AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235432300X
Éditeur : Sully (27/11/2015)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Wabi sabi est la quintescence de l'esthétique japonaise : « Wabi sabi est la beauté des choses imparfaites, impermanentes et incomplètes, c'est la beauté des choses modestes et humbles, c'est la beauté des choses atypiques ». Dans ce court ouvrage, l'auteur présente une synthèse éblouissante sur ce qui est si difficilement exprimable. Développé par les maîtres japonais du thé, qui faisaient appel aux divers arts traditionnels, art floral, calligraphie, architecture,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LivresBouddhistesZuiHo
  11 août 2018
Une référence sur une idée japonaise essentielle !

J'ai dévoré ce petit livre (en 1h) qui fait une tentative pour cerner un concept que les japonais, qui en sont l'inventeur, n'arrivent pas à définir. Fallait-il ne pas être japonais pour pouvoir le conceptualiser ?
Une première chose, cocasse : Leonard Koren est un théoricien de l'art de formation architecture. Il n'a construit dans sa carrière… qu'une maison de thé ! La maison de thé est justement l'architecture idéale pour causer du wabi-sabi, ce qu'il fait dans son petit livre. La cérémonie et la maison de thé sont deux choses primordiales pour comprendre le wabi-sabi.
Ayant fait de longues études artistiques, j'ai donc été touché par ce livre car il parle d'une notion que je mettais en oeuvre dans ma pratique picturale… sans même en connaître le sens !
L'idée du wabi-wabi c'est d'abord une idée révolutionnaire, car autant en Occident le modernisme renversait le classicisme, autant le wabi-sabi japonais renversait l'idée de perfection chinoise dans les arts, au quinzième siècle. Et pourtant ! Comme l'auteur le démontre dans un tableau comparatif des deux styles… modernisme et wabi-sabi s'opposent fermement !
Mais son idée s'est cristallisée dans la cérémonie du thé, puis diffusée dans chaque « voie » artistique que connaît l'archipel nippon.
le wabi-sabi, par exemple, c'est la beauté dans la laideur, dans l'imperfection, dans ce qui est cassé puis recollé, mais c'est aussi le retour à une vie très simple, proche de la terre, où chaque personne, qu'importe son costume et ses titres, revient à compter comme un simple être humain, parmi d'autres et au sein de l'univers… Tout s'efface et pourtant se manifeste dans l'esprit wabi-sabi.
le wabi-sabi plonge évidemment ses racines dans le bouddhisme zen, le taoïsme, le chan chinois… et l'observation silencieuse de la Nature. Je ne vais pas tout étaler du wabi-sabi, d'autant que c'est vraiment un petit ouvrage sur ce style esthétique et spirituel.
Cependant, Page 47 on lit ceci : « On peut qualifier le wabi-sabi de système esthétique « complet ». Il offre une approche intégrée de la nature ultime de l'existence (métaphysique), une connaissance sacrée (spiritualité), un bien-être émotionnel (état d'esprit), un comportement (moralité) ainsi qu'une perception visuelle et tactique des choses (matérialité)« .
Je trouve que le pari de Leonard koren d'expliquer un concept que les japonais n'arrivent pas à mentaliser mais à ressentir, est réussi : l'auteur nous montre au début que la tentative va être ardue, et pourtant, il dénoue, simplement, le fil de l'histoire de cette pensée et par des analogies fructueuses, arrive à toucher du doigt, avec une justesse plutôt fine, l'idée du wabi-sabi. Disons qu'on ressort de cette lecture avec une idée quand même plus précise du wabi-sabi.
Foncièrement, je crois donc qu'avec ce livre, on a là un ouvrage essentiel pour comprendre en grande partie ce qui fait l'âme japonaise; c'est une vraie référence et un coup de coeur pour moi. Tout bouddhiste et tout artiste pourra être saisi par les propos de Leonard Koren – en somme, « Wabi-sabi à l'usage des artistes, designers, poètes & philosophes » mérite infiniment d'être plus reconnu et lu.
C'est un petit livre dans lequel je crois que je vais me replonger de temps en temps, histoire de saisir à travers cet arôme ce qui fait « l'esprit japonais » si cher au bouddhisme zen…
Ajoutons que ce livre de Leonard Koren est parsemé de diverses photos N&B mais elles ne m'ont pas toutes touché.
Enfin, une suite doit paraître en juin 2018, qui approfondira cette notion si japonaise… j'espère bien la lire !
Je vous recommande vivement cette lecture ! Alors bonne lecture !
Zui Ho.
Lien : https://livresbouddhistes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sumitsuki
  11 juin 2012
Présentation et résumé très détaillés (en français) de l'ouvrage par Stéphane Barbery sur Tropiques japonaises :
Lien : http://www.tropiques-japonai..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
sumitsukisumitsuki   22 novembre 2011
Wabi-sabi can be called a "comprehensive" aesthetic system. Its world view, or universe, is self-referential. It provides an integrated approach to the ultimate nature of existence (metaphysics), sacred knowledge (spirituality), emotional state-being (state of mind), behavior (morality), and the look and feel of things (materiality). The most systematic and clearly defined the components of an aesthetic system are - the more conceptual handles, the more ways it refers back to fundamentals - the more useful it is.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   07 novembre 2018
A l'approche du crépuscule, dans l'arrière-pays, un voyageur cherche un abri pour la nuit.
Il avise les hauts joncs qui poussent tout autour de lui; il en réunit une brassée et les lie à leur sommet. Et voilà, un hutte d'herbe vivante!
Le matin suivant, avant de reprendre sa route, il dénoue les joncs; et voilà, la hutte, déconstruite, disparaît et redevient une part quasiment indiscernable de la prairie environnante.
Le caractère sauvage du lieu paraît être restauré, mais de menues traces de l'abri subsistent. Ici et là, une légère torsion ou inclinaison dans la tige d'un jonc. Il y a également le souvenir de la hutte dans la mémoire du voyageur (et dans celle du lecteur qui lit cette description). Le wabi-sabi, dans sa forme la plus pure, la plus idéale, s'intéresse précisément à ces traces fragiles, ces faibles preuves, aux frontières du non-être
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sumitsukisumitsuki   22 novembre 2011
All around, no flowers in bloom
Nor maple leaves in glare,
A solitary fisherman's hut alone
On the twilight shore
Of this autumn eve.

Fujiwara no Teika
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   07 novembre 2018
La meilleure façon de décrire la simplicité du wabi-sabi est peut-être de la présenter comme un état de grâce auquel on parvient par l'action heureuse d'une intelligence empreinte de sobriété, de modestie et de sincérité

Réduisez jusqu'à l'essence, mais n'enlevez pas la poésie
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   07 novembre 2018
Le wabi-sabi" signifie aller d'un pas léger sur la planète et savoir apprécier ce que l'on rencontre en chemin, même le plus insignifiant, au moment où on le rencontre
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : taoïsmeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur No et moi

Quels sont les principaux personnages du livre ?

Angélique, Gaetan, Nalwenn
Lise, Noémie, Louis
Lou, Nolwenn, Lucas

13 questions
249 lecteurs ont répondu
Thème : No et moi de Delphine de ViganCréer un quiz sur ce livre