AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dorothée Zumstein (Traducteur)
EAN : 9782226219893
250 pages
Éditeur : Albin Michel (04/05/2011)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 183 notes)
Résumé :
Sophie voudrait oublier la mort tragique de sa grande soeur. Pas facile quand tout le monde ne cesse de vous demander si ça va. Sa mère s'isole des heures entières et sa meilleure amie Abigail préfère faire la fête et parler de garçons... La jeune fille se réfugie alors dans ses souvenirs de la vie d'avant, quand sa soeur était encore là et qu'elles n'étaient que deux filles ordinaires qui discutaient sur le toit. Jusqu'au jour où Sophie est obligée de se confronter... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
LunaZione
  27 octobre 2013
J'avais envie de découvrir ce livre depuis sa sortie française et, par chance, ma médiathèque l'avait acheté. le truc, c'est qu'il est quasi-impossible d'arriver à l'emprunter tellement qu'il est demandé (presque autant que Rien ne s'oppose à la nuit, c'est pour dire !). Mais bon, j'ai enfin réussi à l'avoir, et je ne suis pas du tout déçue de cette lecture ! Je comprends totalement sa présence dans le baby-challenge Drame ;)
J'ai beaucoup aimé la façon dont cette histoire est racontée : elle est triste, c'est certain, mais on ne se sent pas pour autant noyé dans les émotions et pourtant elles nous touchent. Surtout la fin d'ailleurs qui m'a fait verser quelques larmes. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de pudeur et de retenue dans cette histoire, comme si l'on respectait le deuil de Sophie et de sa maman.
J'ai également beaucoup apprécié le ton de l'histoire que j'ai trouvé très juste, notamment en ce qui concerne les relations entre Sophie et sa maman et Sophie et ses amis. Il y a des choses que l'on peut difficilement comprendre tant qu'on ne les a pas vécues et certaines choses que l'on vit tous différemment et l'on ressent bien cette impression dans Deux filles sur le toit. J'ai bien aimé son amitié avec "la nouvelle", on sent quelle est nécessaire puisque celle-ci ne peut pas vraiment la juger, ne la connaissant pas auparavant. de la même façon, j'ai trouvé intéressant que sa meilleure amie s'éloigne : le monde continue toujours de tourner...
Contrairement à plusieurs lecteurs, je n'ai pas du tout vu venir les raisons de la mort d'Emily bien qu'effectivement plusieurs indices soient cachés tout au long du texte... Je les trouve d'autant plus frappante que pendant tout le roman, on vit la solitude de Sophie et de sa mère.
J'ai trouvé l'écriture d'Alice Kuipers très agréable. J'avais déjà pu la découvrir il y a quelques années à travers son livre Ne t'inquiète pas pour moi. J'aime beaucoup sa façon d'évoluer au milieu des sentiments de ses personnages : elle sait parfaitement nous les faire partager sans pourtant tomber dans le mélodrame. Elle sait choisir parfaitement les bons mots pour avoir une justesse des sentiments.
Deux filles sur le toit est un roman très émouvant.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Yumiko
  29 novembre 2012
Après Ne t'inquiète pas pour moi, j'attendais beaucoup de ce livre. Ce n'était probablement pas une bonne idée, car du coup je suis ressortie un peu déçue de cette lecture qui avait tout pour plaire.
Sophie va devoir faire face à une réalité difficile à admettre: la mort de sa soeur. Ne sachant comment réussir à surmonter ce traumatisme, elle se renferme de plus en plus sur elle-même et se montre très agressive vis-à-vis des autres. Incapable d'accepter cette perte, tiraillée entre sa culpabilité et l'acceptation de la situation, elle s'enfonce petit à petit. S'interdisant de vivre et ne se déplaçant qu'à travers ses souvenirs, elle vit dans sa bulle irréelle où toute tentative du monde extérieur de l'approcher est vue comme une agresssion.
Alors qu'elle s'effondre, elle remarque à peine qu'elle n'est pas la seule à aller mal. En colère contre sa mère quand elle commence à sortir de son isolement, perdant peu à peu sa meilleure amie qui devient une étrangère à ses yeux, Sophie se retrouve seule avec le fantôme de sa soeur. C'est là que son combat pour l'avenir va commencer, là qu'elle devra décider de ce qui est le plus important à ses yeux.
Son combat est prenant et touchant, pourtant Sophie n'a pas complètement réussi à m'emmener dans son univers. J'ai eu beaucoup de peine face à ses colères, ses agressions verbales perpétuelles face à son entourage, sa manie de toujours accuser les autres… Bien sûr c'est un mécanisme de défense comme un autre face au deuil, mais j'ai fini par me sentir moi-même agressée par elle ce qui n'était pas très agréable.
Alice Kuipers nous offre toutefois un magnifique livre sur le deuil et le processus de reconstruction. L'histoire nous dévoile les éléments au compte goutte et elle est presque terminée quand nous découvrons enfin ce qui s'est passé et pourquoi Sophie culpabilise tant. La révélation explique beaucoup de choses et nous permet de comprendre l'intégralité du livre et l'enchaînement des évènements.
Un livre qui fait réfléchir et pose beaucoup de questions. Un roman comme je les aime même si je n'ai pas eu de coup de coeur cette fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Freelfe
  27 décembre 2012
Sophie ne veut pas se rappeler ce qui s'est passé ce jour-là. Elle veut tout simplement oublier et reprendre sa vie, retrouver son amie Abigail... Et tout ira bien. Mais entre Abigail et elle, une distance s'est installée. Et Sophie se sent de plus en plus seule... Pour réapprendre à vivre, elle devra accepter. Mais pour accepter, elle devra se souvenir...
Après Ne t'inquiète pas pour moi, qui fut un livre tout aussi bouleversant, Alice Kuipers signe avec 2 filles sur le toit, un nouveau drame, un nouveau roman qui nous fera pleurer. Publié aux Editions Albin Michel dans la collection Wiz, ce roman de 250 pages et quelques va nous raconter l'histoire d'un deuil...
Sophie a perdu un être cher. Persuadée de pouvoir revivre en oubliant, elle tente de reprendre sa vie en main. Hélas, son silence omniprésent et sa douleur reste vive, l'éloignant peu à peu de sa meilleure amie, Abigail, qui se sent impuissante devant la souffrance de Sophie. Celle-ci va lentement réapprendre à vivre, sans voir qu'elle n'est pas la seule à avoir besoin d'aide.
Je me suis énormément attachée à Sophie, qui se renferme sur elle-même quand elle souffre plutôt que d'appeler à l'aide. Comment ne pas s'attacher à elle, si seule et si désespérée ? Comment ne pas vouloir l'aider, la secouer, savoir la vérité ? Fragilisée par cette épreuve, elle en ressortira plus forte mais définitivement changée, et devra affronter le second désastre qui se profile, nous rappelant que la vie est sans cesse faite d'obstacle...
La plume d'Alice Kuipers nous entraîne dans un roman chargé d'émotion. Avec finesse mais force, elle nous expose les différentes faces du deuil, le combat pour accepter et pouvoir tourner la page. Puissant et bourré d'émotion, ce roman aborde un thème secondaire que nous voyons lentement se profiler avant de comprendre ou d'avoir la confirmation à la fin. Fin qui, d'ailleurs, est un coup de théâtre ! Bien que le roman ne s'y prête absolument pas, l'auteur nous peaufine ici une fin surprenante, qui rajoute un thème fort au roman, et les conséquences de certains gestes...
Si vous ne l'avez pas compris, ce roman m'a ému jusqu'aux larmes ! Il fait partie de ces romans forts qui vous "traumatisent" et comme le précédent roman de cette auteure, il est très proche du coup de coeur !
Que conclure ?
L'auteure signe ici son second roman, qui est tout aussi chargé en émotion que le premier. Avec finesse mais force, Alice Kuipers aborde le thème du deuil tout en l'entourant de deux autres thèmes secondaires forts et qui nous surprendrons pendant l'histoire. Avec une plume parfaite, des personnages attachants et énormément d'émotion, l'auteure parvient même à nous faire une fin en coup de théâtre quand on découvre ce que s'obstine à oublier Sophie.
Un roman qui marque et qui mérite d'être davantage connu ! Si vous hésitez, n'hésitez plus et foncez le découvrir, avec un paquet de mouchoirs proche de vous !
Lien : http://freelfe.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Loovebooks
  25 octobre 2013
Alice Kuipers étant une auteure reconnue notamment pour son livre « Ne t'inquiète pas pour moi » je n'ai pas vraiment hésité à prendre ce roman, mais je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, le résume étant on ne peut plus vague. Je savais néanmoins par déduction (car oui j'arrive à déduire des trucs x)) que j'allais être touchée par ce bouquin :

→ Sophie voudrait bien oublier la mort tragique de sa soeur aînée. Mais entre les larmes de sa mère, les consultations chez sa psy et les nombreuses crises d'angoisse dont elle est la proie, comment réagir ? Cette pauvre jeune fille qui ne sait pas justement comment faire pour se sentir mieux et redevenir heureuse et, (il faut bien le dire) sympa.
Au tout début du livre jusqu'à à peu près la 20ème page, je ne voyait pas du tout où tout ça allait me mener. On met même du temps à comprendre que sa soeur est morte. Enfin, on sait qu'il y a eu quelque chose, un événement particulièrement traumatisant pour elle mais on ne sait pas quoi. Et bien finalement, à travers le journal de l'héroïne et des éléments éparses on commence à rassembler les pièces du puzzle et à comprendre que, non seulement sa soeur est morte, mais qu'en plus, elle à assister à sa mort.
SPOILER :
Sa soeur meurt dans un wagon de métro en proie à une attaque terroriste.
Conséquence de mort qui me paraît un peu poussée mais originale.
Sur le temps du récit et la narration (faite par Sophie et au travers se son journal) rien à redire. Une bonne fluidité, une jolie écriture, peu être pas assez de détails à mon goût mais ce qui nous ramène donc sur l'importance des personnages et de leurs actes. Personnellement je n'ai pas trop aimé les personnages, que j'ai trouvé presque caricaturés.
➤ La fille en pleine crise d'ado qui ne sait pas comment réagir face au chagrin et qui donc se déchaîne sur sa mère (point qui m'a particulièrement énervé.) Et qui, évidemment garde tout pour elle.
➤ La mère qui pleure sans arrêt et qui cache toute sa vie personnelle à sa fille (du copain qui dort à la maison au nouveau job (???)) Et cette mère passe du statut de « mauvaise mère dépressive à mère (super) joyeuse qui accepte la mort de sa fille (???) »
➤ La psy un peu idiote et désespérée devant le silence de sa cliente.
➤ La meilleure amie de Sophie qui devient bête avec l'âge et qui ne veut plus avoir affaire à elle car celle-ci est trop distante (pitoyable.) (La fille je veux dire…)
➤ Les deux autres copines populaires et bébêtes qui énervent le monde.
En bref quelques personnages énervants, j'ai donc mis du temps à les accepter et à les apprécier mais, au bout du compte un très beau livre, poétique et triste.
➭ Petit plus : le fait que Sophie écrive des poèmes, un bon point d'après moi !
Et on finit par un petit extrait, phrase plutôt, que je trouve particulièrement sensée :
« Ne demandes jamais aux autres ce qu'ils pensent de toi, tu n'entendras jamais ce que tu veux entendre. »
Et c'est donc sur ces mots que je finis cette petite critique, courte mais pour ma part complète :)
Lisez ce livre, il est beau, il est vrai !
Note : 8/10 (en dépit des personnages c'est vraiment touchant et véridique.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Maliasenegal
  07 août 2019
J'ai découvert ce livre avec Babelio,le résumé me plaisait et les critiques étaient plutôt bonne donc je me suis dit "pourquoi pas!"
C'est un livre très émouvant et très enrichissant côté émotion.
Sophie n'est pas une adolescente comme les autres,tous les jours elle est obligée de vivre avec le sentiment qu'elle aurait pu éviter le drame... Elle développe alors dès crise de panique et se renferme de plus en plus dans ses souvenirs joyeux de sa soeur et elle.
Pendant la majeur partie de l'histoire on ne sait pas se qu'il est arrivé à sa soeur, alors on trouve Sophie égoïste voir égocentrique toujours à penser à son malheur sans faire attention à ses proches. Elle est tellement dans la lune qu'elle ne se rend même pas compte que d'autres souffrent...
Mais toutes mes pensées on disparu quand j'ai appris se qui lui était arrivé à elle mais surtout à sa soeur... elle essaye d'oublier mais malheureusement elle n'oubliera jamais.
Ce livre nous fait réfléchir sur la façon dont on doit aborder la mort et le deuil. Pas seulement pour les personnes qui ont vécut ce drame mais aussi pour les gens qui doivent aider ce qui en souffrent.
Bonne Lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
LaFouineuseLaFouineuse   21 mai 2015
Devant le Parlement, un petit groupe d'individus protestait contre la guerre en Irak. cette guerre me paraît absurde. Rien que d'y penser, ça me met mal à l'aise. Certains prétendent que la guerre va arranger les choses. Pour qui ? Pas pour moi. Tant de personnes assassinées... Et au nom de quoi ? De la religion ? ça semble inconcevable. Les gens sont en colère, les gens sont perdus, les gens ont peur, mais pas à cause de la religion.
La famille de Dan est musulmane, j'imagine. Je n'en suis pas sûre. Kakila est musulmane, aucun doute là-dessus. Mégane est chrétienne, même s'il lui arrive de se montrer très mauvaise chrétienne ! Je ne crois pas être quoi que ce soit ... [...] Au bout du compte, nous ne différons pas beaucoup les uns des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Auriane2796Auriane2796   15 mars 2012
Les secondes me glissent entre les doigts
Petits poissons argentés entre les mailles du filet
Le feu aux joues comme en hiver
Le soleil dans la figure, l'été qui n'est plus là
Le pêcheur ne peut tout attraper
Dans un océan vide;
Dans un océan vide
Nagent les petits poissons argentés.

Je sais que ça paraît sans queue ni tête, car il ne peut y avoir de poissons dans un océan vide, mais je trouve qu'il sonne bien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
fannfann   23 août 2016
Lucy Haywood et moi n'avons plus grand-chose en commun, ces derniers temps. Chaque fois qu'on se voit, il y a comme un malaise, du fait qu'on était si proches dans notre enfance. [...] Non que Lucy ne m'aime pas (du moins ça m'étonnerait) ou que je ne l'aime pas. C'est juste qu'on faisait toutes les deux partie du même conte de fées, autrefois. On faisait l'une et l'autre partie de l'histoire, des aventures magiques nous arrivaient à elle comme à moi. Maintenant, on ne figure plus dans le même livre. Le sien ressemble à un roman de plage conventionnel et bien ficelé, à l'intrigue cousue de fil blanc (petit copain, lycée, famille géniale) alors que mon livre à moi, eh bien, il ne ressemble pas à ça - ni roman d'amour, ni conte de fées, pas le genre best-seller de l'été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
isabiblioisabiblio   26 septembre 2011
Ne demande jamais aux autres ce qu'ils pensent de toi. Tu n'entendras jamais ce que tu as envie d'entendre.
Commenter  J’apprécie          330
YumikoYumiko   29 novembre 2012
- Et toi, ça va comment? a-t-elle demandé.
J’aimerais bien que les gens cessent de me poser cette question.
- Bien, et vous?
- Ca va. Sauf que, puisque je t’ai au téléphone, Sophie… est-ce que tu trouves qu’Abigail va bien?
- J’ai l’impression, oui.
- Et toi? Tu te sens comment?
- Je vais bien, je vous assure.
J’étais verte. Tout ce que j’aurais voulu, c’est qu’on m’invite à passer chez cette idiote de Zara.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Alice Kuipers (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Kuipers
Vidéo de Alice Kuipers
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Deux filles sur le toit , d'Alice KUIPERS

Comment s'appelle le personnage principal ?

Zara
Sophie
Abi
Emily

8 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Deux filles sur le toit de Alice KuipersCréer un quiz sur ce livre

.. ..