AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9780008180041
423 pages
Harper Collins (07/09/2017)
4.7/5   132 notes
Résumé :
Mia est fait maintenant partie des Lames de Notre-Dame du Saint Meurtre au sein de L'Église rouge. Mais beaucoup pensent qu'elle n'a pas mérité ce titre. Elle commet des assassinats au nom de l'organisation, mais au fond d'elle son objectif est resté le même : se venger des responsables de l'assassinat de sa famille. Après une confrontation avec un mystérieux ennemi, Mia commence à douter des vraies motivations de L'Église rouge.
Lorsqu'il est annoncé que Sca... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
4,7

sur 132 notes
5
40 avis
4
9 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Maxime4369
  26 octobre 2021
Quel plaisir de retrouver Mia Corvere pour ce second opus. le premier tome avait été l'une de mes meilleures lectures de l'année... J'avais donc un peu peur d'être déçu.
Comme le premier tome, tout est parfait.
Les personnages sont toujours aussi attachants, particulièrement Mia et ses "passagers".
L'univers... Toujours aussi sombre et mature. Inspiré de la Venise de la Renaissance et de la Rome antique, c'est la seconde qui est mise en avant ici. Mia infiltre une école de gladiatii pour pouvoir assouvir sa vengeance... Un véritable page-turner qui se lit très (trop ?) vite.
Les chapitres de la première moitié du livre alternent entre flashbacks et présent et encore une fois, ce procédé est maîtrisé à la perfection.
L'intrigue est également faite d'une main de maître. On prend connaissance du plan de notre héroïne au fur et à mesure... Pour arriver à un assassinat de haut vol !
En termes de magie, on en apprend un peu plus sur les enténébrés même si encore plus de questions émergent suite au final... Mais ce sera pour le dernier livre.
Loin d'être un second tome intermédiaire sans prétention (chose malheureusement assez commune en matière de trilogie), Jay Kristoff nous offre un roman de très haut niveau. Si les dernier opus est du même acabit, on aura une trilogie qui restera dans les annales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ElBaathory
  19 juin 2021
C'est fébrile et dans un état second que je referme ce second volet dans lequel Jay Kristoff ose et réussi le pari de s'affranchir et d'offrir une suite à la hauteur de sa précédente oeuvre pour laquelle j'ai, à nouveau, un véritable coup de coeur !
J'en suis même au point de détester l'auteur pour son remarquable et fastueux travail qui me laisse totalement pantelant et pantois à chaque lecture. Les dernières lignes de ce second volet me donnent envie de l'insulter et de le maudire de toutes mes forces face à autant de génie et de prouesses. C'est incroyable comment je me suis laissé bercé et totalement berné par son incroyable talent et sa force d'orateur inimaginable. C'est vraiment grisant cette sensation de manque et de vide qui m'envahit lorsque je tourne la toute dernière page d'un roman. Très peu d'auteurs parviennent à me faire ressentir cela mais Jay Kristoff le fait avec aisance et facilite. Je suis totalement récepteur de son style manipulateur et de sa plume machiavélique à souhait.
Une fois de plus, ce dernier m'a emporté dans un tourbillon d'action et de violence détonnant et explosif. Je ne me suis pas ennuyé un seul instant et je n'ai pu me résigner à poser ce nouveau chapitre. Je n'ai pas eu la force et la patience de le déguster et je l'ai délibérément dévorer avec avidité et cela sans scrupule afin de le savourer aux mieux. Ainsi, c'est corps et âme que je me suis plongé dans cette lecture qui me marquera encore très très longtemps j'en suis certain. Il faut dire que, comme je le disais, l'auteur parvient à renouveler l'exploit de me reconquérir en s'affranchissant de ce que je pensais connaître et en rafraîchissant son incroyable univers. Celui-ci m'a fait découvrir de nouveaux lieux et de nouveaux décors plus dangereux et hostiles encore que par le passé et c'est avec émerveillement que j'ai pris plaisir à m'y familiariser même si j'ai très vite retrouvé les repères. D'autant plus qu'il est question de batailles tout au long de cette aventure et que celles-ci sont omniprésentes. Même si je devrais être habitué, Jay Kristoff s'amuse à faire souffrir et à terroriser son lectorat. Plus d'une fois j'ai retenu mon souffle avant l'issue finale d'un combat. C'est simple, j'ai eu l'impression d'être face à des gladiateurs nés, ce qui m'a totalement fait vibrer. Fort heureusement et malgré la violence de son oeuvre, l'auteur offre de merveilleux moments d'accalmie dans lesquels les émotions et la psychologie de ses personnages sont mis en avant. J'ai tout autant apprécié ces parties qui apportent une dimension émouvante et nuancée. de plus, le développement et la complexité de son monde au trois soleils sont drastiquement étoffés et d'importants enjeux entrent en scène cette fois-ci. Je dénote juste quelques répétitions ici et là et le manque de notes de bas de page – que beaucoup semblent ne pas aimer – mais rien de bien méchant en comparaison à ce qu'offre ce mastodonte qu'est Les Grands Jeux. Qu'il va être difficile d'attendre la sortie de l'ultime volet qui se promet palpitant vu les révélations et l'énorme finalité apportées par Jay Kristoff.
En effet, Mia n'a jamais été aussi proche, tout en étant aussi loin d'atteindre sa vengeance. À nouveau celle-ci m'a totalement charmé et je l'ai encore plus aimée que précédemment. J'ai été ravie de retrouver son tempérament de feu ainsi que son sarcasme à toute épreuve. Cependant, il est indéniable que l'auteur lui apporte une évolution considérable et qu'il lui octroie un développement salutaire. Cette dernière apprendra de ses erreurs et devra faire preuve de ruse afin de placer et déplacer ses pions de manières habiles et réfléchies si elle ne veut pas mourir sur cet échiquier géant. Les complots sont bien trop énormes pour cette seule et unique personne et Mia devra lier d'importantes et d'improbables alliances afin de mener sa quête initiale. J'apprécie la personne pensée et mesurée qu'elle continue de devenir et j'espère que son ascension graduera en ce sens. Au vu des dernières révélations concernant son passé et son devenir, je suis certain que je ne suis pas au bout de mes peines et j'ai d'ores et déjà hâte de voir la personne qu'elle deviendra. Bien entendu, notre héroïne ne manque toujours pas d'humour et ses gausseries ainsi que son mépris m'ont une fois de plus totalement régalé. Cette dernière n'a pas manqué de me faire sourire et de m'émouvoir par moments. Sans trop en dévoiler mais à travers certaines parties romanesques, Mia est totalement mise à nu ce qui lui confère un sentiment d'attachement encore plus palpable et une empathie démesurée. C'est un personnage des plus entiers qu'il m'a été donné à lire et l'une des héroïnes que j'affectionne le plus. Mieux encore, les deux familiers qui l'accompagnent m'ont eux aussi et encore régalé. Leur relation comme chat et chien permet à Jay Kristoff de détendre l'atmosphère lorsque celui-ci semble sur le point d'exploser. Ainsi, la dynamique qui les lie se dévoile des plus amusante et divertissante à lire.
Force est de constater que même si Tric m'a énormément manqué – Jay Kristoff je vous déteste encore pour ça ! – j'ai apprécié les seconds personnages de cette aventure. A commencer par Ash dont j'apprécie l'honnêteté, la force et la bravoure. Elle formera avec Mia un tandem émouvant à suivre et même si j'en ai assez vite décelé l'évolution, j'ai été plus que ravi par celle-ci. Cependant, j'ai bien plus apprécié l'esprit taquin et contradictoire de Furian. C'est une véritable force de la nature qui nous est dévoilée, dicté par les règles du combat dont la bravoure et le courage ne sont plus à prouver, celui qu'on dénomme L'Invaincu m'a fortement épaté et ébahi. de plus, de nouveaux protagonistes sont dévoilés et d'autres refont apparitions mais retenez bien une chose, il vaut mieux éviter de s'attacher à quiconque du fait de l'atrocité de la plume de Jay Kristoff si vous ne voulez pas souffrir comme mon coeur a souffert au cours de cette lecture. Néanmoins et cela peut sembler le pire mais j'ai adoré cela.
A nouveau, ce second volet est un véritable coup de coeur. Une fois de plus, j'ai vibré grâce au style explosif et à la plume machiavélique de Jay Kristoff. Ce dernier est autant parvenu à me faire sourire, qu'à me faire souffrir. Je ne ressors jamais indemne de ses aventures et je le remercie de me faire sentir aussi vivant ! Qu'il me tarde de découvrir la conclusion de cette saga percutante qui me marquera à jamais.
Lien : https://mavenlitterae.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tachan
  10 août 2021
Quel plaisir de retrouver la gouaille et la plume si vive de Jay Kristoff dans cette fantasy canaille parfaitement dosée et maîtrisée pour nous faire passer un très chouette moment !
L'auteur pense à tout. Dès les premières pages, il s'amuse à s'adresser directement à nous, ce que j'apprécie beaucoup personnellement. Mais en plus, il le fait dans un but très utile : nous remettre dans le bain, ce qui n'était pas de trop, je l'avoue. Puis tout au long de la lecture, il nous accompagne par ses petites notes savoureuses, qu'on peut ou pas lire, rien d'obligatoire, mais qui rendent la lecture encore plus sympathique et sympathique, elle l'est !
C'est donc avec grand plaisir que j'ai retrouvé l'univers de Nevernight et surtout son héroïne anti-héroïne, la terrible Mia. J'avais déjà eu un coup de coeur inattendu pour l'univers, la plume et la mise en scène dans le premier tome de ses aventures, c'est encore le cas ici. J'ai retrouvé la même virtuosité, la même nonchalance froide et la même science de l'agencement. C'était encore une fois jouissif. En plus, je n'ai pas eu le sentiment d'avoir autant de longueurs que dans le premier tome, ici j'ai trouvé cela très fluide et peut-être encore plus immersif, même si le scénario était très différent. Enfin, une fois de plus, l'auteur m'a soufflée dans les ultimes pages, nous offrant un final enlevé et surprenant. de l'excellent divertissement !
Ce divertissement s'inspire tout droit de l'histoire de Spartacus dans ce tome. J'ai retrouvé le même univers sale, crade et impitoyable que dans la série du même nom, bon en plus édulcoré quand même, faut pas déconner. Mais c'était très sympa cette fois de suivre Mia dans la nouvelle voie choisie pour sa vengeance. Grâce à la double narration et la double temporalité de la première partie, j'ai été surprise de découvrir les nouveaux plans de Mia. C'est une nouvelle fois bien tordu mais peut-être moins compliqué et plus prévisible que la dernière fois.
On la retrouve cette fois dans la peau d'une esclave, gladiatrice en herbe, dans une maison où la patronne a une écurie de gladiateurs dont elle compte bien se servir pour remporter la gloire et lutter à armes égales contre son détestable père. Vous le sentez le coup tordu, comme dans le tome 1 ? Eh bien vous ne serez pas déçu, il n'y en a pas un, mais tout plein, qui s'enchainent à toute vitesse tout au long de la lecture. On va de surprise en surprise, d'abord en découvrant ce qui a amené Mia ici, avec qui elle prépare tout, où cela se déroule, avec qui elle va se lier, etc. L'intrigue est vraiment très riche et on ne s'ennuie jamais. le changement de décor est radical mais pertinent, on voit ainsi l'héroïne évoluer et ça nous permet de mieux découvrir son monde, car jusqu'à présent on était un peu resté dans celui étriqué de son école d'assassin. Là, celle-ci disparait complètement au profit de la vie en tant que gladiateur/trice et c'est passionnant.
J'ai été surprise par l'évolution de Mia dans ce tome. Si j'ai aimé la voir côtoyer de nouvelles têtes : patronne, guérisseuse, gladiateurs/trices comme elle, j'ai eu un peu plus de mal à la voir se radoucir. L'auteur cherche à nous faire croire que c'est une héroïne "très sombre" mais plus les chapitres passaient, plus je voyais que c'était du pipeau. Dommage, j'aurais aimé qu'elle reste jusqu'au bout une anti-héroïne pour qui la vengeance passe avant tout quitte à déstabiliser certains lecteurs qui préfèrent des héros plus consensuels. Mais les associations de ce tome m'ont plu en revanche. C'était chouette de la voir interagir avec un esclave, ainsi soldat de son père, qui avait bien des choses à lui apprendre. C'était intrigant de la voir côtoyer un autre enténébré très différent d'elle. C'était touchant de la voir se lier contre son gré avec d'autres combattants comme elle. En revanche, "la romance" est écrite de manière fort maladroite encore une fois. A ce stade-là, l'histoire pourrait clairement s'en passer, alors même si je suis fleur bleue, j'aurais autant préféré qu'il n'y en ait pas...
J'ai ainsi pris un grand plaisir à suivre ses aventures, son entraînement, les épreuves qui se dressent sur sa route et la façon dont elle les surmonte pour atteindre son but. C'était très vivant, plein de ruses mais aussi de combats et de mystères. Seul petit regret, la mythologie ne se creuse pas beaucoup. On n'apprend presque rien de plus sur les enténébrés et tout ce qui y touche, comme si les informations et révélations étaient réservées au premier et au dernier tome seulement... Et les quelques bribes qu'on apprend sur sa famille arrivent brutalement et en cascade, ça manque de finesse, en plus d'être prévisible à ce stade-là. Cette prévisibilité, je l'ai ressenti à plusieurs reprises dans ma lecture, ce qui n'était pas le cas avant. C'est un peu dommage, ça montre une écriture moins complexe et plus simplifiée, je le regrette. Mais en dehors de ces détails, j'ai vraiment adoré grâce au rythme prenant et plein d'allant dont fait preuve l'auteur.
Cette nouvelle étape des aventures de Mia m'a à nouveau vraiment séduite. C'est tout ce que j'attends ou presque d'un divertissement comme celui-ci. L'auteur est vraiment très talentueux pour mettre en scène cette histoire de vengeance dans un univers de fantasy d'inspiration antique/romaine avec un récit plein d'aventure et de rebondissements. J'ai hâte de voir ce que nous réserve le dénouement.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TheOtter
  16 février 2018
Mesdames et messieurs, souvenez vous bien du titre de cette série, The Nevernight Chronicles. Parce que si vous la voyez un jour éditée en France (ou tout autre pays francophone, je suis sympa), achetez-la, empruntez-la, faites tout ce que vous pouvez pour pouvoir la lire. Et si vous avez déjà un bon niveau en anglais, sautez dessus. Vraiment. Qu'est-ce que vous faites encore là ?
Parce que c'était tellement bon.
J'avais adoré Nevernight. Je crois que j'aime encore plus Godsgrave. J'ai pourtant eu très peur. En effet, une grande partie de l'action de ce 2e tome se déroule dans une arène, notre personnage principal Mia participant à des combats de gladiateurs en tant qu'esclave combattante. Écrire un 2e tome avec pour "seule" péripétie un concours, de n'importe quelle nature, c'est du déjà vu 100 fois, et surtout, cela permet d'offrir de l'action sans pour autant faire avancer le scénario global. Mais pas dans Godsgrave. Ce serait manquer de respect à l'auteur Jay Kristoff ; parce que oui, évidemment qu'il en profite pour offrir au lecteur des scènes de spectacle grandioses. Mais c'est surtout l'occasion pour lui de développer encore plus le caractère de Mia, son rapport à son douloureux passé, et aussi d'affiner sa mission. Elle choisit ici de devenir une victime, une esclave du système politique qui l'a vu grandir, pour mieux réussir son plan, mais cela l'amène à se poser des questions sur la justice de la société qui l'a engendrée. Sa vengeance devient encore plus grande, elle ne veut plus se battre que pour son profit, elle veut faire tomber la République pour tous ceux qu'elle massacre. de la part d'un personnage dont on nous a promis dans le premier tome qu'elle ne serait jamais une héroïne, c'est plutôt fort. Donc oui, il y a de l'action, un paquet de révélations, et également de l'introspection. Il y a clairement tout ce qu'il faut pour amuser le lecteur, l'impliquer, et le faire se questionner. Perfection. (Et on en parle de cette fin ?!)
Je plains déjà mes futures lectures, qui feront probablement bien pâle figure face au monument (n'ayons pas peur des mots) que je viens de finir.
J'insiste toutefois sur le bon niveau en anglais, car un mois après avoir lu le premier tome, j'ai tout de même eu du mal à m'immerger à nouveau dans l'histoire, la faute à ce style riche et soutenu, et tellement particulier. J'ai dû "gâcher" un tiers du bouquin à le lire page par page, parce que je n'arrivais pas à rentrer dedans. Cependant, bien que ce style si particulier soit la source d'une frustration pendant ma lecture, il est aussi source du plus grand des plaisirs. Parce que c'était excellent. Les voix des personnages, du narrateur, et celle de l'auteur se mélangent pour nous offrir des scènes exceptionnelles, mais aussi et surtout pour briser régulièrement le 4e mur, et nous invectiver en nous intégrant encore plus dans le récit. Car comme dans le premier tome, les notes de bas de pages sont de retour, pour mon plus grand plaisir (j'ai lu cet opus en physique et non plus en numérique, ce qui m'a permis de ne pas en louper une). L'auteur et le narrateur se foutent littéralement de notre gueule (comme si les péripéties infligées à Mia n'étaient pas suffisantes pour nous faire souffrir), et c'était bon. En dehors de cette narration si originale, l'écriture est toujours très visuelle, les scènes de combat sont époustouflantes (ceci étant dit par une fille qui n'aime généralement pas les scènes de baston), je voyais littéralement Mia dégoulinante de sang debout sur le sable de l'arène : l'oeuvre est belle, riche en images, l'esthétique est hyper léchée, un peu à la Rose Morte. Les scènes plus intimistes sont également très réussies, créant toujours l'ambiance adéquate (au choix, propice aux révélations, à la sensualité, à l'amitié, ou juste au fun). Alors oui, le style est compliqué à appréhender, mais une fois cela fait, ce n'est que pure délice.
Je voudrais pouvoir prolonger toujours plus l'expérience. le troisième tome ne sort qu'en septembre de cette année, l'attente va être très longue. Je n'ai aucun doute quant au fait que Jay Kristoff nous sortira un final à la hauteur des deux premiers opus. Vivement.
Lien : http://lessenslivresques.wee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Hollischenbooks
  30 juin 2021
Après avoir lu le tome 1 qui avait été un immense coup de coeur, j'étais hyper impatiente de lire de second opus, de retrouver Mia et connaître la suite de son histoire. Ce tome deux est un coup de coeur monumentale, puissant, violent. Un coup de coeur comme pour le premier tome.
Je dois vous dire qu'il va être dur d'écrire cette chronique, déjà parce que toutes les émotions que je ressens sont puissantes, dévastatrices, elles tourbillonnent en moi comme une tornade. Ensuite parce que écrire une chronique sur un deuxième tome n'est jamais facile, il est dur de ne pas faire de spoiler, mais promis, si cette chronique va être un gros et heureux bordel, il n'y aura aucun spoiler sur le tome 1 et 2.
J'ai tout aimé, clairement ce deuxième tome est puissant, bourré d'actions et de rebondissement et toujours parfaitement mené par Jay Krystoff. Et cette fin ! Cette fin confirme que l'auteur est sadique et prend plaisir à torturer ses lecteurs et le pire c'est que j'aime ça !
Dès les premiers chapitres je me suis replongée dans cette univers si riche si complexe que j'avais tant aimé. Et surtout c'est avec un immense plaisir que j'ai retrouvé Mia, plus badass que jamais et toujours prête à tout pour assouvir son désir de vengeance. J'adore son caractère, son côté froid et dur mais aussi son humanité et sa fragilité. J'ai adoré son évolution depuis le premier tome. Elle ne cesse de me surprendre au fil des pages.
J'ai été joie de retrouver cet univers, tellement complexe, tellement passionnant. L'auteur a créé tout un monde, toute une culture, tout un peuple. Les notes enfin de page sont toujours aussi géniales et passionnantes, je les attendais avec impatience. Elles donnent encore plus d'intensité à l'histoire. Vraiment si vous lisez cette saga lisez les notes ! J'ai aussi adoré retrouver le narrateur de l'histoire qui est un personnage à part entière du récit. C'est un peu comme si l'auteur faisait partie intégrante de son roman.
Pour mon plus grand plaisir, j'ai fait la connaissance de nouveaux personnages. Des nouveaux personnages qui sont très intéressants, extrêmement bien construit, qui ont une personnalité bien à eux, et aussi un passé compliqué. Clairement, je me suis attaché à chacun d'entre eux. Je ne vais pas vous en dire plus, mais sachez que je les ai adoré !
J'ai aussi adoré les noncompagnons de Mia, il ajoute une petite touche d'humour, certaines scènes sont vraiment drôle et sa contrebalance avec le côté très sombre de l'histoire.
On en apprends un peu plus sur eux, mais il faut dire que Jay Krystoff est plutôt avare en révélation, car si le lecteur obtient quelques informations le mystère sur eux reste entier.
On en apprends aussi plus sur le passé de Mia, sur sa famille et sur l'Eglise Rouge. Rebondissement, retournement de situation, coups de théâtre, j'ai été aussi malmenée qu'une balle de Ping Pong, et ça pour mon plus grand plaisir. Je n'ai rien vu venir, j'ai été surprise et j'ai trouvé cela merveilleux !
J'ai été aussi totalement conquise par la romance, je ne vous dirai pas entre quel personnage elle se passe mais sachez que j'ai été joie.
Ça a été pour moi un immense plaisir de retrouver la plume de Jay Kristoff, je suis totalement envoûté par son style. Incisif, drôle, sombre et parfois sadique, il mène son récit, son histoire d'une main de maître.
Pour conclure cette chronique, je dirais que la fin me donne quand même envie de cogner l'auteur et en même temps lui dire que je suis totalement amoureuse de son histoire et que j'attends le tome trois avec impatience. Si vous aimez la fantaisie, vraiment, lisez cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
fleursdesureaufleursdesureau   01 septembre 2021
«𝙽𝚘𝚞𝚜 𝚜𝚊𝚒𝚐𝚗𝚎𝚛𝚘𝚗𝚜 𝚕𝚎 𝚜𝚊𝚋𝚕𝚎 𝚎𝚗 𝚛𝚘𝚞𝚐𝚎, 𝚝𝚘𝚒 𝚎𝚝 𝚖𝚘𝚒. 𝚂𝚊𝚗𝚐𝚞𝚒𝚒 𝚎 𝙶𝚕𝚘𝚛𝚒𝚊.»
«𝚃𝚞 𝚙𝚎𝚞𝚡 𝚐𝚊𝚛𝚍𝚎𝚛 𝚕𝚊 𝚐𝚕𝚘𝚒𝚛𝚎. 𝙹𝚎 𝚜𝚞𝚒𝚜 𝚓𝚞𝚜𝚝𝚎 𝚒𝚌𝚒 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚜𝚊𝚗𝚐.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AdoptalibrarianAdoptalibrarian   18 septembre 2021
Mia connaissait cet univers. Elle avait grandi en son sein, après tout. Fille d'une familia moelle-née, élevée dans une opulence en tout point comparable. Tant de richesses entre si peu de mains. Un royaume d'aveugles, bâti sur le dos des blessés et des brisés.
Sans jamais que personne s'avise de remettre quoi que ce soit en question.
Commenter  J’apprécie          20
AdoptalibrarianAdoptalibrarian   10 décembre 2021
Le vieil homme pouvait voir la Lame en elle, la tueuse qu'ils avaient sculptée à partir de la fille qu'il leur avait confiée. Il savait ce qu'elle allait devenir en la confiant à leurs mauvais soins ; savait quelle marque cela laisserait sur elle. On ne fait pas don de quelqu'un à la Vorace sans lui céder aussi une part de soi-même. mais sous l'assassin, il parvenait encore à la voir. La gamine abandonnée qu'il avait sauvée des rues de Sepulcra. la petite qu'il avait abritée sous son toit, à qui il avait enseigné tout ce qu'il savait. La fille qu'il considérait toujours comme un membre de familia, même après son échec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AdoptalibrarianAdoptalibrarian   18 septembre 2021
Nos cicatrices sont juste des cadeaux de nos ennemis, chuchota alors Ashlinn. Elles nous rappellent qu'ils n'étaient pas assez bons pour nous tuer.
Commenter  J’apprécie          30
MariineJMariineJ   30 novembre 2021
𝑺𝒂𝒏𝒈𝒖𝒊𝒊 𝒆 𝑮𝒍𝒐𝒓𝒊𝒂. 𝑻𝒖 𝒑𝒆𝒖𝒙 𝒈𝒂𝒓𝒅𝒆𝒓 𝒍𝒂 𝒈𝒍𝒐𝒊𝒓𝒆. 𝑱𝒆 𝒔𝒖𝒊𝒔 𝒋𝒖𝒔𝒕𝒆 𝒊𝒄𝒊 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒆 𝒔𝒂𝒏𝒈.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jay Kristoff (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jay Kristoff
Découvrez Illuminae tome 1 - Dossier Alexander par Amie Kaufman et Jay Kristoff. Emails, documents confidentiels hackés, dossiers militaires, fausses pages wikipedia... Plongez dans une expérience de lecture unique !
En librairie le 14 septembre 2016.
Survivre d'abord. Raconter ensuite.
2575, la planète d'Ezra et Kady est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi. Obligés de fuir, ils embarquent chacun sur un vaisseau différent. Très vite Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l'aide d'Ezra, avec qui elle communique secrètement, elle va va pirater le réseau informatique de leur flotte pour essayer d'en savoir plus. Qui ment ? Qui dit la vérité ? Quels dangers mortels les attendent dans l'immensité glacial de l'espace ?
+ Lire la suite
autres livres classés : gladiateursVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2039 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre