AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090302096
Éditeur : Éditions IMAJ (19/12/2011)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Le 21 décembre 2012, dernier jour du calendrier divinatoire maya, débute la fin des Temps annoncée par les Écritures : un oracle prédit l'avènement d'un « Messie universel » féminin.

En 2025, la prédiction s'accomplit. Traquée par des terroristes, Élisabeth fuit Paris sous la protection de théologiens dissidents et d'experts en paranormal qui vont la préparer à son destin.

Dans un monde écartelé entre ultratechnologie et essor des scie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
pititecali
12 juin 2012
Mon avis: Un pur bijou coup de coeur!

Il y a tellement, tellement de choses que j'aimerais vous dire à propos de ce roman... Tellement de sentiments que j'aimerais vous faire passer!! Je sens que ça va être la chronique la plus désordonnée de toute l'histoire de la blogosphère tant tout cela se bouscule dans ma tête, et je sais déjà que je ne trouverai pas complètement les mots pour vous convaincre comme je l'aimerais, mais je vais malgré tout m'y efforcer...

Alors, tout d'abord, si vous êtes un peu comme moi, la couverture ne vous attire pas plus que ça, voire même pas du tout, et le résumé ne suffit pas à piquer votre curiosité. Je me dois d'être totalement sincère, c'est exactement comme ça que j'ai vu la chose au premier abord. Puis je l'ai gagné à un concours ( chez Tom, Thib et Nathan), et j'étais évidemment contente, tout en me disant que je n'allais probablement pas me précipiter dessus (c'était un cadeau ajouté à mon lot, il faut le savoir).
Et puis, j'ai fait la connaissance de ceux qui se cachent derrière les éditions Imaj, et je les ai sentis tellement... comment dire... tellement motivés, tellement impliqués, avec une envie si grande de promouvoir ce roman en lequel ils semblaient croire si fort... Je me suis dit qu'une telle motivation méritait bien que la ptite Cali y jette un oeil de plus près, histoire de se faire sa propre idée, plutôt que, comme d'habitude, se fier à la couverture! ^^ (qui n'est pas moche, entendons-nous bien, mais juste pas à mon goût!)
Grands Dieux comme j'ai bien fait!

Alors pour commencer, vous pouvez constater que j'ai crée une toute nouvelle rubrique pour ce roman. "Inclassable". En effet, impossible d'en sélectionner une autre. Ce livre est un vrai extra-terrestre!
La maison d'édition le classe en Real fantasy. Oui. Mais pas que. du documentaire religieux, de l'encyclopédie historique et mythologique, de la profession de foi, de l'hypertechnologique, un peu de psychologie aussi avec l'enseignement de la sagesse, de l'aventure, franchement, c'est une avalanche de possibilités!
Un roman des plus originaux donc, paré à plaire à n'importe quel public. Quoi que vous cherchiez dans un livre, vous le trouverez au moins en partie dans celui-ci. Je défie quiconque de me dire qu'il n'a vraiment rien trouvé d'intéressant en le lisant, c'est absolument impossible! ( bon après, on peut ne pas tout aimer dedans, selon les personnes, ça oui, c'est possible.)
Personnellement, j'ai été happée par 95% de ce qui compose ce livre. Je vous parlerai des 5% restants dans quelques minutes.
Franchement, par où commencer pour vous décrire cette histoire, qui est à la littérature ce que Christophe Willem, La Tortue, est à la musique. le truc qui a l'air de tomber de nulle part, et qui révolutionne toute notre vision des choses.
Maintenant que je l'ai terminé, je peux vous le dire, ce livre m'a changée. Il m'a rendue meilleure. Il me pousse désormais à essayer de me montrer plus sage, de prendre les bonnes décisions pour le bien général. Ça semble fou qu'un pauvre livre (bon 765 pages quand même hein ^^) puisse avoir un tel pouvoir et pourtant... J'ai appris beaucoup de choses aux cotés d'Elie et Pat, et j'ai surtout appris à voir le monde autrement. On sent que l'auteure s'est vraiment beaucoup beaucoup documentée sur tout ce qu'elle écrit, et je la félicite, j'ose à peine imaginer le temps et le travail qu'a pu demander ce livre ( dire qu'il y a encore 8 tomes!!)
J'ai toujours été athée, aujourd'hui, je suis sage. Une autre vision de la religion, DES religions. J'ai vraiment été ravie de pouvoir découvrir autant de détails sur les unes et les autres, et me rendre compte que finalement, ils croient tous en la même chose. Et que la sagesse, c'est de voir tout cela un degré au dessus, avec tolérance, et se dire que les Hommes courent finalement tous après la même chose... Pourquoi ne pas tolérer cela? Je me sens personnellement au dessus de tout cela, mais aujourd'hui, grâce à ce livre, je sais pourquoi :)
Elen Brig Koridwen est totalement et définitivement une auteure brillante. Son écriture est incroyable. Elle a réussi l'exploit de nous faire un livre compliqué, qui engendre de la vraie reflexion, très construit, avec beaucoup de personnages, beaucoup de choses à comprendre, à découvrir, le côté futuriste, l'univers informatisé à digérer, et de nous le faire passer avec la facilité d'un petit roman "de plage" comme on dit. Ce n'est pas lourd, ce n'est pas difficile à lire, c'est une aventure vraiment fluide. Cette auteure a un talent phénoménal, car son texte est très soutenu, très descriptif forcément, vu l'ampleur de l'univers qu'elle a crée, et qu'elle se devait de nous expliquer pour ne pas nous perdre en route, sans que ça paraisse indigeste du tout! Incroyable, et ce sur 765 pages quoi! Je ne me suis ennuyée à aucun moment! Je n'ai pas trouvé de temps mort! Disons qu'il y a des moments plus calmes, mais tout aussi passionnants, notamment les étapes de l'initiation et de l'apprentissage d'Elie, où j'ai personnellement appris énormément de choses en même temps qu'elle... Et dans tant de domaines. Je ne comprends pas ceux qui n'ont pas su apprécier ces moments.
Ceux qui ont été plus difficiles, pour moi ( et en plus je pense que ce n'est absolument pas imputable à l'auteure, mais juste à mon intérêt personnel pour le sujet), ce sont tous les passages ( heureusement assez courts) concernant les "méchants". Leur hiérarchie, leurs motivations, la complexité des différentes sectes, m'est un peu passée au dessus, je l'avoue. Mais c'est bien le seul point un tant soit peu négatif que vous trouverez ici!

L'auteure nous livre un univers futuriste très détaillé, et assez complexe, mais qu'on a aucun mal à assimiler, car on reconnait finalement plutôt pas mal les éléments du monde qu'on connait, qui donneront naissance à toutes ces nouveautés... En tous les cas, c'est un univers varié et hypra bien décrit qui nous est livré, je l'ai vraiment trouvé passionnant moi, le monde de 2025...
Les personnages sont également vraiment super bien construits. Ils ont chacun une personnalité propre, très efficace, certains sont touchants, d'autres impressionnants, d'autres encore sont inquiétants, ou assez flous volontairement, on ne sait pas trop de quel côté ils sont, on s'en méfie...
Mes personnages préférés sont Pat et Michel Moussardant, le premier est le meilleur ami d'Elie, cette toute jeune fille qui aimerait vivre quelque chose de plus profond avec lui, car elle est très mature dans sa tête, mais qui n'a que 9 ans... Pat m'a plu dès les premiers chapitres, un jeune homme d'environ 15 ans, droit dans ses baskets, très gentil, très protecteur envers Elie, franc, sincère, nature... Je l'ai apprécié immédiatement.
Le second parmi mes préférés est le troisième sage, Michel. Un esprit excessivement intelligent et mûr ( vous comprendrez pourquoi en lisant!). C'est un personnage qui m'a beaucoup touchée.
Tous les autres personnages du côté du bien m'ont plu également, et finissent tous deuxième ex-aequo dans mon top personnel, ils sont tous bien approfondis, bien construits, et chacun a une personnalité qui finit par être ( ou l'est tout de suite) attachante. Elie notamment, du haut de ses 9 ans, un sacré ptit bout de bonne femme, un petit génie passé directement de la primaire à la terminale, prête à passer son BAC! Benanania, et Salbuthard sont touchants aussi dans leur rôle, prêts à risquer leur vie pour sauver le Messie. Et que dire de Pixel, l'avatar d'un jeu virtuel contrôlé par 7 geeks américains, so irrésistible!!

Ce roman est bourré de choses intéressantes à découvrir. Plein de petites références, pour certaines plutôt droles, cinématographiques, littéraires, d'actualité... Des petits jeux de mots, des petits clins d'oeil. J'en ai surement raté plein, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à trouver toutes celles que j'ai repérées. La référence à la franc-maçonnerie ( avec la franc-jardinerie) a été ma première découverte mémorable, je l'ai trouvée excellente! le jeu WOB également, l'équivalent de notre WOW (World of Warcraft) tout aussi addictif, mais encore plus fort, un jeu qui "attirait plus de geeks célibataires que d'étudiantes en mythologie", comme l'indique si bien l'auteure :D), ou Bokuz, le robot chef cuisinier, ou des références à l'univers d'Harry Potter par exemple...

Une petite citation? Mais ben sûr! :)
Un petit bout de la bataille finale, qui est incroyablement décrite!
" Un auriste se rua vers elle, mais un scalpel apparut au bout de l'un des bras du robot ; en quelques gestes précis, Eskulap pratiqua sur le terroriste une appendicectomie éclair et déposa dans la main de son patient hagard le petit trophée sanglant"
( qui a dit que c'était un livre pour enfants? non non non! Ce n'est pas parce que l'héroïne a 9 ans que le public visé est enfantin, loin de là, j'en ai 33, et franchement, ce livre a été écrit pour moi!)

Bon voilà, exactement comme je le pensais, ça fait des heures que je me creuse la tête pour pondre cette chronique, et j'arrive à la fin de ce qui me vient en tête ( pardon, en plus je vous ai tout livré comme c'est venu, c'est le bronx!), et je me rends bien compte que ça ne représente pas 50% de tout ce que j'ai ressenti, de tout ce que j'ai appris après avoir passé du temps avec Elie, pendant son initiation, de tout ce que ce roman m'a apporté.
Sincèrement? Lisez-le!!

Vous pouvez commander ce livre sur la boutique de la maison d'Edition: Elie et l'apocalypse, ou tout au moins rejoindre la maison d'édition sur le Facebook des éditions Imaj ou du roman, pour les découvrir, engager un dialogue toujours intéressant, passer un bon moment, et partager avec eux, car ils sont loin d'être avares de partage!! Une maison d'édition des plus intéressantes et généreuses, Alors n'hésitez-pas!

Espérant avoir ouvert votre âme à l'envie de cette découverte tout à fait exceptionnelle.
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
stellou
12 avril 2012
C'est en faisant mon petit tour habituel sur Facebook que je suis tombée sur un statut parlant d'une nouvelle maison d'édition que je ne connaissais pas du tout. Bien sûr cela à le dont d'aiguiser ma curiosité de chaton et je file donc voir de quoi il s'agit. Et que vois-je on parle d'un roman récent dont je n'avais jamais entendu parler qui s'intitule: “ Les trois sages “. Il s'agit du premier tome d'une saga qui s'intitule: “Élie et l'Apocalypse”. En ce qui concerne l'auteur, il s'agit d'Elen Brig Koridwen. Et là que vois-je ? Il y a une possibilité de recevoir par mail le début du roman et quand je dis début je parle d'environ 160 à 170 pages ! Alors bien sûr vous me connaissez, j'ai craqué et j'ai envoyé le mail ! Quelque temps plus tard me voilà avec le fichier et je me lance dans la lecture.
En ce qui concerne l'histoire, je vous resitue un petit peu. Beaucoup sont persuadés que la fin du monde est prévue pour le 21 décembre 2012, et ce selon une ancienne légende du calendrier Maya. Mais il n'est rien de tout cela ! En effet, cette date ne correspond pas à la fin du monde, mais bien au commencement de la “fin des temps” qui se terminera pas le jugement dernier. La nuance est très subtile vous me direz. Je vous le concède. Une manière d'éviter cela ? Oui ! Il ne reste plus qu'une seule échappatoire, l'arrivée d'un messie qui pourra tout sauver. Enfin quand je dis un messie je veux plutôt dire une messie âgée d'à peine neuf ans. C'est le 27 septembre 2025 qu'elle prendra conscience de ce qu'elle est réellement … L'histoire débute donc, vous l'aurez compris, au mois de septembre en l'année 2025. le monde de 2025 est un monde où tout est exacerbé. Tant au niveau de la technologie, que de l'écologie et surtout au niveau de la surveillance. L'homme est devenu une espèce de cyber personne continuellement connectée et surtout qui à perdu son indépendance … Les produits chimiques ont été éradiqués de la terre et de la nourriture qui y pousse. Les sciences occultes quant à elles sont officiellement reconnues désormais, et ce depuis 2023. Vous l'aurez compris cela n'augure rien de bon. Des groupes extrémistes cherchent à détruire ce messie alors que les membres occultistes étant des télépathes professionnels ont pour mission de protéger ce messie en danger. Mais quand est-il de notre héroïne ? Elle arrive, un peu de patience. Dans ce monde de fous vit une petite fille de neuf ans appelée Élisabeth Davidson que tout le monde appelle Élie. C'est une enfant douée et précoce. En effet, elle prépare déjà son BAC ! Comme tous les enfants “différents”, elle est la risée de ses professeurs et de ses camarades de classe. Ils la surnomment “grosse tête” ou encore “ l'anormale”. Même dans ce monde la bêtise humaine n'a pas disparu. Malgré la maturité dont Élie fait preuve, cela n'est pas tous les jours facile à vivre. Surtout pour une petite fille de neuf ans … Heureusement elle peut compter sur son frère Philou pour la soutenir et lui remonter le moral. Il y à également son seul et unique ami Patrick. le jour de ses neuf ans, les parents d'Élie de célèbres globe-trotters partent vivre à l'autre bout du monde. Ils laissent les deux enfants sous la surveillance de leur nounou Marthe. Élie qui à des sens très aiguisés sent que quelque chose l'attend. Pourquoi elle ? Elle n'en à pas la moindre idée, elle le sent c'est tout. Un jour, en pleine nuit, deux membres occultistes vont venir chercher Élie afin de la mettre à l'abri en sécurité. C'est dans une atmosphère lourde et dangereuse qu'Élie apprendra qu'elle est le Messie et qu'elle est la seule qui pourra sauver l'humanité.
Comme vous le savez je commence à peine à me mettre à la fantasy et je n'ai vraiment pas eu de mal à entrer dans l'histoire. Mais l'auteur est parvenu à me happer dès les premières pages.
Du point de vue de notre héroïne principale, Élie m'a énormément touchée. Cette petite fille de neuf ans si seule et si meurtrie par sa différence et la méchanceté des autres. Elle m'a énormément émue. Elle est si précoce et fragile à la fois. Elle souffre en silence. Mais n'est-ce pas parfois pire de souffrir en silence ?
Au niveau du style de l'auteur et de l'intrigue, cette dernière démarre très rapidement et laisse au lecteur peu de temps pour reprendre son souffle. L'auteur mêle beaucoup de sujets très intéressants et le fait avec beaucoup de subtilité. L'érudition est très présente et m'a fait énormément réfléchir. L'humour est très présent, mais pas trop, l'auteur le parsème parfaitement tout au long du roman ce qui permet d'avoir la juste dose pour que ce roman soit parfait et non trop lourd. Les personnages sont bien décrits et ont une certaine consistance. Je déteste un personnage vide dans un roman !
Venons-en à l'écriture. Elle est pour moi parfaite. L'auteur à su jouer avec les mots et au travers des pages ont sent le travail qu'il y a eu derrière tout cela.
Un très bon moment passé en compagnie de ce roman. Et comme dit plus haut je ne suis pas une fan de fantasy mais ce livre me l'a fait aimé alors là je dis chapeau le paris est réussi !
Lien : http://addictionbooks.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
paikanne
05 avril 2012
J'ai découvert ce récit via FB et puisque l'occasion était donnée de pouvoir en recevoir par courriel le début, je me suis lancée et cela, malgré ma crainte de devoir lire sur PC. Je ne me doutais pas alors qu'une fois dans l'engrenage, il me deviendrait impossible d'en sortir…
Petite pause le temps de recevoir cette belle brique (765 pages) par la poste et me voilà bien vite replongée dans cette atmosphère particulière…
Difficile d'évoquer l'histoire tant elle est dense et fourmille de réflexions tous azimuts, principalement relatives à un art de vivre respectueux de la Nature ainsi qu'aux religions.
Le point de départ, c'est Élisabeth, une enfant de neuf ans très précoce intellectuellement et par là même, profondément seule car souffre-douleur des lycéens qui préparent, comme elle, leur bac. Son seul ami : son voisin, Pat, un peu plus âgé qu'elle, un adolescent attachant qui réussit à "contourner le système de surveillance" imposé par la société.
Élie (diminutif oh combien évocateur : Yahvé/Jéhovah, "Dieu est Dieu") n'a jamais l'esprit au repos ; même dans son sommeil, elle cogite, agitée par des cauchemars récurrents à propos desquels elle peine à trouver une signification. Elle va bien vite prendre conscience que son destin est en route depuis très longtemps et qu'elle en devient, désormais, véritablement actrice… car le "Messie universel féminin", c'est ce petit bout de femme doté d'une intelligence hors-norme, désormais la cible à abattre pour des groupes religieux intégristes de tous bords, prêts à tout pour l'éliminer. Heureusement, Élie a aussi des alliés, ardents défenseurs du Bien et animés de pouvoirs particuliers, qui auront fort à faire pour tenter de la préserver.
J'ai beaucoup apprécié les personnages qui gravitent autour de l'enfant : chacun a sa personnalité propre, nuancée, et l'auteure ne s'est pas contentée de les esquisser comme c'est parfois le cas dans ce genre d'histoire. Qu'il s'agisse des trois Sages, aux aptitudes spécifiques en lien avec leur domaine de prédilection, des spécialistes spirituels ou encore des adolescents devenus compagnons de vie d'Élie. Petite attirance particulière de ma part pour Pat, entraîné de manière tout à fait imprévue (encore que ?) dans le tourbillon qui emporte l'enfant ; le rabbin Benanania ("Banania") que je n'ai pu m'empêcher d'associer, "corpulencement parlant" uniquement, à Eytan Morgenstern (Le projet Bleiberg et le projet Shiro de David S. Khara).
Interviennent également, ponctuellement mais pas innocemment, un groupe de geeks américains, férus du jeu WOB (World of Braincast) auquel s'adonne aussi Élie, lorsqu'elle en trouve le temps. Je pressens - j'espère (!) - qu'ils apparaîtront encore par la suite.
Malgré la réflexion présente tout au long de l'histoire qui demande parfois de la concentration et m'a amenée, de temps à autre, à relire certains passages pour m'en imprégner [je ne suis pas Élie, moi, ni par-devers elle l'auteure : chapeau bas pour cette érudition face à laquelle je me sens toute petite], l'humour n'est jamais bien loin, que ce soit à travers les interventions de Patrick, entre autres, ou par le choix des prénoms. C'est ainsi, pour ne citer qu'un exemple, que le robot chef cuisinier se nomme Bokuz et qu'il est aidé dans sa tâche par Savarin, le gustateur.
Et l'écriture, me direz-vous ? Elle est diablement (!) efficace, fluide tout en n'étant pas dénuée de poésie, à l'image du lieu où sont cantonnés, durant ce tome, les protagonistes du roman.
"Dehors, un froid acidulé picotait le visage. le ciel encore laiteux transfigurait le parc velouté de rosée ; les pas des deux jeunes gens traçaient dans l'herbe humide des sillons argentés, comme des traînes d'escargot. Sous le soleil naissant, les cours d'eau exhalaient une brume irisée." [p. 273]
"Le logis d'Oliver Green (!) [le Franc-Jardinier] était étonnamment douillet, avec son âtre où dansait une belle flambée et son parquet semé d'une jonchée de tapis fleuris. de confortables fauteuils de cuir végétal amazonien entouraient une souche d'orme bien cirée sur laquelle s'épanouissait une grosse potée fleurie ; des rideaux imprimés de lierre habillaient les fenêtres et les montants d'un lit clos sculpté de figures naïves. Aux murs, des gravures botaniques ; sur le trumeau de la cheminée, une carré d'étoffe frangé d'or représentant Adam et Eve sous l'arbre de la connaissance." [p. 340]
La (presque) fin est grandiose et ne laisse pas une seconde de répit au lecteur qui vit réellement l'action aux côtés des héros ; il est ressort pantelant, le souffle coupé.
Deux remarques pour terminer : indépendamment de l'épaisseur (!) et malgré le jeune âge de l'héroïne, le récit me paraît ardu pour de jeunes adolescents, une certaine maturité est nécessaire pour que le texte puisse pleinement se déployer ; c'est typiquement le genre de roman dans lequel le lecteur a été heureux de côtoyer les personnages, attendant avec impatience le rendez-vous suivant, comme l'on est heureux de retrouver des amis avec qui l'on fera un bout de chemin...
Lien : http://paikanne.skynetblogs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
melusine1701
25 mai 2012
2025. Les grands maîtres spirituels de la planète l'ont tous vu: la fin du monde est en marche, et le Messie est sur notre terre. Il s'agit de faire vite: Ceux qui Peuvent, communauté de clairvoyants, envoient immédiatement des émissaires auprès de l'Etre Elu, car déjà, les sectes extrémistes de toutes les religions, sans parler des politiques très concernés depuis la reconnaissance officielle de l'existence du paranormal, mettent tout en oeuvre pour débusquer ce Sauveur. Sauf que cet Elu est une Elue, du nom d'Elisabeth Davidson, et nombre de religions ont du mal à l'accepter et crient déjà à l'imposture, envisageant même de l'éliminer avant qu'elle ne prenne trop d'ascendant sur le monde. Mais pour le moment, Elie a neuf ans, est une petite fille anormalement surdouée, passionnée de chimie et de jeux vidéos, à mille lieues de toute religion ou doctrine, qui adore son petit frère Philou et son ami Pat. Imaginez une seconde sa surprise lorsqu'elle voit débarquer à sa porte un tout petit homme en redingote et une voyante anglaise qui lui annoncent qu'ils viennent la chercher pour organiser sa formation et qu'il faut partir avant que son assassin ne la trouve, puisqu'il est déjà en route !
En ouvrant ce livre, qui m'a été proposé par la toute jeune mais prometteuse maison Editions Imaj, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, à part qu'il risquait d'y être question de fin du monde (notez ma perspicacité, chers Bouquineurs). Je commence par plonger dans un monde mystique, au milieu d'une assemblée désireuse de mener à bien le sauvetage du monde, déjà épiée par plusieurs tueurs sans scrupule. Premier élément qui m'a mise dans de bonnes dispositions : le Messie est une femme (dans les dents, bandes de misogynes arriérés) Et très vite, on rencontre Elie, véritable phénomène de la nature puisqu'à neuf ans, elle prépare son baccalauréat, rien que ça. Mais un tel phénomène ne passe pas inaperçu : persécutée, traitée comme une bête de foire, Elie est loin de ces héroïnes qui peuvent tout, qui réussissent tout, loin de ces adolescents héros qui agissent à treize ans avec l'aisance d'adultes accomplis sans que ça paraisse étrange à quiconque. Non: Elie n'est pas normale. Elie n'est même pas une héroïne tout court, et c'est ce qui fait tout le charme de ce personnage, coincée entre un destin exceptionnel qui lui tombe dessus et une innocence de petite fille qui serait bien restée dans sa chambre avec ses e-books et son ordinateur.
Et avec Elie, on découvre un monde futuriste complet et étonnamment bien conçu, fourmillant d'idées ingénieuses, qui prolonge habilement le summum de la technologie actuelle pour l'intégrer à la vie quotidienne et donner une science-fiction à la fois riche et très cohérente, où l'on a à la fois l'impression de découvrir un autre univers et d'y reconnaître le nôtre. On retrouve avec plaisir la domotique, l'utilisation des robots pour remplacer les hommes dans les taches ingrates ou dangereuses (les pompiers notamment), ou encore le jeu World of Braincast (inspiré du célèbre WoW), où l'on joue en enfilant une combinaison qui vous plonge littéralement dans la peau de votre personnage. le mélange entre fantasy et science-fiction, entre surnaturel et technique, assez risqué quand on m'a comme lectrice, a pourtant très bien fonctionné. Car là où l'auteur ne transige pas, c'est sur l'explication. Rien ne reste obscur, le mysticisme, la religion, la magie sont des objets d'études comme les autres qui ont leurs règles, leurs lois et qui s'élèvent au niveau de science, et la richesse documentaire de ce livre est impressionnante. Il invite à la réflexion, à la spiritualité, à la tolérance, à la philosophie, à la méditation et le cheminement d'Elie pour découvrir son rôle de Messie sera aussi le nôtre. Ajoutez à cela une action omniprésente, et je pèse mes mots: le Bras Armé suit Elie en permanence, s'infiltre dans son entourage, multiplie les tentatives, et l'on va de rebondissement en rebondissement, de surprise en surprise, chaque personnage amenant sa forte personnalité, son histoire, son lot d'émotion et d'humour. de Pat le meilleur ami, pragmatique et fidèle, au rabbin Benanania et ses erreurs de vocabulaire, en passant par les trois Sages eux-même qui regorgent de trouvailles, chacun campe son rôle sans rester en retrait, et tous les éléments trouvent un équilibre remarquable pour qu'on ne s'ennuie jamais, que l'on ne se sente jamais perdu et que chacun y trouve son compte.
Lien : http://mabouquinerie.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
irene26
29 mai 2012
Alors voici ma petite chronique ( c'est ma première donc pas l'habitude )du livre que je suis entrain de lire
Elie et l'Apocalypse Tome 1 " Les trois sages "

Résumé des éditions Imaj:
En 2025, la dématérialisation a gagné de nombreux domaines, l'utilisation de robots s'est démocratisée, et malgré d'irréductibles sceptiques, les sciences parallèles sont officiellement reconnues.
Hypertechnologique et écologiquement correcte, cette civilisation qui se veut aboutie a ses revers : l'isolement, l'emprise d'un réseau inquisiteur, l'inquiétude de l'avenir.
Car dans un paysage géopolitique redessiné par la mondialisation, où l'exigence de transparence dissimule de troubles desseins, les signes de la fin des Temps commencent à s'amonceler.
Surpopulation, catastrophes environnementales, regain de tensions religieuses : l'embrasement semble imminent...

Donc c'est la merveilleuse maison d'édition toute jeune IMAJ, qui a lancé cette fabuleuse idée d'offrir en lecture découverte les 36 premiers chapitres du tout aussi fabuleux roman de Elen Brig Koridwen ( auteure charmante pour avoir eu l'occasion de partager quelques mots avec elle ).
J'ai donc commencé la lecture de ce roman et de ce tome 1.
Chaque tomes aura 9 livres, chaque livres aura 9 chapitres....
Mon sentiment:
Le premier chapitre du premier livre a été pour moi dur.
Beaucoup de personnages, d'informations sont livrés dans ce premier chapitre.
Puis on parle beaucoup de terrorisme, de religion, de mort....ce qui moi apriori ne m'attire pas.
Je ne lis pas ce genre de lecture.
Mais j'ai eu tout de même envie de continuer car dans ce premier chapitre, l'auteure commence tout de même à parler de " Elie" et " Elie" et tout de même le centre de ce roman.
C'est une petite fille de 9 ans très douée qui est entrain de passer son bac.
Elie ne le sait pas mais elle est le " messie " pour sauver le l'humanité
Mais Elie va trouver pleins d'ennemis, d'amis aussi, et des choses à accomplir
Passé ce premier chapitre on entre vite dans l'addiction.... on veut savoir .... on lit et on lit....
Je n'en suis pas bien loin dans ma lecture, je viens de terminer la lecture du livre 2 soit 18 chapitres de lus...;
Mais j'aime énormément ce roman, au point que je me suis fait venir le tome 1 pour pouvoir lire au delà des chapitres découvertes.
Pour moi c'est un mélange, entre, Matrix et Minority Report, car pour le premier on est plongé dans le monde virtuel, le monde de l'informatique qui est partout et pour le deuxième car il y a une voyante " Agatha " qui me fait penser aux précodes de Minority Report.
Voilà ce que je peux dire de cette lecture, fascinante, émouvante, initiatique, envoutante, stressante parfois, mais une lecture où l'on veut savoir la suite.
Je souhaite à Elen Brig Koridwen et les Editions IMAJ tout le succès qu'ils méritent pour ce roman, de real fantasy.....
Irène
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Sev59283Sev5928320 mai 2012
Livre IX - Chapitre 6

"La silhouette d'un robot couvert de poussière émergea alors de la brèche : Eskulap, le cybermédecin qui avait été gardé à l'abri dans le donjon, se fraya un passage au milieu des éclats de schiste. Gisant sur sa civière, Élie reprenait lentement conscience. Un Auriste se rua vers elle, mais un scalpel apparut au bout de l'un des bras du robot ; en quelques gestes précis, Eskulap pratiqua sur le terroriste une appendicectomie éclair et déposa dans la main de son patient hagard le petit trophée sanglant. Poussant un vagissement d'horreur, l'homme plaqua les mains sur l'incision pour retenir ses viscères et courut s'évanouir derrière ses camarades.

- Pouquoi ce fou s'est-il sauvé avant que je l'aie suturé ? demanda le cybermédecin, prenant les Sages à témoin. Il va torpiller mon taux de réussite opératoire !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sev59283Sev5928320 mai 2012
Livre VI - Chapitre 4

"Au début, Élie put ménager sa voix : Fulcania lui offrait « L'Alchimie et les Alchimistes » par Louis Figuier, un auteur du XIXe siècle ; et les deux théologiens, leurs propres livres de prière datant au moins du XXe... Incapable de feindre une bruyante extase, Élie embrassa le trio bibliophile – se gardant bien de révéler qu'en bonne enfant du XXIe, elle n'avait jamais lu que des formats Librus ! Incluant la lecture vocale et la gestion automatique des droits d'auteur, ce progrès historique avait sonné le glas des éditions papier. Mais ayant ouvert « L'Alchimie et les Alchimistes » pour tourner quelques pages d'un index perplexe (comment avait-on pu se satisfaire d'une commande aussi primitive ?), la petite fille dut finalement admettre que ces antiquités possédaient un certain charme."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pititecalipititecali12 juin 2012
Pat avait déjà révélé à la voyante - qui n'aurait pas dû en avoir besoin - une masse indécente de détails personnels : son enfance, la mort de ses parents, les problèmes de Béryl... Braquant sur lui des yeux de hibou empaillé, la vile séductrice le questionnait à présent sur le quotidien d'un apprenti charpentier.
Commenter  J’apprécie          50
LektriceLektrice18 février 2012
Rien d'étonnant que Michel-Ange ait deviné que le monde serait sauvé par une femme. C'est seulement faire preuve de bon sens !
Commenter  J’apprécie          80
PiertyMPiertyM18 octobre 2014
La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
Commenter  J’apprécie          41
Video de Elen Brig Koridwen (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elen Brig Koridwen
Table ronde virtuelle - Librairie Mékinac
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
900 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .