AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Christine Zeytounian-Beloüs (Traducteur)
EAN : 9782020511834
290 pages
Seuil (02/04/2004)
3.66/5   137 notes
Résumé :
Kiev, 1997. Dans le studio qu'il vient d'acheter, Nikolaï Sotnikov, découvre « Kobzar », un livre de Taras Chevtchenko considéré comme le chef-d'œuvre du grand poète et patriote ukrainien. Dans les marges, figurent au crayon les multiples annotations d'un homme mort dans des conditions suspectes. Dans un document que ses amis ont glissé dans son cercueil, il écrivait avoir découvert une chose précieuse pour le peuple ukrainien. Nikolaï se rend la nuit au cimetière, ... >Voir plus
Que lire après Le CaméléonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 137 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis
Si vous aimez les intrigues farfelues et les personnages loufoques, ce livre est fait pour vous. J'ai regretté que l'histoire soit un peu désordonnée, qu'on saute d'une péripétie à l'autre parce que je n'ai pas compris où l'auteur voulait nous emmener.
Nikolaï Sotnikov trouve dans son appartement un exemplaire de Guerre et Paix de Tolstoï. Surprise : le livre a été évidé et contient un autre livre, Kobzar de Taras Chevtchenko (une note nous apprend que Chevtchenko est un poète, écrivain, peintre et héros national ukrainien). Les annotations sur le volume intriguent Nikolaï qui part à la recherche du mystérieux inconnu.
De fil en aiguille, Nikolaï va être amené à déterrer un cadavre, ce qui lui vaudra d'être assommé par ses complices d'un soir. Et ce n'est que le début de ses aventures.
Il m'a manqué un fil conducteur (et peut-être une meilleure connaissance de la culture ukrainienne) pour apprécier cette histoire farfelue qui vous emmènera très loin des anecdotes du commencement.

Lien : https://dequoilire.com/le-ca..
Commenter  J’apprécie          440
A Kiev, un jeune trentenaire Nikolaï Sotnikov vient d'acheter un studio à un couple qui émigre en Israël.
Ils en profitent pour essayer de lui refourguer tout un tas de vieilleries.
Parmi celles-ci se trouve un livre évidé dans lequel est caché un autre livre : Kobzar, considéré comme le chef-d'oeuvre du poète et patriote ukrainien : Taras Chevtchenko.
Mais ce livre n'est pas comme les autres et comporte des annotations en marge.
Nikolaï qui a été professeur d'histoire va alors mener une véritable quête à travers les pays de l'ex-URSS qui en cette année 1997 s'est effondrée peu avant, pour retrouver un trésor enseveli par Chevtchenko.
Il finira par se retrouver au Kazakhstan où il épousera la superbe Goulia fille d'un nomade Kazakh qui lui a sauvé la vie, mais entre les divers trafics d'armes et de drogue, les vraies rencontres inopinées et les fausses qui ne sont que le fait de ceux qui les surveillent, les fonctionnaires et les militaires corrompus, les mafias en tout genre, les meurtres crapuleux, il faudra à Nikolaï toute sa ruse pour que le couple échappe au pire.
Un livre loufoque qui sent la cannelle et vire de couleur au gré des errances du caméléon adopté par Nikolaï et Goulia, à moins que ce ne soit le caméléon qui les ait adopté.
Commenter  J’apprécie          70
Un veilleur de nuit, Nikolaï, va voir sa vie transformée par deux évènements inattendus et assez proches dans le temps l'un de l'autre.
Alors qu'il emménage dans un nouvel appartement, il y découvre un livre gigogne qui contient un livre commenté d'un grand auteur ukrainien. C'est le premier évènement. La curiosité le pousse à rechercher l'auteur des commentaires. Mais celui-ci vient de mourir et laisse une piste pour retrouver un trésor au Kazakhstan.
L'autre évènement est plus inquiétant : des individus veulent pénétrer la nuit dans l'entrepôt où il monte la garde. Il refuse d'ouvrir. Mais, le matin, personne ne vient le relayer. Et quand il finit par s'enfuir, il remarque très vite qu'on est sur sa piste.
Et Andreï Kourkov va emmener alors son héros à la recherche du trésor. Dès lors, les surprises se succèdent, parfois des trafics en tout genre se manigancent autour de Nikolaï, parfois des phénomènes paranormaux le surprennent.
J'ai apprécié cette histoire, même si j'ai trouvé que Nikolaï s'en sortait vraiment bien au vu de tous les personnages inquiétants qu'il fréquente. Mais quand l'auteur achève son récit, il reste des questions sans réponses : Nikolaï pourra-t-il conserver ce qu'il a obtenu ?
Commenter  J’apprécie          70
Notre héros est un veilleur de nuit, gardant un stock de lait en poudre périmé, qui s'avère d'ailleurs ne pas être du tout du lait en poudre, et il se trouve embarqué dans un histoire loufoque pleine d'un humour un peu noir et de beaucoup d'humanité. Je me suis laissée dire que c'est tout à fait la marque de fabrique de l'auteur d'ailleurs.
Nous sommes entraînés dans un voyage à sa suite autour de la mer Caspienne et nous croisons une belle nomade, un caméléon, la tombe d'un derviche, des tas de douaniers amateurs de pots de vin, le tout avec une odeur de canelle!
On s'amuse, sans jamais trop savoir où on va, mais honnêtement est-ce si important ?
Charmant petit roman!
Commenter  J’apprécie          80
Sous un faux-air de pur récit d'aventure dont la lecture est d'ailleurs un vrai régal meme a ce premier niveau, le roman d'Andrei Kourkov est un conte philosophique riche et profond autour de l'incompatibilité apparente entre nationalisme et esprit humaniste. Cela va pourtant au-dela puisque la vraie question au coeur du récit est celle du bonheur qui, le héros du récit l'apprendra au cours de ses pérégrinations, n'est pas plus dans les idéologies que dans les richesses matérielles. Alors ou est-il, le bonheur ? C'est ce que vous apprendrez en lisant ce tres beau roman qui m'a plus d'une fois évoqué la poésie allégorique et le personnage du Petit Prince dans le chef d'oeuvre de Saint-Exupéry. Quant au mystérieux caméléon, c'est la personnification de la chance que "le bon ange de la mort" (titre original du roman) décide d'attribuer aux voyageurs de la vie qui lui semblent la mériter et sans laquelle point de bonheur possible. La chance notamment, vous le verrez dans le livre, de rencontrer les bonnes personnes aux bons moments. Or, pour faire les bonnes rencontres et c'est un autre enseignement important du récit, il ne faut surtout pas craindre d'aller a la rencontre de cette aventure qu'est la vie. Y aller, mais pas sans une certaine assurance mentale, celle des "rituels de vie": "Priver quelqu'un de ses rituels de vie est un châtiment redoutable. C'est d'ailleurs ce qu'on fait dans les prisons." (chapitre 75 du roman).
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Au début du printemps 1997, j’ai vendu mon deux-pièces à la périphérie de Kiev pour acheter un studio situé en plein centre, près de la cathédrale Sainte-Sophie. Ses anciens propriétaires — un couple âgé — émigraient en Israël et essayaient de me fourguer en plus de l’appartement tout un bric-à-brac inutile, dont le portemanteau en fil de fer “fait main” de l’entrée.
Commenter  J’apprécie          100
Je suis resté une quinzaine de minutes à me tenir ce genre de réflexion, puis j'ai examiné la tombe d'un autre point de vue, comme un coffre-fort qu'il me fallait ouvrir. Pour parvenir à la conclusion que tout travail réclame un professionnel. Je savais exactement ce qu'il me fallait : pas des fossoyeurs, bien sûr, qui coûtaient très cher et qui risquaient de me dénoncer, vu que mon projet était certainement illégal. Je devais trouver des clochards qui ne soient pas encore parvenus au dernier stade de l'alcoolisme et deux pelles. Il faudrait creuser la nuit, ce qui avait aussi son charme mystique.
Commenter  J’apprécie          30
Tu as tort, a-t-il protesté en russe. Tu as tort sur toute la ligne. On n'est pas des nazis. Il ne faut pas avoir peur de nous. "L'Ukraine aux Ukrainiens" ne fait pas parti de nos slogans. Si tu aimes Kiev, tu dois aimer l'Ukraine. Et rien ne t'oblige pour autant à renoncer à tes origines. Tous ensemble, Ukrainiens, Juifs, Russes et Kazakhs, nous pouvons faire de l'Ukraine un pays européen...
Commenter  J’apprécie          40
Et qu'est la grande littérature, selon vous ? Juste des mots et des métaphores ? C'est le moyen de transmission de l'énergie spirituelle, comme un fil conducteur. Vous voulez vous charger d'une énergie sombre et profonde ? Lisez Dostoïevski. Vous cherchez à vous purifier et à passer un moment dans un état de grâce. Prenez Tourgueniev.Une femme-ange qui suit le voyageur et décide si elle va l'aider ou le tuer. Si le voyageur lui déplaît, elle lui envoie un scorpion et il meurt. S'il lui plaît, elle lui envoie un caméléon et le voyageur reste en vie. Le caméléon est un animal qui porte chance.La raison du plus fort est toujours la meilleure ... Ou comme on disait à l'époque soviétique : c'est la victoire de l'amitié entre les peuples !
Commenter  J’apprécie          10
Galia a tendu la moitié de son Snickers à Goulia qui l'a aussitôt englouti. J'ai songé à ajouter les barres Snickers à la liste des objets et actions susceptibles d'apaiser les conflits nationaux.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Andreï Kourkov (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andreï Kourkov
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Vous voulez une comédie à l'humour absurde et piquant ? Connaissez-vous ce petit bijou qui met en scène un écrivain fauché et un pingouin ?
« le Pingouin », d'Andreï Kourkov. C'est à lire en poche chez Liana Levi.
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : littérature ukrainienneVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (269) Voir plus



Quiz Voir plus

Avez-vous bien lu les Abeilles grises d'Andreï Kourkov?

Avant d'être retraité, Sergueïtch était...

syndicaliste
ingénieur
inspecteur des mines
instituteur

9 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Les abeilles grises de Andreï KourkovCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..