AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2366299117
Éditeur : Actusf (04/10/2018)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 41 notes)
Résumé :
La fertilité a chuté dangereusement. La vieillesse est devenue la norme, et les jeunes de précieuses ressources nationales.
Dans ce nouveau contexte mondial, la descendance devient une obsession.
Shana, orpheline, voit ses rêves d'intégrer l'armée voler en éclat lorsqu'elle entrevoit ce qu'elle n'aurait pas dû. Lancée dans une quête acharnée pour retrouver sa place, elle croise la route de Cameron, danseur de ballet qui n'a eu d'autre alternative que d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  04 septembre 2013
Cette lecture fut courte car c'est un texte assez court , mais elle fut vraiment pénible .
L'auteure sait bien raconter des histoires .
Elle sait bien dessiner des personnages en trois dimensions , donc des personnages qui sont le plus souvent crédibles et fonctionnels .
Mon problème n'est pas vraiment là , principalement là , disons ....
Dans cet univers , l'espèce humaine traverse un drame qui frise la tragédie . En effet elle au bord de la disparition car la fertilité des éventuels parents n‘est plus qu'un souvenir enfui .
Faute de naissance la population devient de plus en plus vieille .
De ce fait , entre autres conséquences , des gens se lancent dans des investissement affectifs douteux . Des élans douteux qui se veulent des substitutions aux enfants , et qui impliquent des postures sociétales qui mêlent : trafics maffieux associées au génie génétique hors cadre éthique ...
Une assez bonne matière potentielle clairement , mais non , je n'ai pas été emballé .
Je trouve que le récit est plat et que si les personnages sont fonctionnels , ils donnent néanmoins l'impression d'être fades et non crédibles .
Le récit est baigné dans une mélancolie lancinante , un peu exhibitionniste et racoleuse que j'ai trouvé très déprimante et pénible au possible .
Sur le fond oui , il faut un cadre éthique pour encadrer la recherche , oui il faut des lois , oui d'accord mais bon , ce n'est pas la peine de se lancer dans un catastrophisme exhibitionniste à fleur de pages pour autant !
Le thème est intéressant et attractif , alors le roman peut plaire évidement , mais personnellement je n'ai pas trouvé cet univers attractif , c'est même le contraire en fait ...
Il m'a mis un peu mal à l'aise , et ce fut pénible car les personnages ne collent pas avec ce qu'ils sont censés être .
Pour ce qui est des personnages , par exemple , je pense à l'équation souvent ratée entre : les dialogues / les identités / les situations ..
Evidement les personnages sont pénibles également quand ils baignent dans une philosophie convenue et simpliste , comme souvent dans ce texte ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
boudicca
  15 janvier 2019
Écrit il y a vingt ans et publié en France au début des années 2000, le roman « Les hommes dénaturés » de Nancy Kress fait cette année l'objet d'une nouvelle parution aux éditions ActuSF. L'occasion pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette auteur majeure de la SF aux États-Unis de se faire une idée de son style et de ses thèmes de prédilections. En dépit de l'attrait de l'auteur pour la hard-science, le roman reste en effet parfaitement accessible (comme l'était d'ailleurs déjà « L'une rêve l'autre pas ») et pourra tout à fait être apprécié par les lecteurs peu friands d'explications scientifiques très poussées. Quand bien même l'aspect science-fictionnel occupe une place importante dans le récit, le roman de Nancy Kress s'apparente en réalité plutôt à un thriller. Une enquête à mener, des mystères qui se multiplient, des complots à déjouer, de nombreux rebondissements : tous les ingrédients sont réunis, et cela fonctionne plutôt bien. le roman met en scène trois protagonistes qui, bien que totalement différents, vont se retrouver forcés de collaborer afin de comprendre les événements qui sont venus chambouler leur vie. La première, Shana, est une jeune fille pleine de ressources mais un peu brute de décoffrage, qui voit son rêve d'intégrer un jour l'armée réduit à néant après qu'elle ait été témoin d'une scène que le gouvernement juge manifestement gênante. le second, Nick Clementi, est un scientifique âgé qui se bat depuis des années pour faire reconnaître le rôle des perturbateurs endocriniens dans la stérilité qui frappe une majeure partie de la population mondiale. le dernier, Cameron, est un jeune danseur ayant subi une opération visant à lui effacer une parte de sa mémoire afin de l'aider à surmonter un traumatisme. Traumatisme qui, en dépit de l'intervention, a laissé bien des séquelles à la fois dans son esprit mais aussi son corps…
Le roman prend place en 2030, dans un univers relativement proche du notre, à quelques exceptions près (on mentionne le fait que Mars a été colonisé, par exemple, ou encore les progrès réalisés par la médecine dans des domaines divers et variés). La plus grande différence tient cela dit à la chute inquiétante depuis des années de la fertilité, et par conséquent du taux de natalité. Tous les pays du monde se retrouvent ainsi avec une population vieillissante, et c'est tout le fonctionnement de la société qui doit être repensé en conséquence. Ce réajustement, il se manifeste dans des domaines aussi variés que l'aménagement de l'espace urbain (multiplication des bancs, des barres de maintien, des espaces de prévention ou de dépistage de maladies…), ou encore l'éducation des jeunes (la poupée phare du moment est une grand-mère, histoire que les enfants apprennent très tôt à ne pas s'étonner des vieux qui les entourent). Les rares jeunes, justement, sont traités comme une ressource nationale précieuse et sont élevés dans l'idée qu'il est de leur devoir de soutenir les plus anciens et de « faire leur part ». La raréfaction des naissances a aussi entraîné un certain nombre et de dérives afin de répondre à la demande croissante des couples avides d'avoir un enfant (l'adoption devient de plus en difficile puisqu'il n'y a tout simplement plus de bébés, et le marché noir lui-même commence à être à court…). le marché des substituts connaît ainsi un boum incroyable, le principal étant bien évidemment l'animal de compagnie traditionnel qu'on se met à bichonner et à traiter comme les enfants ou petits-enfants qu'on a pas pu avoir. Mais d'autres solutions, plus extrêmes, posent de nouveaux problèmes éthiques sur lesquels les autorités ne sont visiblement pas encore prêtes à se pencher.
La société futuriste que met ici en scène Nancy Kress est d'autant plus effrayante qu'elle paraît tout à fait cohérente, et qu'on peut même déjà observer ses prémices aujourd'hui. Vingt ans après l'écriture de ce roman, la question des perturbateurs endocriniens se pose en effet toujours et semble loin d'être en passe d'être résolue en raison des pressions que font peser sur les états certains grands groupes. La question des lobbys et de leur rôle dans l'orientation de la recherche est d'ailleurs un autre thème central habilement traité dans le roman. Pour ce qui est de l'intrigue, Nancy Kress nous offre une enquête intéressante déroulée avec un rythme haletant. le roman reste toutefois à mon sens un peu trop court, certains éléments ayant en effet nécessité d'être plus développés afin de se révéler vraiment percutants. La fin, notamment, est un peu trop rapide et la résolution du conflit repose davantage sur un heureux concours de circonstances que sur une véritable stratégie mise en place par les héros. Ces derniers sont toutefois à la hauteur et participent grandement à faire de ce roman une réussite. le personnage de Shana est sans doute le plus ambiguë : si ses caprices et ses grands airs nous donnent régulièrement envie de lui coller deux ou trois tartes au début, la façade de dureté de la jeune fille ne tarde toutefois pas à se craqueler au point qu'on en vient à trouver son franc-parler plus rafraîchissant qu'énervant. le personnage le plus émouvant reste cela dit pour moi le docteur Clementi que la volonté de mourir dignement et les nombreuses réflexions pleines de bon sens et sans aucun auto-apitoiement concernant sa propre disparition rendent très touchants. le personnage de Cameron est peut-être un peu plus en retrait mais parvient lui aussi à remporter sans mal l'adhésion du lecteur.
Avec « Les hommes dénaturés », Nancy Kress interroge notre société sur son avenir et met en lumière un certain nombre de problématiques qui ne manqueront pas de se manifester dans un futur plus ou moins proche. Si le roman aurait mérité d'être un peu plus étoffé, on prend malgré tout beaucoup de plaisir à suivre l'enquête menée par ce trio improbable dont tous les membres parviennent à un moment ou un autre à toucher le coeur du lecteur. A découvrir.
Lien : https://lebibliocosme.fr/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ildibad
  19 décembre 2011
Nancy Kress travaille un de ses thèmes de prédilection : les manipulations génétiques.
La trame est simple : la pollution rends les êtres humains très peu fertiles. le désir d'avoir des enfants conduits les gens aux pires extrémités, jusqu'à créer des artefacts à partir de chimpanzés ayant subis des greffes pour qu'ils ressemblent le plus possible à de jeunes enfants.
La marque de fabrique de l'auteur est de mettre en présence et de suivre plusieurs personnages ayant des sentiments, des valeurs parfois profondément divergents et d'observer leurs interractions.
On a donc chez Nancy Kress un décors, des personnages secondaires pour donner un peu de corps à l'histoire et quelques personnages principaux.
L'originalité du roman réside ici dans le fait que les personnages principaux sont suivi à la première personne. On assiste à un pas de trois où chacun se raconte.Je trouve cet aspect du roman bien réussi.
Cela n'enlève en rien au rythme du récit ni à son style épuré.
Pourtant, l'auteure elle-même ne semble pas convaincue. Elle déclare en effet sur son site que suivre plusieurs personnages à la première personne est à déconseiller. Elle met en garde même contre le fait de suivre un héros à la première personne, car cela rend difficile la prise de distance par rapport à celui-ci. Sa préférence va au récit à la 3ème personne.
Nancy kress peut vous raconter des horreurs, mais son univers est bien loin de Dick ou du cyberpunk. L'atmosphère n'est jamais glauque.
La distanciation qu'elle maintient crée l'impression d'une pièce de théatre : les acteurs jouent devant un décors, celui-ci ne s'impose pas à eux, ne les écrase pas ; trop de rationalisation et pas assez de tripes.
C'est la limite d'un auteur qui au demeurant reste bien agréable à lire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
celindanae
  11 décembre 2018
Les hommes dénaturés est un roman de Nancy Kress écrit en 1998 et réédité en 2018 aux éditions ActuSF. le titre original du roman est Maximum Light, ce qui n'a pas grand chose à voir avec la traduction française. Cette traduction fait sans doute référence au roman écrit par Vercors en 1952, Les animaux dénaturés dont on retrouve une thématique assez proche avec une créature hybride.
Un futur sombre
Le roman se situe en 2034 et présente un futur assez sombre où la fertilité a dramatiquement chuté. Cette baisse est principalement due aux perturbateurs endocriniens causant des problèmes autant chez les hommes que chez les femmes. Cela entraine un inévitable vieillissement de la population et toutes les difficultés financières et sociétales qui vont avec. Les jeunes sont considérés comme une denrée rare et ainsi préservés. L'univers du roman ressemble ainsi au notre mais avec des progrès technologiques et médicaux importants. Par contre, fait assez étrange, qui ne gêne en rien dans l'histoire mais qui ne sert à rien non plus, l'humanité a visiblement colonisé Mars. Je ne comprends pas trop pourquoi l'autrice a introduit ce fait dans son univers, cela ne sert à rien dans le récit et donne plutôt de l'incohérence à un univers qui se veut de l'anticipation réaliste sur un thème de société.
La baisse de la fertilité a de nombreuses conséquences sur la société. La population vieillissant de plus en plus, les jeunes sont trop peu nombreux pour travailler et une génération de gens se retrouve obligée de travailler doublement pour l'entretien des plus âgés. L'économie est ainsi en danger. Autre problème lié, le marché noir pour obtenir des enfants est en pleine expansion et les solutions alternatives pour combler les instincts parentaux également, certaines personnes étant prêtes à tout pour avoir un enfant. L'univers proposé par Nancy Kress est surtout intéressant pour ses problématiques sociétales proposées, et les questionnements qui en découlent.
Techno thriller
Le roman suit l'histoire de trois personnages, Shana, Nick et Cameron, dont les points de vue se succèdent au fil des chapitres. La narration se fait ainsi à la première personne dans chaque chapitre et permet de mieux connaitre les sentiments de chaque personnage. Shana est âgée de 19 ans et effectue son service militaire en rêvant d'intégrer l'armée en tant que militaire de carrière. Au cours d'une intervention ordinaire, elle est témoin de choses qu'elle n'aurait pas du voir, et son témoignage devant une commission d'enquête officielle est mis à mal. Surtout que le caractère instable de la jeune femme ne joue pas en sa faveur. Désireuse de prouver ses dires, Shana veut prouver ce qu'elle a vu. Elle va finir par trouver deux alliés: le professeur Nick Clementi et le danseur Cameron. Nick Clementi est un vieux professeur ayant de sérieuses connaissances sur les problèmes actuels de fertilité. Cameron a un passé trouble dont il oublié beaucoup de choses, suite à une opération destinée à lui effacer la mémoire.
Le roman prend ainsi vite une tournure de thriller dans un monde futuriste et l'enquête sur ce qui est arrivé à Shana prend le pas sur le reste. Cet aspect thriller est très entraînant, on a envie de connaitre la vérité et le roman se révèle un bon page turner. Les chapitres concernant Shana sont à ce titre dynamiques et beaucoup plus nerveux. Shana est un personnage assez énervant par moments, par son côté je sais tout et arrogant, mais elle se révèle touchante au fur et à mesure du récit, surtout par sa relation avec Nick Clementi. Ce dernier est réfléchi, posé, intelligent et même s'il a tendance à pas mal digresser dans les chapitres qui lui sont consacrés, est émouvant. Cameron est passionné par la danse et totalement opposé à Shana.
Le roman est assez court et se lit très bien. Il est dommage que quelques événements soient résolus par des coïncidences un peu faciles, et que la fin du récit soit un peu trop rapide. Cependant, le roman a le mérite de nous faire prendre conscience des dangers qui se profilent dans nos sociétés occidentales et de traiter sans fard des thématiques difficiles.
Les hommes dénaturés propose donc une lecture intéressante sur des thématiques importantes et touchant aux manipulations génétiques. L'intrigue est bien menée, le livre se lit très bien et vite. le roman offre des questionnements essentiels sur les sociétés occidentales mais le côté thriller passe rapidement au premier plan. À noter que la réédition d'Actusf offre une belle couverture, beaucoup plus que la version poche d'origine.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
la_Bouquineuse74
  27 novembre 2018
Résumé :
2030. La fertilité a chuté dangereusement. La vieillesse est devenue la norme, et les jeunes de précieuses ressources nationales.
Dans ce nouveau contexte mondial, la descendance devient une obsession.
Shana, orpheline, voit ses rêves d'intégrer l'armée voler en éclats lorsqu'elle entrevoit ce qu'elle n'aurait pas dû. Lancée dans une quête acharnée pour retrouver sa place, elle croise la route de Cameron, danseur de ballet qui n'a eu d'autre alternative que d'effacer délibérément sa mémoire. Ils trouveront secours auprès du scientifique Nick Clementi, qui craint d'avoir mis le doigt sur une grande conspiration. Commence alors pour chacun d'entre eux un combat pour rétablir la vérité.
Jusqu'où est-on prêt à aller lorsque les enfants manquent à l'humanité ?
L'histoire :
C'est un monde sans enfants. Sans les rires, les cris et les pleurs qui les accompagnent. Sans les jeux, les sourires, les parties de cache-cache. Un monde où il manque de nombreuses choses. Mais pas l'industrie. Et oui. C'est cette même industrie, celle qui nous contamine déjà un peu tous les jours (mais chut c'est un secret) sauf qu'ici, l'amplitude n'est pas la même. C'est encore pire. L'industrie est de partout, empoisonnant le monde. Mais ce n'est pas ce qui alarme le plus la population. On nous parle plutôt de ce manque de quelque chose chez les gens. Ils ont perdu une part de leur joie, de leur affection. Ils ne savent pas à qui donner tout cet amour… C'est ici qu'interviennent les autres animaux. Les relations deviennent étranges… L'histoire commence pleinement le jour où nos personnages découvrent un singe ressemblant étrangement à un homme…

Côté personnages :
Les principaux sont Shana, Nick et Cameron. Trois héros avec des caractères totalement hétéroclites formant un mélange tout à fait passionnant ! Pour rentrer plus dans les détails : Shana Walders est une jeune femme que tous considèrent comme l'avenir de la nation. Un de ses rêves, c'était d'intégrer l'armée; mais elle ne s'attendait pas vraiment à tout ça. J'ai eu un peu de mal avec ce personnage. Et est trèèèèèèès arrogante, son égo est démesuré et elle n'a pas sa langue dans sa poche ! La petite pét****e que tout le monde connaît ! ^^ Nick Clementi est un vieux scientifique malade, doté d'une intelligence surprenante. Enfin, pour Cameron Tully est un danseur étoile je vous laisse le découvrir ! 
Quelques difficultés :
J'ai vraiment eu du mal à commencer ce livre. Comme je vous l'ai dit précédemment, je n'avais pas la tête à lire et la semaine dernière, quand j'ai réessayé de m'y mettre j'ai bloqué sur le texte. Je n'ai jamais été fan des débuts in medias res (au milieu de l'action) avec peu de détails, j'ai souvent l'impression d'avoir loupé quelque chose… Mais ici, le vocabulaire et la manière de parler franche, direct et très familière de Shana m'ont un peu repoussé. J'avais besoin de plus d'informations et plus je lisais et plus je me sentais agressé par ce personnage. Je ne m'attendais pas tellement à cela…
Mais après le premier chapitre ça été comme sur des roulettes ! Ayant déjà lu un livre du même genre, certains détails m'ont plu facilement marque… On comprend vite que cette ambiance étrangement flou, mouvementé et étrange cache une réalité tout aussi atroce. C'est terrifiant à lire !
Mon avis :
Malgré un début difficile j'ai vite été happé par le contenu du livre. Les hommes dénaturés. C'est un titre qui colle parfaitement à cette histoire ! Encore une fois, et c'est ce que j'adore avec la science-fiction, c'est un livre qui pointe du doigts de nombreux travers de l'homme. Que deviendra l'homme SI ? Si l'avenir de l'homme était menacé. Si une catastrophe mettait en péril notre existence, notre société, notre fonctionnement. Si la folie et les conspirations prenaient une plus grande ampleur ? Si nous venions à supposer que nous serions peut-être délogés de la première place de la chaîne alimentaire ? Et bien quoi vous avez peur ?
Pour aller plus loin :
Si vous avez déjà lu ce livre, je peux vous conseiller celui-ci : Mères primales de Brand Souffy (ma chronique ici : https://labouquinerieimaginaire.wordpress.com/2018/07/11/meres-primales-de-brand-souffy/ ), qui est dans la même lignée. La visée est tout aussi intéressante mais pour ma part, j'ai préféré ce genre de narration et ce genre de vocabulaire.
Je me permets de citer la chronique du Chroniqueur (du blog les Chroniques du Chroniqueur) que j'ai trouver aussi très complète et intéressante ! Son avis vaut vraiment le coup d'oeil ! Pour lire : https://leschroniquesduchroniqueur.wordpress.com/2018/11/06/les-hommes-denatures-de-nancy-kress/
Remerciements :
Je tiens à remercier la Masse critique de Babelio et les éditions ActuSF pour l'envoi de ce livre.

Lien : https://labouquinerieimagina..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
SciFiUniverse   03 janvier 2019
Les hommes dénaturés est un roman d'anticipation bouleversant, un page turner qui se dévore d'une traite tant les sujets qu'il aborde nous touchent : les problèmes d'infertilité, l'avenir professionnel, l'homophobie, la pollution et la santé, la misère et la peur de l'avenir.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cintiacintia   20 juillet 2013
C'est le triomphe ultime, peut-être le seul, des vieillards que nous sommes : on ne peut pas nous obliger à réparer nos erreurs.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Nancy Kress (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nancy Kress
Nancy Kress Interview
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2807 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre