AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782505011590
218 pages
Éditeur : Kana (06/05/2011)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Une longue route est un one shot qui met en avant le quotidien d’un couple japonais, toujours avec la plume touchante et pleine de justesse de Fumiyo Kouno.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
kuroineko
  15 novembre 2018
Michi et Sosuke sont mariés; pourtant ils se connaissent à peine. C'est un cas fréquent quand on recourt à une entremetteuse pour convoler en justes noces. Un système de mariage arrangé qui perdure toujours au Japon (pour plus de détails sur les tractations et négociations préliminaires, je vous conseille le magistral Quatre soeurs de Tanizaki). Sosuke a un caractère égoïste et fermé alors que Michi est quelqu'un de doux et rêveur. Une telle alliance des contraires peut-elle fonctionner? C'est l'objet d'Une longue route.
La mangaka Fumiyo Kôno retrace la vie du jeune couple à travers de courts chapitres. J'ai retrouvé son trait caractéristique, plein de poésie, qui m'a renvoyée à Pays des cerisiers, qui me l'a fait découvrir. Ce deuxième titre m'a moins enthousiasmée que le précédent, qui parlait des "hibakusha", les survivants des bombes de Hiroshima et Nagasaki.
Une longue route porte sur un sujet moins grave et dépeint le quotidien d'un jeune couple japonais et les nécessaires compromis pour établir une certaine harmonie.
Ce one-shot n'est peut-être pas un manga indispensable mais il offre une lecture agréable, avec une Michi touchante et attachante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Palmyre
  10 janvier 2014
Sous forme de petites histoires, ce manga décrit le quotidien d'un jeune couple japonais que tout semble opposer. Lui est immature, elle est maladroite.
Je n'ai pas vraiment apprécié ce manga, j'ai eu beaucoup de difficultés à le terminer. Je n'ai pas apprécié les personnalités de ce couple. Au début, j'ai pensé que les personnages étaient des adolescents de par les illustrations et leurs comportements.
Mais pour terminer sur une note positive, je remarque néanmoins que ce couple tient la route, leur fidélité est pourtant mise à l'épreuve.
Commenter  J’apprécie          150
colimasson
  22 novembre 2011
Sôsuke, flemmard hédoniste, coureur de jupons et ronchon invétéré, se retrouve du jour au lendemain marié à Michi, dont le caractère calme et indulgent ne pouvait pas être plus incompatible avec le sien. La faute aux pères des deux jeunes gens qui ont mis en jeu la future vie conjugale de leurs enfants lors d'une soirée beaucoup trop arrosée.


Passons outre la question de savoir pourquoi les gamins ont accepté si facilement de se soumettre aux conséquences de la blague de leurs pères, et profitons plutôt des scènes qui découleront de cette union improbable. L'idée même du mariage forcé attire la curiosité… J'espérais que cette Longue route saurait évoquer les déboires provoquées par une union forcée et qu'elle saurait répondre à la question que le sujet semblait naturellement soulever : est-ce le mariage qui fait le couple, ou le couple qui fait le mariage ? L'envie de voir le malheur psychologique engendré par un mariage malheureux sur l'un ou l'autre des deux partenaires (voire les deux) n'était pas loin non plus, en même temps que je m'apprêtais également à lire avec plaisir le récit d'une entente conjugale construite au cours du temps, si jamais le récit se prêtait à un ton plus optimiste.



J'étais donc prête à accueillir pas mal d'idées différentes sur le sujet, mais jamais je n'aurais cru qu'il aurait été traité à la manière de Kouno, sur un ton aussi léger et sarcastique. Michi et Sôsuke paraissent être deux grands gamins sans aucune consistance psychologique. Jamais ils ne pensent à l'avenir et ne semblent attristés à l'idée de devoir terminer leur existence en compagnie de quelqu'un qu'ils exècrent. Ils vivent au jour le jour, se désolant seulement d'un manque de riz lors d'un repas un midi, ou se réjouissant d'une balade éclair un soir, en pleine ville. Ils savent que leur situation est désespérée, mais ils ne font rien pour la changer. Pour tout dire, ils n'y réfléchissent même pas. Ils s'énervent seulement un peu lorsque leur conjoint leur tape sur les nerfs, et l'histoire s'arrête là.
Il faut préciser que le format d'Une longue route n'est pas pour rien dans cette absence de développement psychologique. L'histoire est découpée en chapitres qui font rarement plus de quatre pages. Pas de quoi y développer des considérations très intéressantes. On dirait même que Kouno se sent obligé de conclure chacun de ces chapitres par une petite chute qui fait toujours retomber la gravité d'un épisode dans la bouffonnerie la plus totale. Même pas de quoi tirer un sourire.
Certaines scènes sont colorées, poétiques. On sent qu'il se dégage tout de même d'Une longue route une unité et une cohérence qui la rendent originale. La philosophie de Kouno serait peut-être de ne pas penser à ce dont l'existence nous prive, mais de se contenter de ce qui nous est donné, bon ou mauvais, et d'essayer d'en tirer le meilleur parti. Sage message, peut-être (et encore cela se discute), mais qui ne correspond pas à ce que j'espérais trouver dans ce livre (et puis, pas très novateur le message non plus…). Contentons-nous donc de ce que nous offre Kouno, et même si sa Longue route aurait pu être plus enthousiasmante, appliquons sa philosophie : la déception n'est pas un drame.


Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nettie
  27 juin 2011
Michi et Sosuke sont deux jeunes mariés. Un couple comme tant d'autres? Pas si sûr...Sosuke se retrouve marié du jour au lendemain à une parfaite inconnue, Michi. Tous les deux ont un caractère diamétralement opposé: si, Michi, est une jeune femme rêveuse, un peu dans la lune, Sôsuke est au contraire obsédé par les femmes, paresseux et égoïste. Ce n'est qu'au bout d'une longue route qu'ils apprendront à mieux se connaître malgré leur différence...
Ce one-shot est plein de poésie, entre scènes de la vie quotidienne et fantastiques...J'ai beaucoup, beaucoup aimé le dessin de la mangaka Fumiyo Kouno, tout en rondeur et en douceur (surtout la couverture et les présentations de chaque chapitre). J'ai trouvé que le personnage de Michi n'était pas assez développé, même si elle est à mes yeux, le personnage le plus attachant. J'aurais aimé en savoir plus sur ses pensées, sur son passé. Il y a autour d'elle une certaine aura de mystère... Sôsuke est quand à lui, au début, peu sympathique, mais on finit par l'apprécier au fil des pages et de son évolution.
Pour finir, si j'ai aimé la plupart des chapitres, je n'ai pas compris toutes les histoires, notamment celles sans paroles. Je suis maintenant curieuse de découvrir d'autres oeuvres de cette mangaka...
Merci à Babelio, au Masse Critique et aux éditions Kana pour m'avoir fait découvrir cette mangaka au si joli coup de crayon!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mademoisellepenelope
  17 juillet 2011
Un manga qui m'a perdue au début. Je n'ai pas compris immédiatement qu'il s'agissait de raconter la vie de ce couple si étrangement assorti sous la forme de saynètes de trois ou quatre pages. Elle, jeune fille plutôt lunaire qui ne s'étonne de rien, qui analyse tout au premier degré. Lui, plutôt antipathique dès le départ, jeune homme sans emploi préférant l'argent facile et les belles femmes. Mariage étrange d'ailleurs… Il se retrouve marié contre son gré avec cette jeune femme dont on ne sait pratiquement rien. Ultime leçon donnée par ses parents qui veulent tant une descendance.
L'incompréhension du début de lecture dépassée, je me suis laissé porter sur une trentaine de pages. Puis je me suis lassée. Ce manga ne m'a pas emmenée malgré de très beaux dessins. L'histoire patine et je dois dire que malgré mes principes d'aller jusqu'au bout de la lecture, j'ai abandonné celle-ci.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BoDoi   01 septembre 2011
Le talent de la mangaka est troublant car elle alterne à merveille brèves histoires drôles, scènes touchantes, moments silencieux, récits contemplatifs…
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   30 juillet 2011
D’une lecture aisée – le lecteur peut facilement se ménager des pauses entre chaque historiette pour mieux savourer le tout -, Une longue route inscrit indéniablement Fumiyo Kouno dans le style des récits suaves, poétiques et un brin fleur bleue, sans pour autant verser dans la mièvrerie. Les amateurs du genre y trouveront leur compte. Les autres devront cependant surmonter le côté naïf et gentillet pour vraiment apprécier cette œuvre. 6/10
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
colimassoncolimasson   22 novembre 2011
Moi, j’aime les filles extravagantes, riches, avec qui je peux me disputer souvent ! Tout le contraire d’elle ! Ce n’est pas demain la veille que j’aurai une érection !!!
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   22 novembre 2011
Moi, je me suis marié à cause d’une blague de mon ivrogne de père ! Et aujourd’hui, je suis venu à ton mariage pour draguer les amies de ta femme !
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   22 novembre 2011
Quelle idiote… Te marier avec un type comme moi, franchement… Je te préviens, il est trop tard, je ne te laisserai plus partir.
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   22 novembre 2011
Quelque chose me rend triste… Sûrement le fait que Michi soit la seule à vouloir m’accompagner dans une fête…
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   22 novembre 2011

- Aujourd’hui, on a bu beaucoup de thé…
- Oui… Je propose qu’on passe au café demain matin…
- Très bonne idée.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
915 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre