AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355846649
400 pages
Éditeur : Sonatine (07/02/2019)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Au milieu de l'hiver glacé du Colorado, ce portrait d'une communauté traumatisée est noir, intense, poignant : une révélation !

Dans cette petite ville du Colorado, on adore ou on déteste Lucinda Hayes, mais elle ne laisse personne indifférent. Surtout pas Cameron, qui passe son temps à l'épier, ni Jade, qui la jalouse terriblement. Encore moins Russ, qui enquête sur sa mort brutale. On vient en effet de retrouver le corps de Lucinda dans la neige. Ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  13 février 2019
Ce que j'ai ressenti:…Sans doute, des signes de l'au-delà…
***Et sur un tourniquet: l'Image.
Lucinda Hayes est en pleine lumière. Dans la neige. Elle est épiée, jalousée, dessinée, admirée, aimée…Mais surtout: assassinée…L'image: Une colombe fracassée sur un tourniquet…
Voilà, tout ce qu'il reste de cette jeune fille, un crime à élucider, mais la communauté se souvient d'elle, et dans ce roman choral à 3 voix, tente de raviver son lumineux souvenir…Pourtant, l'ombre de Lucinda hante trois personnages: Cameron/ Jade/ Russ, presque obsessionnellement. Une tragédie et trois manières de l'appréhender…Trois façons de revivre le drame entre désir et attraction, amour et répulsion, traumatisme et fascination. Ce thriller psychologique laisse des traces sur le lent chemin blanc de cette intrigue, alors que l'enquête autour de ce meurtre ignoble même, se fait discrète, mais les secrets inavouables veulent sortir de la nuit…Toujours, et en dépit des gènes…
« Mais la vie réelle ne fonctionne pas comme ça, elle ne se déroule pas en vagues dont on peut anticiper les creux et les crêtes. L'amour non plus d'ailleurs. A vrai dire je ne sais pas au juste comment procède l'amour, mais je dirais que c'est de façon bien différente. A la manière d'une avalanche. »
***Et Dans la neige: le Rêve.
Une atmosphère glaçante et des tempêtes d'émotions adolescentes que l'auteure, dans son premier roman, saisit avec brio. J'étais au coeur de leurs rêves, de leurs sentiments obscurs, de leurs angoisses, de tout ce qu'il vaut mieux cacher aux autres, sous peine de passer vite fait, pour un des suspects…Leurs talents aussi bien que leurs tourments, mis à nu et comme une avalanche, créent des noeuds à l'intérieur de nous… Et le Rêve se fait cauchemar, puisque le mal s'est glissé dans la pureté du décor enneigé…Avec cette sensibilité exacerbée propre à cet âge charnière, les doutes et les suspicions sont omniprésents, et m'ont captivé, parce que tous les possibles sont envisageables…
« Et puis, comme par miracle, la neige . La plus belle façon pour le ciel de pleurer un être humain . »
***Et au coeur du Royaume: le Symbole.
Danya Kukafka crée un thriller d'ambiance, où la neige s'invite dans le paysage et recouvre sereinement les secrets les plus noirs de ses habitants. Plus les pages tournent, plus les mystères crissent…Plus les ténèbres s'avancent et plus les Nuits-Statues se collectionnent, et plus l'art se modèle, plus les ombres se noircissent de fusain…Le Symbole: un labyrinthe et autant de chemins-Violence et de failles psychologiques à explorer, le temps de 340 pages… J'ai adoré la part de mystères et d'art qui apporte à cette lecture, une tension permanente et une beauté saisissante, qui se maintient tout au long de ce roman…Bravo à cette jeune auteure pour ce coup d'éclat!
« La mémoire du coeur élimine les mauvais souvenirs pour embellir les bons. »

Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
sylvaine
  13 janvier 2019
Dans la neige Danya Kukafka chez Sonatine février 2019 #DansLaNeige #NetGalleyFrance
Danya Kukafka , retenez son nom. Elle signe ici un premier roman puissant et original. Lucinda Hayes, 15 ans, est retrouvée morte un matin d'hiver, dans le parc de jeux de ce quartier de Broomsville. Un quartier tranquille, des voisins qui se côtoient , des adolescents qui fréquentent le même collège et bien sur plein de non-dits....
La mort brutale de Lucinda va provoquer rumeurs et commérages , faire ressurgir du passé les vieilles affaires et traumatiser encore et encore les plus fragiles. Tout d'abord Cameron, un jeune garçon ,fou amoureux de Lucinda au coup de crayon magique, abimé par la condamnation et la disparition de son père Lee Whitley. Ensuite Jade, une adolescente mal dans sa peau , mal dans son corps un peu trop épais, mal aimée par une mère alcoolique et violente. Enfin Russ, policier et ancien binôme du père de Cameron. Ils sont trois , ils sont les trois voix de ce récit.
Alors bien sur il y a enquête, mais je retiendrai surtout de ce roman ces trois voix , ces trois parcours de vie dans une société américaine qui les ignore le plus souvent ,ces trois voix qui crient leur rage et leur peine . Un thriller psychologique certes mais plus que cela, un roman qui ne peut que vous plaire.
Un grand merci aux éditions Sonatine pour ce partage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
belette2911
  03 février 2019
Lorsqu'un blogueur de ma connaissance avait publié une partie du catalogue de Sonatine qu'il aimerait lire cette année, j'avais coché aussi celui-là car il m'intriguait.
Quand je l'ai vu dans les propositions de NetGalley, l'occasion était trop belle et l'occasion faisant le larron, je me suis empressée de le demander. Et ma demande a été exaucée.
La première chose que je dois vous dire, c'est que si vous êtes à la recherche d'un thriller survitaminé ou d'une enquête de police menée tambour battant, laissez tomber ce thriller psychologique !
Il est un fait que l'enquête ne prend pas des semaines non plus, faudrait pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, mais le rythme est lent car on entre dans la psyché de trois personnages qui vont, chacun à tour de rôle, nous parler d'une partie de leur vie, de leurs fêlures et de leurs blessures.
Cameron l'adolescent taiseux, Jade l'espèce de fille gothique et Russ le policier sont des personnages tourmentés, mais la palme d'or reviendra sans aucun doute à notre Cameron, ce jeune garçon timide au coup de crayon magnifique et qui se retrouve souvent noué de l'intérieur. Lui, c'est un cas en or pour les psychologues de tout poils.
Que se passe-t-il dans ce roman ? Lucinda Hayes, la belle jeune fille de 15 ans (que Cameron aimait en secret), a été retrouvée raide morte, par un matin froid d'hiver, dans le parc d'un quartier tranquille de Broomsville, Colorado.
Un quartier tout ce qu'il y a de plus charmant, des voisins qui se connaissent, se fréquentent à des barbecs, des ados qui vont dans le même bahut et bien entendu, comme dans tous les petits quartiers charmants, c'est bourré de non-dits, de silence, de sourires faux….
Vous pensez bien que le meurtre d'une jeune fille va provoquer, en sus, moult commérages, rumeurs, accusations en tout genre et remontées de vieux secrets, de vieilles histoires et de regards suspicieux. La tension monte.
Ce roman ne va pas vite, mais il explore la psyché des gens de manière profonde et prend son temps pour nous distiller toutes les informations au compte-goutte. Les secrets, les trucs pas nets, on va être mis au parfum, mais faudra être un peu patient et tenter de les deviner au fur et à mesure des informations que l'auteur partagera avec nous.
L'enquête se déroule à son rythme et si on suit les pensées d'un policier (Russ), on ne peut pas dire que c'est un foudre de guerre qui va tout résoudre. Il ne résoudra rien, d'ailleurs, mais grâce à lui, on en apprendra un peu plus sur les habitants de ce quartier charmant et sur pensées les plus secrètes.
Voilà un roman policier qui a tout du thriller psychologique glauque. Non pas en raison de sang, de tripes ou de boyaux, mais à cause de ce que nous apprenons sur les différents personnages qui arpentent ces pages. Bien des secrets, bien des blessures, bien des meurtrissures, que tout le monde cache aux autres.
Mon impression de lecture est, qu'à certains moments, j'avais la sensation d'être une voyeuse, de me trouver témoin de pensées, d'actes et de souffrances dont je n'aurais pas dû être la spectatrice privilégiée.
Mal à l'aise je fus quelques fois, pourtant, impossible de poser ce récit, la voyeurisme faisant qu'on a envie d'en savoir plus, de pénétrer encore plus dans leurs petites vies et d'en extirper tous les secrets.
J'en avais compris certains, j'avais même péché le bon coupable, mais malgré tout, impossible de relever mes yeux du texte, happée que j'étais par ces trois personnages forts complexes et tellement réalistes qu'on aurait pu les toucher.
À la fin, la résolution du crime deviendrait presque secondaire, comme un acte que l'on ferait sans s'en rendre compte, se disant « Oh ben ça alors, on vient de résoudre le crime, je l'avais oublié, tiens » et ce, malgré le fait qu'on nous parle souvent de la belle Lucinda Hayes, avant sa mort et après.
Elle a beau être morte assassinée, avoir été parmi les filles qui comptaient dans le lycée, rien à faire, la présence de Cameron remplissait tout le récit de ses introspections douloureuses.
Un premier roman qui place la barre haute à cause du portrait réussi de ses personnages, de sa plume qui a su rendre le récit vivant et de cette ambiance sombre, glauque, suintante de non-dits qui remplit les pages de ce thriller psychologique.
Et mon malaise est toujours présent.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Elodieuniverse
  16 février 2019
C'est une histoire à trois voix où chacun raconte sa version des faits et où chaque histoire s'entremêle autour du meurtre de Lucinda. le plus de ce roman réside dans la psychologie des personnages, qui est fouillée, décortiquée... D'ailleurs, de ce fait j'ai trouvé le rythme assez lent surtout lors de la première partie. On est dans une petite ville où tout le monde se connaît et se côtoie mais où chacun fait bonne figure et essaye de faire face mais derrière cette façade il y a un côté beaucoup plus sombre que l'on ne veut pas laisser transparaître. Admiration, jalousie, amour, haine... Chaque personnage a quelque chose d'étrange, a des pulsions plus ou moins inassouvies et du coup le doute est semé dans la tête du lecteur. L'atmosphère est sombre, pesante, sous tension et le dénouement pousse à la révélation de chacun. On avance dans cette histoire on se demandant où l'auteure veut nous mener et on se pose tout au long de la lecture la question sur l'auteur du crime même si l'enquête n'est pas vraiment au centre de l'histoire. Un roman noir assez lent dont le plus reste la psychologie des personnages. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
livrement_ka
  28 avril 2019
Titre :  DANS LA NEIGE
Auteur : Danya KUKAFKA
Editions : Sonatine éditions
Genre : Thriller
Nombre de pages : 338
Date : 2019 (février)
Prix : 21 €

Présentation physique du livre :
Un livre de moyen format comprenant près de 340 pages.
La couverture représente une personne marchant dans la neige.
La couverture est magnifique.

Résumé : 
Dans cette petite ville du Colorado, on adore ou on déteste Lucinda Hayes, mais elle ne laisse personne indifférent. Surtout pas Cameron, qui passe son temps à l'épier, ni Jade, qui la jalouse terriblement. Encore moins Russ, qui enquête sur sa mort brutale. On vient en effet de retrouver le corps de Lucinda dans la neige. Chacun leur tour, Cameron, Jade et Russ évoquent la jeune fille, leurs rapports, leurs secrets. Vite, ce drame tourne à l'obsession : tous trois savent en effet que la vérité peut les sauver ou les détruire.


Sur l'auteur et son univers 

Nationalité : États-Unis 
Biographie : 
Danya Kukafka est diplômée de la Gallatin School of Individualized Study de l'Université de New York.
Elle travaille comme rédactrice adjointe pour la maison d'édition Riverhead Books.
"Dans la neige" (Girl in Snow, 2017) est son premier roman.
son site : https://www.danyakukafka.com/
Twitter : https://twitter.com/danyakukafka 

Sur les éditions
L'équipe
 François Verdoux
Gérant
Après plus de vingt ans passés dans la production de cinéma, François Verdoux est entré dans l'édition d'abord comme responsable des droits cinématographiques puis comme éditeur au cherche midi. C'est de sa rencontre avec Arnaud Hofmarcher, de leurs goûts communs en matière de littérature, de cinéma, de séries… et de leur envie d'une structure éditoriale à taille humaine qu'est né le projet de Sonatine Editions.
Arnaud Hofmarcher
Directeur littéraire
Partageant son temps entre les rives de la Loire, Paris et Paramaribo, Arnaud Hofmarcher est également éditeur au Cherche-Midi où il publie, entre autres, Tom Robbins, Arthur Phillips, Peter Biskind et Théodore Roszak. Il y co-dirige également avec Claro la collection Lot 49. Surnommé "le Pynchon de l'édition" du fait de la rareté de ses apparitions publiques, une légende a longtemps couru, prétendant qu'il n'existait pas. Ce qui était grandement exagéré.
Marie Misandeau
Editrice
D'abord professeur de français, puis libraire, Marie Misandeau est éditrice et participe à l'aventure Sonatine depuis le début. Responsable des droits étrangers, elle s'est révélée être une redoutable chasseuse de droits, capable de retrouver la trace d'auteurs tombés dans l'oubli depuis des années.
Léonore Dauzier
Directrice Commerciale, marketing et communication
Après des études d'histoire et d'édition, Léonore Dauzier a rejoint l'équipe de Sonatine Editions en 2008. Depuis Paris, elle est responsable des relations commerciale, de la communication et du marketing.
Clémence Billault
Coordination éditoriale
Diplômée en lettres et en métier de l'édition, Clémence est arrivée chez Sonatine en juillet 2014. Elle s'occupe de la coordination éditoriale et du suivi des contrats. Quand elle ne travaille pas pour Sonatine, elle s'occupe de sa maison d'édition, les Éditions Marchialy.
 Auxane Bourreille
Relation libraires & festivals, communication web
Après avoir passé un an chez Flammarion Diffusion et Interforum durant son Master en commercialisation du livre, Auxane rejoint Sonatine Éditions en 2017 pour s'occuper de la relation libraires et salons, mais aussi des réseaux sociaux.
Cécile Rauby
Chargée des cessions de droits
Après une dizaine d'années passées au service des cessions de droits chez Place des éditeurs, Cécile a rejoint l'équipe en novembre 2017. Elle s'occupe des cessions de droits des titres du catalogue.

AVIS
Encore un immense merci aux éditions Sonatine pour l'envoi de ce premier roman de Danya KUKAFKA.

Début du livre 
Quand on lui annonça que Lucinda Hayes était morte, Cameron songea à ses omoplates, à la façon dont elles encadraient l'ossature de sa colonne vertébrale comme le feraient deux poumons privés d'air.

Alors ce qu'il faut savoir c'est que j'ai été attirée par la couverture.
Car je ne lis que rarement la 4ème de couverture de chaque livre avant de commencer. Par contre il m'arrive d'y jeter un oeil en cours de lecture.
L'auteur réussit la performance de faire un chapitre par personnage afin d'éplucher toute sa vie et surtout son rapport à la victime.
L'histoire tourne donc autour de la vie de :
- Cameron : garçon assez particulier, ayant peu d'amis à l'école et surtout semblant vouer une admiration sans bornes à Lucinda. Il passe de nombreuses nuits à jouer à statut-nuit, jeu dont lui-seul connaît les règles et qui lui permet d'appréhender et d'espionner la vie des ses voisins....
- Jade : jeune fille ne semblant pas rentrer dans le moule des adolescentes de son âge. Elle a cotoyé Lucinda, et l'a tour à tour admiré et surtout détesté, pour diverses raisons et notamment pour ce qu'elle représentait physiquement.
- Russ : policier en charge  de l'enquête sur la mort de Lucinda. Ce dernier connaît bien tous les habitants de la ville. Et nous allons le suivre dans le suivi et la résolution de l'intrigue.
La mort de cette jeune fille va entraîner comme dans tous les cas, des rumeurs et surtout des soupçons sur des personnes de son entourage, tels que son ex-petit ami Zap (de son vrai nom Edouard) qui pourrait avoir un mobile, ou Cameron le voisin un peu bizarre depuis la disparition de son père, ancien coéquipier de Russ, chargé de l'enquête.
Vont ressortir tout à coup, les anciennes histoires, les vieux souvenirs et surtout les blessures de chacun.
J'ai trouvé néanmoins certains passages un peu long, surtout dans les descriptions et également dans le retour en arrière, les souvenirs des personnages.

Le style de l'auteur
Un style très particulier. Elle se met à la place de chaque personnage principal pour donner sa version par chapitre.
C'est ainsi qu'on se met dans la peau d'une part de Cameron, de Jade et de Russ.

Le décor
Dans une petite communauté du Colorado.

Le genre
Un thriller où l'intrigue et surtout les raisons de la mort de Lucinda sont décortiquées, épluchées afin de comprendre le pourquoi du comment. Un rythme très lent, pas de rebondissements ni de cours-poursuites... tout est dans l'analyse.
Les personnages sont vraiment attachants tout en étant très différents.

La forme de l histoire
Plusieurs chapitres rythment ce thriller. le texte est aéré et l'écriture fluide ce qui permet une lecture agréable.

Conclusion : 
Un premier thriller pour l'auteur qui est plutôt réussi. Ce n'est pas l'un des meilleurs pour ma part, puisqu'un peu longuet à certains moments. 

Je vous le conseille !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
StelphiqueStelphique   08 février 2019
Mais la vie réelle ne fonctionne pas comme ça, elle ne se déroule pas en vagues dont on peut anticiper les creux et les crêtes. L'amour non plus d'ailleurs. A vrai dire je ne sais pas au juste comment procède l'amour, mais je dirais que c'est de façon bien différente. A la manière d'une avalanche.
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1missmolko1   15 octobre 2017
Lucinda was dead, and the reminder slapped him constantly, freezing ocean waves against his thighs. He could only wade deeper. Deeper, until the truth bubbled into his mouth, salty, miserable. Deeper, until it was pointless to search for shorelines because he knew Lucinda would not be standing on them.
Commenter  J’apprécie          90
StelphiqueStelphique   10 février 2019
Et puis, comme par miracle, la neige . La plus belle façon pour le ciel de pleurer un être humain .
Commenter  J’apprécie          180
StelphiqueStelphique   12 février 2019
La mémoire du cœur élimine les mauvais souvenirs pour embellir les bons.
Commenter  J’apprécie          170
ChristlbouquineChristlbouquine   15 mars 2019
Les confins de Broomsville était plats, ouverts à tous les vents. Des maisons décrépites s’alignaient au bord de la route, dans un décor de pick-up déglingués, de granges branlantes et de drapeaux américains en lambeaux saluant l’espace vide. Les gens ici vivaient différemment : assis sur des canapés défoncés, ils regardaient des télévisions à l’image brouillée et buvaient du thé glacé maison. Les habitations disparaissaient dans le paysage. Et les gens avec elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Danya Kukafka (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danya Kukafka
Author Danya Kukafka’s Snowy Colorado Sunrise
autres livres classés : coloradoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1824 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..