AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841119564
Éditeur : Editions Nil (06/09/2018)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Katharina, mère de deux enfants, est débordée par un quotidien qui ne lui fait pas de cadeaux. Son mari a accepté un job à Berlin, loin de chez eux, et elle est la plupart du temps livrée à elle-même. Elle s'occupe de tout son petit monde, assommée de listes à cocher et de tâches à accomplir. Ce vendredi, alors qu'elle découvre une boule dans son sein, ses préoccupations vont prendre une autre tournure. Et les questions affluer : si elle devait partir, que laisserai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
babounette
  01 octobre 2018
Un tout grand merci à masse critique du 12 septembre 2018 ainsi qu'aux éditions Nil pour l'envoi de "Pose tes yeux sur moi" de Mareike Krügel.
Un couple, les Theodoroulakis : Costas, un Grec, architecte et Katharina son épouse, musicologue. Leurs 3 enfants, Alex, jeune ado sans problème, ayant poussé comme un champignon, respectueux des convenances, gai, heureux de vivre, voulant faire carrière dans la chanson et plus particulièrement dans la comédie musicale. Helena, surnommée Helli, hyperactive, collectionne les catastrophes, une boule de nerfs, en perpétuelle ébullition, épuisante à gérer.
Berenike, petite fille morte trop tôt dont le silence dans ce livre en dit plus que les mots sur la tristesse des parents.
L'histoire se déroule en Allemagne.
Katharina, la narratrice, musicologue, enseigne les rudiments de la musique dans deux écoles maternelles et est professeur dans une école de musique,elle rêvait pourtant d'une carrière plus prestigieuse . le mariage et la naissance des enfants ont mis un terme à ses ambitions. Pourtant, elle n'est pas malheureuse pour autant.
Partagée entre son boulot, ses enfants, particulièrement Helli, les amis de ses enfants, ses ami(e)s à elle,les activités des enfants, la course perpétuelle après le temps qu'elle n'a pas, assumant seule la maisonnée, Costas travaillant toute la semaine à Berlin et ne rentrant que le week-end,
Katharina court. Un jour, elle découvre en prenant sa douche qu'elle a "un quelque chose" dans le sein, un "quelque chose" qu'elle ne nommera jamais autrement. Elle retarde sans cesse une visite chez le médecin, se trouvant chaque fois mille excuses pour ne pas s'y rendre, comme si elle ne voulait pas savoir. A partir de là, Katharina va se poser plein de questions sur la vie, sa vie, celle de ses enfants, sa vie avec son mari. Elle tient un carnet dans lequel elle fait des listes interminables ou très courtes sur tout ce qui lui passe par la tête, musique, philosophie, ce qu'elle aime, et n'aime pas. Ce qu'elle devrait faire ou qu'elle ne devrait pas faire...
La vie d'une femme des temps modernes racontée avec lucidité et pas mal d'humour, une vie faite d'un tas de petits riens jour après jour, mais pas pour autant ennuyeuse , loin de là, car Katharina, comme le dit Mareike Krügel, est "tout sauf ordinaire".
J'ai apprécié cette histoire qui est le quotidien de bien des femmes aujourd'hui, qui courent après le temps qui passe sans qu'elles s'en aperçoivent et qui ont l'impression de ne jamais arriver à faire tout ce qu'elles devraient. Et surtout, le, manque de temps pour s'occuper un peu d'elles-mêmes. Je retiens cette citation dans le livre " Est-elle devenue une fourmi invisible d'une famille qu'elle aime mais qui ne la voit plus"
Citation qui me fait penser que le titre du livre vient de là, Pose tes yeux sur moi, Katharina aimerait exister.
Mareike Krügel a réussi à me tenir en haleine sur un sujet qui aurait pu être ennuyeux et qui fait quand même 344 pages. Avis aux amateurs-trices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          993
LesLecturesdHatchi
  09 novembre 2018
Pose tes yeux sur moi est un roman contemporain aussi fort qu'intéressant. Au départ, on ne sait pas réellement dans quoi on s'embarque. le personnage de Katharina se présente à nous d'une manière un peu particulière. Comme si elle nous connaissait depuis toujours. Elle commence son récit au milieu d'une histoire personnelle et d'un quotidien un peu lourd. Maman de deux ados, elle doit jongler entre eux et un mari constamment absent, mais aussi cette boule qu'elle vient de découvrir sur son sein. Parce que Katharina est malade. Elle ne sait pas si ses jours sont comptés. Mais lorsqu'elle aborde sa nouvelle "maladie", il y a toujours une pointe d'humour.
Au fil des pages, son quotidien s'accumule et les jours ne se ressemblent pas. Mais c'est aussi ce qui m'a un peu perturbé dans ce roman. le récit de Katharina est parfois un peu floue. Son histoire part dans tous les sens. C'est assez intense d'ailleurs. Et c'est ce qui m'a un peu freiné avec ce roman. Parce que soit tout est rapide, soit tout est lent. Il n'y a pas forcément de juste milieu. Katharina parle d'elle. de sa vie personnelle, mais aussi de celle de ses ami.e.s, de ses amours. Bref…c'est clairement un peu bordélique dans sa tête. Durant son récit, on découvre plusieurs Katharina : la forte, la maman, la joyeuse, la malheureuse, l'amoureuse, la sobre, l'alcoolisée, la malade, celle qui veut s'accrocher à ses plus grands rêves et les réaliser et puis celle qui n'en a plus rien à faire parce qu'elle pense que ses heures sont comptées. Et l'apparition soudaine de cette "boule" va la faire passer par tout un tas de phases face à ça. le questionnement, le déni, puis au final : l'acceptation.
Pose tes yeux sur moi est un bon roman contemporain. Je ne nierai pas une seule seconde que j'ai passé un bon moment. Mais…mais j'ai eu un peu de mal avec l'histoire de Katharina. C'est un peu fourre-tout, ça part dans les sens et on se perd parfois. Et même si la plume de l'auteure est très bonne, et donne envie de découvrir de plus en plus l'histoire de son héroïne, j'ai eu beaucoup de mal avec le fait que ce soit construit en blocs, c'est-à-dire, pas de chapitres précis, on enchaînes le récit comme ça. C'est parfois un peu sans queue-ni-tête. L'auteure à beau aborder des sujets importants tout au long de son roman (la maladie, la transidentité, les TDA, etc), je me suis sentie perdue au milieu de tout ces détails. Bref, Pose tes yeux sur moi n'est pas un roman que je retiendrai et n'est pas le coup de coeur auquel je m'attendais, mais j'ai tout de même passé un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bebi
  25 septembre 2018
Katharina a un quotidien bien rempli. En effet, entre son mari qui est à Berlin durant la semaine, un fils adolescent, et une enfant de 11 ans hyperactive, elle est chargée de beaucoup de responsabilités. Pourtant, ce n'est pas vraiment ce dont elle rêvait. Elle se voyait défendre une thèse, apporter à la société un nouveau regard sur la musique classique.
Lorsqu'un matin, elle se rend qu'une grosseur s'est développée dans sa poitrine, elle pose sur le monde qui l'entoure et sur ceux qui le peuplent un regard perplexe : comment feront-ils quand elle ne sera plus là, si cette grosseur se révèle fatale ? L'effaceront-ils simplement ?
Cette trentenaire a un regard particulier sur sa vie. Ce monologue intérieur que l'on découvre dans les pages du roman est tout à fait hors du commun.
Je me suis très vite attachée à cette femme dotée d'un sens de l'humour très développé. Elle décrit son quotidien comme une aventure, comme une histoire dont elle se détache un peu. Elle raconte sa vie comme si elle ne lui appartenait pas vraiment, mais qu'elle voulait juste nous montrer la réalité d'une vie de mère au foyer, avec tous ses aléas, et les absences de reconnaissance pour cet emploi à plein temps.
Avoir un enfant hyperactif est loin d'être simple. Pourtant, bien qu'elle exprime sa fatigue, elle relate les mésaventures qu'elle a pu traverser durant l'éducation de sa fille comme des anecdotes drôles. de quoi dédramatiser par la même occasion ce genre de situation.
Les listes qu'elle fait (les lieux où elle veut aller, les musiques qui la font pleurer, le genre de phrases qui l'horripilent,…) sont autant de petits repères qu'elle se confectionne, histoire de s'y retrouver dans toutes ses pensées. Un geste que j'aime énormément, et que j'aimerais d'ailleurs appliquer, histoire de poser ses pensées sur papier.
Je me suis laissée porter par ses idées, son imagination, et son ressenti tout au long du roman. Et j'ai adoré ce voyage. C'est doux, triste et tendre à la fois. Un façon un peu mélancolique de mettre le doigt sur ce qui ne vas pas pour de nombreux parents au foyer : leur invisibilité et la fatigue qu'entraîne leur emploi du temps pourtant éreintant.
Je ne connaissais pas du tout cet auteur, et je dois dire que c'est une belle découverte. Je ne dirais tout de même pas que c'est un coup de coeur, mais j'ai passé un très joli moment.

Lien : http://au-fil-des-pages.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Vinie1984
  08 octobre 2018
Katharina est une mère de famille allemande qui a 2 enfants. Son mari, Costas, travaille sur Berlin et ne rentre que les week-ends.
Si Alex, l'aîné, est un adolescent jovial et discret, sa soeur Hellie, 11 ans, est tout son contraire et souffre d'hyperactivité. Elle ne tient pas en place, change d'activités bien trop souvent et accumule les bêtises, c'est une enfant sans filtre qui dit tout ce qui lui passe par la tête, mettant la patience et la bienveillance de Katharina à rudes épreuves.
L'auteure nous embarque dans cette vie de famille alors que Katharina se découvre une boule au sein et qu'elle a peur. de mourir bien sûr mais aussi de ce que deviendront ses proches et de n'être finalement qu'un pion dans cette vie de famille, utile et en même temps, quelqu'un ne pourrait-il pas gérer son quotidien aussi bien qu'elle ? Tout ce qu'elle accomplit jour après jour pour les membres de sa famille, ne passe-t-il pas inaperçu ? N'est-elle finalement pas invisible aux yeux des autres ?
On sent la fatigue de cette mère de famille, presque de la détresse. Parce que Katharina semble n'être devenue plus qu'une mère, s'étant oublié elle-même au profit des personnes qu'elle aime, afin d'assurer leur bien-être.
Finalement, la boule au sein de Katharina n'est-elle pas une réaction de son corps ? Parce que trop de non-dits. J'ai eu l'impression qu'il y avait quelques tabous dans cette famille et notamment au sujet de ce bébé mort-né...
Lien : https://livreoumourir.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
babounettebabounette   01 octobre 2018
page 344, dernière phrase du livre :
Il parait que mourir est comme s'endormir, et si c'est vrai, je n'ai pas besoin d'avoir peur.
Commenter  J’apprécie          450
Vinie1984Vinie1984   03 octobre 2018
On parle sans arrêt des parents qui tuent leurs enfants, les secouent trop fort ou les jettent contre les murs, mais combien y a-t-il par an de mères qui se jettent sous les roues d'un camion à la place de leur enfant qu'elles s'interdisent de secouer et de jeter contre les murs au point que leur envie de meurtre se retourne contre elle-même ?
Commenter  J’apprécie          30
babounettebabounette   01 octobre 2018
" Est-elle devenue une fourmi invisible d'une famille qu'elle aime mais qui ne la voit plus"
Commenter  J’apprécie          110
ILLEILLE   31 mai 2019
J'ai complètement intégré le fait de ne jamais téléphoner à quelqu'un entre vingt heures et vingt heures quinze car c'est l'heure du journal télévisé.Mes enfants,eux, ne savent même pas comment la télé fonctionne.Ils sont étonnés que les émissions continuent quand ils partent aux toilettes,que les films commencent sans eux,qu'il ne soit pas possible de les revoir le lendemain.
Commenter  J’apprécie          00
ILLEILLE   31 mai 2019
Cette liste n'a pas de sens.Je ne la continue pas plus,surtout parce qu'elle n'aide pas vraiment à me tranquilliser l'esprit et,au fond,ce serait sa seule utilité.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Mareike Krügel (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mareike Krügel
Claire Do Sêrro, directrice littéraire de NiL, vous présente "Pose tes yeux sur moi" de Mareike Krügel.
Katharina, mère de deux enfants, est débordée par un quotidien qui ne lui fait pas de cadeaux. Son mari a accepté un job à Berlin, loin de chez eux, et elle est la plupart du temps livrée à elle-même. Elle s?occupe de tout son petit monde, assommée de listes à cocher et de tâches à accomplir. Ce vendredi, alors qu?elle découvre une boule dans son sein, ses préoccupations vont prendre une autre tournure. Et les questions affluer : si elle devait partir, que laisserait-elle en héritage ? est-elle devenue la fourmi invisible d?une famille qu?elle aime mais qui ne la voit plus ? En dépeignant la vie d?un foyer moderne pris dans ses contradictions, Mareike Krügel nous donne à réfléchir sur le temps qui passe et les petits riens qui jalonnent une existence. D?un regard aiguisé où l?humour le dispute aux larmes, elle nous offre le portrait d?une femme qui est tout sauf ordinaire.
+ Lire la suite
autres livres classés : sens de la vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
389 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre