AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christine Zeytounian-Beloüs (Traducteur)
EAN : 9782020511834
290 pages
Éditeur : Seuil (02/04/2004)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 98 notes)
Résumé :
Le héros ? C'est Nikolaï, qui retrouve un exemplaire du chef-d'oeuvre de la littérature ukranienne étrangement annoté. L'auteur de ces annotations ?
Il gît au fond d'un cercueil, une carte du trésor sous la tête. Le trésor ? Il se trouverait dans un fort du désert kazakh où un caméléon a pris ses quartiers.
Le ressort de l'histoire ? Les nationalismes, encore et toujours. La morale de l'histoire, au delà du plaisir du lecteur ?
Fi des nationa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
nadiouchka
  22 novembre 2019
Un petit tour du côté de la Russie avec un livre de Andreï Iouriévitch Kourkov (en russe : Андрей Юрьевич Курков, et en ukrainien : Андрій), « Le Caméléon » (Добрый ангел смерти).
De ce polar de Andréï Kourkov, on dit que ce qui ressort, c'est une « passion d'hommes faibles. »
S'il est né en Russie en 1961, il vit à Kiev et on oeuvre est traduite en pas moins de trente-six langues ! Lui-même est très doué car il en parle plusieurs.
Dans cet ouvrage on voit un veilleur de nuit (Nikolaï) qui découvre un livre, un chef-d'oeuvre de la littérature ukrainienne (un roman de Taras Chevtchenko) comprenant des annotations. Et on part dans une chasse au trésor.
L'humour est bien présent – c'est même carrément loufoque – on suit une folle épopée pour une chasse au trésor – les rebondissements sont nombreux – le style est léger – quant au caméléon, sa réputation est de porter chance aux voyageurs sous certaines conditions – autrement, on leur envoie un scorpion…
Ce caméléon va rester muet dans cette aventure allant de Kiev jusqu'à Astrakan, en traversant des déserts – avec aux trousses des trafiquants de drogue – on y voit de nombreuses armes … d'où multiples fusillades. Mais pour alléger un peu le tout, bien sombre, on trouve aussi de l'amour avec un nomade Kazakh qui offre sa plus belle fille, avec ce conseil : « Si tu la frappes, ne la frappe pas au visage. »
Et ce caméléon, il se trouverait dans un fort du désert kazakh et surveillerait le trésor…
Dans cette histoire, on trouve beaucoup d'humour (pour ne pas dire du « loufoque ») - de l'intrigue à gogo – on encourage Nikolaï en lui disant : « Vas-y Nikolaï » = « идти вперед николай» = « idti vpered nikolay. »
Un livre bien palpitant de Andreï Kourkov qui ne déroge pas à sa règle : un écrivain russe que l'on adore lire avec ce conte moderne et ses autres ouvrages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
clodermer
  21 septembre 2018
Un veilleur de nuit, Nikolaï, va voir sa vie transformée par deux évènements inattendus et assez proches dans le temps l'un de l'autre.
Alors qu'il emménage dans un nouvel appartement, il y découvre un livre gigogne qui contient un livre commenté d'un grand auteur ukrainien. C'est le premier évènement. La curiosité le pousse à rechercher l'auteur des commentaires. Mais celui-ci vient de mourir et laisse une piste pour retrouver un trésor au Kazakhstan.
L'autre évènement est plus inquiétant : des individus veulent pénétrer la nuit dans l'entrepôt où il monte la garde. Il refuse d'ouvrir. Mais, le matin, personne ne vient le relayer. Et quand il finit par s'enfuir, il remarque très vite qu'on est sur sa piste.
Et Andreï Kourkov va emmener alors son héros à la recherche du trésor. Dès lors, les surprises se succèdent, parfois des trafics en tout genre se manigancent autour de Nikolaï, parfois des phénomènes paranormaux le surprennent.
J'ai apprécié cette histoire, même si j'ai trouvé que Nikolaï s'en sortait vraiment bien au vu de tous les personnages inquiétants qu'il fréquente. Mais quand l'auteur achève son récit, il reste des questions sans réponses : Nikolaï pourra-t-il conserver ce qu'il a obtenu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MarinetteB
  17 juin 2012
Andreï Kourkov réussit une fois de plus, en reprenant les mêmes éléments de ses précédents romans (héros qui n'en est pas un, vit des aventures inattendues au cours desquelles il rencontre une femme qui va devenir sa compagne et un animal qui va l'accompagner dans ses pérégrinations) à faire un roman captivant, où on est vite immergé, impatient de lire la suite. L'humour et la description des pays traversés (et surtout de l'Ukraine post-soviétique) servent de fond au récit.
Ce doit être le 6ème roman que je lis avec plaisir d'A. Kourkov, j'attends avec impatience les prochains !
Commenter  J’apprécie          50
livius
  23 juillet 2015
A. Kourkov nous livre ici un roman sur le nationalisme ou plutôt sur son essence. Qu'Est-ce qu'un Ukrainien ? Quelle est la place de la langue dans cette identité ? Peut-on avoir plusieurs cultures (ici Ukrainienne et Russe) et être pleinement Ukrainien ? Peut-on le devenir ? ( Ce que va faire Goulia, l'épouse du personnage principal originaire du Kazakhstan..). C'est à ces questions que Kourkov tente de répondre...Alors, il y a aussi une histoire qui sert de prétexte à la réflexion et comme toujours l'humour, les personnages déjantés et l'aventure sont au rendez-vous. Ce n'est pas le meilleur opus de cet auteur mais c'est, tout de même, un bon moment de lecture doublée d'une invitation à la réflexion sur les problèmes actuels de l'Ukraine, de la Crimée et de la Russie.
Commenter  J’apprécie          20
solpoin
  18 juillet 2012
Woaw!! J'aime beaucoup Kurkov à cause de ses récits bien barrés mais alors là il a fait très fort!!
Du début à la fin, on nage dans l'absurde, un peu comme dans un rêve. Les choses semblent à la fois totalement logiques et en même temps totalement farfelues. On se fait prendre au jeu de ces personnages étranges et attachants, on se fait emmener dans cette aventure nimportequoiesque, on rit, plus souvent que dans les autres, bref, un livre recommandé pour passer les coups de cafard et le temps de manière agréable!
Seul hic, si vous êtes, comme moi, un peu barré aussi, vous aurez envie d'adopter un caméléon!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MarinetteBMarinetteB   17 juin 2012
Je suis resté une quinzaine de minutes à me tenir ce genre de réflexion, puis j'ai examiné la tombe d'un autre point de vue, comme un coffre-fort qu'il me fallait ouvrir. Pour parvenir à la conclusion que tout travail réclame un professionnel. Je savais exactement ce qu'il me fallait : pas des fossoyeurs, bien sûr, qui coûtaient très cher et qui risquaient de me dénoncer, vu que mon projet était certainement illégal. Je devais trouver des clochards qui ne soient pas encore parvenus au dernier stade de l'alcoolisme et deux pelles. Il faudrait creuser la nuit, ce qui avait aussi son charme mystique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liviuslivius   22 juillet 2015
Tu as tort, a-t-il protesté en russe. Tu as tort sur toute la ligne. On n'est pas des nazis. Il ne faut pas avoir peur de nous. "L'Ukraine aux Ukrainiens" ne fait pas parti de nos slogans. Si tu aimes Kiev, tu dois aimer l'Ukraine. Et rien ne t'oblige pour autant à renoncer à tes origines. Tous ensemble, Ukrainiens, Juifs, Russes et Kazakhs, nous pouvons faire de l'Ukraine un pays européen...
Commenter  J’apprécie          20
Florence94Florence94   12 août 2012
Et qu'est la grande littérature, selon vous ? Juste des mots et des métaphores ? C'est le moyen de transmission de l'énergie spirituelle, comme un fil conducteur. Vous voulez vous charger d'une énergie sombre et profonde ? Lisez Dostoïevski. Vous cherchez à vous purifier et à passer un moment dans un état de grâce. Prenez Tourgueniev.Une femme-ange qui suit le voyageur et décide si elle va l'aider ou le tuer. Si le voyageur lui déplaît, elle lui envoie un scorpion et il meurt. S'il lui plaît, elle lui envoie un caméléon et le voyageur reste en vie. Le caméléon est un animal qui porte chance.La raison du plus fort est toujours la meilleure ... Ou comme on disait à l'époque soviétique : c'est la victoire de l'amitié entre les peuples !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SilfaxSilfax   31 juillet 2012
Galia a tendu la moitié de son Snickers à Goulia qui l'a aussitôt englouti. J'ai songé à ajouter les barres Snickers à la liste des objets et actions susceptibles d'apaiser les conflits nationaux.
Commenter  J’apprécie          20
clodermerclodermer   21 septembre 2018
Le moment était bien choisi pour oublier nos différences. Cette soirée nous était commune, la nature autour de nous était une et indivisible, et le sable qui dissimulait l'objet mystérieux de notre quête était lui aussi d'une parfaite uniformité.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Andreï Kourkov (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andreï Kourkov
33EME FÊTE DU LIVRE DE BRON 6—10 MARS 2019 HIPPODROME DE PARILLY + LIEuX PARTENAIRES
Au fil des grands romans, essais, bandes dessinées, recueils poétiques ou livres jeunesse publiés dans l'année, nombreux sont les auteurs qui explorent les liens entre nature et culture, animalité et civilisation, instinct et normes sociales, urbanité et sauvagerie.
De Serge Joncour à Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018 pour Leurs enfants après eux, en passant par la brillante essayiste Marielle Macé, l'écrivain David Diop ou le grand anthropologue Philippe Descola, cette interrogation sur la part animale se double d'une réflexion profonde sur les enjeux de notre monde contemporain – l'urgence environnementale, la violence sociale, la pauvreté, les migrations – autant de thèmes que la littérature et les sciences humaines permettent d'éclairer et de mettre en perspective.
Mais La Vie Sauvage, c'est aussi la vie vivante, électrique, désobéissante, audacieuse et imaginative, cette part de rêve et de poésie, de subversion et d'invention que les livres continuent de porter envers et contre tout.
La littérature aussi est une forme de vie sauvage !
Avec DOMINIQUE A · NINE ANTICO DIDIER CORNILLE · GAUTHIER DAVID PHILIPPE DESCOLA · DAVID DIOP · FABCARO · JÉRÔME FERRARI · JÉRÉMIE FISCHER · RAPHAËLE FRIER · CLAIRE GARRALON · PIERRE GUYOTAT · SERGE JONCOUR · ANDREÏ KOURKOV · OLIVIA DE LAMBERTERIE · RÉGIS LEJONC · NICOLAS MATHIEU · LAURENT MOREAU · FRANÇOIS MOREL · JEAN-CLAUDE MOURLEVAT · FRANCK PRÉVOT · VÉRONIQUE OVALDÉ · ATIQ RAHIMI · DELPHINE DE VIGAN · ÉRIC VUILLARD · VALÉRIE ZENATTI.
Festival en entrée libre. Programmation complète sur www.fetedulivredebron.com.
Suivez la Fête du Livre de Bron : facebook.com/fetedulivredebron twitter.com/FeteBron instagram.com/fetedulivredebron
Réalisation : François Leconte/Agence Tintamarre ©2019
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : littérature ukrainienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
311 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre
.. ..