AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Caroline Nicolas (Traducteur)
ISBN : 2742749381
Éditeur : Actes Sud (03/06/2004)

Note moyenne : 2.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
De Gênes à Copenhague, Berlin, et jusqu'au coeur des Balkans, lancés sur les traces d'une momie préhistorique dérobée au musée d'Athènes, le directeur du musée et la jeune commissaire qui l'accompagne constatent l'effondrement des idéologies de notre temps. Un thriller scientifique et historique palpitant.

Le professeur Ion Dragonas est directeur du musée de la préhistoire d'Athènes. C'est donc sous sa responsabilité que vient d'être volée une momie t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Woland
  29 août 2008
Hī nostalgía t̂ōn drákōn : mythistórīma
Traduction : Caroline Nicolas
Roman extrêmement décevant, "La Nostalgie des Dragons" ne présente, n'en déplaise aux rédacteurs des quatrièmes de couverture, aucune ressemblance avec les ouvrages d'Umberto Eco. Certes, nous apprenons quelques petites choses, ici et là, sur la Préhistoire mais rien d'extraordinairement renversant. Qui pis est, l'intrigue, mal bâtie, boite très bas et, pour tenter de masquer ses faiblesses, l'auteur accumule (dès la seconde moitié du roman) des coups de théâtre qui n'en sont pas.
Une momie préhistorique a été mystérieusement dérobée dans les caves du musée d'Athènes où elle était conservée. Pourquoi, d'ailleurs, était-elle dans ces caves et pas bien en vue et joliment illuminée dans les rayons du musée, telle est la question que les autorités culturelles, puis les forces de l'ordre ne cessent plus, depuis cette disparition, de poser au professeur Ion Dragonas, conservateur du musée dévalisé.
Il semblerait en effet que la momie en question était bien plus vieille qu'on ne l'avait observé. Ce qui lui conférait une valeur exceptionnelle et aurait dû, justement, lui donner accès aux niches les plus glorieuses du musée. Dans ces conditions, comment expliquer sa mise au rancart et sa disparition ? Dragonas ne serait-il pas complice des voleurs ? Pourquoi le vol n'a-t-il pas été revendiqué ? Pourquoi ...
Etc.
Pour prouver sa non-implication dans l'affaire mais aussi pour récupérer ce trésor sans prix qu'est la momie, Dragonas entame une sorte de tour d'Europe de tous les scientifiques et de tous les lieux ayant eu un rapport avec l'objet du délit. La police grecque lui a imposé d'office un "ange gardien", la commissaire Andromaque Koutroubas, avec laquelle il entretient des rapports d'abord très houleux, puis quasi amoureux.
Et l'on voyage, l'on voyage. La momie et ses ravisseurs sont devant nous mais toujours derrière une porte que nous avons à peine le temps de voir se refermer en claquant qu'il faut déjà repartir. La frustration grimpe, grimpe ...
Mais quand l'auteur nous expose les raisons (?) ayant motivé le vol de la momie, elles apparaissent très brouillonnes et, à vrai dire, on n'y comprent pas grand chose. On s'y retrouverait mieux dans le Labyrinthe du Minotaure.
Un livre qui ne laisse pas un souvenir impérissable et à la réputation pour moi usurpée. ;O(
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Filipvansnaeskerke
  07 mars 2011
Un congrès d'anthropologues se réunit à Berlin, en plein centre de l'Europe d'après la chute du Mur. L'objet le plus controversé de cette réunion est la question de l'identification d'une momie préhistorique découverte sur une île grecque. La momie, malheureusement, a été volée. le directeur du musée court à sa recherche dans toute l'Europe centrale : Gênes, Münster, Copenhague, Berlin, Wrocław... Au cours de ce périple souvent haletant et quelquefois amusant (comme une parodie d'un roman de Dan Brown), le héros polyglotte (comme l'auteur du roman) découvre peu à peu que cette momie est l'enjeu d'une lutte acharnée entre divers groupes politiques et religieux. Car cette momie, très ancienne, attire les convoitises de tous ceux qui ont la nostalgie des origines, la « nostalgie des dragons ». le roman, comme l'Odyssée, raconte d'ailleurs un retour vers l'origine, la Grèce, et la femme aimée.
C'est un beau roman sur l'Europe tourmentée par son histoire (de l'homme de Neandertal aux conflits en Ex-Yougoslavie en passant par les bouleversements religieux du XVIe siècle et la IIe guerre mondiale), mais qui lasse vers la fin : le récit se complique, on perd le fil et la conclusion pourtant apaisante ne répond pas aux interrogations du lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JEANNEBLANCHETJEANNEBLANCHET   17 novembre 2011
Rien ne peut troubler le bon plaisir des services publics à la romaine...
Commenter  J’apprécie          10
Dans la catégorie : Littérature arabeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature arabe (151)
autres livres classés : intrigue policièreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Personnages réels ou personnages de fiction?

Quel personnage américain célèbre était le héros du roman de Marc Dugain la Malédiction ?

John Kennedy, président
William Hays , ( code Hays)
Edgar Hoover, directeur du FBI
Joseph McCarthy (maccarthysme)

11 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , personnages historiquesCréer un quiz sur ce livre