AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782746736276
36 pages
Éditeur : Autrement (27/08/2014)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Tous les matins, lorsqu'il se réveille, Monsieur Pan a peur pour sa vie. Il a peur de se noyer, peur des insectes aux piqûres mortelles, peur de la maladie qui, croit-il, le ronge... peur de tout ! Et cette pensée l'obsède, jusqu'à en oublier que le monde autour de lui existe, jusqu'à en oublier l'essentiel...

Un conte délicat et sensible, par l'auteur du best-seller Inconnu à cette adresse.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  22 septembre 2014
Il est vieux, il est seul, il est riche, il a peur de la mort. de SA mort. Celle des autres, il n'y pense pas, les autres n'existent pas, ou si peu. L'idée de la mort l'obsède parce qu'il tourne en rond dans son univers étriqué et millimétré, cet homme centré sur lui-même, angoissé, paranoïaque, hypocondriaque.
Mais quand l'occasion se présentera, Monsieur Pan saura s'ouvrir aux autres, partager, aimer, s'oublier. Mettre du désordre dans sa vie et aimer ça.
Joli conte sur les vertus de l'amour, de l'altruisme, du partage. La finesse du ton et les images employées conviennent parfaitement au décor asiatique.
« Quand aucun pied n'approche,
La fleur de pêcher reste sans parfum. »
J'adhère aux propos et à l'intention d'un tel récit, mais ce style me laisse distante, trop poétique pour mes gros sabots. le public visé (à partir de dix ans) s'y retrouve-t-il davantage ? le style dense peut rebuter les jeunes lecteurs, je pense.
J'ai été avant tout attirée par le nom de l'auteur en choisissant cette lecture : on doit à Katherine Kressmann Taylor le superbe texte "Inconnu à cette adresse" - histoire d'une amitié à l'épreuve du nazisme. Je n'ai pas retrouvé l'intensité de cette histoire bouleversante dans ce Mr Pan, ni dans ses recueils de nouvelles pour adultes ("Ainsi rêvent les femmes", et "Ainsi mentent les hommes").
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
orbe
  23 août 2014
Vieux et seul Monsieur Pan a terriblement peur de mourir. Il imagine en permanence une mort atroce et décèle à tout moment des signes de son futur trépas.
Quand sa soeur mourante lui demande de venir la voir une dernière fois, il ne peut y aller, se sentant lui aussi proche de trépasser.
La rencontre avec ses neveux devenus orphelins va changer son existence et le ramener sur le chemin de la vie ♥
Un très beau conte intemporel qui évoque la paralysie provoquée par la peur de mourir et la solitude. L'ouverture de sa maison à Fleur Blanche d'Amandier, Petite Branche de Saule et Calme Serein vont ramener la sérénité dans le coeur du vieil homme.
Un livre qui illustre avec finesse la crainte de vieillir et l'isolement des personnes âgées. Il offre un très beau chemin et une réflexion positive sur la manière de penser et de vivre son existence.
Les magnifiques illustrations de Princesse Cam-Cam mettent en image l'histoire. Elles apportent au récit couleurs vives et détails, vues en plongée et ombres, et se conjuguent ,entre rêve et réalité, avec merveille au récit qui conjugue hymne à la vie et retenue.
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Melisende
  26 décembre 2014
Si j'ai choisi de recevoir ce titre c'est parce que je ne connais que trop peu la littérature asiatique et parce que les histoires et contes japonais ont cette atmosphère très particulière, délicate, imagée et poétique que je ne fréquente que trop peu et que j'aimerais apprendre à apprécier petit à petit. Un texte réservé aux jeunes lecteurs me semble être une approche en douceur pour me familiariser un peu plus avec les us et coutumes du pays du soleil levant.
L'histoire tourne ici autour d'un vieux monsieur légèrement hypocondriaque qui perd beaucoup de temps à imaginer sa mort future et à la croire chaque seconde à l'affût. Il va ouvrir les yeux et découvrir les bonheurs simples de la vie grâce à trois enfants – ses deux nièces et son neveu – qu'il va prendre sous son aile. Chacun d'entre eux suivra sa voie, accompagné en cela par la tendresse et l'affection de Monsieur Pan. L'arrivée de Fleur Blanche d'Amandier, Petite Branche de Saule et Calme Serein sera l'élément déclencheur, celui qui permettra à l'oncle d'ouvrir les yeux sur ce qui est véritablement important dans la vie d'un homme. Les trois enfants sauvent Monsieur Pan d'années de souffrance inutiles, lui leur vient en aide au moment le plus difficile de leur jeune vie.
C'est une histoire de famille, d'entraide, d'amour, d'amitié, de sagesse… un peu tout ça à la fois. C'est tout doux et joliment conté. Bien sûr, on retrouve ici les comparaisons et métaphores propres à l'atmosphère japonaise, les éléments du paysage sont mis à contribution offrant ainsi un texte très poétique avec de jolies descriptions bien imagées. Je ne sais pas à partir de quel âge ce conte est préconisé par la maison d'édition mais le texte étant assez dense (et plutôt long), il vaut mieux le réserver à des enfants déjà en primaire, à mon avis. D'ailleurs, en parlant du texte, j'ai été surprise que ces nombreux et longs paragraphes ne soient pas « justifiés ». Lorsque seulement quelques phrases se courent après dans un album, je ne suis pas gênée si la mise en page est farfelue mais là, il s'agit vraiment de blocs de texte et ne pas avoir quelque chose de cadré (avec des alinéas), me perturbe un peu ; mais je suis un peu maniaque sur ce point.
Les illustrations de Princesse Camcam, elles aussi toute en douceur et particulièrement marquées par les éléments du folklore nippon, accompagnent à merveille cette histoire. Je regrette presque de posséder la réédition en petit format car je suis persuadée que la première publication reliée et plus grande devait faire la part belle aux images et à leurs magnifiques couleurs. Si vous avez l'occasion, privilégiez donc l'autre format.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
Nadael
  15 septembre 2014
Monsieur Pan a l'allure d'un homme qu'on estime, la prestance d'un sage, une élégance naturelle, la démarche sûre et pourtant, à l'intérieur de lui tout n'est que tourments et déchirements. Alors qu'il vit dans une jolie maison rouge au portail laqué bordée de bambous, près d'un magnifique bassin empli de poissons rouges, au-dessus duquel vent et oiseaux font entendre leur musique harmonieuse, Monsieur Pan ne semble pas heureux. La nature bienveillante et belle qui l'environne dégage un calme et une sérénité que le vieil homme ne voit pas, tellement il se préoccupe de sa propre personne.
Car Monsieur Pan a peur de tout ; la moindre anicroche dans sa vie est pour lui une catastrophe. La solitude l'a rendu terriblement angoissé. Pas un jour ne passe sans qu'il soit assailli par une maladie incurable. Il se croit si fragile que la mort ne peut que l'emporter.
Un jour un messager frappe à sa porte et lui annonce que sa soeur est sur le point de mourir. Monsieur Pan, cloîtré dans sa demeure, se croyant lui-même atteint d'un énième problème de santé ne se rend pas à son chevet.
Et sa soeur meurt. L'homme est sous le choc. Il réagit enfin en recueillant dans son foyer ses neveux, deux fillettes et un garçon (leur père étant également décédé).
Ces enfants vont littéralement bouleverser son existence ; il va se sentir responsable d'eux et de leur avenir. En se souciant de leur bien-être et de leur éducation, Monsieur Pan va s'oublier, contempler le monde qui l'entoure, aller vers les autres, devenir un être bon et généreux et atteindre enfin la sérénité.
Une très jolie fable (texte de 1961) qui aborde avec intelligence et délicatesse le deuil, la mort, la relation aux autres. L'auteure (qui a par ailleurs écrit le roman culte Inconnu à cette adresse) a une écriture subtile, précise et poétique. Quant aux illustrations, elles sont raffinées, tour à tour ombrées et lumineuses. En revanche, l'âge préconisé par l'éditeur (5 ans) ne me paraît pas correspondre à ce genre de texte plutôt long au vocabulaire parfois compliqué et parsemé d'images poétiques.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lali
  10 août 2011
Monsieur Pan m'a tout de suite plu, avec sa peur en continu, ses angoisses à propos de tout et de rien, qui l'empêchaient de rêver et parfois même de dormir, tant celles-ci prenaient toute la place dans sa vie. À peine pouvait-il respirer sans s'inquiéter. Ainsi, dès qu'il eut toussé trois fois, il décréta qu'il était à l'article de la mort. Il n'alla donc pas au chevet de sa soeur qui se mourait.
Mais Monsieur Pan ne mourut pas. Il fut même assez en forme pour aller aux funérailles de sa soeur. Il ramena d'ailleurs de son voyage les trois orphelins qu'elle avait laissés derrière elle. Et soudain, il n'eut plus peur. Comme ça, du jour au lendemain.
Et c'est là que Kressmann Taylor m'a laissée en chemin. Je ne suis pas parvenue à la suivre dans le changement instantané de son héros. J'avais imaginé tout autre scénario. Je l'avais imaginé toujours prisonnier de ses angoisses et son neveu et sa nièce le guérissant petit à petit. Ce qui me paraît plus logique. Ce qui paraîtrait aussi plus logique tant à un parent lecteur qu'à un enfant. Mais l'auteure a décidé autrement. Tant pis. Je ne pourrai pas recommander cet album, malgré quelques illustrations assez réussies signées princesse Camcan.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NadaelNadael   15 septembre 2014
« - Que les enfants viennent donc vivre chez moi, dit Monsieur Pan. Quand la jeune plante pousse, il faut lui offrir de l'eau et la mettre au soleil. Et il se rappela la lumière dorée qui inondait son jardin. Les petites filles s'appelaient Fleur Blanche d'Amandier, et Petite Branche de Saule ; le garçon se prénommait Calme Serein. Durant le trajet, leurs yeux restèrent craintifs et leurs lèvres ne s'entrouvrirent pas. Pendant une semaine, ils furent timides, puis tout à coup il leur sembla que la lumière de la fenêtre avait toujours brillé sur eux à travers cette même fenêtre, ils se sentirent chez eux et devinrent bruyants. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NATBNATB   22 mars 2017
Le présent est la paume de ta main.
L'avenir est un miroir
Posé à l'arrière de ton esprit.
Ecoute la voix des aiguilles de pin
Quand le vent se tait.
N'aie nul espoir, n'aie nulle crainte,
Car ni l'un ni l'autre n'entend les grenouilles chanter
Dans le bassin vert au milieu des roseaux
Lorsque le crépuscule obscurcit l'eau.
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe   23 août 2014
Quand aucun pied n'approche,
La fleur de pêcher reste sans parfum.
Commenter  J’apprécie          80

Video de Kathrine Kressman Taylor (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kathrine Kressman Taylor
Après Gérard Darmon et Dominique Pinon, Patrick Timsit et Thierry Lhermitte livrent leur version d'Inconnu à cette adresse, le best seller de Kressman Taylor. C’est l'histoire d'une amitié brisée par la montée du nazisme reconstituée en 19 lettres poignantes entre un Juif américain et un Allemand juste avant la Seconde guerre mondiale. (Source BFMTV)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quizz de deux amis

Comment s'appelle la soeur de Max ?

Griselle
Kathrine
Giselle
Kathy

5 questions
133 lecteurs ont répondu
Thème : Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressman TaylorCréer un quiz sur ce livre