AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Colette Joyeux (Traducteur)
ISBN : 2268006034
Éditeur : Les Editions du Rocher (01/07/1989)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Ce livre est l'un des plus importants que Krishnamurti nous ait donnés car c'est la première fois qu'a été enregistrée une discussion approfondie et suivie entre un grand penseur religieux et un grand physicien.

Le point de départ de ces dialogues est la question suivante : " L'humanité a-t-elle fait fausse route, ce qui a entraîné division, conflit et destruction perpétuels ? " La source du conflit de l'humanité est-elle l'incapacité de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ledraveur
  13 janvier 2014
David Joseph Bohm, qui a effectué d'importantes contributions en physique quantique, physique théorique, philosophie et neuropsychologie, et Jiddu Krishnamurti nous livrent des entretiens datant de 1980. Ces dialogues, entre deux personnages hors du commun, nous induisent dans un cheminement exempt du fatras religieux et de l'attitude scientiste obtuse, vers des clés de l'esprit humain dans une approche vraiment et véritablement révolutionnaire !
L'un et l'autre dans un échange d'une puissance à ce jour inégalée, nous entrainent dans une vision de ce que nous sommes en puissance, qui donne un vertige certain tant les implications sont hors de proportions avec le quotidien sociétal de bon ton qui nous est distillé sans réserve, et infligé à vivre ...
Cet ouvrage fera date, il interpelle l'humain dans sa signification, son essence, son sens et sa responsabilité en Conscience de la clarté ou de l'obscur de sa nature.
Lien : http://camisard.hautetfort.c..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LedraveurLedraveur   13 janvier 2014
L'ABANDON DU SCHÉMA ÉGOCENTRIQUE

KRISHNAMURTI : Nous parlions l’autre jour de l’abolition du temps. Les scientifiques cherchent à élucider ce problème en étudiant la matière. De même, ceux qui se prétendent religieux cherchent à savoir — pas seulement verbalement — si le temps pouvait s’arrêter. Nous avons déjà pas mal examiné cette question, et nous disons qu’un être humain ouvert à l’écoute est capable d’appréhender l’abolition du temps, grâce à la vision pénétrante. Parce que cette vision n’a rien à voir avec la mémoire. La mémoire est temps, la mémoire est expérience, savoir emmagasiné dans le cerveau, et ainsi de suite. Tant que ce processus est un jeu, la vision pénétrante est impossible dans quelque domaine que ce soit. Je parle de vision totale, pas de vision partielle. L’artiste, le scientifique, le musicien n’ont tous qu’une vision pénétrante partielle, et restent donc tributaires du temps.
Est-il possible d’accéder à la vision pénétrante totale, c'est-à-dire à l’abolition du « moi », puisque le « moi » c’est le temps ? Moi, mon ego, mes résistances, mes blessures, tout cela. Ce « moi» peut-il prendre fin ? C’est à cette seule condition qu’il y a vision pénétrante totale. Voilà ce que nous avons découvert.
(p. 114/115)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LedraveurLedraveur   13 janvier 2014
UN ESPRIT DÉLIVRÉ DU TEMPS ACCUMULÉ

KRISHNAMURTI : Nous disions que le temps psychologique est conflit, que le temps est l’ennemi de l'homme, et que cet ennemi existe depuis l’aube de l'humanité. Nous avons alors cherché à savoir pourquoi, dès l'origine, l'homme avait « fait fausse route », s'était « fourvoyé ». Et s'il était possible, dans ce cas, d’ouvrir à l'homme une voie où il puisse vivre sans conflit. Car, ainsi que nous le faisions remarquer hier, le mouvement extérieur est identique au mouvement intérieur. Il n’y a pas de clivage entre l'intérieur et l’extérieur. C'est le même mouvement. Et la question était de savoir si nous étions profondément, passionnément attachés à orienter l'homme vers une voie différente, afin qu’il ne vive plus dans le réseau du temps, à la seule lumière de la connaissance des réalités extérieures. Les religions, les hommes politiques, les éducateurs ont échoué, faute de s’y être jamais vraiment impliqués. Partagez-vous ce point de vue ?
DAVID BOHM : Oui. Je crois que les religions ont entrepris une amorce de débat sur les valeurs éternelles qui transcendent le temps, mais apparemment sans succès.
(p. 39)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LedraveurLedraveur   13 janvier 2014
L'ORDRE COSMIQUE

D.B. : Quelle est la source de ce que nous appelons désordre ? C’est comme un cancer, qui se développe à l'intérieur du cerveau, et dont les progrès sont incompatibles avec la santé du cerveau.
K. : Oui.
D.B. : Il progresse avec le temps, il prend de l’ampleur d’une génération à l’autre.
K. : Et chaque génération reproduit le même schéma.
D.B. : Avec chaque génération il tend à croître, s’amplifier au travers de la tradition.
K. : Comment mettre fin à ce schéma amplifié, comment y échapper ?
D.B. : Posons une autre question, voulez-vous ? Pourquoi le cerveau fournit-il l'humus qui permet à cette graine de germer ?
K. : Peut-être simplement par l'effet de la tradition ou de l'habitude.
D.B. : Mais pourquoi reste-t-il dans cette ornière ?
K. : Il s'y sent en sécurité. Il a peur de la nouveauté, car la tradition lui offre un refuge familier.
D.B. : Demandons-nous alors pourquoi le cerveau en arrive à s’abuser lui-même. Ce schéma implique un mensonge délibéré du cerveau au sujet du désordre, ce qui apparemment échappe à sa clairvoyance.
(p. 318)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JacopoJacopo   19 décembre 2017
KRISHNAMURTI : Voyez-vous, je ne médite pas au sens classique du terme. Ce qui se passe, en fait, c'est que je me réveille en train de méditer.
D. BOHM : Comment cela ?
KRISHNAMURTI : Une nuit, en Inde, je me suis réveillé; j'ai regardé ma montre, il était minuit et quart. J'hésite à en parler tellement cela a l'air extravagant, mais la source de toute énergie avait été atteinte. Et l'effet sur le cerveau était extraordinaire. Physiquement aussi - excusez-moi de parler ainsi de moi-même - mais, voyez-vous, il n'existait littéralement plus aucune division, plus aucun sentiment du monde, du « moi » Est-ce que vous me suivez ? Il ne restait que la sensation d'une formidable source d'énergie.
D. BOHM : Donc le cerveau était en contact avec cette source d'énergie ?
KRISHNAMURTI : Oui, et si je parle depuis soixante ans, c'est que je voudrais que d'autres y parviennent - non, il ne s'agit pas de parvenir. Est-ce que vous me comprenez ? Tous nos problèmes sont alors résolus. Parce que c'est l'énergie pure, de toute éternité. Comment puis-je - pas « moi », bien entendu -comment ne pas enseigner, aider, inciter - comment réussir à dire : « cette voie mène à une paix totale, à l'amour » ? Pardonnez-moi d'avoir recours à ces mots-là. Mais supposez que vous ayez atteint le point où votre cerveau lui-même en devient tout vibrant - comment feriez-vous pour aider les autres ? Vous comprenez ? Aider - pas débiter des mots. Comment aider les autres à accéder à cela ? Vous voyez ce que je veux dire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   27 janvier 2018
KRISHNAMURTI : Nous disions que le temps psychologique est conflit, que le temps est l'ennemi de l'homme, et que cet ennemi existe depuis l'aube de l'humanité. Nous avons alors cherché à savoir pourquoi, dès l'origine, l'homme avait « fait fausse route », s'était « fourvoyé ». Et s'il était possible, dans ce cas, d'ouvrir à l'homme une voie où il puisse vivre sans conflit. Car, ainsi que nous le faisions remarquer hier, le mouvement extérieur est identique au mouvement intérieur. Il n'y a pas de clivage entre l'intérieur et l'extérieur. C'est le même mouvement. Et la question était de savoir si nous étions profondément, passionnément attachés à orienter l'homme vers une voie différente, afin qu'il ne vive plus dans le réseau du temps, à la seule lumière de la connaissance des réalités extérieures. Les religions, les hommes politiques, les éducateurs ont échoué, faute de s'y être jamais vraiment impliqués. Partagez-vous ce point de vue ?
D. BOHM : Oui. Je crois que les religions ont entrepris une amorce de débat sur les valeurs éternelles qui transcendent le temps, mais apparemment sans succès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Videos de Jiddu Krishnamurti (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jiddu Krishnamurti

Isabelle Clerc présente "L’esprit de création" de Jiddu Krishnamurti
Ce que nous sommes compose la société. Techniquement, nous sommes prodigieusement avancés, mais moralement, spirituellement, nous sommes très en retard. le progrès technique extraordinaire ...
Dans la catégorie : IndeVoir plus
>Philosophie antique, médiévale, orientale>Philosophie de l'Orient (sans distinction d'époque)>Inde (53)
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1139 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre