AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375060865
Éditeur : Taïfu Comics (22/03/2018)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 9 notes)
Résumé :
[LIVRE RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI (ÉROTIQUE)]

Un titre qui marque un tournant dans l'histoire du boy's love en mettant en scène, non pas une famille recomposée, mais deux papas élevant «leur» enfant ! En couple depuis huit ans, Kazume et Chiasa vont se voir confier le bébé de leur amie d'enfance, incapable d'assumer sa maternité. Dès lors, une nouvelle vie commence pour nos deux nouveaux papas de substitution. Se découvriront-ils des instincts materne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Mariloup
  03 mai 2018
Ma découverte des yaoï est toute récente. Je n'en avais lu que deux jusqu'alors et ces deux lectures n'ont pas été sensationnelles. Ce titre m'a tapé dans l'oeil, le sujet promettait d'être intéressant et même d'actualité, je l'ai d'ailleurs trouvé assez réaliste dans l'ensemble.
Chiaki et Kazuma sont un couple homosexuel très soudé depuis 8 ans même s'ils ne vivent pas encore ensemble, Kazuma faisant traîner les choses. Leur vie va être complétement chamboulée quand Tomoé, leur amie d'enfance et même presque une soeur pour eux, va les retrouver après tant d'années, enceinte jusqu'au cou. Elle va donner naissance à une petite fille du nom d'Ayumi. Au bout d'un an, Tomoé va devoir repartir travailler à l'étranger en tant que photographe de terrain dans des territoires bien trop dangereux pour une enfant, aussi la laisse-t-elle aux bons soins des deux hommes qui vont devenir malgré eux pères de substitution. Leur train-train quotidien va s'en trouver totalement perturbé! le bonheur, l'amour vont être au rendez-vous mais les difficultés aussi! Leur vie va changer à tout jamais!
La petite Ayu est tellement adorable, difficile de ne pas fondre devant ce petit bout de chou. Mes passages préférés sont ceux la mettant en avant. On la voit grandir et évoluer tout au long du tome. J'ai beaucoup aimé la relation des deux papas poules et d'Ayu. Ils la considèrent comme leur propre fille mais elle reste avant tout celle de Tomoé. Ils n'oublient jamais cette vérité. Et ce qu'ils vivent depuis quelques années avec Ayu les poussent à réfléchir à leur avenir, sur le fait d'avoir leur propre famille. Je trouve quand même assez dommage que Tomoé ne soit pas plus présente pour sa fille. Elle fait partie de sa vie, certes mais elle est toujours à l'étranger, elle ne vit pas vraiment avec elle, elle ne partage pas les plus grands moments de la vie d'une petite fille. J'ai apprécié aussi le fait qu'Ayu s'affirme quand les autres enfants la trouvent bizarre car elle a deux papas. Ce sujet aurait d'ailleurs mérité plus d'approfondissement. Une autre chose importante aussi, Chiaki et Kazuma ont le soutien de leurs proches, de leurs propres mères, de leurs amis et ça, c'est chouette.
Il y a beaucoup de scènes vraiment très explicites (ce n'est pas un euphémisme!). C'est un manga pour public averti surtout. J'ai eu un peu peur que la romance, que ces fameuses scènes de sexe prennent trop de place au détriment de la relation des deux protagonistes avec la petite Ayu mais finalement, non, ça n'a pas été le cas.
J'ai bien aimé le graphisme, très épuré, très joli. Les expressions du visage et les émotions sont bien retranscrites. Il y a peut-être un peu trop de détails (écrits) dans les dessins à mon sens, ça capte trop le regard. Au bout d'un moment, je n'avais plus envie de les lire!
C'est sans aucun doute un titre qui plaira aux adeptes du genre, c'est certain, et c'est même parfait pour débuter, pour découvrir le boy's love. En tout cas, c'est le meilleur yaoï que j'ai lu jusqu'à maintenant. La seule chose que je pourrais vraiment reprocher à ce manga, c'est le grand nombre de scènes de sexe. Il n'y avait pas besoin d'en mettre autant. Bref, ce fut une très jolie lecture, pleine de douceur et d'amour.
Je remercie grandement Babelio et les éditions Taifu Comics pour la découverte de ce titre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lesvoyagesdely
  04 août 2018
Let's be a family : Soyons une famille démontre la complexité des liens du sang et des liens familiaux.
Chiaki, Kazuma et Tomoe sont unit par quelque chose de très fort, ils sont amis d'enfance. Chacun a évolué à sa manière et fait ses choix.
Au fur et à mesure de l'histoire on découvrira la complexité et la profondeur de leurs liens. Tout aurait pu être tellement pire, mais finalement il y a surtout beaucoup d'amour.
Quand on débute l'histoire, Chiaki et Kazuma sont en couple. Eh oui, mais comme vous savez être en présence d'un yaoi ce n'est pas non plus une grande surprise. Ils s'entendent très bien, font l'amour, passent du temps ensemble, mais l'un d'eux ne veut pas qu'ils vivent ensemble, c'est trop lui demande, il préfère payer un deuxième loyer et garder sa liberté.
Tomoe est une pile électrique, depuis le temps, elle leur a réservé bon nombre de surprises. Ils se croient immunisés mais sont loin de l'être. Sa vie est différente de la moyenne, son passé aussi, elle est photographe de guerre, et elle vit pour d'autres enfants. Quand on la voit pour la première fois, elle est enceinte. Surprise. Pendant un an, elle gère très bien, et eux sont toujours là pour elle, aux petits soins pour la petite, c'est beau à voir. Mais au bout d'un an, elle se présente à eux, valises à la mains et leur laisse sa précieux Ayumi. Ils restent en contact grâce aux réseaux sociaux, téléphone, autant que possible. Même si j'ai l'impression qu'ils ne montrent pas tout, ni au niveau du boulot des gars, ce qui est dommage.
On voit la petite grandir, et comment ils s 'en occupent à tout de rôle, c'est touchant. D'ailleurs ils lui apportent autant que elle apporte quelque chose et leur a permis l'air de rien par finir par vivre ensemble et plus si affinités XD Elle leur rappelle Tomoe aussi. Cela fait quand même très longtemps que ces trois là se connaissent ce qui n'est pas rien.
L'histoire est donc intéressante, tendre, touchante, une vision différente, elle reste un peu trop en surface, on ne rentre pas assez dedans malgré de bonnes choses. L'amour de ces 2 hommes est très fort et il faut savoir que cela reste pour un public averti il y a des scènes de sexe très explicites. Même avec parfois des gens dans les parages comme Ayumi ou dans le temps Tomoe.
Ayumi devra affronter un peu le regard des autres, mais on reste en surface et elle affirme qu'elle a 2 papas et une maman, et qu'elle a de la chance car elle a une personne en plus.
Ces trois là et maintenant ces quatre là avec Ayumi semblent former une famille pas totalement comme les autres.
Tomoe nous offre des surprises jusque la fin, mais la dernière n'est pas spécialement explicitée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lilylelfe
  11 avril 2018
Tout d'abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour leur continuelle gentillesse et disponibilité.
J'avais très envie de découvrir ce titre aussi intriguant qu'alléchant ! La couverture, déjà, est une belle réussite, je la trouve parfaite. Tendre, pétillante, on discerne une réelle complicité entre les personnages. Et elle est tout à fait à la hauteur de ce manga drôle, léger, mais touchant. Qui aborde un sujet qui forcément, ne peut pas laisser indifférent : l'homoparentalité.
C'est donc avec un très bon pressentiment que j'ai démarré ma lecture. Je suis immédiatement tombée en amour avec les graphismes fabuleux de ce manga. Les dessins sont tout doux, super jolis. Alors certes, certains dessins sont un peu spéciaux par moments, moins bien réalisés, mais j'aime beaucoup la qualité de cet ouvrage pour les traits délicats et tout tendres des personnages. Ils sont juste beaux !! Ça pose une ambiance vraiment très agréable. À la fois drôle, émouvante, et légère, malgré les sujets abordés, les problématiques soulevées, les soucis rencontrés.
Let's be a family, ce n'est pas un manga gniangnian qui aborde l'homoparentalité comme une situation spontanée et facile. Les problèmes vécus par Chiaki et Kazuma sont réels, et même si le manga est court, que les scènes défilent rapidement, on ressent les défis qu'ils ont à relever : l'arrivée d'Ayuma est inattendue, déjà les deux amoureux ne s'attendaient pas à la grossesse de leur amie Tomoe, et en prime, ils n'imaginaient pas qu'ils « hériteraient » de la petite fille quand Tomoe prend la décision, sans les consulter, de reprendre sa vie très nomade.
Kazuma et Chiaki ne sont donc pas du tout préparés à la vie de famille, ni à gérer un bébé au quotidien. Pour autant, leur union fait leur force. Certes, ils ont des conflits et différends, par exemple, le fait que Kazu veut garder sa liberté et refuse de s'installer chez Chiaki alors qu'ils sont en couple depuis neuf ans. Mais face à ce bouleversement dans leurs existences, ils vont se remettre en question, réfléchir, chercher et trouver les meilleures solutions pour s'en sortir tous les trois. Et l'amour qui les lie l'un à l'autre, ainsi qu'à Ayuma, est fort, très fort, leur permettant de faire face à tous les obstacles.
Certes, parfois, leurs solutions sont un peu cahoteuses. Autant Kazuma assure en tant que « maman », autant pour Chiaki, c'est plus compliqué. Même s'il veut s'investir et permettre à Kazu d'évoluer aussi professionnellement, ce n'est pas évident pour lui à vivre au quotidien. Il est maladroit dans sa façon d'être, se dévalorise de ne pas arriver à être aussi doué que Kazu dans ce rôle qu'il doit endosser. Mais ensemble, en se soutenant, ils vont peu à peu devenir deux vrais papas super touchants… une vraie famille heureuse. Et une équipe de choc !
Il y a aussi le poids que représente au quotidien la présence d'un bébé qui se réveille un peu n'importe quand et les oblige à faire preuve d'inventivité pour continuer à avoir une vie sexuelle épanouissante. Ce manga est peuplé de scènes érotiques pas forcément extrêmement détaillées, mais jolies, agréables, intenses et plaisantes. Attention, dans la première édition du manga, le label « public averti » a été oublié, mais ce manga n'est pas du tout « tout public ». Cela sera corrigé lors des prochains tirages du manga, en attendant, Let's be a family n'est pas à mettre entre toutes les mains !
Enfin, entre autres sujets, est abordé le regard des autres. Ce n'est pas évident d'être deux papas. Ça soulève des questions. Ce n'est pas plus facile d'être la fille de deux hommes. Mais le sujet est abordé avec intelligence, douceur et parfois humour, de manière très touchante. Cela reste un livre sur l'acceptation et la solidité du lien familial, et non un ouvrage dénonçant l'homophobie, ça reste donc très léger. N'empêche, j'ai adoré la réponse d'Ayuma lorsqu'on lui a fait remarquer que ce n'était pas normal d'avoir deux papas et pas de maman !
L'amitié de Chiaki, Kazu et Tomoe est aussi un pilier de ce manga, et j'ai adoré cet axe. Ces trois-là sont très différents, tout pourrait les séparer, mais ils sont toujours unis, ils se préoccupent toujours les uns des autres… Ils forment, en fait, une vraie famille. C'est donc très naturellement, au final, qu'Ayuma atterrira dans cette famille qui s'agrandit et s'épanouit, chacun à sa place, chacun parfaitement dans son rôle…
Un très bon manga, qui m'a beaucoup touchée et énormément fait sourire. Un peu de douceur pour aborder un thème profond et sensible. Une très belle découverte.
Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vidia
  30 mars 2018
Voilà un yaoi qui se déguste comme un petit bonbon. Tantôt doux, tantôt piquant. Nous rencontrons Kazume et Chiasa en couple depuis huit ans. Malgré ça, Kazume garde une certaine indépendance refusant de venir vivre avec Chiasa. Alors qu'ils retrouvent une amie d'enfance, celle-ci arrive enceinte... Tomoe, au caractère franc, un brin sauvage aime voyager et ne jamais rester en place. Si Tomoe confie ne pas savoir qui est le père, il est hors de question pour elle d'avorter... Elle va pouvoir compter sur le soutien de ses amis qui vont faire offices de papas...
Mais ça sera bien pire que ça, car peu de temps après la naissance de Ayu, voilà que Tomoe part, laissant sa fille aux deux garçons. Les voilà donc père de substitution, élevant un bébé alors qu'ils n'y connaissent absolument rien. Ils vont devoir gérer les pleurs, les nuits blanches, les repas... et mettre entre parenthèse leur intimité.
Malgré ça, Kazume et Chiasa vont se relever être des très bons pères, aimant la petite comme s'il s'agit de la leur.
La relation entre Ayumi et les garçons est tendre, pleins d'amour et d'affection. L'humour est au rendez-vous tout comme quelques péripéties. Autour de ce petit bout de femme au caractère bien trempé, une envie de construire une famille va naître chez Kazume et Chiasa.
La Mangaka va ainsi pointer des soucis rencontrés dans notre société et mettre en lumière un couple d'homme capable d'élever un enfant, d'aimer un petit bout qui n'est pas le leur mais va très vite le devenir.
C'est bourré d'humour, de tendresse, de douceur et de défi a relever. J'ai passé un excellent moment avec eux et je regrette vraiment qu'il n'y ait qu'un seul tome. Il y avait matière a travailler.
Un tome que je conseille pour les lectrices de yaoi soft, tout en douceur et avec un joli happy end.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Liberstoden
  23 juin 2018
Aimant lire un peu de yaoi à l'occasion, ce titre traitant d'homoparentalité a tout de suite attiré mon attention, étant un sujet relativement peu abordé dans le genre. Et puis, suivre les aventures d'un couple formé depuis un certains temps, les deux protagonistes Kazuma et Chiaki sortant ensemble depuis 8 ans, m'a également plu car j'ai pu lire auparavant de nombreux mangas yaois traitant de manière assez répétitive de romances naissantes dans un contexte lycéen.
Une originalité donc, qui paie! J'ai trouvé la lecture de ce manga très agréable, les deux héros aux caractères bien distincts forment un couple fonctionnant à merveille. le ton est globalement léger et optimiste, même si la difficulté à faire reconnaître une famille homoparentale comme une "vraie famille" aussi légitime que les autres, est évoquée. Ce point ajoute à mon sens une profondeur appréciable.
Le seul petit bémol est le personnage de Tomoe, qui aurait mérité un tout petit plus de développement, notamment sur les raisons pour lesquelles elle abandonne son enfant, mais je chipote!
Le tout est servi par un dessin élégant, expressif et mignon.
Bref, une lecture que je recommande, aussi bien aux fans de yaoi qu'aux personnes découvrant le genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MariloupMariloup   03 mai 2018
_ C'est parce qu'elle est bizarre, c'est tout! C'est vrai, quoi.! Elle n'a pas de maman. C'est pas normal d'avoir deux papas!
_ J'ai deux papas et une maman. J'ai une personne de plus que tout le monde. C'est cool, non?
Commenter  J’apprécie          40
MariloupMariloup   03 mai 2018
_ Vous avez fait des progrès incroyables, non?
_ Vraiment?
_ La première fois qu'on vous a vu, on vous a pris pour un mauvais garçon.
_ Un mauvais garçon?
_ Maintenant, vous êtes une mère exemplaire.
_ Une mère? Pas un père?
_ Oui, oui.
_ Bah... je dois être en train de devenir parent.
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   03 mai 2018
Kazuma: Il est temps d'arrêter de ne penser qu'à ma petite personne. Elle a besoin de nous deux, plus que quiconque. Alors on sera ses parents jusqu'à ce que Tomoé revienne. Quoi?
Chiaki: Dis, Kazuma... tu crois qu'on pourra devenir une famille?
Kazuma: Pourquoi on ne pourrait pas?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : HomoparentalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
748 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre