AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749134617
Éditeur : Le Cherche midi (22/09/2016)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Grace Reinhart Sachs, thérapeute spécialisée dans les relations de couple, mène l’existence dont elle a toujours rêvé. Son époux, Jonathan, est un onco-pédiatre sensible et leur fils Henry, 12 ans, un garçon studieux. Très investie dans le travail qu’elle effectue auprès de ses patients, Grace est sur le point de publier un essai, Vous auriez dû le savoir, dans lequel elle met les femmes en garde : si elles écoutaient attentivement les hommes et se fiaient à leur in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
BooksnPics
  28 octobre 2016
Les premières impressions sont-elles toujours les bonnes ? Tel pourrait être le postulat de départ d'une dissertation voire d'une thèse tellement le sujet est vaste. Ne vous êtes-vous jamais demandé si vous ne vous trompiez pas à propos d'une personne ? N'avez-vous jamais eu le moindre petit doute ?
Grace Reinhart Sachs, thérapeute spécialisée dans les relations de couple, semblait pourtant être la personne toute indiquée pour répondre à cette question. Elle y a d'ailleurs consacré un livre au titre évocateur : « Vous auriez dû le savoir ». Suite au décès d'une mère d'élève du très respectable collège Rearden de New York et la disparition de son mari, son regard sur la question va complètement changer….
A peine le livre refermé me voici confrontée à un sentiment bien étrange. Tout d'abord, je dois avouer avoir eu du mal à me plonger dans le récit. Les 100 premières pages, que j'appellerais introductives, étant lourdes de détails tout en maintenant l'attention du lecteur sur ce qui allait advenir par la suite. Une fois plongée au coeur de l'histoire, les événements se sont enchaînés de manière un peu trop prévisible. Tout cela semblait évident. Cependant, il ne faut pas se leurrer, malgré cette petite déception, « Les Premières Impressions », avant d'être un thriller, est un roman misant énormément sur l'aspect psychologique des personnages et en cela l'auteur parvient sans nul doute à nous faire vivre au plus près les revirements de situation même si le manque d'empathie de Grace ou plutôt la manière dont elle s'exprime m'a quelque peu décontenancée. Je reste un peu frustrée mais ce roman se lit néanmoins aisément.
Je remercie Babelio et les Editions le Cherche Midi pour cette lecture dans le cadre de l'opération Masse Critique.


Lien : https://booksnpics.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PrettyDarkInk
  29 octobre 2016
Tout d'abord, je trouve que le résumé en dévoile trop. Il a fallu plus d'une centaine de pages avant que l'intrigue démarre réellement, et lorsque tout bascule, ça fait presque ni chaud ni froid, étant donné que c'était annoncé dans le résumé, et qu'on attendait ça depuis longtemps. Je trouve dommage que l'introduction soit aussi longue. Cependant, cette introduction a l'avantage de nous permettre de bien faire connaissance avec Grace, et d'être confronté à sa façon de penser (qui est intéressante, tout en faisant grincer des dents). Mais voir Grace sous cet aspect me paraît, après coup, assez important, pour assister à son évolution.
Une fois que l'intrigue est mise en place, la lecture est de plus en plus intéressante. On est aussi perdu que Grace, on veut savoir ce qui se passe, et l'auteure fait un sorte de nous laisser dans le même état de confusion que Grace. Bien que le récit soit à la 3e personne, on est pleinement plongé dans la tête de Grace, et on est totalement au même niveau qu'elle. Si parfois, j'aime bien savoir des choses avant les personnages, lorsqu'il s'agit de thriller, j'apprécie plus de tout découvrir en même temps que le personnage principal. Si le style de l'auteure est prenant et fluide, j'ai toutefois trouvé que les descriptions faisaient un peu traîner le récit.
Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, j'ai aimé tout l'aspect psychologique du récit. On suit la chute de Grace, qui pensait avoir une vie parfaite avec un mari parfait (ce qui est ironique). À partir de là, on découvre de nouveaux éléments au fur et à mesure parfois surprenants, on voit Grace évoluer, comment elle gère la situation, on s'attache à elle bien qu'elle puisse être un peu tête à claques par moments, ainsi qu'à son fils, et on en découvre plus sur son mari Jonathan. Et j'ai trouvé tout ça intéressant. Je pensais qu'il y aurait des moments d'extrêmes tensions comme dans beaucoup de thrillers, mais finalement, on s'attarde surtout sur la psychologie du personnage, ce qui m'a beaucoup plu, même si j'aime habituellement quand il y a des moments de tension.
En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec cette lecture, même s'il y avait quelques longueurs et que j'en espérais un peu plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlouquaLecture
  10 octobre 2016
Vous connaissez l'expression qui dit que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés ?
Eh bien vous mettez cette expression à la sauce psy ayant une spécialisation dans les couples, et vous avez un élément du livre.
Grace pensait connaît l'homme avec qui elle a fait sa vie, mais va se rendre compte qu'il n'est pas du tout cette personne, au contraire.
Grâce aux divers flashbacks, nous en savons plus sur ce passé qui les a uni, nous voyageons entre passé et présent, nous assistons a beaucoup de choses et nous comprenons en même temps que Grace qui est son mari.
Je classerais ce livre dans les thrillers psychologiques, et bien que je suis une lectrice de thriller, j'ai parfois eu un peu de mal du fait que je l'ai trouvé plus tourné sur la psychologie que le côté thriller.
L'ensemble est cohérent et suit une ligne logique, et si je n'avais pas eu ce petit souci avec la psychologie, j'airais certainement apprécié beaucoup plus ma lecture. Néanmoins, l'histoire est très bien écrite, l'auteur n'a pas fait de faux pas. C'est simplement moi qui n'ai pas su apprécier ce livre à sa juste valeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
croix59
  21 novembre 2016
le résumé ainsi que le qualificatif de thriller sont un peu trompeur, il s'agit en fait d'une immersion dans la tête d'une thérapeute estimée, heureuse épouse d'un pédiatre oncologue, heureuse maman d'Henry, bon éléve et violoniste doué. Elle va publier un livre basé sur ces 15 années de pratique ; pour elle, tout est dit dans les premières rencontres d'un couple, les premières impressions sont les meilleures et vont définir l'avenir de ce couple. Tout cette vie paisible va s'écrouler lors d'une soirée à l'école d'Henry. Son mari va disparaitre, une des mamans d'un petit éléve va être assassiné et tres vite c'est Jonathan qui va être soupçonné. Parce qu'il s'est enfuit, parce qu'ainsi que va le découvrir, elle ne connaissait pas du tout son mari. Ceci posé, ce livre se distingue des autres par son style très particulier dans les premiers chapitres (beaucoup de parenthèses) qui va devenir plus sobre au fur et à mesure que Grace va plonger dans le deni, la sidération, la colère puis la révolte. On est Grace plus que de la suivre, on est réellement dans sa tête. A chaque découverte sur Jonathan, on se dit comme elle, ce n'est pas possible!!! La grosse différence avec un thriller lambda c'est l'absence totale de suspens, d'évènement violent autour de Grace (en dehors de l'assassinat de Malaga), on suit la vie de Grace pas à pas. Sa vie qu'elle reprend en mains avec difficultés mais aussi avec force.
Ce n'est pas un thriller ni un suspens, la résolution de l'énigme est très secondaire, notre héroine ne devient pas un détective amateur persuadé que son mari est innocent, elle cherche juste à survivre et à protéger son fils.
Le début est lent, le temps de comprendre comment fonctionne Grace et son milieu très new-yorkais. Sans doute il y a des longueurs, mais après le rythme est parfait, Vraiment une belle histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Eve94
  28 octobre 2016
Sélectionnée pour participer à la lecture et la critique de ce roman, je découvre cette auteure.
Les "premières impressions" en général sont pour moi des éléments importants dans les relations et j'étais intriguée de connaître comment en parler à travers un roman. Curieusement, j'ai eu un peu de mal à me plonger dans la vie de Grâce : dotée d'une vie très confortable, dans un environnement privilégié, d'une belle assurance et d'un futur tout tracé... à priori. Son quotidien est bouleversé par la mort d'une mère d'élève. Les découvertes l'amènent à se questionner sur sa vie de couple (un comble alors qu'elle est thérapeute et conseillère conjugale !), l'avenir de ses projets professionnels, les relations entretenues avec sa belle-famille, son père et sa belle-mère ainsi que toutes les "amies/connaissances". La manipulation ou le mensonge, le "jeu" ou la névrose de son mari, la confiance ou l'absence de confiance, la prise de conscience, la difficulté de choix de vie, la protection de son fils, , l'image et le regard des autres sont autant de questions et de thèmes abordés à travers ce roman. On avance avec Grâce au fil des souvenirs... des événements ...et curieusement le passé aide aux choix du futur. Je me pose quand même une question sur des propos tenus par un des policiers enquêteurs concernant les beaux-parents de Grâce à la fin du livre....à suivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
oktaokta   22 septembre 2016
Il n’y a pas de victime, dit Grace. Écoutez, je suis thérapeute depuis quinze ans. J’ai maintes fois entendu les femmes décrire leurs premiers échanges avec leur compagnon et leurs premières impressions de lui. En les écoutant, je me disais toujours : vous le saviez depuis le début. Elle savait qu’il n’arrêterait jamais de regarder les autres femmes. Elle savait qu’il était incapable d’économiser de l’argent. Elle savait qu’il la méprisait – et ce dès leur première discussion, dès leur deuxième rendez-vous ou encore le soir où elle l’avait présenté à ses amis. Mais elle a choisi de « dé-savoir » ce qu’elle savait. Elle a mis ses premières impressions et sa sensibilité sous le tapis. Elle s’est persuadée que ce qu’elle percevait intuitivement d’un homme qu’elle connaissait à peine était faux, une fois, je cite, « qu’elle a appris à mieux le connaître ». Ce réflexe qui consiste à ne pas tenir compte de notre instinct est extraordinairement puissant. Et peut avoir de terribles conséquences sur la vie d’une femme. C’est vraiment un processus de « dé-savoir ». Nous refusons de nous rendre à l’évidence, alors même que nous regardons une autre femme qui s’est bercée d’illusions en nous disant : « Comment ne pouvait-elle pas savoir ? » Il faut être aussi lucide sur soi-même que sur les autres, mais avant de se faire avoir, pas après.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
oktaokta   22 septembre 2016
Grace n’avait jamais pensé que Jonathan pouvait la quitter. Jamais. Même pas il y a quelques années, pendant les trois jours (et trois nuits) de calvaire qu’elle s’était infligés. Toujours pas maintenant. En fait, pas une fois depuis leur première rencontre, lorsqu’elle avait poussé un soupir de reconnaissance, de désir et de soulagement dans le sous-sol du dortoir de la faculté de médecine de Harvard. Il y a longtemps, une patiente lui avait dit ce qu’elle avait pensé lorsqu’elle avait rencontré son futur mari : « Quel soulagement. Je peux enfin arrêter de chercher. » Elle avait aussi ressenti cela. Fini ! s’était-elle dit à l’époque, même si la petite voix du pragmatisme avait été étouffée par son désir immédiat pour lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
oktaokta   22 septembre 2016
Où était Jonathan ? Où était-il et pourquoi ne la rappelait-il pas pour lui dire qu’il allait bien ? Et comment osait-il disparaître d’une manière aussi inconsidérée ? Qu’était-elle censée dire à leur fils ? Jonathan y avait-il pensé ? Qu’était-elle censée dire à son père ? Et puis merde, à Eva qui avait besoin de savoir combien d’assiettes elle devait disposer sur la table.
Elle ne se souvenait pas d’avoir été autant en colère contre lui. Et aussi terrifiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Eve94Eve94   28 octobre 2016
- Où est votre fils ? dit O'Rourke.....
- Avec ses grands-parents. Il est en vacances.
- Ah J'ai rencontré votre père. .....
- Non, dit Grace. Ses autres grands-parents. Il est à Long Island avec les parents de Jonathan.
O'Rourke s'arrêta et se tourna vers elle.
- C'est...Eh bien, je suis surpris. Quand nous leur avons parlé, ils nous ont dit qu'il ne vous voyaient jamais.
-Nous avons dîné ensemble à New York le mois dernier. Ils avaient l'air d'aller très bien et ils l'ont invité à venir chez eux deux jours. Henry voulait y aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
miti50miti50   10 juin 2017
Il faut être aussi lucide sur soi même que sur les autres, mais avant de se faire avoir, pas après.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Hanff Korelitz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Hanff Korelitz
"Les premières impressions" de Jean Hanff Korelitz
Il faut toujours se fier à ses premières impressions?Disponible en librairie. En savoir plus : http://bit.ly/2aCGc2T
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Jean Hanff Korelitz (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1507 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..