AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211213158
640 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (12/09/2013)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pauline ou la vraie vie
Illustrations d'Adrien Albert

Pauline est une jeune Hollandaise. Et,
comme toutes les filles d’aujourd’hui, elle se pose
beaucoup de questions sérieuses ou farfelues.
Une fille et un garçon de cultures différentes peuvent-ils
s’aimer ? Est-ce possible de comprendre les adultes et d’être compris par eux ? Faut-il toujours faire confiance à ses
amis ? Doit-on se méfier des inconnus ?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nadael
  18 septembre 2013
Je suis entrée dans la vie (la vraie!) de Pauline, onze ans, sur la pointe des pieds ; je l'ai observée, je l'ai regardée exister, je l'ai vu courir, rire, pleurer, s'interroger, j'ai entendu ses rêves, ses envies, ses besoins, j'ai compris ses choix, ses chagrins, ses déceptions, à travers elle je me suis vue enfant, puis j'ai imaginé ma fille dans quelques années... Quel auteur, ce Guus Kuijer ! Les personnages qui évoluent au fil de l'histoire sont tellement ancrés dans la réalité qu'on a l'impression de les connaître. Il s'est mis dans la peau de cette toute jeune fille avec tant de justesse et de délicatesse. Il l'a parfaitement placé dans la société d'aujourd'hui. Et son écriture vive et naturelle lui permet d'aborder à la fois les sujets les plus ardus et les plus drôles.
Pauline vit à Amsterdam en Hollande avec sa mère Tina, divorcée et depuis peu amoureuse de l'instit de sa fille. Spiek, le père de Pauline, est un marginal, ancien junkie, il ne tient pas en place, a des envies de voyages, de découvertes, un illuminé au grand coeur. Régulièrement, elle rend visite à ses grands-parents qui habitent à la campagne, elle ne comprend pas trop leurs incessantes prières mais celles-ci semblent si importantes pour eux qu'elle respecte leur croyance, elle qui ne croit pas. Et puis elle a des amis, Caro, Consuelo et Mimoun, son amoureux. de disputes en réconciliations, de colères en tristesse, de crises de larmes en éclats de rires, ils grandissent ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Pauline est rigolote et espiègle, tendre et douce. Elle aime écrire de la poésie, veut même en faire son métier. Sa confidente s'avère être une vache, en garde chez ses grands-parents qu'elle a appelé comme elle, Pauline. Mais parfois elle en assez, elle s'énerve, elle a des difficultés à comprendre le fonctionnement des adultes, ne saisit pas toujours les idées de son petit ami marocain, elle enrage de savoir que son grand-père va bientôt mourir...
L'auteur parle sans équivoque du racisme, de la mort, des familles éclatées, de l'éducation, de la transmission, de la religion, de la puberté, de l'amitié, de l'amour, de la tendresse, de la violence, des addictions, avec simplicité, intelligence et distille habilement de l'humour, de la dérision et de l'onirisme. Car la vie est ainsi, elle a ses hauts et ses bas, ses instants de bonheur et de tristesse. Guus Kuijer ne triche pas, il est d'une sincérité absolue, ce qui rend Pauline et son entourage si attachants.
Durant deux années, nous suivons les préoccupations de cette jeune adolescente. Je n'oublierai jamais Pauline. Elle est bien plus qu'un être de papier. Elle est l'incarnation de toute une génération de filles de son âge. Et monsieur Guus Kuijer est un grand auteur. À mettre dans toutes les mains à partir de 9 ans. Un coup de coeur, évidemment.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
c.brijs
  23 août 2014
Il y a quasi tout juste un an, je vous rédigeais un billet dithyrambique sur les extraits de ce titre mis en vente le 12/09/2013. Je terminais d'ailleurs mon texte en vous précisant ma hâte de lire les 638 - 137 pages qui me manquaient !
Chose faite durant ces vacances ! On aurait pu craindre que, comme au cinéma, l'extrait reprenne les meilleurs morceaux et que le reste n'ait pas grand intérêt au final... Il n'en est rien ! Les cinq romans en un se lisent avec facilité et énormément de plaisir.
Et mon avis n'a pas changé d'un iota. Guus Kuijer, cet auteur hollandais qui a obtenu en 2012 le prestigieux Prix Astrid Lindgren pour l'ensemble de son oeuvre, se met à merveille dans la peau d'une ado de nos jours confrontée aux difficultés que rencontrent bon nombre de jeunes de son âge : des parents séparés qui cherchent à reconstruire leur vie ; des familles recomposées ; une société pluriculturelle porteuse de richesses mais pas exempte d'incompréhensions parfois voire de frictions ; une société où les religions sont sur la sellette, où la violence, les inégalités et la misère existent... Bref, un troisième millénaire en pleine mutation où les jeunes doivent trouver leur place.
Pauline s'en sort à merveille. Avec intelligence et humour, elle pose sur la vie et son entourage un regard à la fois lucide et empreint de poésie. de ses onze ans à ses treize ans, on la suit dans son quotidien fait de hauts et de bas. S'y télescopent tous les ingrédients fondamentaux de la vie : la famille, les amis, l'amour, la maladie, la mort... Il y a la fragilité de son père toxico qui se cherche et puise dans sa fille la force d'avancer, de changer ; sa mère qui se met en couple avec son instituteur ; son amour compliqué pour son amoureux marocain promis à une jeune fille de son pays ; ses weekends à la campagne chez ses grands-parents ; son affection pour sa vache, Pauline ; sa façon bien à elle de faire son deuil d'un proche, de prier, d'aider son amie Consuelo, de faire de la poésie ...
Une série de petits et grands événements qu'elle nous relate avec un franc-parler bien à elle, une forme d'auto-dérision aussi qui vous donne la pêche.
Les titres des chapitres, titres-résumés, y participent également. Quant aux illustrations à la fois simples et pleines d'expression d'Adrien Albert et aux poèmes de Pauline, ils rendent le texte encore plus vivant.

"Comprendre, c'est voir
des images dans le noir,
c'est entendre des notes
qui chantent et chuchotent."
"Quand quelqu'un meurt,
est-ce que l'amour s'arrête ?
Et que devient un coeur
qui vole en miettes ?"
Une fois la dernière page tournée où l'on peut lire ces simples mots : "Ça y est, j'ai treize ans.", on n'a qu'un espoir, pouvoir la suivre encore pendant des années !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
barbelia
  13 mai 2014
J'ai eu du mal à entrer dans la lecture de ce roman au style trop enfantin selon moi. Et puis j'ai voulu laisser une chance à Pauline de me dire qui elle était vraiment. Et j'ai bien fait.
Le lecteur suit le quotidien de Pauline, une jeune fille hollandaise âgée de 10 ans, pendant à peu près deux ans. Elle nous raconte, à la manière d'un journal intime, tout ce qui compte pour elle : son amitié avec Caro puis Consuelo, son amour fou pour Mimoun qui ne partage pas sa culture, ses relations avec sa maman qui tombe amoureuse de son instituteur, ses week-ends à la campagne chez ses grands-parents qu'elle aime tant, ses difficiles retrouvailles avec son papa poète qui mène une vie marginale, ses moments passés avec les vaches... Pauline nous livre sa vie, ses sentiments, ses questions. Et le lecteur a pleinement le temps d'en profiter, avec les 600 pages qui composent le roman.
J'ai passé un très bon moment de lecture. Les poèmes rédigés par Pauline parsemés au fil des pages apportent une touche de douceur au roman. Ce que j'ai le moins apprécié, ce sont les multiples répétitions dans le livre : Pauline nous dit 15 fois que Spieck est son père, que Pauline est son veau... comme si le lecteur pouvait oublier tout ça ! Mais cette petite ombre au tableau ne gâchera pas mon souvenir de ce livre.
A qui vais-je le conseiller toutefois ? Il me semble bien trop volumineux pour mes 6e. Et trop enfantin pour les 4e-3e. A qui donc ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Love_Books
  21 décembre 2016
Ce livre nous apprend la vie du bon et du mauvais côté. Pauline vit parfois des aventures fantastiques comme des histoires dures (avec son père ,son copain ...). Une nouvelle personne va entrer dans la vie de sa mère.
Pauline se pose plein de questions (comme tout le monde même si beaucoup d'entre elles sont issues de son imagination). Ces questions trouveront au cours de l'histoire une réponse plus ou moins clair.
Je vous invite à lire ce livre génial qui au début peut vous paraître étrange mais il va vous transporter par la suite dans l'univers de Pauline.
Bravo à Guus Kuijer pour cette histoire fantastique !
Commenter  J’apprécie          10
themispoit
  01 août 2014
j'adore ce livre il y a du suspense, de l'amour, de la tristesse...
en gros j'adore ce livre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
NadaelNadael   18 septembre 2013
« Il a plongé la main dans le sac en plastique, en a sorti un drôle d'objet. Je n'ai pas vu tout de suite ce que c'était, mais il a assemblé l'objet en question et l'a posé par terre. C'était un adorable petit siège muni d'un dossier.
Essai-le a-t-il dit.
J'ai obéit.
Tu es bien installée ? A-t-il demandé.
Parfaitement, j'ai répondu.
Grand-père m'a observé d'un air satisfait.
Pourrais-tu écrire ainsi ? A-t-il demandé.
Bien sûr, j'ai répondu.
C'est un siège de poète, a dit Grand-père. Quand je serai mort, tu pourras t'asseoir ici et écrire des poèmes.
J'ai soudain compris. Une douleur m'a traversé le ventre. C'était dans ce cimetière que Grand-père serait enterré après sa mort. J'ai senti la main de Grand-père sur mon épaule. Je regardais devant moi, mais je ne voyais rien. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NadaelNadael   18 septembre 2013
« Une pauvre âme à l'esprit étroit ? Qu'est-ce que c'est ? Quelqu'un à l'esprit étroit qui croit parce qu'il est pauvre. Quelqu'un de pauvre qui croit parce qu'il a l'esprit étroit. Ou quelqu'un qui croit parce qu'il a l'esprit étroit et qu'il est pauvre. Je ne sais pas. Je crois que les gens font ce qu'ils font parce qu'ils sont ce qu'ils sont. »
Commenter  J’apprécie          20
c.brijsc.brijs   23 août 2014
Quand quelqu'un meurt,
est-ce que l'amour s'arrête ?
Et que devient un cœur
qui vole en miettes ?
Commenter  J’apprécie          30
themispoitthemispoit   01 août 2014
Peut-être avait-elle
dans son pays lointain
un véritable ours brun.
Elle ne sait pas où il est,
elle sait juste qu'elle l'aimait.
Pauvre Consuelo !
Que c'est loin, Mexico !
Commenter  J’apprécie          10
NadaelNadael   18 septembre 2013
« Je voulais aller jusqu'au bout du monde, murmure-t-il, mais il faut d'abord que je découvre où il commence. »
Commenter  J’apprécie          20

Video de Guus Kuijer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guus Kuijer

Marque-page 2013-12--243-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Guus Kuijer - Pauline ou la vraie vie.
autres livres classés : littérature néerlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1161 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre