AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Emilie Saada (Traducteur)
EAN : 9782866424787
94 pages
Éditeur : Cahiers du cinéma (11/10/2007)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Artiste majeur du XXème siècle, Stanley Kubrick a porté un regard d'une profonde acuité sur son temps.
New-yorkais du Bronx, il est d'abord photographe à Look avant de réaliser un premier documentaire sur la boxe.
Son adaptation de Lolita le propulse, dans une odeur de souffre, en haut du box-office. Ayant décidé de vivre désormais près de Londres, il enchaîne les chefs-d'oeuvre qui consacrent une carrière internationale. Il renouvelle les genres avec ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MissSherlock
  01 septembre 2016
Pas facile de traiter l'oeuvre complexe d'un artiste majeur en moins de 90 pages. Pourtant Bill Krohn a tenté de relever le défi en revenant sur l'art de Stanley Kubrick, de ses débuts de photographe chez LIFE à son décès prématuré avant la sortie d'Eyes Wide Shut.
La collection Cahiers du Cinéma - le Monde est très bien faite même si les livres ne sont pas exhaustifs. Il n'empêche que celui-ci donne un bon aperçu des films et des obsessions de Stanley Kubrick.
L'analyse des thématiques kubrickiennes est intéressante même si Bill Krohn se montre quelque peu grandiloquent. Les phrases sont longues et l'auteur a des théories parfois excessives (en même temps les films de Kubrick étant sujet à interprétations, celles de Krohn en valent bien d'autres).
Il est évident que ce livre ne vaut pas celui de Michel Ciment et même pas le numéro spécial de Trois Couleurs qui était sorti au moment de la rétrospective Kubrick de la Cinémathèque de Paris. Mais il donne quelques pistes pour appréhender l'oeuvre mystérieuse d'un cinéaste génial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BrunoA
  13 mai 2020
Ce court ouvrage retrace la filmographie de Kubrick de manière synthétique tout en suscitant l'intérêt du lecteur.
S'il ne constitue qu'un résumé, cet ouvrage complète d'autres réalisations retraçant la carrière cinématographique d'un des plus grands réalisateurs du siècle dernier.
Commenter  J’apprécie          100
ileana
  12 octobre 2020
A mes yeux un texte décevant : des paragraphes obscurs, des références tirées par les cheveux et une traduction médiocre. Une impression générale d'amateurisme.
Extraits :
« Paradoxalement, 2001 est le film dans lequel Kubrick tire le conclusions les plus radicales de son amour pour Welles. Il ne ressemble pas à Citizen Kane, mais ce sont les blocs de temps utilisés pour raconter l'histoire dans Kane qui en ont inspiré la forme. En prenant la forme de l'ode pindarique, ou d'une quelconque de ses imitations romantiques, avec ces inversions soudaines entre les stanze, le film indique quel est son véritable sujet : le Temps, pas l'Espace, dans les intervalles qui séparent trois blocs de temps dont le seul lien entre eux est que chacun a son propre monolithe, son propre ‘Rosebud' ».
Les rapprochements avec l'ode pindarique et rosebud m'ont fait sourire.
« La situation de Barry Lindon est l'inverse de celle de Docteur Folamour où la farce cauchemardesque a été introduite pour atteindre, par d'autres moyens, les objectifs du livre [qui l'a inspiré]. Barry Lindon traite un roman comique à la manière d'un film d'Ophuls comme Madame de …, en le jouant comme une tragédie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tristantristan
  24 août 2019
Mémento bien fait agrémenté de photographies.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MissSherlockMissSherlock   01 septembre 2016
Les gens me demandent comment il est possible de faire un film à partir de Lolita quand la qualité du livre repose sur la prose de Nabokov. Ne retenir d'un excellent roman que la prose, c'est simplement se méprendre sur ce qu'est un excellent livre.

Stanley Kubrick pour Sight & Sought, vol.30 1960 - 1961
Commenter  J’apprécie          40
tristantristantristantristan   24 août 2019
Pour ce faire, on construit des décors gigantesques, dont le design aurait pu être d'Albert Speer et d'Hiawatha. Le film est presque entièrement tourné à la Steadicam, nouvelle invention permettant de déplacer la caméra sans utiliser de rails. Le film bat des records de nombre de prises; une conversation est enregistrée cent quarante(sept fois.
p.69
Commenter  J’apprécie          10

Video de Bill Krohn (1) Voir plusAjouter une vidéo

Bill Krohn : Hitchcock au travail
Olivier BARROT propose le livre "HITCHCOCK au travail"
Dans la catégorie : CinémaVoir plus
>Représentations scéniques>Cinéma, radio, télévision>Cinéma (744)
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5898 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre