AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Imbert (Traducteur)
EAN : 9782072863349
Éditeur : Gallimard (01/10/2020)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Elma York est une célébrité sur la planète rouge, suite au rôle déterminant qu'elle a joué lors des colonisations lunaires et martiennes. D'après les médecins, son mari, Nathaniel, n'a plus que six mois à vivre. Officiellement toujours astronaute, Elma est toutefois clouée au sol à cause de son âge. Elle brûle de partir dans l'espace, mais peut-elle abandonner Nathaniel ?

Les cinq textes qui composent ce recueil appartiennent tous, comme le roman Vers... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  09 octobre 2020
Ce recueil contient le court roman (‘novelette') Lady astronaute de Mars qui a reçu le prix Hugo en 2014. Il introduit le personnage d'Elma York du roman multiprimé « Vers les étoiles » que j'ai hâte de lire. Il a été écrit 6 ans après, c'est donc un préquel à cette histoire.
Elma a 63 ans et vit sur Mars avec son mari Nathaniel. Elle rêve de repartir vers les étoiles mais son mari se meurt. Quand une opportunité s'offre à elle, Elma se retrouve face à un choix impossible. Émouvant. Je dis toujours que vieillir c'est vivre mais parfois c'est un véritable crève-coeur.
Je commence par la fin, c'est à mon sens la meilleure histoire du recueil.
En deuxième position, j'ai beaucoup aimé aussi « Nous interrompons cette émission », une histoire percutante qui prend tout son sens en lisant Lady astronaute de Mars.
Les trois autres histoires sont moins intéressantes. C'était comme voir un extrait d'un film inconnu. Je les relirai après avoir lu le roman, peut-être qu'elles me parleront davantage.
Quoi qu'il en soit, une auteure à suivre avec sa série Lady astronaute de Mars dont la sortie du 4e roman est prévue pour 2022.


Challenge ATOUT PRIX 2020
Challenge mauvais genres 2020
Challenge multi-auteures SFFF 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
JustAWord
  22 juillet 2020
Certainement l'un des événements les plus attendus de cette prochaine rentrée littéraire de l'imaginaire, la publication de Vers les étoiles, premier roman de la série Lady Astronaute de l'américaine Mary Robinette Kowal, s'accompagne d'un autre joli cadeau de la part de Pascal Godbillon (à la fois directeur de la collection Lunes d'encre et Folio-SF) : un court recueil de cinq nouvelles sobrement intitulé Lady Astronaute (justement).
Comme son nom l'indique, l'ouvrage renferme la nouvelle La Lady Astronaute de Mars, prix Hugo 2014 et remarquable texte s'il en est.
Découvrons donc le menu.
Lady Astronaute s'ouvre sur Nous interrompons cette émission, récit de la destruction de Washington par un astéroïde détourné par un programmateur spatial du nom de Fidel Dobes. Une histoire relativement classique où le personnage principal souffre à la fois de tuberculose et d'une certaine folie des grandeurs qui le conduit à décider (tragiquement) du sort de l'humanité.
Ici, comme ce sera le cas dans nombre de textes du recueil, ce n'est pas tant le complot et l'uchronie qui importe à Mary Robinette Kowal. Si le texte revient sur un élément-clé de l'univers imaginé par l'américaine, il met aussi et surtout en avant la relation terriblement humaine entre Fidel et sa femme Mira, une femme bien moins idiote que son mari ne le suppose. Une belle mise en bouche…jusqu'à ce que la mort les sépare !
Passons ensuite à L'expérience Phobos qui nous raconte une expédition sur l'une des deux lunes de la planète Mars, Phobos donc, où se planquerait peut-être de mystérieux pirates de l'espace. Cette fois, c'est une femme qui prend les commandes de cette histoire qui lorgne davantage vers le thriller/action que vers l'introspection et qui n'a d'intérêt que pour laisser entrevoir le nom d'Elma York (nous y reviendrons) et faire allusion à une mystérieuse affaire de piraterie truquée. Dispensable donc…
Dispensable aussi La Girafe d'Amara, texte de deux pages à peine qui tient plus du clin d'oeil mignon que d'autre chose. On peut immédiatement embrayer sur le Rouge des Fusées qui nous transporte de nouveau sur Mars à l'abri du dôme Bradbury (évidemment) où Aaron, responsable de Parkhill Pyrotechnics, et sa mère qu'il n'avait pas vu depuis un sacré bout de temps, se sont mis en tête d'organiser un feu d'artifice, le premier du genre sur la planète. de nouveau, le véritable intérêt de cette histoire n'est nullement de savoir si le feu d'artifice aura lieu ou non, mais d'éprouver le regard d'un homme sur sa mère vieillissante et qu'il aime tendrement malgré le temps qui passe. C'est aussi un texte sur une solidarité bienveillante et sur le contact humain avant la froideur des cartes perforées. Un préambule parfait au plat principal… La Lady Astronaute de Mars !
C'est avec Elma York que se conclut l'ouvrage, la fameuse Lady Astronaute du titre. Elma n'est plus la jeune astronaute iconique du passé, elle n'est plus l'étendard servi au public (féminin) pour l'inciter à venir s'installer sur Mars.
Elma est une vieille dame qui désespère, un jour, de revoir les étoiles.
Jusqu'au jour où Sheldon Spender souhaite lui confier une ultime mission.
Mais Elma ne peut pas dire oui. Pas comme ça. Car son mari, Nathaniel, est en train de mourir, lentement, à petit feu, d'une maladie dégénérative qui finira par le paralyser totalement avant de lui accorder un dernier soupir, un ultime repos. Comment pourrait-elle partir à travers les étoiles en laissant son mari mourir seul ?
La Lady Astronaute de Mars convoque Ken Liu et Ray Brabdury pour un texte qui constitue en réalité tout l'intérêt de ce recueil. de façon incroyablement douce et humaine, Mary Robinette Kowal dresse le portrait d'une femme qui arrive au bout de ses rêves et d'une histoire d'amour qui arrive au bout de son cycle. L'américaine montre le drame de la maladie, l'injustice de l'existence et la force de l'amour, tout ça sur un fond science-fictif et uchronique qui devient une toile idéale pour cette déclaration d'humanité vibrante et délicate.
Et si l'on est plus au Kansas, il reste toujours une bonté et de la magie pour permettre de faire voler les aigles. Magistral, tout simplement.
Introduction en douceur à l'univers de Mary Robinette Kowal et première démonstration de son talent, Lady Astronaute permet surtout d'offrir au lecteur une nouvelle formidable où l'amour devient la plus grande avancée de la conquête spatiale.
Lien : https://justaword.fr/lady-as..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
jamiK
  23 novembre 2020
J'ai été un peu surpris au démarrage, je n'arrivais pas à situer l'auteure dans le temps, elle joue volontairement sur le décalage, proposant une science-fiction à la manière des années 50, les ordinateurs utilisent des fiches perforées, les préoccupations évoquées, politiques, sociales, économiques ou culturelles semblent dater d'un autre temps, et pourtant, l'écriture est assez riche et moderne, on est entre uchronie et SF de la période guerre froide, mais elle parvient à nous tromper pour nous embarquer dans une ambiance chargée d'émotions subtiles. Ce livre est constitué de 5 nouvelles, parfois très courtes, avec quelques point de liaisons entre elles, parfois anecdotiques, mais la dernière du recueil, Lady Astronaute est totalement bouleversante, un travail d'orfèvre, bien construite, bien imaginée, originale et forte, avec un brin de féminisme, soulevant les problèmes de vieillesse, de mort, de maladie, de couple, 20 pages de grande science fiction, fine, bien écrite et intense malgré le peu d'action. Maintenant, je n'ai plus le choix, il va falloir que je découvre son roman Vers les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Lutin82
  08 octobre 2020
Ces textes de SF proposent une uchronie, qui se cache dans quelques détails révélés au fil des histoires : un astéroïde tombé aux USA dont nous découvrirons la cause, un Président des USA qui n'est pas le « bon« , une exploration au-delà de la Lune en 1972,… ainsi qu'une volonté précoce de se rendre sur Mars.
L'esprit positif d'après guerre a perduré un moment, et voici la conquête de la Planète Rouge au programme; rêve consommé en quelques années, avec pour résultat l'installation de colons sur cette terre aride; une catastrophe assez sévère boostant la décision. Les sciences et techniques ont évolué vers leurs propres voies, ainsi le lecteur ne sera-t-il pas surpris de découvrir le fonctionnement de l'électronique et de l'informatique par l'intermédiaire de cartes perforées… Non! raccrochez votre mâchoire! Cette idée fonctionne, et ce choix est totalement assumé par Mary Robinette Kowal. Cela donne un petit côté suranné très agréable, tout en permettant d'achever avec la dernière nouvelle Lady Astronaute de Mars tout en beauté et en maestria.
Les 5 nouvelles de ce court recueils dirigent lectrices et lecteurs vers ce but. Avec des éléments qui pourraient paraître sans lien si vous lisez les textes de manière dissociée. Elle forme un tout, avec un rappel éclatant – ou un effet boomerang – entre le premier et dernier texte. Nous y découvrons également un fil rouge avec le nom d'Ema York…
Le voyage vers Mars n'est pas sans heurt ou complication, et comme dans toute aventure de ce genre, il faut des précurseurs, des rêveurs téméraires, des alpinistes cosmiques…. En l'occurrence, il leur a fallu une Elma York pour que Mars devienne plus qu'un point lumineux dans le ciel nocturne.
Cette femme est ainsi devenue une icône en son temps… car quelques décennies plus tard, la chanson n'est plus la même. A 63 ans, notre astronaute de choc (et de charme) espère de nouvelles missions dans l'espace. Or, son âge s'avère un frein pesant son poids dans la balance face à l'expérience et la compétence. Mais, l'espoir, cet éternel moteur refuse d'abdiquer. Que lui réserve l'avenir ?…
chronique plus complète sur mon blog
Lien : https://albdoblog.com/2020/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
yogo
  28 septembre 2020
Le 7 octobre prochain sortira le roman multiprimé de Mary Robinett Kowal : Vers les étoiles publié dans la collection Lunes d'Encre. Avec ses prix Hugo, Nebula et Locus sans oublier les très bons retours sur la version originale, on peut dire que nous sommes nombreux à vouloir découvrir l'autrice. Pour patienter, un recueil de nouvelles se déroulant de le même univers, Lady Astronaute, sera disponible la semaine précédente chez Folio SF. Composé de cinq textes dont la nouvelle phare La Lady Astronaute de Mars, elle aussi auréolée d'un prix Hugo, ce recueil permet de découvrir le monde uchronique de l'autrice.
Nous interrompons cette émission nous plonge en 1952 au sein des services spatiaux. Un astéroïde croisant non loin de la Terre va être détourné pour éviter la collision. Un ingénieur spatial, Fidel Dobes, a une autre idée en tête. Il va reprogrammer à l'insu de tous l'éloignement du planétoïde pour assouvir ses sombres desseins. Bien que de facture très classique cette nouvelle est captivante et met en scène les relations humaines entre un scientifique et son assistante bien plus futée qu'il ne le pensait.
Vient ensuite L'expérience Phobos, qui nous entraîne en 1972 sur l'un des satellites de Mars. Je suis plus dubitatif sur ce texte dont je n'ai pas trop saisi l'intérêt. Un joli voyage sur cette lune mais l'histoire de piraterie m'a laissé pantois. Peut être faut-il lire cette nouvelle après le roman pour en comprendre l'essence, le personnage d'Elma York (héroïne du roman) y apparaissant très furtivement.
La troisième nouvelle, La Girafe d'Amara est un petit bonbon de trois pages, sympathique mais sans grand intérêt.
Retour sur Mars avec le rouge des fusées, où Aaron, le directeur de Parkhill Pyrotechnics s'apprête à lancer le premier feu d'artifices de la planète rouge pour célébrer les vingt ans de la fondation. Pour cet évènement, il accueille sa mère qu'il n'avait pas vue depuis plusieurs années. Dès son arrivée voulant trop bien faire, elle enchaînera les catastrophes... Un joli texte sur l'amour d'une mère pour son fils (et inversement) et leurs relations face au temps qui passe. La pirouette finale dans cet univers rétrofuturiste fonctionne très bien.
Et pour finir, La Lady astronaute de Mars, le texte emblématique du recueil. Elma York n'est plus l'icône qu'elle était. Première astronaute à partir pour Mars, elle a servi d'étendard à l'humanité, l'exemple à suivre. Aujourd'hui, âgée de 63 ans, elle rêve de retourner dans les étoiles. Son rêve est en passe de se réaliser mais peut-elle abandonner son mari mourant... Cette remarquable nouvelle dresse le portrait d'une femme libre et amoureuse face à un choix cornélien. Difficile de ne pas se projeter dans ce questionnement.
Pour conclure, La Lady astronaute de Mars suffit à elle seule l'achat de ce recueil. Nous interrompons cette émission et le rouge des fusées sont aussi deux textes très plaisants. Les deux autres sont par contre parfaitement dispensables. L'émotion et la poésie qui se dégagent de l'ensemble des textes tout comme la délicate et rare ambiance rétrofuturiste donnent envie de continuer l'aventure.

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JustAWordJustAWord   22 juillet 2020
J’ai les étoiles.
J’ai mes souvenirs.
J’ai le dernier programme de Nathaniel. Quand il sera chargé, puis exécuté, j’en ferai un aigle et je laisserai mon mari s’envoler.
Commenter  J’apprécie          100
JustAWordJustAWord   22 juillet 2020
Il pensait que l’âge l’avait rapetissée, mais il se trompait. C’était toujours une géante. Elle faisait mieux que des feux d’artifice. Elle tissait des liens.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Mary Robinette Kowal (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Robinette Kowal
C'est peu dire que ce roman est attendu ! Paru en 2018 aux États-Unis, voici enfin l'oeuvre de Mary Robinette Kowal en français chez Denoël. L'ouvrage a obtenu le prix Hugo du meilleur roman 2019, le prix Nebula du meilleur roman 2018, le prix Locus du meilleur roman de science-fiction 2019 et le prix Sidewise 2018. Rien que ça ! Et il est le premier roman de la série Lady Astronaut.
Ce chapitre est lu par Pascal et Colombe Godbillon.
autres livres classés : piratesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3882 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre