AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236629350X
Éditeur : Editions ActuSF (20/08/2015)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d'une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d'une jeune fille, la folie d'un fantôme centenaire, les rêves d'une jolie courtisane, l'intrépidité d'un garçon inconscient et le désir de liberté d'un guérisseur. Le tout sous l'égide de l'hiver qui s'en revient encore. Jeune lilloise, étudiante en métiers de la rédaction, Claire Krust signe ici un premier ro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  18 septembre 2015
Avec « Les neiges de l'éternel » c'est le destin de cinq personnages que Claire Krust nous invite à découvrir. La première est une adolescente en quête d'un remède pour sauver son frère. le second est un fantôme tenant compagnie à un jeune garçon sur le point de succomber à la maladie. La troisième est une belle courtisane dont la vie va se retrouver chamboulée par sa rencontre avec une étrangère. le quatrième est un adolescent en quête du fantôme d'un de ses aïeuls et le dernier est le fils d'un guérisseur sommé par un puissant seigneur de soigner son épouse mourante. Cinq récits indépendants mais néanmoins intimement liés les uns aux autres, soit parce que les personnages appartiennent (sans forcément le savoir) à une même famille, soit parce que la rencontre avec l'un va changer la vie de l'autre. le dépaysement procuré par le cadre choisi par l'auteur est évidemment un atout puisque le lecteur se retrouve plongé dans un Japon médiéval fantasmé particulièrement immersif. Si on peut regretter de n'avoir finalement que peu l'occasion de découvrir en profondeur cet univers et ses paysages, Claire Krust a néanmoins pris le soin de parsemer son récit d'abondants éléments propres à la culture japonaise, que ce soit en matière d'architecture, de l'art de la calligraphie ou encore des rituels et croyances populaires. On sent que l'auteur porte beaucoup d'affection à cette civilisation qu'elle nous dépeint comme pleine de délicatesse et de complexité et pour laquelle il est difficile de retenir une certaine admiration, voire une certaine fascination.
Outre ces détails d'ordre culturel, l'omniprésence de l'hiver, saison au cours de laquelle se déroule les cinq récits de cet ouvrage, participe également à donner au roman une empreinte particulière, mélange de poésie et d'une certaine cruauté. Car en dépit de la jeunesse de la majorité des protagonistes, l'auteur ne se prive pas de mettre en scène des événements tragiques qui vont mettre à rude épreuve la vie de ses personnages. Deuil, solitude, temps qui passe, impuissance face à la maladie ou la souffrance d'un proche... : autant de thèmes abordés ici de façon intelligente et qui permettent au lecteur de se sentir rapidement en empathie avec les personnages, qu'il s'agisse de la courtisane, du jeune garçon maladif ou de l'adolescente déterminée à sauver la vie de son frère. C'est d'ailleurs cet attachement qui lie le lecteur aux personnages qui permet à l'auteur de limiter l'action pour se focaliser davantage sur leurs tourments intérieurs. Ceux qui apprécient les récits nerveux et dynamiques seront très certainement déçus par ce roman dans lequel l'action se fait vraiment très discrète et l'intrigue globalement simpliste. Il s'agit d'ailleurs d'une des choses qu'on pourrait sans doute reprocher à l'ouvrage, de même que la prévisibilité de la plupart des rebondissements. le tout reste malgré tout de très bonne facture et c'est avec intérêt que l'on suit l'évolution de ces personnages bien campés et attachants.
Un ouvrage convainquant qui séduit par sa poésie et son ambiance largement inspirée de la culture japonaise féodale. Claire Krust signe avec « Les neiges de l'éternel » un bon premier roman et c'est avec attention que je suivrai les prochaines publications de cette jeune auteure prometteuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
tchouk-tchouk-nougat
  19 octobre 2015
Je remercie Babelio et ses masses critiques qui me font découvrir de si jolies choses. Et au passage je remercie aussi les éditions ActuSF pour leur participation et le gentil mot glissé dans le livre pour me souhaiter une bonne lecture.
Et elle fut bonne ma lecture.
Dans un japon médiéval imaginaire nous suivons grâce à cinq contes le destin émouvant de personnages tous très attachants.
nous avons d'abord celui de Yuki, jeune fille téméraire prête à tout pour sauver son frère. Puis vient celui d'un fantôme que l'ennui rend fou et que l'on revoit dans le quatrième conte où un adolescent à l'inconscience de venir le provoquer. Nous avons aussi celui de la belle courtisane Sayuri qui a de grand rêve et pour terminer celui de Semsei, détenteur d'un don qui lui pèse et lui coute sa liberté.
Toutes ces histoires sont indépendantes mais étroitement lié à la première, celle de Yuki et de son frère mourant.
J'ai aimé certains contes plus que d'autre mais tous sont émouvant et poétique. Il se dégage d'eux une grande sensibilité. Ils sont souvent un peu triste, ou parfois mélancolique. En tout cas je trouve le rythme très doux et le fait que les histoires soient reliées comme ça entre elle donne un bel ensemble cohérent.
Curieusement j'ai beaucoup moins accroché au fantôme de l'histoire alors que j'ai tout de suite eu de la sympathie pour Yuki, j'ai aimé ses voyages et ses rencontres, sa passion et sa résolution. Avec le fantôme nous avons un rythme différent. Il est enfermé dans la maison où il est mort, condamné à errer dans ses couloirs avec une seule personne comme interlocuteur. de quoi rendre froid et cruel... Au fond il a un point de vue intéressant, pas facile de se mettre à la place d'un fantôme! Mais si je l'ai trouvé intéressant j'ai moins accroché à ses histoires.
'ai été presque déçue que le livres se termine déjà. J'ai aimé les belles émotions qui en émanaient et j'aurai bien voulu avoir plus amples connaissances des aventures de Yuki.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Palmyre
  21 janvier 2017
La jeune Yuki part à la recherche d'un guérisseur car son frère est gravement malade. Pour cela, elle trompe la vigilance de ses parents et se coupe les cheveux pour tenter de passer inaperçue.
Après plusieurs jours de voyage quelquefois périlleux, elle fait face au mutisme d'un guérisseur peu compatissant qui refuse de lui venir en aide. Seul, son fils, va lui donner un peu d'espoir avec une fiole contenant un remède. Mais aura-t-elle le temps de l'administrer à son frère mourant ?
Dans un Japon féodal, cinq récits s'enchaînent. Adroitement construit, ce roman m'a séduite. Cependant, il m'a semblé trouver des répétitions dans la partie deux où il est question des états d'âme du fantôme... Cette partie m'a parue un peu trop longue à mon goût, bien que l'auteure s'en explique à la fin de l'ouvrage dans une interview.
L'écriture est agréable à lire et pour un premier roman je suis curieuse de découvrir d'autres ouvrages de cette auteure ou bien les suites de ce livre car il reste quelques zones d'ombre que j'aimerai bien découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Melisende
  19 août 2015
Pour cette nouvelle rentrée littéraire, les Indés de l'Imaginaire - et plus particulièrement ActuSF - nous transportent en plein hiver dans un Japon d'inspiration médiéval auprès de cinq figures liées par le même destin.
Initialement rédigé sous forme de nouvelle - il y a plus de 7 ans -, Les Neiges de l'éternel est un premier roman qui a tout d'un grand. Claire Krust annonce avoir bien d'autres projets sous le coude, je serai au rendez-vous.
5 parties pour 5 personnages. On pourrait presque y voir 5 nouvelles rassemblées par un univers unique et un fil conducteur principal. Tout tourne principalement autour d'une (voire deux) figure(s), enfant(s) d'une famille noble atteinte d'une maladie mortelle que l'on pourrait voir comme une malédiction car elle cause sa déchéance.
Yuki n'est qu'une adolescente lorsqu'elle fuit sa riche demeure et sa famille, bien décidée à trouver le fameux guérisseur de la montagne qui, elle en est persuadée, sauvera son frère adoré qui se meurt. La jeune fille traverse les villages et malgré les dangers qu'elle croise - le froid intense d'un hiver très enneigé - elle ne baisse pas les bras. Plusieurs rencontres se profilent, ne laissant pas toutes les meilleurs souvenirs, mais aucune n'est anodines... jusqu'à sa trouvaille du guérisseur en haut de la montagne et l'horrible révélation qui lui sera faite.
Tout part de Yuki, tous les autres personnages que l'on rencontrera ensuite lui sont liés, soit par des liens de sang, soit par des rencontres décisives. Mais ça, le lecteur le découvre au fil des pages, sans vraiment se douter de quoi il retourne. Lorsqu'on termine la première partie, et donc l'aventure auprès de Yuki, on ne se doute pas que la suivante ne se fera pas auprès d'elle mais auprès d'une nouvelle figure. Et ce n'est qu'en tournant les pages que l'on découvre qui est ce nouveau personnage, comment il est lié à notre héroïne... et que, grâce à lui, on apprend quelques bribes qui complètent la suite de l'histoire de Yuki.
Parce que Claire Krust distille les informations et qu'il faut passer dans chaque portrait, dans chaque conte de chacun des 4 autres personnages, pour avoir quelques réponses à nos questions. J'ai beaucoup aimé cette construction narrative qui pousse à continuer sa lecture toujours un peu plus pour avoir une nouvelle petite pièce du puzzle. Alors bien sûr, ce n'est pas chronologique et donc pas linéaire ce qui implique une petite gymnastique pour le cerveau du lecteur, mais en toute franchise, je suis de celles qui adorent devoir réfléchir un peu pour replacer les cartes dans le bon ordre et je ne pense pas être la seule. Et puis, même si vous n'arrivez pas exactement à replacer qui est qui sur une ligne du temps, il vous restera toujours le plaisir du voyage et du dépaysement auprès de chacun des personnages.
Parce que, et c'est une force de Claire Krust, le voyage est garanti, l'immersion est bien là. Et j'ai vraiment adoré me plonger dans chacun des destins - intimement liés les uns aux autres - de chaque figure. Et même si toutes les histoires s'imbriquent dans un ensemble plus grand, il m'a été très facile d'oublier tout le reste quand je me trouvais auprès d'un des jeunes hommes ou d'une des jeunes femmes de ce livre, entièrement captivée par le moment "présent", par l'histoire personnelle de chacun.
On croise un fantôme centenaire qui tente de défier le temps et sa condition à travers deux jeunes garçons, les seuls à le voir ou à le sentir ; une belle courtisane un peu fière qui malgré la situation dans laquelle elle se trouve, n'oublie pas qui elle est et un jeune guérisseur qui refuse d'accepter les dons hérités de son père.
J'ai perçu beaucoup de sensibilité dans ces portraits, beaucoup d'humanité et d'authenticité. Encore une force de la jeune auteure qui ne se contente pas de nous offrir quelques personnages rapidement esquissés et définis par un ou deux traits de caractère, mais bel et bien des figures complexes auxquelles on croit et auxquelles on s'attache beaucoup, à Yuki principalement.
Vous allez me dire : et l'imaginaire là-dedans ? Outre le contexte inventé (bien qu'inspiré d'un Japon médiéval), le fantastique s'invite grâce à l'apparition régulière du fantôme et, dans une moindre mesure, aux dons des guérisseurs venant tout droit des dieux. C'est léger mais tout de même bien présent et si bien intégré à la "réalité" que l'on y croit sans problème.
Je suis assez impressionnée par la qualité du texte alors qu'il s'agit d'une toute première publication. A travers un point de vue omniscient (toujours à la troisième personne du singulier pour les 5 personnages rencontrés), Claire Krust fait passer à la fois beaucoup d'informations et donc d'images fortes aux lecteurs qui sera transporté dans ce Japon fantasmé dès les premières pages, mais aussi beaucoup d'émotions : il n'est vraiment pas difficile de s'attacher aux personnages et à leur devenir, souvent cruel d'ailleurs.
Un juste milieu entre le descriptif et l'émotionnel qui se marie bien avec l'idée que je me fais de la culture nippone. Entre subtilité, délicatesse, intensité et poésie.
Avec Les Neiges de l'éternel, non seulement je découvre une nouvelle plume mais aussi une maison d'édition que je connaissais évidemment de nom mais dont je n'avais pas encore lu un titre (il me semble). Et si tous les titres de l'éditeur sont de cette qualité, nul doute que je vais sérieusement me pencher sur le catalogue. Quant à vous, allez-y, fiez-vous à cette magnifique illustration de couverture signée JungShan Chang, elle est à l'image du texte : délicate et intense à la fois.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Lutin82
  28 décembre 2016
Les neiges de l'éternel est un recueil de 5 nouvelles liées entre elles, premier roman de Claire Krust. C'est une précision nécessaire, car une légère confusion est possible à la lecture de la présentation de ce livre. La magnifique couverture nous donne quelques indications concernant l'ambiance, une fantasy éthérée dans un « Japon médiéval ». Serons-nous rattrapés par les frimas de l'hiver ?…
L'atmosphère japonisante est bien au rendez-vous, la période n'est pas précisée mais tout nous indique une époque médiévale avec des villages et des domaines isolés. L'auteur joue habilement de l'image véhiculée par l'île asiatique dominée par le géant blanc. En cela les récits sont réussis, surtout en imaginant la présence l'éternel Mont Fuji coiffé de sa calotte de neige.
L'auteur enrichit d'ailleurs ses textes de nombreux marqueurs propre à cette culture : l'art de la calligraphie, l'architecture caractéristique, le système féodal, Shogun et Daimyos… malgré quelques petits points qui m'ont fait tiqué, telle la courtisane dans la première nouvelle vêtue d'un riche awase et d'un obi… Geisha? courtisane? prostituée? dans une auberge de passage?… Incapable de bien la situer, ce genre de petits détails sont un poil gênants pour mon immersion totale.
Cette atmosphère feutrée est plus aboutie que l'aspect fantasy qui reste un peu en retrait. Nous avons effectivement un ectoplasme qui se faufile dans 3 des textes, les autres relèvent difficilement du genre. Si l'éditeur nous promet une fantasy japonisante, j'attends une fantasy japonisante. Restant sur ma faim concernant l'aspect littérature de l'imaginaire, mes attentes relatives à l'ambiance et aux détails nippons sont d'autant plus accentuées.
L'intrigue principale est assez simple et n'est guère épaulée par un rythme posé. le roman jouant la carte de l'ambiance, les nouvelles pourraient parfaitement jongler sur des récits charmeurs et envoûtants. C'est là que le bat blesse, les textes sont bien trop dans le sentiment et la compassion, alors que le potentiel est bien présent (cela m'a fait râler). La première nouvelle en est l'exemple parfait.
Le drame se profile dans une puissante famille, le jeune héritier est souffrant et sa vie est en jeu. Sa mère est désespérée et impuissante à soulager son fils. Sa fille, une jeune adolescente assiste le coeur lourd à cette effusion de désespoir, renforcé par la menace de répudiation de sa mère… par extension d'elle-même. Tel fonctionne le Japon médiéval. A ce moment, je suis assez enthousiaste car j'espère que l'auteur développera cette nouvelle autour de cette menace, approfondissant son exploration de la culture.
Puis, le jeune fille s'enfuit. Veut-elle fuir cette fatalité ? le chagrin la pousse-t-elle? Va-t-elle rejoindre son père ou un proche très cher vers les montagnes les plus hautes ?…
Critique plus complète sur mon blog
Lien : https://albdoblog.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

critiques presse (2)
SciFiUniverse   30 juillet 2019
Vous aimez le Japon médiéval, son ambiance, ses légendes et la poésie qui en découle ? Les Neiges de l’Eternel est fait pour vous. [...] Une œuvre immersive et douce-amère pour des histoires cruelles et émouvantes.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Elbakin.net   28 août 2015
Les Neiges de l’éternel n’est certes pas un roman d’action, mais tout son intérêt réside justement dans une retenue et une poésie là encore très asiatiques
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   17 octobre 2015
-Il sera surement là au prochain rendez-vous et t'expliquera qu'il a eu un imprévu.
-A part une femme, qu'est ce que ça peut être?
-Beaucoup de chose voyons, il n'y a pas que les femmes dans la vie des hommes.
-Non, mais il n'y a que les hommes dans la vie des femmes, gémit Toboe, s'il me trompe et me quitte, je me suiciderai...
-Arrêt un peu! s'écria Satsuki. Crois-en mon expérience, aucun homme ne mérite qu'une femme perde la vie pour lui, aucun! Tu peux les aimer, les épouser, leur donner des enfants, mais ne leur donne jamais ta vie! Parce qu'ils sont incapables d'en faire autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Serena17Serena17   25 septembre 2015
Sa chambre atteinte, Sayuri se dévêtit lentement, ôtant son kimono coloré avec des gestes empreints de fatigue et de lassitude.
Commenter  J’apprécie          90
lecturesdemistigrislecturesdemistigris   30 octobre 2015
Crois-en mon expérience, aucun homme ne mérite qu'une femme ne perde la vie pour lui, aucun! Tu peux les aimer, les épouser, leur donner des enfants, mais ne leur donne jamais ta vie! Parce qu'ils sont incapables d'en faire autant
Commenter  J’apprécie          30
lecturesdemistigrislecturesdemistigris   30 octobre 2015
Il refusait toutefois de se laisser aller, gardant sa fierté enfantine comme il le pouvait. La fierté. C'est pourtant une chose que l'on perd lorsqu'on est malade.
Commenter  J’apprécie          40
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   19 octobre 2015
On ne sait jamais de quoi est capable un homme désespéré.
Commenter  J’apprécie          120
autres livres classés : japon medievalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1370 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..