AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Illuminae tome 2 sur 4
EAN : 9782203115965
688 pages
Casterman (07/06/2017)
4.55/5   232 notes
Résumé :
Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d'autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu'au bout de la nuit. C'est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche. P... >Voir plus
Que lire après Illuminae, tome 2 : Dossier GeminaVoir plus
The steel prince, tome 1 par Schwab

The steel prince

Victoria Schwab

4.04★ (102)

3 tomes

Aurora Squad, tome 1 par Kaufman

Aurora Squad

Amie Kaufman

4.25★ (1930)

3 tomes

Evil, tome 1 : Vicious par Schwab

Evil

Victoria Schwab

4.11★ (1005)

2 tomes

Babel corp, tome 1 : Genesis 11 par Reintgen

Babel corp

Scott Reintgen

4.12★ (215)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
4,55

sur 232 notes
5
53 avis
4
13 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis
Ayant beaucoup aimé le premier tome d'Illuminae, je me suis dit qu'il serait dommage de laisser la saga de côté, comme j'ai la fâcheuse habitude de le faire et d'attendre mille ans pour reprendre… Très mauvaise habitude… Que je vais essayer de pallier d'ici la fin de l'année. Donc, bref, j'ai enchaîné avec Geminae. Et chose assez exceptionnelle, j'ai vraiment plus accroché à ce second tome. Je l'ai même adoré. Visiblement Amie Kaufman et Jay Kristoff ne connaissent pas la malédiction du tome deux dans une trilogie. Et je ne vais pas m'en plaindre !

Après avoir suivi les (més)aventures de l'Hypatia et de l'Alexander, nous nous retrouvons propulser dans la station Heimdall. Une station qui ne nous est pas inconnue car nos héros du premier tome cherchaient désespérément à la rejoindre, surtout Kady, son père y travaillant. Nous savions aussi que Heimdall était supposément en mauvaise posture, car impossible à joindre. Nous ne sommes donc pas vraiment en terrain inconnu, même si nous changeons totalement de lieu mais aussi de héros. Déstabilisant, dans un sens, mais aussi une excellente idée, je l'avoue sans peine. Déjà parce qu'on a cette impression de pouvoir assembler des pièces d'un puzzle qui nous manquaient, et ensuite parce que cela nous donne vraiment un aperçu global de tout ce bazar. Sans compter que rencontrer Hanna et Nik donne aussi un second souffle à la trilogie (même si elle n'en avait pas besoin).

J'étais donc plutôt contente en commençant Geminae. Et plus j'avançais, plus je me prenais au jeu. Je l'ai déjà dit dans ma chronique du premier tome, mais clairement, la construction originale du récit, ainsi que le travail global pour sa construction (dessins, schémas, retranscriptions, communications instantanées…) font que non seulement, il y a une immersion totale, mais aussi un dynamisme qui vous pousse à tourner les pages, encore et encore. Et bien que l'on soit spectateur de tout, on arrive quand même à s'attacher aux personnages. C'est ce que j'avais craint au début, mais non, ce « détachement » narratif n'est absolument pas négatif.

Question adrénaline, on est du niveau Piège de cristal, en mode space-opéra, avec un petit peu d'alien pas très sympas. Nos héros passent des sales journées, c'est le moins que l'on puisse dire, et la tension ne descend quasiment jamais. Surtout que les enjeux, au fur et à mesure, ne cessent d'augmenter. Alors oui, j'avoue qu'avec un peu de recul, Hanna et Nik sont des héros un peu trop « balèzes », si je puis dire, mais franchement, on se prend tellement au jeu, que ça passe crème. Si, si je vous assure. Durant quasiment toute ma lecture, je n'avais qu'une hâte, connaître la suite. C'est qu'Amie Kaufman et Jay Kristoff nous rendent accros très vite…

Un rythme effréné, une course contre la montre, des méchants durs à cuire qui rigolent pas du tout… Nous sommes loin d'une petite promenade de plaisance, mais j'ai adoré. Et pourtant je suis du genre bisounours, n'oubliez pas. Mais, c'est bien fait du début à la fin. Et suivre Hanna et Nik a été un réel plaisir. Pourtant, j'étais un peu frileuse de rencontrer deux nouveaux héros. Mais là encore, nous avons une équipe qui a une dynamique qui fonctionne très bien. Sans compter notre petite Ella, membre du trio infernal, qui ajoute du mordant et qui fait encore la part belle aux personnages féminins qui sont des petits génies (Hanna n'étant pas en reste).

Geminae est bourré d'action, mais pas que. Et c'est aussi un élément que j'ai beaucoup aimé. Nos héros sont jeunes et ils subissent énormément durant ce second tome. Les auteurs prennent le temps de nous montrer leurs faiblesses, les difficultés qu'ils rencontrent, le cruel « c'est moi ou eux » qui vous oblige à aller au-delà de vos limites. Rien de pathos. le traitement émotionnel est vraiment juste et permet d'estomper le côté surhumain de nos héros. L'équilibre est très bien trouvé ce qui permet de s'attacher sans mal.

Impossible de ne pas vouloir attaquer le tome trois après la fin de Geminae. J'ai vraiment hâte de découvrir comment tout cela va se terminer. Après avoir tant subi, tant perdu, je veux voir nos héros mettre KO BeiTech et surtout rabattre son clapet à Leanne. J'espère ne pas être déçue, car avec de si bons éléments et une histoire aussi passionnante, il serait dommage de finir sur une déception.
Commenter  J’apprécie          300
Apres être tombée sous le charme du premier tome de la trilogie Illuminae intitulé « Dossier Alexander », j'ai assez vite enchainé avec le tome deux : dossier Gemina.
Cette fois, presque toute l'action se déroule sur la station de saut Heimhall. Nous faisons la connaissance de plusieurs personnages dont Hanna Donnelly, la fille du commandant de la station. Elle est impliquée dans de petits trafics et son contact est un membre du gang mafieux implanté dans la station : Nick Malikov.
Alors que tous les occupants de la station s ‘apprêtent à fêter une occasion un peu spéciale, celle-ci va être envahie par un commando. L'action de cette bande a été commanditée par Bei Tech, le consortium à l'origine de l'attaque de Kerenza… Comme le vaisseau Hypatia est en route vers la station Heimhall, on devine très vite quelle sont les motivations du commando.
Une fois de plus j'ai eu vraiment beaucoup de plaisir à retrouver cet environnement si particulier crée par Amie Kaufman et Jay Kristof. J'adore la narration qui est plus qu'originale dans la forme : des retranscriptions de chat, de mails, des rapports, des vidéos surveillances….
Le rythme est enlevé et on ne s'ennuie pas une seconde car l'intrigue est bien plus compliquée et le suspense est halenant. Les petites pointes d'humour alternent avec moments bien plus difficiles…
J'ai aussi retrouvé avec plaisir, même s'ils n'apparaissent pas trop dans ce deuxième tome les personnages principaux du tome précédent, dont Aidan l'Intelligence Artificielle un rien déjantée.
La seul petit bémol (j'ai écrit petit !), c'est que même si j'ai bien apprécié l'histoire, je trouve que les grandes lignes du scenario ressemblent un peu trop à celles du Dossier Alexander.
Vite, la suite !


Challenge Pavés 2019
Challenge Séries 2019
Commenter  J’apprécie          270
J'avais lu le premier tome de cette trilogie il y a environ un an (peut-être même un peu plus) et je l'avais beaucoup aimé mais je n'avais pas ressenti le besoin d'acheter la suite. du coup, quand j'ai vu les deux derniers tomes à la médiathèque, j'ai un peu hésité à les prendre mais au final je me suis dit qu'il fallait bien que je finisse cette saga un jour.

Bon, je ne vais pas le cacher, ça a été assez dur de commencer ce roman car c'est une sacrée brique et, pendant ma lecture des 100 premières pages, je ne comprenais absolument rien. Je ne me rappelais quasiment pas de l'intrigue du livre précédent donc autant dire que tout ce qui est à propos des personnages et de l'enjeu ça m'était totalement sorti de la tête !
Heureusement, dans ce volume, on va suivre de nouveaux personnages principaux (et je pense que le troisième et dernier tome mêlera ces personnages à ceux du premier pour un splendide final), donc je n'étais pas non plus totalement lâchée dans l'inconnu et j'ai pu repartir sur de bonnes bases.

Passées les premières pages de confusion, je me suis vraiment plongée dans l'histoire et c'était super bien !!
Il faut savoir que cette saga a un truc bien à elle : toute l'histoire est sous forme de dossiers, de pièces à conviction et de témoignages : il y a des descriptions d'images de caméra de surveillance, des photos, des schémas, des dessins, des groupements de messages, des conversations radios… Quand on voit tout ça, passé la stupéfaction devant la beauté et le caractère unique de tout ça, on peut avoir un soupçon de réticence en se demandant si on va arriver à rentrer dans l'histoire et à aimer les personnages.
Eh bien je vous assure que oui.

C'est ça ce qui est vachement fort : en plus de l'aspect esthétique du roman on est projeté entre ses pages, dans l'Heimdall, aux côtés d'Hannah et de Nik (même si ça manque un chouïa de description), et croyez moi sur parole : c'est super immersif.
Quant aux personnages, c'est plutôt si vous n'arrivez pas à les aimez que c'est bizarre. Je suis d'accord, Hannah peut être légèrement agaçante au début, mais elle murit énormément et sa force ainsi que son courage forcent le respect. Nik… bon j'ai toujours eu un faible pour ce genre de mec dans les livres, c'est pas ma faute ! On s'attache énormément à eux deux, à leur personnalité, et aux liens qu'ils nouent (mes nombreuses larmes à la fin le prouvent).

Et puis l'intrigue, elle est géniale !
Un peu complexe bien sûr (c'est de la Science Fiction après tout), mais addictive, pleine d'action, de suspense et de complots. Il y a quelques passages un peu plus longs que d'autres (le bouquin fait 670 pages quand même alors c'est le risque) mais on ne s'ennuie jamais bien longtemps.

En somme, pour toutes celles et ceux qui aiment la SF, l'espace, ce côté un peu Star Wars futuriste avec des militaires de l'espace, l'intelligence artificielle et l'action, cette trilogie est faite pour vous ! Je lirai le tome suivant dans pas longtemps et je m'attend à un beau final !!
Commenter  J’apprécie          190
COMMUNICATION RADIO : PROVENANCE D'UNE MAISON EN PLEINE CAMPAGNE – TERRE
FREQUENCE SECURISEE 901
PARTICIPANTS : Saiwhisper, alias Emilie C., une civile / Communication ouverte à des canaux inconnus
DATE : 22/06/17
HEURE : 19h45

EMILIE C. : Alerte à toutes les stations. Ceci est un appel SOS destiné aux autres terriens. Ce n'est pas un exercice. Ce n'est pas non plus un message à prendre à la légère… Je viens de terminer le « Dossier Gemina » et je suis encore à bout de souffle. Je ne pensais pas avoir un second coup de coeur, mais cette série est tout simplement addictive et atypique, à découvrir si vous aimez le young adult et la science-fiction. Les auteurs ont proposé une mise en page explosive avec des retranscriptions, des mails, des messages privés, des pages Unipedia, un trombinoscope, des schémas, des comptes à rebours, des messages radio, des tchats et, contrairement au premier tome, des extraits de journaux intimes comprenant des dessins et des BD illustrées par Hanna Donnely. Ce livre est vraiment surprenant : on tourne la tête dans tous les sens, on admire, on s'étonne et on suit du doigt les lettrines qui partent dans tous les sens, qui apportent une émotion supplémentaire au récit ou qui suivent le mouvement des protagonistes. Ces éléments visuels sont toujours à observer scrupuleusement : des petits détails sont à prendre en compte, comme cette tache de sang grandissante au fil des pages…

*Des grésillements coupent la transmission pendant quelques secondes, puis la voix reprend avec difficulté, comme si l'air venait à manquer.*

Les personnages sont différents du « Dossier Alexander », mais pas totalement non plus… On distingue un trio au caractère fort et aux répliques acerbes : Hanna Donnely, son Altesse la fille du commandant de la station experte en arts martiaux, Niklas Malikov, dealeur taulard et dragueur invétéré ainsi qu'Ella, la cousine geek de Niklas. J'ai assisté à leurs échanges qui m'ont arraché aussi bien des rires que des sourires… Mais j'ai également vu plusieurs proches périr sous les coups de feu d'un groupe de terroristes géré par Falk. Lui et ses sbires m'ont fait frémir. *Crachotement* Dans une course entre les couloirs ou les conduits d'aération, les survivants vont tenter d'échapper à une traque sans merci. Mais comment s'échapper lorsque l'on a une puce indiquant sa position, son état de santé ou ses messages privés aux autres membres de la station ? La pauvre Hanna va… *Un bruit de friture empêche d'entendre correctement la suite du message. Il faut attendre presque une minute avant que le son ne revienne.* … Ce qui va beaucoup énerver Falk. Ce dernier est un méchant comme je les aime : colérique, stratège, sanguinaire, mauvais et dynamique. Mais il n'est pas le seul à m'avoir marquée… Il y a… Ces choses… *La jeune femme semble déglutir.* J'ai toujours aimé la saga « Alien » avec Sigourney Weaver… Et dans Illuminae, il y a des lanimas… Ce sont… Des monstres… Des prédateurs… Des créatures qui tuent leur hôte puis cherchent des proies… Physiquement, ils ressemblent plus aux chestburster… Ils sont… Affreux… *La voix est partie dans les aigus.* Ces adolescents n'avaient presque aucune chance de survie ! Alors, comment… ?!

*Le silence semble faire écho à cette dernière phrase qui s'est changée en hurlement. On croit que le message est terminé, car on n'entend plus rien… Non… Si l'on tend l'oreille, il y a comme une respiration saccadée. La jeune femme se calme. le mutisme revient, jusqu'à être brisé par un ton plus ferme et déterminé.*

Je pourrais vous vanter ce que j'ai lu pendant longtemps. Je pourrais également vous dire que j'ai adoré les jeux de séduction entre certains personnages, que j'ai aimé retrouver Kady, Erza et Aidan, ou que les auteurs ont réussi à me surprendre et à me nouer la gorge. J'ai été à fond dans ma lecture. C'est presque un sans-faute. Toutefois, je pense qu'un passage ne plaira pas forcément à tous les lecteurs, puisque l'on va parler de la théorie des Multivers. Tapez-moi ça sur internet. Certains y croient dur comme fer. Lisez. Je vous laisser quelques instants pour que vous vous fassiez votre propre idée. *Pour patienter, la demoiselle se met à chantonner. Cela ressemble à la musique du « Cinquième élément », lorsque la diva se produit sur scène. C'est clairement moins bon que l'original, cependant on sent que la chanteuse du dimanche s'amuse. La voix s'arrête soudainement, comme si quelque chose l'empêchait de poursuivre, puis reprend posément.* Oui, le livre parle bien d'univers parallèles. Cela peut paraître assez compliqué, mais j'ai aimé l'idée. Il fallait oser. J'ai admiré le fait que, pendant plusieurs chapitres, les auteurs vont permettre aux lecteurs de suivre l'avancée des personnages en double page. Une narration de chaque côté. Même moment. Même combat. Même doutes. Deux protagonistes différents. Quel rythme !

*Quelqu'un semble héler la jeune femme. Une voix masculine.*

On m'appelle. Il est temps pour moi de partir. Mais retenez bien mon message : ce second tome est une bombe et pourrait presque être lu indépendamment de l'opus précédent. J'ai tout simplement adoré le rythme, le suspense, l'absence de temps morts, les personnages, la tension omniprésente, la mise en page et les événements. Mais le temps me manque et vous ne me répondez toujours pas. Lisez-le. Ce n'est pas la peine d'hésiter. Lancez-vous, tout simplement ! Cela va être difficile d'attendre 2018 pour l'ultime volet de la trilogie… D'autant plus que « Tout ça, ce n'était que le début. Ça vous dirait de savoir comment ça finit ? » *Un rire.* Avant de partir, il faut que je vous dise… *Des crissements explosent aux oreilles des auditeurs et semblent sans fin. le message a l'air de s'arrêter-là…*

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          163
En découvrant le résumé, j'ai eu un peu peur de la redondance par rapport au premier tome. Certes, il y a quelques aspects répétitifs entre les deux volumes (les deux couples qui, au début du moins, ne sont pas sur la même longueur d'ondes – Kady et Ezra car ils venaient de rompre, Hanna et Nik parce qu'ils ne vivent pas du tout dans le même milieu social –, la menace insidieuse du virus puis des laminas), mais les auteurs ont quand même su se renouveler suffisamment. Toutefois, j'ai d'autres reproches à faire à ce second tome.
Dossier Alexander nous plongeait directement au coeur de l'invasion de BeiTech sur Kerenza et nous faisait découvrir Kady et Ezra au milieu de l'action. En revanche, Dossier Gemina prend davantage son temps pour introduire Hanna, son caractère, ses relations avec Nik, son père ou encore Jackson Merrick, elle nous présente aussi la station Heimdall via son journal. Autant le premier tome m'a immédiatement happée, autant il m'a fallu une centaine de pages pour être vraiment dans celui-ci.
Il m'a ensuite semblé qu'il y avait une moins grande variété dans les documents constituant l'histoire. On trouve majoritairement des résumés de vidéosurveillance pour faire avancer l'action (ainsi que du chat). Or, ces retranscriptions sont les moins originales, elles sont moins marquantes visuellement et, finalement, ce sont simplement des récits avec un narrateur omniscient qui commente les faits et gestes des protagonistes.
Enfin, je l'ai trouvé moins visuel que le premier tome. Je suis encore hantée par la vision de cette petite fille traînant son coeur humain comme un nounours ou par leurs « Arrête de me regarder ». J'ai des images très fortes liées au Dossier Alexander. Pas avec le Dossier Gemina. Déjà parce que j'ai eu du mal à imaginer, à visualiser les laminas (des bestioles mortelles élevées par la Maison des Couteaux, la mafia locale, qui se sont échappées et se baladent dans les tuyaux d'aération). J'ai plus ou moins fini par définir leur apparence dans mon esprit, mais je n'en suis pas satisfaite et je ne suis jamais parvenue à véritablement leur donner vie.

Cependant, j'ai quand même passé un excellent moment et ma déception reste légère ! (J'insiste là-dessus, j'ai commencé par les points négatifs, mais j'ai quand même été happée par ce roman et je les conseillerai toujours mille fois !)
La forme du roman est toujours aussi originale et plaisante à lire. J'ai notamment apprécié le journal de Hanna (papier contrairement à celui de Kady) et le petit côté manga de ses dessins ainsi que le trombinoscope de l'escadron BeiTech progressivement barré au fil des morts.
Le changement de décor est agréable. La présence du trou de ver donne l'impression d'être sur un fil où tout peut dégénérer en un clin d'oeil. La théorie du multivers est aussi abordée. Je ne sais pas si elle sera réutilisée par la suite, mais c'était bien amené et j'ai adoré la double narration qu'elle permet sur quelques pages.
Les personnages sont une nouvelle fois efficaces et on s'y attache rapidement. Hanna, cette fille pas aussi superficielle qu'elle en a l'air, courageuse et décidée malgré toutes les pertes qu'elle connaît. Nik, fort sympathique également. Je mets toutefois un bémol sur la romance, mignonne certes mais malheureusement trop prévisible. Ma préférence va, de toute façon, à Ella, la cousine hackeuse et battante du héros. (Et j'ai retrouvé AIDAN avec plaisir, diminué mais toujours tentant de comprendre les humains ! Et toujours drôle.)
Enfin, on retrouve les ingrédients d'une aventure survoltée : la tension liée à la traque, le jeu entre proies et prédateurs (qui s'inverse parfois), le rythme (car, malgré ce début un peu moins prenant, on se retrouve vite embarqué dans une course folle), l'émotion, l'humour, l'horreur parfois. Des révélations aussi ainsi que des retournements de situation !

Certes, le Dossier Gemina est à mon goût un peu en-deçà du Dossier Alexander, mais ça reste malgré tout une lecture géniale ! Je n'ai pas lâché mon livre, j'ai été happée par cette histoire, bref, c'est addictif ! Donc n'hésitez pas ! le plus dur reste à venir : il faut maintenant attendre l'année prochaine pour découvrir l'ultime volume, le Dossier Obsidio !
Lien : https://oursebibliophile.wor..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Nik M : ça me rappelle que j'ai perdu ton bracelet de fleurs dans un conduit du même genre. désolé. les grenades, tu sais ce que c'est.
Hanna D : moi j'ai perdu ma combinaison. les tirs de fusil d'assaut, tu sais ce que c'est.
Hanna D : au fait, ce bracelet, c'était vraiment gentil de ta part
Nik M : euh attends, t sérieuse ? 0_o
Hana D : oui, je n'ai pas souvent de trucs gentils à dire à ton sujet, mais ce bracelet, tu as fait fort
Nik M : non je veux dire t sérieuse, t'as perdu ta combinaison ?
Nik M : ils tiraient quoi, des balles magiques ??
Hanna D : oui, Nik, c'est ça.
Hanna D : ils tiraient des balles magiques.
Hanna D : mais j'aurai récupéré des vêtements d'ici à ce qu'on se retrouve, si on parvient à rester en vie jusque-là
Nik M : tu veux dire que tu n'en as pas en ce moment ????????? 0_o
Nik M : oooooook, très bien.
Nik M : je ne vais pas m'attarder sur ce sujet, aucun commentaire de ma part concernant ta tenue d'Eve, parce que tu vois, moi, je suis un [censure] de gentleman.
Hanna D : tu dis ça pour m'impressionner
Nik M : et j'espère que ça marche
Commenter  J’apprécie          102
Donnelly, H : C'est trop loin et c'est trop dangereux. On cherche des réponses avant d'agir. C'est la règle. Connais-toi toi-même, connais ton ennemi, et jamais tu ne connaîtras le danger.
Merrick, J : Quoi ?
Donnelly, H : Sun Tzu.
Merrick, J : Hanna, ce n'est pas le moment de sortir des citations de stratégistes de guerre morts depuis des milliers d'années.
Donnelly, H : Mon père répondrait qu'au contraire, c'est pile le moment. Sois malin et emprunte le savoir à ceux qui s'y connaissent.
Commenter  J’apprécie          110
Nik M : et je sais bien que c'est eux ou nous
Nik M : mais
Nik M: ai lu un bouquin en taule, un truc écrit par un allemand, je c plus qui, et il disait que quand on lutte contre un monstre, on doit faire attention à ne pas devenir ce monstre
Nik M : un truc dans le genre
Nik M : fais attention, Hanna
Hanna D : Je ne deviendrai pas leur monstre
Hanna D : Et toi non plus, ne pense jamais un truc comme ça.
Commenter  J’apprécie          90
Un bruit sourd de métal qui s'entrechoque résonne dans tout l'étage. Des verrous glissent hors de leur prison bien huilée. Secteur après secteur, les conduits s'ouvrent en grand.
Et dans un gémissement, le rideau se lèvre enfin pour révéler les mille trésors qu'il dissimulait. La chose se retourne. Lèche l'obscurité derrière elle. Peut-être se demande-t-elle si ses congénères vont la suivre.
Sinon ? Peu importe. Il y en aura plus pour elle. Ses bouches restent fixes, ses rangées de dents cernent ses gorges contractées. Elle est incapable de sourire, mais si elle le pouvait, je pense qu'elle sourirait.
[Erreur]
Et elle se dirige en rampant vers le festin.
Commenter  J’apprécie          52
Nik M : en parlant de ça, tu devrais peut-être te trouver un coin à l'abri pour piquer un somme, non ?
Hanna D : c'était l'idée. Ella me réveillera quand elle aura du nouveau.
Hanna D : apparemment si je dors couchée sur le mini-pad, elle peut le faire vibrer pour me réveiller
Hanna D : SANS COMMENTAIRE
Nik M : ...
Nik M : ← [Censure]
Nik M : ←
Nik M : ← gentleman
Commenter  J’apprécie          91

Videos de Jay Kristoff (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jay Kristoff
Jay Kristoff vous présente son ouvrage "L'empire du vampire. Vol. 1" aux éditions De Saxus.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2666632/jay-kristoff-l-empire-du-vampire-vol-1
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (493) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4767 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..