AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gabrielleviszs


gabrielleviszs
17 mai 2017
Il s'agit d'une forme de recueil où seuls les dialogues ont leur place. Pas de narration, sauf pour un endroit afin d'expliquer un peu plus ce qui se dit mais autrement tout n'est que communication. A deux ou à plusieurs, les dialogues prennent forment. Bien entendu il est question de sexe sous différentes formes. L'érotisme, le pornographique, l'humoristique également. Les mots se suivent et ne se ressemblent pas. Nous pouvons suivre une petite fille avec son père qui traite de ce sujet sans le savoir véritablement. Cela peut être une simple discussion entre copines ou copains, ou pendant l'acte lui-même.

Par moment j'ai eu l'impression de voir une pièce de théâtre, raccourcie bien entendu. A d'autres c'est plus intimiste, plus proche d'une porte entrouverte où nous écoutons pas forcément de manière malsaine mais d'une manière peu conventionnelle. Ce n'est pas un livre à lire d'une traite. J'ai pris le temps de le découvrir plus pour apprécier la lecture plutôt que d'une traite et en avoir marre de tout cela. La lassitude peut prendre très vite le lecteur s'il tente la complète lecture. Je l'ai lu entre plusieurs livres donc. L'écriture est fluide, les mots peuvent être crus ou doux. L'humour est bien amené.

Difficile d'en dire plus, car il ne s'agit pas d'une histoire traditionnelle, mais de plusieurs petites histoires qui ont un point commun sans pour autant que cela soit extrême dans la vulgarité comme on pourrait penser ou croire.

En conclusion, une lecture par épisode qui garanti un bon humour pour ma part avec quelques pointes de sarcasmes par moment.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/dialogues-interdits-saison-1-theo-kosma-a130191112
Lien : http://chroniqueslivresques...
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (4)voir plus