AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Reiko Kruk-Nishioka (Autre)Frédéric Mitterrand (Autre)Patrick Honnoré (Traducteur)
EAN : 9782211309141
150 pages
Globe (14/10/2020)
3.8/5   5 notes
Résumé :
Que sont devenus les rescapés et les survivants de Nagasaki ? Combien sont-ils encore ? Et surtout, qu'ont-ils à nous dire ?
Longtemps, Reiko Kruk-Nishioka s'est tue. Aujourd'hui, après mûre réflexion, c'est par un récit romancé, écrit à hauteur d'enfant, agrémenté de dessins de sa plume, qu'elle a choisi de témoigner.
Keiko, 10 ans, assiste depuis des mois, fascinée, au ballet des Libellules rouges de l'école d'aviation voisine.
Un chant aff... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Squirelito
  28 décembre 2020
9 août 1945 : un champignon atomique s'élève dans le ciel de Nagasaki, trois jours seulement après la même irruption sur Hiroshima. Les Américains ont lâché la bombe létale, la bombe dévastatrice, la bombe qui va tuer pendant des années des milliers de civils, des milliers d'innocents. le 14 août, le gouvernement japonais capitule et l'armée américaine occupe le pays.
C'est cette page d'histoire effrayante que raconte Reiko Kruk-Nishiola, une narration authentique parce que l'artiste est une rescapée des bombardements atomiques ; elle a vu de ses propres yeux l'explosion, le désespoir, la panique, les morts, les blessés, les êtres humains petits et grands se tordant de douleur. Avec son souvenir de petite fille, elle se met en scène avec le personnage de Keiko, une intrépide enfant qui se passionne pour de drôles d'oiseaux : les Libellules rouges.
Les Libellules rouges est le nom donné aux appareils de l'école d'aviation où habite la petite fille. Son coeur bat fort pour un prince rouge à l'écharpe blanche et encore plus quand elle a le privilège de monter à bord d'un biplan pour un baptême de l'air personnalisé. Elle aime grimper dans les arbres, observer l'horizon, aller vers l'interdit. Seulement, la guerre gronde et les pilotes pacifiques deviennent des combattants. Reiko les voit partir pour ne jamais revenir, elle scrute ce monde des adultes fait de secrets, de mensonges et d'actes inavouables. Elle apprend la vie mais encore plus lorsque peu avant midi, un jour d'été, à vingt kilomètres de chez elle un nuage s'élève dans le ciel. On suppose que c'est la répétition de ce qui s'est passé à Hiroshima quelques jours auparavant. Mais tout le monde ignore ce que sont ces nouvelles flammes de l'enfer… Elle, toujours seule malgré sa famille va trouver une soeur de coeur avec sa cousine Ryôko qui a perdu ses parents dans le pandémonium. Mais que réserve l'avenir ?
Une écriture simple, d'une grande sensibilité, augmente l'émotion et le triste constat de la vésanie humaine. Seulement, derrière l'horreur, se glisse une poésie extrême, une délicatesse des descriptions, une sobriété des sentiments qui sont trop pudiques pour s'exprimer à mots découverts. Les illustrations représentées par l'auteure elle-même apportent un complément imaginaire à une histoire pourtant bien réelle. Tristement réelle et justement racontée pour qu'elle ne soit jamais oubliée. Les guerres qui s'effacent dans le temps finissent pas être partiellement reconstituées mais rarement abordées dans leur totalité. Là, c'est un regard d'enfant qui se porte vers le monde des adultes, des grands qui ne savent pas reconnaître leurs propres bêtises qui ne font que recommencer.
Le récit est complété par une préface de Frédéric Mitterrand relatant sa rencontre avec Reiko Kruk-Nishiova, notamment pour une mise en scène de l'opéra Madame Butterfly, et, par une interview tout aussi captivante du bonze Daijo Ôta, ancien élève pilote des Libellules rouges et témoin direct des bombardements atomiques de la seconde guerre mondiale.
Un roman, un document, une leçon d'histoire où se mêlent les ténèbres de la mort et les lumières de la vie.
Lien : https://squirelito.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
VelvetCandy
  20 février 2022
Le récit se déroule sur l'année 1945, il est rythmé par la succession des saisons. du Printemps à l'Hiver, l'auteur Reiko Kruk-Nishioka met en scène la vie quotidienne et les aventures de sa touchante héroïne nommée Keiko. La fillette vit à la campagne avec sa famille, près d'une école d'aviation, à une vingtaine de kilomètres de Nagasaki. Elle est fascinée par ce qu'elle appelle les « libellules rouges», des biplans aux ailes fabriquées en toile sur lesquels s'entraînent les futurs kamikazes. Keiko passe son temps à les contempler dans le ciel, à lire, à désobéir et à rêver comme une enfant. Mais c'est en été, le 9 août sous une chaleur déjà étouffante que tombe la "nouvelle bombe" sur Nagasaki, 3 jours après celle qui a ravagé Hiroshima. le Japon capitule, et Keiko ne verra plus les « libellules rouges» voler sans réellement comprendre pourquoi. Reiko Kruk-Nishioka nous livre ici une histoire poignante, inspirée de ses propres souvenirs d'enfance, et accentuée par de sublimes illustrations à l'aquarelle qu'elle a réalisé elle-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GoodBooksGoodFriends
  23 novembre 2020
Parce que certains événements ne doivent pas être oubliés.
Reïko Kruk-Nishioka était une petite fille lorsqu'à quelques kilomètres de chez elle, est tombée la "nouvelle bombe" ayant déjà ravagé Hiroshima.
Des années plus tard, c'est avec ses mots d'enfant qu'elle nous raconte son histoire, celle de sa cousine, de ses parents.
Elle nous raconte aussi son admiration pour les pilotes, sa fascination pour ces petits avions biplans surnommés "les libellules rouges", les banquets en l'honneur des soldats partant au combat...
Ce texte hybride mêlant souvenirs d'enfant et dessins de l'auteure, empreint d'une poésie certaine, est étrangement émouvant.
Sur une période d'un an, rythmée par les saisons qui se succèdent, Keiko revit ce passé douloureux et le ravive également à nos yeux.
Ce devoir de mémoire touche en plein coeur.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SeijoliverSeijoliver   12 mai 2022
Keiko tourne à cloche-pied autour de la table et raconte sur un ton chantant :
- Eh bien, aujourd'hui, pour moi c'était une journée pas comme les autres, d'abord ! Même que M. Sasaki m'a fait visiter le camp des pilotes !
- Quoi ? Tu es allée au camp des pilotes ? Mais que faisais-tu là-bas ?
- Voui ! Même que M. Sasaki, il m'a dit :"Keiko, tu n'aurais pas envie de monter sur un Libellule rouge ?" Et alors, Koyama, c'est un aviateur, eh bien, Koyama il m'a emmenée sur son avion et il m'a fait voler ! Même que j'ai vu les camphriers de la maison ! Et après, Koyama, il m'a fait cuire du riz avec un oeuf cru et c'était tellement bon et j'ai tellement mangé que j'en avais mal au ventre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : nagasakiVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
243 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre