AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330011994
111 pages
Éditeur : Actes Sud (07/11/2012)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Auteur culte depuis sa mort en 1937, H. P. Lovecraft a exercé une influence considérable sur la science-fiction, la littérature d'épouvante et le cinéma. Erik Kriek a éprouvé depuis son enfance une fascination pour le macabres, et pour les histoires fantastiques de Lovecraft en particulier. Dans ce livre, il restitue les visions de l'écrivain américain de manière brillante.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Windvaan
  10 octobre 2013
Erik Kriek a eu toute sa vie beaucoup d'admiration pour le très sombre monde de Lovecraft. Raison pour laquelle il avait décidé de re-raconter certaines des histoires du Maître de l'horreur à sa façon, dans des "graphics novels". le recueil a vu le jour en 2012...soixante-quinze ans après la mort de Lovecraft...
Les dessins en noir et blanc sont précis, détaillés et complètent le texte en un continuum. C'est particulièrement vrai quand on observe avec quel attention Kriek a placé ses personnages dans les paysages et/ou leur environnement. Il en résulte une atmosphère faite de menaces et effrayante. L'auteur a également su saisir ces moments dans les récits de Lovecraft où l'invisible se meut en réalité : un univers peuplé de créatures monstrueuses que Kriek a dessiné avec un "affreux" réalisme.
Le choix des histoires ne s'est pas fait au hasard : le dessinateur a choisi des nouvelles représentatives de l'oeuvre de Lovecraft : science-fiction ("la couleur tombé du ciel"), son amour pour la science ("l'Invisible") ou encore le monde de Cthulhu ("Dagon", "le cauchemar d'Innsmouth").
Il est de notoriété publique que Lovecraft ne conférait que peu de profondeur psychologique à ses personnages, mais dans le dernier et plus long récit ("le cauchemar d'Innsmouth"), Kriek a su développer la personnalité de son "héros" en mettant l'accent sur ses traits et ses yeux, au moment où le jeune homme de l'histoire se rend compte de l'aliénation de son entourage.
Je suis restée bouche bée et admirative devant cet oeuvre graphique plutôt personnelle et devant la subtilité avec laquelle Kriek a su rendre hommage, en peu de pages finalement, à un écrivain considéré comme excentrique, admiré par les uns, détesté par d'autres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
gill
  23 septembre 2013
L'adaptation en bande-dessinée de ces quelques textes, "Je suis d'ailleurs", "la couleur tombée du ciel", "Dagon", "L'invisible", "Le cauchemar d' Innsmouth" d' Howard Phillips Lovecraft par Erik Kriek est si réussie que l'on dirait, si l'on ne le savait impossible, presque une collaboration entre les deux hommes.
Le pari était périlleux, peut-être même un peu présomptueux.
Cet album, au format atypique, est un très bel hommage au maître de l'invisible, à l'écrivain de "l'au-delà".
Dès la première page, la silhouette émergeant sur la couverture d'un monde de cauchemar fait place au portrait de l'auteur mythique élégamment crayonné au crayon gris.
Erik Kriek prévient, il a osé quelque chose de périlleux : "mettre en dessins ce qui peut-être laissé aussi bien, et avec davantage d'efficacité, à l'imagination du lecteur".
Mais après avoir découvert ce magnifique album, l'imagination du lecteur n'en est que décuplée et l'envie de se replonger dans ces textes formidable est multipliée.
Le choix du noir et blanc s'imposait.
Le graphisme du dessin de Kriek colle à la peau de la narration et des dialogues. L'ensemble est sombre, moite et inéluctablement fantastique.
Erik Kriek se permet, en page de garde, sous forme d'un clin d'oeil malicieux de se dessiner. Peut-être s'est-il représenté suant et l'air anxieux , face au regard de Lovecraft, par peur d'avoir trahi et pêché par orgueil ?
Qu'il se rassure, il signe un album brillant, intelligent, fidèle et passionnant.
Quoi d'étonnant car Erik Kriek est aussi le dessinateur hollandais qui a fait ce portrait superbe de Will Eisner en couverture du premier numéro de "Eisner Beeld Verhalen" le magazine créé en 2008 aux pays-bas par le maître américain de la BD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          254
Maks
  01 mai 2016
J'aime beaucoup tout l'univers écrit par Lovecraft, ici Erik Kriek nous présente un ouvrage d'une très grande qualité qui respecte et rend hommage aux histoires de Lovecraft.
Les dessins sont fournis, précis et bien détaillés, le noir et blanc est ici une bonne idée qui aide à s'immerger encore plus de ce monde d'angoisse et les textes respectent les originaux.
Se plonger dans les mondes du Chtulu est pour moi toujours un plaisir et ici j'ai eu le même plaisir à découvrir la bande dessinée alors que je connaissais déjà chaque histoire présentée, ce qui veut dire que le pari est réussi et que Mr Lovecraft aurait certainement été fier de voir l'hommage rendu à une partie de son oeuvre de cette si belle manière.
Un ouvrage à posséder et à lire à tout amateur de Lovecraft et plus largement à tout amateur de récit d'angoisse et de terreur !
Commenter  J’apprécie          160
silverfab
  11 décembre 2012
Adapter Lovecraft n'est pas chose aisée tant, comme le fait d'ailleurs justement remarquer l'introduction de cet album à la présentation très soignée, l'écrivain de Providence a crée un panthéon et un bestiaire aussi étrange que délirant. L'exercice a déjà été tenté maintes fois en bandes dessinées parfois par des auteurs talentueux (Corben, Breccia, Lalia...) avec plus ou moins de réussite. Il faudra maintenant compter avec la version de Kriek, artiste néerlandais, qui nous livre ici cinq nouvelles très représentative de l'oeuvre de HPL où son style graphique et son utilisation du N&B, très dans l'esprit des Creepy et autres Eerie d'époque, font merveille. Tout l'horreur et le malaise des textes originaux est là et c'est avec des frissons que l'on (re) découvrira ces histoires.
Commenter  J’apprécie          40
hellza24
  15 août 2014
Cette oeuvre est une adaptation en bande dessinée de cinq contes fantastiques de H.P. Lovecraft : Je suis d'ailleurs, La couleur tombée du ciel,Dagon, l'invisible, le cauchemar d'Insmouth. J'ai découvert ici Je suis d'ailleurs , qu'il m'a été donné de lire quelques jours après : je n'aurais peut-être pas si bien compris cette nouvelle de Lovecraft sans les illustrations de Kriek ! Quant aux autres nouvelles, que je connaissais déjà, ça a été pour moi un plaisir de les redécouvrir à travers les illustrations d'un amoureux de l'auteur.
L'obscurité, la noirceur chère à Lovecraft, plane sur ces pages. Les visages des hommes sont torturés, en proie à l'angoisse, à la terreur. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère de ce recueil, sombre à souhait. Je l'ai trouve fidèle à l'univers de Lovecraft. L'illustrateur a fait des choix pertinents, gardant des passages importants, "pivots" , des nouvelles.
Gros bonus : une introduction et une conclusion rédigées par deux personnes qui connaissent bien H.P.Lovecraft, même si cela revient parfois à souligner quelques uns de ses traits souvent caricaturés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gillgill   23 septembre 2013
Je ne sais pas où je suis né.
Je sais seulement que le château était immensément vieux, rempli de couloirs sombres, d'ombres et de toiles d'araignée.
Une épouvantable odeur régnait partout.
Il n'y avait jamais de lumière, le soleil ne dépassait pas la cime des grands arbres.
Une tour noire s'étendait jusqu'au ciel...
Le plus haut escalier ne pouvait être atteint qu'après une escalade périlleuse le long du mur.J'ai dû vivre des années dans le château....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
WindvaanWindvaan   09 octobre 2013
Comme il vivait et travaillait dans l'anonymat, il existe peu de photos de H.P. Lovecraft. Elles sont en partie floues, granuleuses et éclairées de telle façon que, dans une sorte d'apparition fantomatique , on ne décèle de l'écrivain qu'une bouche raide et deux orbites creuses. Mais il existe aussi quelques photos plus nettes. [...] Il regarde au-delà de l'objectif, vers le lointain, comme dans un rêve. Et ce qu'il voit est terrifiant.

(Dans "le maître de l'invisible" (postface) de Milan Hulsing)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
IreneAdlerIreneAdler   28 novembre 2012
Durant la nuit j'étais harcelé par des rêves vivaces et pénétrants. Les grandes profondeurs s'ouvraient devant moi. J'errai dans un gigantesque monde englouti, entre couloirs bordés de piliers et labyrinthes. Au début, il n'y avait que des poissons, mais peu à peu je vis surgir d'autres silhouettes. Je n'avais pas peur. J'étais l'un d'eux.
Commenter  J’apprécie          20
CronosCronos   20 novembre 2013
Dans cette obscure solitude, mon désir de clarté était devenu si violent que je ne pouvais plus rester immobile...
Commenter  J’apprécie          10
Mademoiselle_MMademoiselle_M   09 mai 2013
Durant la nuit j’étais harcelé par des rêves vivaces et pénétrants.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Eric Kriek (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Kriek
Eric Kriek
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
614 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre