AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00GYZSEY4
Éditeur : (15/03/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Oserez-vous pénétrer dans les abysses du guet-apens ?
Deux s?urs plongées dans la vie parisienne, Vera et Anastasia. Deux magnifiques jeunes filles détenant tout le charme féminin des pays de l'Est, liées par une tendresse enfantine.

Elles ont un secret que personne ne doit apprendre. Un secret qui, révélé, les mettrait en grand danger elles et leurs parents.

Ce matin, alors qu'elles sortent pour profiter du soleil, les s?urs ne se do... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bouvy
  23 février 2016
Originaire d'une des dernières dictatures de l'est, deux soeurs, Anastasia, l'aînée et Vera, adolescente de 16 ans, doivent suivre leurs parents dans leur fuite suite à un coup d'état manqué. La famille se retrouve à Paris, clandestine. La discrétion est de mise. Les accords entre leur pays (Pays fictif, le Nelsinskcy) et la France ne leur permettent pas d'obtenir un statut de réfugié. C'est alors que deux policiers véreux qui ont repéré la clandestinité des deux soeurs vont leur faire subir un odieux chantage. Les dénoncer ou abuser d'elles. Elles ont le choix. La première victime sera Anastasia qui se donnera aux deux policiers, le vieux et le jeune. Anastasia n'est pas inexpérimentée. Sous la menace de l'expulsion, elle va donc utiliser tous ses talents pour satisfaire les deux hommes et tenter de préserver sa jeune soeur. Hélas, le but ultime du chantage est d'offrir la virginité de Vera à un jeune garçon pour son anniversaire. Ce jeune garçon n'est autre que le frère du plus jeune policier maître-chanteur.
J'ai découverts cet auteur sur le blog d'Anne Bert à qui je voue une grande admiration pour sa plume mais aussi pour son esprit critique. Quand cette écrivaine met un auteur en avant, elle se trompe rarement sur la qualité de l'écriture. Est-ce encore le cas pour cette fois ? Je ne sais pas, je reste mitigé.
Pour l'histoire : même si le récit (C'est Anastasia qui est la narratrice) n'est pas violent, que l'érotisme est sans réel violence, il se passe tout de même sous la contrainte du jeune policier qui offre les filles à son collègue, à lui-même et à son jeune frère. C'est donc bien un viol. Viol qui commence vers le quart de l'histoire jusqu'à la conclusion de celle-ci. Les actes sexuels sont décrits sans pudeur, sans jamais tomber dans le trivial. Les mots sont choisis. L'auteur réussi le tour de force de se faire oublier, même d'écrire de telle façon qu'on fini par croire que l'écrivain est une écrivaine. Par contre, l'action dure et se prolonge indéfiniment. La grande soeur accompagne sa benjamine durant son dépucelage et va, pour que l'expérience se déroule sans grand traumatisme, conseiller et guider aussi l'adolescent violeur. C'est long, interminable. Guidé par Anastasia, les deux puceaux font preuve d'une étonnante endurance. Et ça dure, et ça dure encore jusqu'à la lassitude du lecteur.
Le style : lui, il est irréprochable. La langue érotique fait preuve d'élégance. La simplicité est privilégiée. Pas de circonvolution inutile mais aussi pas de métaphore, peu ou pas de figures et d'effets de style et un vocabulaire épuré. Bref, une écriture fluide, sans accro mais peut-être que ce style épuré ajoute de la lassitude au récit.
Bref, je reste mitigé après cette courte lecture. Enfin, courte et pourtant qui m'a, comme je l'ai précisé ci-dessus, paru interminable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
celiabret
  11 mars 2017
Allez je me lance dans une note pour chaque ouvrage de cet auteur que j'aime décidément beaucoup et je commence par ce roman. Roman assez court car en fait les 90 % se déroulent sur un laps de temps très réduit, je dirais une journée voire une après midi. le thème de l'abus n'est pas très courant dans ce genre littéraire, et plus rare encore lorsqu'il s'agit du « plaisir » ou excitation troublante que peut ressentir une victime en certains cas.
Je ne dirais pas que c'est excitant en tant que tel, en tout cas franchement prenant et troublant. Je me suis sentie comme enfermée dans un monde étrange, sans pouvoir me mettre vraiment dans la peau des deux personnages, ni Vera ni Anastasia, peut-être est-ce mon esprit qui a bloqué inconsciemment cette possibilité.
Je ne suis pas sûre qu'il y ait une vraie réflexion sur le sujet, dans le sens où je ne pense pas que l'auteur ait souhaité cela, plutôt explorer et exploiter un fantasme tenant d'un GROS tabou. Tout à fait agréable à lire mais à ne pas recommander à tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BouvyBouvy   23 février 2016
En un rien de temps, nous étions d’authentiques parisiennes, minettes parmi les minettes, fondues dans la masse de toutes les jolies filles de la ville lumière. Évidemment, « fondues dans la masse », à nos âges où l’on commence à chercher à s’en distinguer, ce n’était pas tant pour nous plaire. Mais c’était là notre astuce de survie pour ne jamais au grand jamais attirer l’œil de la police. Au final, au vu des œillades portées sur nous, je me disais que si nous restions invisibles aux yeux des flics, nous ne l’étions pas à ceux de la gent masculine lambda, ce qui était flatteur pour Vera comme pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : violVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1212 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre