Et pourtant le temps gagné ne signifiait pas plus de loisir ou plus de temps pour la méditation et la réflexion. À la place, à chaque nouveau progrès technologique, le rythme de la vie s'accélérait ; il y avait plus de choses à faire, à choisir, à expérimenter, et il fallait se précipiter sur ces expériences et en peupler les moments qu'on venait juste de gagner. Chaque année de vie semblait passer plus vite que l'année précédente, comme si Dieu avait poussé la manette de contrôle du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GamerDanGamerDan   01 juin 2016
Dan essaya d'imaginer Rink dans cette pièce. L'homme était court sur pattes et vraiment très vilain. Son désir de s'entourer de belles choses était compréhensible, mais içi, il devait avoir l'air d'un cafard sur un gâteau d'anniversaire.
Commenter  J’apprécie          50
VarahaVaraha   29 avril 2018
Son intérêt principal, sa passion, c'était le meurtre, voilà pourquoi il n'avait pas de temps pour la politique.
Commenter  J’apprécie          30
VarahaVaraha   29 avril 2018
L'homme était court sur pattes et vraiment très vilain. Son désir de s'entourer de belles choses était compréhensible, mais ici il devait avoir l'air d'un cafard sur un gâteau d'anniversaire.
Commenter  J’apprécie          10
RoijauneRoijaune   05 janvier 2017
Je pourrais flotter dans un égout un mois et bouffer ce qui s'y trouve et je ne serais toujours pas à moitié aussi pourri que toi !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Dean Koontz (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : paranormalVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre