AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264062657
Éditeur : 10-18 (05/03/2015)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 160 notes)
Résumé :
Ce livre est sorti en 2014 chez Sonatine sous le titre "Guide de survie en milieu hostile" et a été réédité par les Éditions 10/18 en 2015, sous le titre "Un stagiaire presque parfait".

Le stagiaire se caractérise par son insignifiance. On lui demande d'être corvéable à merci, mais pour le reste personne ne lui prête attention. Passant facilement inaperçu, le stagiaire est ainsi un parfait assassin en puissance. C'est la raison pour laquelle, depuis u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  02 juin 2016
John Lago est bardé de diplômes.
Dr ès assassinat, mention bien, il affiche déjà 34 contrats au compteur.
Seulement voilà, à 25 balais, notre John sent déjà poindre insidieusement comme une sorte de lassitude. Blindé et ♫toujours vivant, toujours debout !♪, alors que tant d'autres ont déjà mordu la poussière, il envisage sérieusement de faire jouer tous ses points retraite.
Une dernière mission et basta.
Mais difficile d'intégrer une boîte tout en passant inaperçu.
Ne possédant pas les qualités d'Arturo Brachetti susceptibles de l'assimiler à un pot à crayon, voire une agrafeuse, fut-elle dernier cri, c'est en stagiaire lambda qu'il intègre toujours son nouvel environnement afin d'éliminer sa proie.
Quelque chose me dit que ce prestigeux cabinet d'avocats devrait recruter un nouveau membre malencontreusement décédé de mort foudroyante et durable sous peu...
Si vous recherchez un bouquin sans prise de tête qui n'a d'autre but que vous divertir façon XXL alors benco, vous l'avez devant vous.
Le petit côté journal avait basiquement tout pour me lasser, c'est avide d'en savoir toujours un peu plus sur ce tueur, aux interrogations subites, relatant sa toute dernière mission que j'ai littéralement dévoré le morceau.
Frais, déjanté et totalement amoral, ce petit guide de survie allie humour et baston avec un égal bonheur.
Jubilatoire, même, d'assister aux premiers émois amoureux de ce mec aussi expansif et sentimental qu'un Dexter, c'est dire la capacité d'empathie du garçon.
Si le thème accroche direct, c'est porté par une plume imagée et survitaminée qu'il achève de vous convaincre !
J'ignore si Shane Kuhn et le yu-kun-kun possèdent quelque filiation que ce soit.
Ce que je sais par contre, c'est que ce bouquin est un petit diamant brut pourvoyeur de bonheur intense.
Merci à Apinel pour ce stage haut en couleur.
Rouge sang, la couleur, majoritairement...
https://www.youtube.com/watch?v=9wflvuzLm2o
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          558
marina53
  16 juin 2016
Si tu lis ces quelques lignes, c'est que toi aussi tu t'apprêtes à rentrer chez RH Inc et à devenir un stagiaire quelconque, malléable, quasi-transparent aux yeux de tous ceux qui t'emploient. Évidemment, personne ne saura autour de toi qui tu es réellement (même toi, tu commenceras à douter de qui tu es).
Personne ne saura que derrière ce stagiaire se cache un assassin qui n'aura d'autre mission que de tuer la personne qu'on lui aura désignée. Avant de prendre ma retraite à bientôt 25 ans après 13 ans de bons et loyaux services, l'on m'a chargé de te mettre au parfum quant au genre de futures missions qui t'attendent. C'est pour cela que je te joins ce petit Guide de survie à l'usage des jeunes stagiaires qui, j'espère, te sera utile. J'en profite également pour te décrire en détail ma dernière mission dans ce prestigieux cabinet d'avocats. Prends-en de la graine...
Signé: John Lago
Voilà un guide de survie fort agréable à lire et fort enrichissant pour toute personne susceptible de postuler dans cette branche (les conseils de John Lago seront évidemment les bienvenus), pour toute personne soupçonneuse quant aux activités du stagiaire qui déambule nonchalamment dans les couloirs de son entreprise ou bien encore pour toute personne qui se cherche professionnellement. Lire les confidences de John Lago, assassin hors pair qui ne demande qu'une chose, c'est de pouvoir couler des jours paisibles, de l'argent plein les poches, c'est quand même plus jouissif, amoral et déjanté que de se plonger dans les confidences de Nabilla! Shane Kuhn happe le lecteur dès les premières pages, l'utilisation du "tu" aidant. Moult rebondissements portés par une écriture vivante et audacieuse, un personnage principal paradoxalement attachant et de l'humour pour ne rien gâcher...
Un petit guide qui pourrait bien révéler de futures belles carrières!
Merci Apinel!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Titania
  16 août 2015
J’ai passé l’été avec des tueurs de papier, et c’est assez libérateur ! Ma dernière conquête, c’est John Lago, tueur à gages, employé par RH, une officine louche chargée d’exécuter en toute discrétion, des contrats très lucratifs. Un concert d’éloges sur le blog de David pour me séduire en écho à sa chouette chronique, et me voilà plongée dans un roman parodique comme j’aime, avec des personnages savoureux, hauts en couleurs, pour un polar à l’humour sulfurique. Abandonnez votre côté rationnel pour découvrir ce guide de survie du parfait prédateur en planque comme stagiaire dans la jungle d’un cabinet d’avocats new-yorkais ! Tel un félin qui se déplace sans être vu, John intervient rapidement, frappe et disparaît...en principe...car dans cette dernière mission, les choses ne sont pas simples. Il y a la belle Alice...il est vite repéré, se bat et se débat beaucoup contre ses ennemis et Bob, son patron. L’armure de l’homme se fissure de toute part. Il fait mentir une belle quantité de principes qu'il énonce. Au final, une histoire corrosive, cynique et drôle sur l’illusion du contrôle, une critique des milieux d’affaires, une parodie de film d’action parsemée de citations et de références, un réel hommage au cinéma dont l’auteur s’inspire. Demain, sûr vous regarderez le stagiaire autrement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          387
SMadJ
  14 août 2015
NB : ce livre est sorti en 2014 chez Sonatine sous le titre "Guide de survie en milieu hostile" et a été réédité en 2015, sous le titre "Un stagiaire presque parfait", par les Éditions 10/18, que je remercie au passage pour avoir mis ce roman atypique entre mes mains.
Le coup de l'été !
Aussi orgasmique qu'une nuit passée avec un(e) inconnu(e) rencontré(e) sur la plage, sentant le sable chaud et les embruns de la mer.
Et surtout fun, fun, fun. Et sexy.
Ce livre est dangereux et n'a aucune limite. Il emploiera tous les moyens pour te faire succomber à son charme. Et il n'en manque pas !
Complètement surréaliste, aux scènes d'actions démentes, ce livre est aussi virevoltant qu'un James Bond, qu'un Mission Impossible ou n'importe quel blockbusters d'action. Et on s'en gargarise de joie !
Sans foi ni loi, sans morale, avec du vice, ce livre est une bulle d'oxygène dans ta tête qui va faire exploser les barrières de ta bienséance.
"À mon réveil, j'ai l'impression d'avoir passé une semaine dans un bordel mexicain. (...). Il y a un âne miniature à l'intérieur de mon crâne qui rue dans mes globes oculaires."
Drôle, déjanté, aux répliques et punchlines efficaces comme un coup dans la rate, ce guide de survie en milieu hostile va t'apprendre le B.A-BA du métier. John Lago, le personnage principal dont tu vas suivre les aventures, va te donner de précieux conseils pour ta future carrière de tueur sans scrupules.
Car John est jeune mais pas jaune et travaille pour Ressources Humaines Inc, un conglomérat de tueurs à gage dont on peut louer les services à volonté pour se débarrasser d'un concurrent, d'un adversaire ou d'un malotru gênant. La particularité de ce réseau d'assassins est d'être composé de "jeunes talents" du déssoudage se faisant embaucher dans les entreprises les plus prestigieuses sous couverture de stagiaires.
Qui se méfie d'un stagiaire ?
L'écriture est dynamique, musclée, énergique, te rue dans les brancards à la manière d'un taureau lâché à tes trousses dans une impasse. Oh l'animal, il frotte le sol de ses énormes pattes charnues avant de te charger et t'envoyer valdinguer !
Les personnages sont aussi acides qu'une Granny Smith. Croque donc dedans et laisse tes papilles s'émoustiller. Mmmhhh tu sens cette effusion des sens ? Affolant, affolé ?Oui c'est fort en bouche !
Le personnage de John Lago suffisant, sûr de lui et auto-centré, est une petite merveille. A la manière d'un Bourbon Kid ou d'un Eytan Morgenstern. Une icône. Un super-humain à défaut d'être un super-Héros. Un super salopard aussi. Tu vois, ami(e) lecteurs/trices, tu vas adorer !
Un petit jet d'adrénaline direct dans ton petit cœur !
Lien : http://cestcontagieux.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3114
gruz
  04 avril 2014
Si tu tiens ce Guide de survie en milieu hostile entre tes mains, il y a plusieurs explications :
tu es une nouvelle recrue de Ressources humaines Inc. et dans ce cas tu vas en apprendre de bien bonnes sur ton métier de stagiaire-tueur,
tu es un représentant du gouvernement et tu risques fort de tomber de haut en découvrant ce qui se passe dans ton dos,
ce livre t'est arrivé par hasard entre les pattes et tu risques de te demander si tu n'es pas en train de risquer ta vie à lire ce fameux Guide.
En tout cas, qui que tu sois, attends-toi à lire ce récit sans arriver à le lâcher (par intérêt, par étonnement, par peur… peu importe).
Oui, parce que ce bouquin est enlevé ! Non pas kidnappé, mais sacrément alerte (avec le sujet de ce Guide, chaque mot se retrouve à prendre un double sens).
Tu es donc prévenu, ce livre est totalement ancré dans la société (in)humaine actuelle. D'une profonde modernité, autant dans la forme que dans le fond, il va te faire sourire et te divertir (jusqu'à que tu te dises que ce qui est écrit sur ces feuilles sonne assez authentique).
Te voilà plongé dans la tête d'un tueur. Il va falloir t'y faire, c'est lui qui te parle en direct, sans passer par le bon Dieu (qui ne veut rien voir de ses petites affaires). Tu vas en apprendre des vertes et des pas mures (quoi que rouge sang serait plutôt la couleur adéquate) sur le métier de tueur infiltré, sur son manque d'humanité ou bien ses états d'âmes, sur la violence extérieure (et intérieure) dans laquelle il baigne (plonge ? coule ?).
Tu vas assimiler mille façons subtiles d'assassiner, dézinguer, buter, exécuter, liquider. Mais tu apprendras également comment faire pour survivre…, le tout dans le cadre d'une vraie histoire fichtrement bien construite.
Un récit qui oscille entre occire et ossuaire, à coup de phrases chocs et de bons mots. Parce que le tueur / écrivain du Guide a un sacré bagout, avec ce ton cruel, corrosif et un brin désenchanté qu'il utilise. du genre à te balancer des propos qui font grincer des dents (quand il ne te les déchausse pas à coup de savates dans la tronche).
Oui il est grinçant ce Guide à l'américaine. Son auteur fait d'ailleurs régulièrement référence à des scènes de films (mais des bons, les classiques, pas ceux qui ressemblent à de la guimauve).
A la fin de cette lecture, toi la nouvelle recrue tu auras appris sans aucun doute de sacrées ficelles du métier. Quant à toi le lecteur par accident, tu auras (je le crois) passé un sacré bon moment de fun et de divertissement déjanté.
Lien : http://gruznamur.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          315
Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
bgnbgn   28 octobre 2014
Quand il est revenu à lui, nous avions déjà fait disparaître les cadavres et remis en état la pièce qui était à présent immaculée. Pendant un instant, il a paru décontenancé, mais, dès qu’il m’a reconnu, il a souri.
– Je ne suis pas surpris.
– Moi, si.
– Pourquoi ?
– Parce que tout ça… Ce n’est pas l’attitude d’un homme d’honneur. La fuite devant l’échec.
Son sourire s’est effacé et il a courbé la tête. Son corps s’est avachi sous le poids de la honte. J’aurais défloré sa sœur que ce n’aurait pas été pire.
– Mais par respect pour vos ancêtres, je veux bien vous aider à faire ce qu’il faut.
J’ai posé un katana sur la table basse. Je l’avais pris chez lui. À en juger par l’usure de la poignée et les petites indentations dans le métal, il n’était pas de première jeunesse, même s’il était en excellent état. Il a éclaté en sanglots à sa vue.
– Vous êtes un homme d’honneur, a-t-il murmuré.
Il s’est incliné profondément et il a planté la lame dans l’espace juste en dessous de la cage thoracique. Il n’a pas eu à s’éventrer, car le coup a tranché son aorte ascendante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
bgnbgn   28 octobre 2014
J’examine la zone autour de son immeuble. Je ne repère aucun des signes trahissant la présence d’une escouade armée prête à intervenir. Pas de petit rigolo en civil qui essaie de prendre l’air dégagé. Ni voitures noires ni SUV suspects. Sérieux, les fédéraux devraient s’acheter des véhicules qui ressemblent à des bagnoles normales. Les Crown Victoria et les Tahoe, ça ne trompe personne. J’ai également dans l’oreille un scanner miniature avec une antenne super sensible. Je passe d’une fréquence à l’autre. Ces mecs sont de vraies pipelettes. Je ne sais pas combien de fois je les ai repérés à cause de leur bavardage radio incessant. On croirait écouter un groupe de représentants bourrés de coke au buffet d’un club de strip-tease.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
marina53marina53   16 juin 2016
Je dois faire en sorte qu'elle tombe amoureuse de moi... Si tu es un homme, tu devras te faire violence. Il te faudra être attentionné, sentimental, aux petits soins, à l'écoute et acheter des cadeaux coûteux. Si tu es une femme, c'est plus facile, tu n'auras qu'à suivre tes penchants naturels: le cannibalisme émotionnel, la manipulation et la cupidité.
Commenter  J’apprécie          180
bgnbgn   28 octobre 2014
Cependant, quand j’avais 7 ans, un dealer m’a suspendu dans le vide en me tenant par les chevilles, au sommet d’un immeuble de dix étages. Ça doit paraître bizarre, mais depuis je n’ai cessé de chercher à revivre ce frisson d’effroi. Parce que, ce jour-là, j’avais eu l’impression d’être humain. Avant, j’étais persuadé que j’étais un robot. Je n’étais presque jamais malade ou malheureux. C’était sans doute une question de survie. Mon cerveau évacuait les émotions qui risquaient d’émousser mes instincts et qui de toute manière étaient inutiles, puisque je n’obtenais rien des autres quand je manifestais ce que je ressentais.
Aussi, quand je suis sur les toits, j’éprouve une forme de nostalgie pour mon enfance – encore que « nostalgie » ne soit certainement pas le terme adéquat. Chez certaines personnes, c’est un terrain de base-ball ou l’odeur d’une truite au barbecue qui fait cet effet. Moi, c’est le vertige et le fantasme que je vais m’écraser dans la rue en bas. Ou sur un chariot à hot dogs. Ça m’éclate trop dans les films ! Bam ! Un corps tombe sur un vieux chariot rouillé. Le trottoir est arrosé d’eau chaude et les saucisses trempées glissent sur le béton comme un poisson sur le pont d’un bateau. Ça marche à tous les coups.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
marina53marina53   17 juin 2016
Les fleurs, ça me connaît et si j’avais voulu, j’aurais pu lui apporter de rares crocus safran. Seulement, ça ne correspondait pas à mon personnage et elle se serait méfiée. En plus, les mecs qui gagnent le cœur des filles dans les comédies romantiques ont presque toujours des bouquets pitoyables pour symboliser leur âme en friche qui aurait grand besoin d’une main de femme.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Shane Kuhn (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shane Kuhn
Shane Kuhn: What Are You Reading?
autres livres classés : tueur à gagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Un stagiaire presque parfait" de Shane Kuhn.

Quelle boisson sait très bien faire John Lago ?

le thé
le whisky coca
le café
la sangria

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Un stagiaire presque parfait de Shane KuhnCréer un quiz sur ce livre
.. ..