AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369742777
192 pages
Akata (12/09/2019)
3.92/5   75 notes
Résumé :
Lui s'appelle Nozomi. Elle s'appelle Saku. Ils se connaissent depuis l'enfance et ont construit une amitié basée sur le soutien tacite qu'ils se sont apportés mutuellement dans les épreuves que leur imposait le quotidien. Mais à l'adolescence, tandis que Saku sent ses sentiments évoluer en même temps que son corps change, la relation entre eux deux semble devoir se complexifier…
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 75 notes
5
20 avis
4
17 avis
3
13 avis
2
1 avis
1
0 avis

Scaldie
  29 novembre 2019
Des dernières parutions des éditions Akata, je n'ai lu que le très émouvant Perfect World, un manga josei traitant avec sensibilité, intelligence et justesse la question du handicap (note : le josei manga est le pendant adulte et mature du classique shōjo) Pourtant, de nombreux titres publiés par cette maison d'édition me font envie : Dans l'intimité de Marie, Orange ou Tant que nous serons ensemble. Et pour cause, les mangas publiés par Akata me donnent l'impression d'être sélectionnés avec soin, de traiter de sujets complexes et profonds avec une certaine intelligence, un regard particulier et une sensibilité qui ne vire pas à la niaiserie. En effet, les thématiques complexes (comme le handicap ou l'inceste) sont souvent édulcorés dans les mangas les plus populaires ou les plus classiques, et j'ai l'impression que le catalogue des éditions Akata propose justement des titres qui sortent des sentiers battus et qui portent une vision plus mature.
C'est donc avec plaisir et enthousiasme que j'ai reçu le manga « Entre deux » de Kujira dans le cadre de l'opération Masse Critique. Je remercie donc Babelio et les éditions Akata pour l'envoi de ce premier tome.
Sous couvert de nous raconter l'histoire d'amour entre un garçon et une fille qui se connaissent depuis l'enfance, le manga Entre deux aborde plutôt les affres de la puberté et de l'adolescence. La romance ici n'est qu'un prétexte pour questionner les changements qui s'opèrent durant cette période souvent compliquée et ingrate pour l'individu. Filles comme garçons voient leurs corps se transformer, en même temps que changent leurs centres d'intérêts et leurs personnalités. L'autrice nous montre avec sensibilité, mais sans tourner autour du pot ni édulcorer son propos, comment deux enfants traversent à la fois ensemble, mais également chacun de leurs côtés, cette période de la vie.
Le premier tome est raconté du point de vue de Saku, petite fille aux allures de garçon manqué qui se comportent comme un garçon pour attirer l'attention de sa mère. Au fil du temps, Saku se réapproprie sa féminité, en même temps que son corps change, et développe des sentiments pour son camarade d'école primaire, Nozomi, avec qui elle a partagé quelques moments importants qui l'auront aidée à comprendre qu'elle devait être elle-même et se réapproprier son corps, sa féminité qu'elle a abandonnée dans l'espoir d'attirer l'attention de sa mère. Les premiers sentiments amoureux, les premières déceptions et les premières prises de conscience sont donc abordés tout au long de ce tome, et ils ne pouvaient en être autrement dans un manga traitant de l'adolescence.
Entre deux n'est donc pas une romance à proprement parler, mais plutôt un manga qui questionne le passage de l'enfance à l'adolescence (et peut-être à l'âge adulte dans le second tome ?) Je le vois davantage comme un manga « tranche de vie » personnellement.
Pour conclure cette chronique, je dirais également que le trait de la mangaka est fin, le dessin est joli et très agréable à regarder. Les émotions sont largement retranscrites à travers les yeux et les expressions du visage, ce qui se fait, encore une fois, de manière plus subtile et plus fine que dans les shojos populaires habituels.
Série en deux tomes, je me suis empressée d'acheter le deuxième tome après avoir terminé ma lecture. Sans l'avoir encore feuilleté, je me demande si celui-ci ne serait pas raconté du point de vue de Nozomi, pour donner un contre-pied au point de vue de Saku.... Nous verrons bien ! En tout cas, j'ai passé un excellent moment en lisant ce manga !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LETREAUXLECTEURS
  14 novembre 2020
Le résumé :
Saku a perdu son frère dans un accident et afin d'apaiser le chagrin de sa mère, elle devient un garçon. L'autre personnage principal est Nozomi, un garçon de son âge qui n'a pas peur de changer. En revanche, Saku a peur du regard des autres mais au fur et à mesure, en voyant son corps et ses amies changer, elle décide de grandir.
Ma critique :
J'ai plutôt aimé ce livre car il m'a captivé.
C'est un manga donc je n'ai pas eu de mal à le lire car il n'y a pas beaucoup de pages, le langage est familier et on comprend tout..
En général, je lis plutôt des shonens c'est-à-dire des mangas d'action alors que ce manga est une romance. A mon grand étonnement, j'ai trouvé ce style intéressant et envoûtant.
On se prend totalement à l'histoire et aux personnages. Ils sont attachants et en quelque sorte, on s'identifie à eux.
De plus, on suit l'évolution physique et morale des personnages au fil de l'histoire ce qui nous plonge encore une fois complètement dans l'histoire.
Les dessins sont très travaillés et la mise en page est soignée.
Les personnages sont attachants.
Je trouve que les shojos (mangas de romance) sont habituellement banals alors que là, il évoque un thème universel et fort : la puberté et le changement.
L'intrigue de ce manga commence de façon très judicieuse. On découvre Sakura Onodera, une lycéenne en décembre 2016 qui en ce jour décide d'avouer enfin ses sentiments auprès de celui qu'elle a toujours aimé, Nozomi Nishioka, garçon auprès de qui elle s'est toujours contentée de jouer les simples amies mais Nozomi lui répond directement « Non ! ». Elle se remémore alors le parcours qu'elle a suivi depuis tant d'années.
En revanche, j'ai trouvé que cela manquait d'action . Toute l'histoire n'est pas construite sur des actions mais sur une histoire d'amour. Les textes, les personnages et le scénario sont donc les bases de ce manga.
Citations :
« J'ai serré la main d'un garçon et pour la première fois de ma vie, mon coeur s'est mis à battre la chamade », « Pourquoi a-t-il fallu que je sois une fille.»
Note :
6,5/10
Mots clés :
Puberté, adolescence, romance, shojo, changement,
école
Yuli
---------------------------------------------
Bonjour cher lecteur, ce que vous vous apprêtez à lire est mon avis sur le livre: entre/deux, écrit et dessiné par Kujira. Ce manga est un josei (ces mangas sont destinés à un lectorat féminin adulte, les relations amoureuses, la séduction et les relations sexuelles sont souvent les sujet centraux de ces récits). Nous suivons deux personnages, le garçon s'appelle Nozomi et la fille Saku. Ils se connaissent depuis la primaire et en primaire Saku, qui est le personnage principal, s'habillait et se comportait comme un garçon. Nozomi, lui, se laissait pousser les cheveux de sorte à ressembler à une fille.
Donc nous suivons dans ce livre la relation entre ces deux personnages qui se complexifie au fil des années pour en faire un triangle amoureux. Personnellement je ne suis pas fan des triangles amoureux et c'est pour cette raison que je n'ai pas apprécié ce livre. J'ai été content de voir Nozomi et Saku arrêter de complexer sur leur sexe à cause de la déception de leurs mères à leur naissance. J'ai bien aimé les dessins qui sont simples, si on fait défiler les pages du livre, on voit qu'il n'y a pas beaucoup de détails sur les images et que les personnages dessinés prennent toute la place. Ce livre parle aussi de puberté essentiellement féminine.
J'ai aimé les petits bonus que nous offre l'auteur à la fin.
Aylan
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  18 septembre 2019
Avec sa belle couverture toute douce qui donne l'impression qu'elle a été coloriée aux crayons de couleurs, Entre Deux de Kujira me rappelait furieusement la série Puzzle de Ryo Ikuemi, qui fut un immense coup de coeur chez moi. du coup, impossible de passer à côté de ce titre, surtout en sachant de 1/ qu'il parlait de puberté et des apparences, de 2/ qu'il était fini en 2 tomes, et de 3/ qu'il sortait chez Akata qui a le don pour me trouver des pépites en matière de shojo.
Comme c'était annoncé, on retrouve bien dans le premier tome de cette duologie, une belle histoire d'amitié entre deux personnages, un garçon et une fille, que leur famille a fait souffrir. Sans le savoir, leur présence et échanges réciproques leur permettent de guérir et de grandir, mais la voie vers l'adolescence n'a rien de facile. Nozomi, lui, est un garçon aux cheveux longs parce que sa mère aurait aimé avoir une fille. Saku, elle, est une fille jouant au garçon parce que sa mère ne se remet pas de la mort de son fils. Tous les deux souffrent de l'image que leurs parents cherchent à leur imposer même involontairement et c'est très triste.
A cela, la mangaka, Kujira, ajoute une très belle réflexion sur l'adolescence et la puberté avec ce corps qui change et entraîne également des sentiments qui vont naître ou disparaitre. C'est très joliment fait, sans pour autant cacher des moments difficiles. On a ainsi droits aux premières règles, aux moqueries des garçons envers les filles, mais également envers les garçons "efféminés", aux premières brassières, aux regards vis-à-vis du sexe opposé qui changent avec le corps qui mûri. C'est très réaliste et personnellement certaines scènes m'ont rappelé un lointain passé, où ce n'était pas facile d'accepter mon corps de fille, justement parce qu'il changeait et que j'aurais préféré que ce ne soit pas le cas. du coup, je me suis bien retrouvée dans le personnage de Saku.
La romance, qui est le point de départ de l'histoire, n'est par contre, pas forcément ce qui m'intéresse le plus. Si l'autrice parvient bien à nous transmettre les premiers émois de Saku et d'Arikawa, son camarade de classe qui aime bien la taquiner, pour autant je n'ai pas vibré avec eux, peut-être est-ce dû à la froideur que dégage un peu l'autre héros, Nozomi, face à cela.
Pour finir sur l'histoire, j'ai trouvé le procédé narratif, de partir d'une situation clé du présent pour remonter dans le passé et revenir ensuite tranquillement vers ce moment pour l'expliquer, classique mais bien fait. C'est très efficace et en plus, ici, l'autrice ne mollit pas, l'histoire n'étant qu'en 2 tomes. Au passage, pour ceux ayant peur de la brièveté de la série, pour le moment, ça ne nuit en rien au récit au contrairement. Celui-ci est ramassé, va à l'essentiel mais développe tout ce qu'il y a à développer pour créer une histoire belle et touchante. Il n'y a pas besoin de plus, parfois la simplicité suffit et c'est le cas ici.
En ce qui concerne les dessins, puisqu'on est quand même dans un titre graphique, j'ai bien aimé le trait assez doux de Kujira avec ses visages très ronds et les regards parfois incisifs de certains. Les décors plutôt absents pour se concentrer sur les personnages, mais c'est normal vu qu'on est plus dans un titre propice à l'introspection. Ça me rappelle un peu le travail de Kazune Kawahara (Aozora Yell, Koko Debut, So Charming...)
En conclusion, j'ai beaucoup aimé la force et la bienveillance dont fait preuve l'autrice pour traiter des sujets aussi sensibles. Ça donne une ambiance douce mais un peu âpre, pleine de mélancolie et de nostalgie qui peut nous rappeler notre propre puberté. Je regrette juste que dans ce premier tome, on se concentre uniquement sur les pensées de Saku, il me manque le point de vue de Nozomi que j'espère voir arriver dans le tome 2.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Chabelio
  29 avril 2021
ENTRE DEUX de Kujira est un manga. C'est une histoire moderne.
C'est l'histoire de Saku Onodera et de Nozomi Nishioka qui se connaissent depuis leur enfance, dès le début ce livre nous révèle déjà la fin de leur histoire amoureuse, on part du flashback de la fille (Saku) qui nous montre ce qu'elle a vécu dans son enfance jusqu'à l'adolescence et on voit comment elle change au fil du temp à cause de l'amour qu'elle a pour Nozomi.
Les deux personnages ont des similarités car leurs mères voulaient des enfants différents, pour Nozomi (le garçon) sa mère a voulu une fille et pour Saku (la fille) son frère est mort donc sa mère a voulu qu'elle remplace son frère, et cela a des effets sur leurs identités et leurs sexualités.
J'ai bien aimé comment l'autrice a dessiné les personnages car on arrive à discerner ceux qui sont importants des autres personnages, J'ai aussi bien aimé comment elle a dessiné les expressions des émotions sur les visages des personnages car ça va bien avec le dialogue
J'ai vraiment aimé le livre, l'histoire et les personnages même si cette histoire n'est pas originale et un tout petit peu cliché. J'ai aimé l'histoire car elle aborde des thèmes comme : l'identité, la sexualité, la puberté et ce que c'est vraiment de tomber amoureux (se).
J'ai aussi aimé l'évolution des personnages surtout de la fille (Saku) et comment elle et ses sentiments évoluent à travers l'histoire, parce que son personnage est complexe car elle ne sait pas vraiment qui elle est, si elle est une fille ou un garçon, ce qui fait que les conversations entre elle et Nozomi (et comment elle réagit) sont passionnantes et captivantes.
Au contraire, ce qui m'a déplu c'est qu'on n'a pas pu voir la perspective du garçon (Nozomi) mais il y a eu un passage qui m'a captivé à propos de lui, quand les deux (Saku et Nozomi) se retrouvent seuls dans une salle de classe et que Saku veut remercier Nozomi car il l'avait défendue quand on se moquait d'elle.
Voici comment le passage se passe : elle la complimente (du moins elle essaye) sur ses cheveux courts (car au début du livre il avait des cheveux longs et il ressemblait à une fille) et il répond « En fait c'est que ma mère aurait préféré avoir une fille » et c'est ça qui m'a captivé à propos de lui car par ce passage je me suis plus intéressé à lui et à ses émotions et comment il s'est senti au début du livre.
Je conseille ce livre à tout le monde car moi aussi je n'étais pas intéressé, mais je suis tombé amoureux de l'histoire et des personnages, et je sais que ça sera de même pour vous si vous le lisez.
DEM

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lesvoyagesdely
  01 novembre 2019
Entre deux est une série qui aborde comme jamais ce passage délicat de l'enfance à l'adolescence, avec tout ce que cela entraîne.
C'est une histoire de qualité, qui touche en plein coeur. J'avais le sourire tout au long de la lecture, et c'est justement pour leur originalité et façon de faire les choses, et les histoires qu'ils nous trouvent que j'aime tant les éditions Akata. Bien évidemment, je n'aime pas tout à la même hauteur.
L'orgueil, la fierté, la peur du regard des autres nous empêche de faire tant de choses, de mettre tant de temps à se trouver, se parler. C'est par moment l'impression que j'ai.
Une fille et un garçon. Leur corps va évoluer. Ils vont tant traverser ensemble. La primaire, le collège, le lycée. C'est juste tellement dingue comme les choses changent pour la majorité d'entre nous dans nos relations dans ces différentes périodes, avec le corps qui grandit, change et se forme.
On ferait tout petits pour plaire à ses parents la plupart du temps. C'est également à cause de raisons très personnelles que Saku s'habille plutôt comme un garçon, pantalon, même la coupe. Et Nozomi a les cheveux longs au départ. C'est aussi terrifiant, dingue, que beau quand nous y pensons.
Mais n'oublions pas aussi le regard de la société, la pression sociale qui stigmatise.
Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour les gens qu'on aime, mais à quelles conditions ? Et pourtant, tout ce que nous vivons nous marque irrémédiablement et fait de nous ce que nous serons.
Le manga est très bien abordé, et explique comme jamais, le long processus qui se met en place, comment nous pouvons nous perdre de vue, comment nos mots peuvent dire tellement autre chose que notre coeur. Ce qui est aussi le cas de Arikawa. Cela n'empêche que c'est terrible et usant de supporter des gens du genre d'Arikawa constamment dans la bataille.
La façon dont les jeunes de primaire ont commencé à stigmatiser, s'en prendre à Nozomi, c'est vraiment horrible.
Les mots blessants marquent.
J'ai quand même un peu peur qu'une partie des lecteurs s'ennuient, et pourtant nous devrions mettre ce manga dans les mains de tout le monde, et surtout ceux traversant cette période.
Une période et une évolution vraiment abordée avec intelligence et subtilité, en pensant à beaucoup de choses, et avec douceur, bienveillance et subtilité.
L'édition est très agréable et nous avons même une page couleur pour commencer. N'oublions pas d'enlever nos jaquettes.
J'ai également beaucoup aimé le graphisme, qui est très doux.
Nous commençons à une certaine période, pour ensuite aller dans leur passé.
Tous les deux s'aident mutuellement et malgré tout à grandir, évoluer, s'accepter.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51


critiques presse (1)
Bedeo   20 novembre 2019
Touchant aux rapports de deux jeunes enfants alors qu’ils se découvrent, sans humour lourd ni envolée lyrique, Entre deux porte donc bien son nom, une histoire qui ne se veut ni comique ni poétique, à l’image de la vie finalement.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
OrmaxOrmax   10 février 2021
"Du coup je ne t'en veux pas de m'avoir ignoré, je sais que c'est pas facile de dépasser sa gène, ça se fait pas du jour au lendemain."
J'ai choisi cette citation car elle reflète la réalité.
Commenter  J’apprécie          10
4eDramaRenaissance4eDramaRenaissance   24 mai 2021
En dernière année de primaire… j'ai serré la main à un garçon… et pour la première fois de ma vie mon cœur s'est mis à battre la chamade.
lilith
Commenter  J’apprécie          10
Les_ornithorynques_de_5eCLes_ornithorynques_de_5eC   26 mai 2021
-Chien pour C. Girafe pour G. Tu pourrais trouver quelque chose de plus original.

-J-J'ai plein d’idée d’abord !

-Alors tu vas marquer quoi pour “O”.

-O... Omelette !
Commenter  J’apprécie          00
GeeknBookGeeknBook   07 avril 2020
Ces palpitations que j’ai ressenties en tenant sa main dans cette salle de classe illuminée par le soleil couchant… ne les ai-je pas tout simplement rêvées ?
Commenter  J’apprécie          00
Erik_Erik_   31 octobre 2020
L'amitié finit parfois en amour, mais rarement l'amour en amitié.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : pubertéVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

ENTRE DEUX

Comment s'appelle le personnage principal ?

Arikawa Onadora
Hanako su Onadara
Saku Onodera
Mei Onedere

6 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Entre deux, tome 1 de KujiraCréer un quiz sur ce livre