AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268090973
Éditeur : Les Editions du Rocher (03/05/2017)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le petit Mathias, devenu roi à la mort de son père, est confronté aux manipulations politiques et à la guerre. Avec courage et volonté, il fait face aux adultes pour tenter de réformer son royaume et rendre tous ses sujets heureux. Curieux du monde, il va vivre de multiples aventures, dont la rencontre avec un roi cannibale. Mais cette amitié africaine va déplaire aux rois blancs qui sèmeront des obstacles sur la route de Mathias vers l'égalité et la démocratie.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pas-chacha
  25 décembre 2017
Je n'avais jamais entendu parler de l'auteur, Janusz Korczak, qui pourtant apparaît comme un des précurseurs reconnus des droits des enfants.
Et il est justement question des droits des enfants dans ce roman pédagogique.
Un jeune prince devient roi à la mort de son père, bien qu'enfant. Nous suivons ce petit garçon, qui ne sait même pas encore lire, et qui ne connaît pas la manière de gouverner un pays dans cet apprentissage et l'adaptation nécessaire de l'enfant au monde des adultes.
Ecrit pour des enfants, le style est parfois désuet et trop enfantin pour aborder des sujets qui ne le sont pas toujours. Cette dichotomie est parfois lassante et souvent ennuyeuse et pourtant le roman reste intéressant.
Découverte de la guerre et de ses conséquences, de la démocratie, de la différence, ...Certains points de politique et de diplomatie avec ses trahisons sont abordés.
On sent une vraie volonté de didactique de la démocratie (ici intégrée dans une royauté) et un parti pris pour une volonté que les enfants aient le droit à la parole; tout en les éduquant à comprendre comment ils peuvent faire avancer les choses.
Lecture à accompagner, mais un point de départ propice à la discussion avec des enfants en éducation civique.
Quoique certainement trop dense pour des jeunes enfants et un style trop ennuyeux pour des plus grands. Peut-être en living book dans l'idée d'une pédagogie de type pédagogie Mason?
En tout cas le livre, qui est très beau, avec des images amusantes et des gros caractères, peut néanmoins, par son épaisseur, rebuter les plus jeunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
meeva
  31 décembre 2017
Voici de la littérature jeunesse intéressante et intelligente. Je n'en attendais pas moins de Janusz Korczak, pédagogue polonais de la première moitié du vingtième siècle, qui s'est occupé sa vie durant d'orphelins, allant même jusqu'à la leur sacrifier.
Ce livre, en nous présentant les aventures de Mathias, fils de roi et orphelin, nous parle de politique en nous montrant diverses facettes des régimes monarchiques et parlementaires.
On retrouve aussi certaines des préoccupations fortes de Korczak, comme le droit des enfants. Korczak soulève des problèmes de façon très habile – par exemple comment user de ses droits dans le respect des autres – sans pour autant apporter de réponse. Et c'est ce qui fait la force de cette réflexion, je trouve, à chacun de se faire sa propre opinion, à partir de sa propre expérience. La lecture de ce livre en est une.
On retrouve aussi des réflexions sur l'égalité des filles et des garçons, sur l'égalité entre les peuples. A noter toutefois une vision d'abord très caricaturale des sauvages noirs, qui ne dénote que parce qu'elle est d'un autre temps. Ceci est signalé dans une page d'avertissement au lecteur, mais qui nécessite à mon avis un échange plus approfondi sur le sujet.
Même sur la forme c'est un beau livre. Il est découpé en cinquante-trois chapitres de longueur très équilibrée, parce qu'il a été conçu en étant raconté jour après jour aux enfants de l'orphelinat dont Korczak avait la charge.
L'édition est soignée aussi, avec une enluminure à chaque début de chapitre et un dessin à la fin.
Je suis très contente de mon choix et je remercie babelio d'organiser Masse critique et les éditions du Rocher d'y participer.

Lien : https://chargedame.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Sharon
  05 janvier 2018
Janusz Korczak est un précurseur du droit de l'enfant. Ce pédagogue polonais a d'ailleurs écrit ce livre en le lisant, chapitre après chapitre, aux orphelins dont il prenait soin, modifiant ce qu'il écrivait en fonction de leur ressenti.
J'ai lu ce livre avec mes yeux d'adulte, tout en pensant aux enfants qui ont découvert ce livre le premier, et à ceux qui le liraient aujourd'hui. Je me dis que cette lecture devrait leur sembler ardue, peut-être aussi parce que peu d'enfants, d'adolescents se préoccupent de la démocratie, de la royauté, et des rivalités qui entraînent des guerres. Je ne dis pas qu'ils ont raison, je dis qu'il est difficile de les amener à s'interroger sur le sujet, eux qui n'ont vécu aucun conflit sur le sol français, eux qui prennent tout pour acquis.
Mais revenons au roman. Ce n'est pas un livre qui se lit d'une traite, il faut au contraire prendre le temps de le lire, de voir l'évolution de Mathias, tout jeune roi, orphelin de père et de mère à… ce qui lui arrive à la fin et laisse entrevoir une suite.
Mathias est roi, certes, mais il est prisonnier de l'étiquette et d'un code de l'honneur qui n'est pas aussi honorable qu'il y paraît. Parce qu'il est un enfant, il est laissé dans l'ignorance, isolé : il est roi avant d'avoir le droit d'être un enfant, et ne peut avoir d'ami de son âge – d'ami tout court. Il expérimente – un peu – la tyrannie, avant de tenter quelque chose de plus difficile : être un réformateur. Pas la peine de chercher, même en 2018, réformer est difficile, si ce n'est impossible. Et il est toujours des enfants qui vivent dans le dénuement – pas besoin d'être sujet de Mathias Ier pour cela.
Le roi Mathias Ier est à faire découvrir, en accompagnant sa lecture.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SharonSharon   05 janvier 2018
- Je ne comprends pas, reconnut Mathias. Combien faut-il de temps pour arriver à tout comprendre ?
- Une bonne cinquantaine d'années, répondit le ministre.
Mathias soupira. La couronne lui avait toujours paru bien lourde à porter, maintenant elle semblait avoir le poids d'un boulet de canon.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : droit des enfantsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre