AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Philippe Baudouin (II) (Traducteur)
EAN : 9782266096423
192 pages
Pocket (17/01/2002)
3.75/5   32 notes
Résumé :
Ce livre prend la forme d'un dialogue entre Elisabeth Kübler-Ross, pionnière de l'accompagnement des mourants, les familles et le personnel soignant qui se trouvent confrontés aux derniers moments de leurs proches ou de leurs patients.
Mais ce livre est bien plus. En répondant aux questions que nous nous posons tous sur la fin de vie, il propose un itinéraire pour comprendre les cinq phases du mourir et apprivoiser la mort dans de petits gestes et de grandes ... >Voir plus
Que lire après Accueillir la mortVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Depuis longtemps dans la PAL sur ma table de chevet dans sa version originale, j'ai fini par lire ce livre, faute d'une autre lecture distrayante sous la main. Effectivement, ce livre n'est pas conçu pour nous distraire mais au contraire pour nous ramener à la question essentielle de notre vie: comment se préparer à la mort, à celle de nos proches et, par le fait même, à la nôtre propre. Comment accepter ce qui est inéluctable et pourtant tellement dénié dans nos sociétés dites modernes. Comment accompagner les personnes dont la mort est sinon imminente du moins prévisible. Les réponses que donne l'auteure sont pleines de bon sens et on peut se demander comment il se fait que les pratiques quelle préconise ne soient pas universellement reconnues. Il est clair, dans une société de performance, la mort peut paraître inacceptable parce que souvent conçue comme un échec (tant de l'équipe soignante que des proches et peut-être même du mourant qui peut avoir le sentiment d'une vie gâchée ou du moins non accomplie). Le message de l'auteure est de la rendre le moins souffrante possible (et pas seulement à coups d'antalgiques mais par des gestes simples d'empathie et d'écoute), tolérable et finalement acceptée. Le livre est intéressant car on sent la grande expérience de l'auteure dans l'accompagnement de ses patients et, même s'il y'a des redites (c'est dû principalement à la structure du livre sous forme de réponses à des questions effectivement posées lords séminaires), je le recommande à tous, quelque soient votre âge et votre confession.
Commenter  J’apprécie          60
Un livre très intéressant sous forme de questions/réponses auxquelles se livre le Dr Kubler-Ross. On y trouve des conseils pour accompagner au mieux les malades en fin de vie, tant pour eux que pour ceux qui s'en occupent : soignants, familles, bénévoles...
J'ai aimé cette approche pleine de bienveillance et de compassion, qui nous rappelle que toute vie humaine a de la valeur et mérite qu'on s'y intéresse.

Commenter  J’apprécie          70
À travers une série de questions/réponses avec des familles et des soignants, une célèbre psychiatre thanatologue donne toute une somme de conseils sur la fin de vie et l'acceptation de la mort (par l'impliqué comme par ses proches). Loin des crispations habituelles sur ce sujet devenu tabou dans notre société calfeutrée, son attitude, construite dans une longue expérience, est empreinte d'humanité et de compassion. Un beau support de réflexion sur ce sujet universel hypocritement enfoui.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Je dis très souvent à mes malades que je me sens désemparée, à court de mots, et je m'assieds en attendant d'eux un signe qui me permettra de m'en sortir. Ces patients sont ensuite très à l'aise avec moi parce qu'ils peuvent me faire partager leurs propres sentiments d'ambivalence, d'insécurité et, parfois, de dénuement.
Commenter  J’apprécie          130
Comment vous protégez-vous ( si vous vous protégez) sur le plan émotionnel dans votre relation avec un malade en phase terminale ?

J'ose m'investir émotionnellement avec lui, ce qui m'évite d'avoir à consacrer la moitié de mon énergie à dissimuler mes sentiments.
Commenter  J’apprécie          100
Je pense que de nombreux patients muets ne recourent plus au langage parce qu'ils sont si isolés,seuls et malheureux qu'ils ont cessé d'appeler au secours.
Commenter  J’apprécie          160
On ne peut pas entrer dans la chambre d'un malade en ayant préparé son discours. On dit ce qui parait juste sur le moment, et quand on ne sait pas quoi dire, on le reconnait aussi, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          100
Tout être humain a quelque chose à donner à condition qu’on lui en fournisse les moyens.
Commenter  J’apprécie          140

>Sciences médicales, médecine>Maladies>Maladies : généralités (63)
autres livres classés : mortVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (94) Voir plus



Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
430 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

{* *}