AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Voyage au centre de la terre tome 1 sur 4
EAN : 9782811634391
232 pages
Pika Edition (06/09/2017)
3.81/5   50 notes
Résumé :
Préparez-vous pour un voyage hors du commun !
"Voici le récit de la plus étrange expédition du XIXe siècle."

Hambourg, 1863. La vie d’Axel va changer du tout au tout lorsque son oncle, le professeur Lidenbrock, imminent géologue, trouve un étrange parchemin codé dans un vieux livre islandais. Le mystérieux message contient des indications pour se rendre au centre de la Terre ! Il n’en faut pas plus à l’impétueux professeur pour monter une ex... >Voir plus
Que lire après Voyage au centre de la terre, tome 1Voir plus
Shirley, tome 1 par Mori

Shirley

Kaoru Mori

3.78★ (109)

2 tomes

Sky wars, tome 1 par Ahndongshik

Sky wars

Ahndongshik

3.44★ (100)

8 tomes

Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 50 notes
5
4 avis
4
12 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
L'histoire originelle de Jules Verne, tout le monde doit la connaître puisqu'on parle de "Voyage au centre la terre" l'un des récits d'aventures les plus lus au monde ! (et ça chier les littéros français qui veulent absolument nous refourguer leurs autofictions nombrilistes) Le professeur Otto Lidenbrock, son neveu Axel narrateur de l'histoire et Hans Bjelke le taciturne baroudeur islandais se lancent à la suite d'un alchimiste danois du XVIe siècle dans une exploration souterraine qui fait la part belle à la géologie et à la spéléologie, mais d’abord et surtout à l'Aventure !!!
Bonne pioche pour Pika car ce manga est donc une adaptation très fidèle du best-seller du Jules Verne, donc nous retrouvons dans le premier tome de cette mini-série qui en compte quatre l'énigme cryptographique d'Arne Saknussemm, le voyage vers l'Islande, le Mont Sneffels et le Cratère Scartaris, et le début du voyage souterrain de l'expédition rapidement confrontée au manque d'eau...
Évidement c'est tellement classique qu'il est difficile de ne pas se dire que tout cela a quand même un peu vieilli. Mais personnellement j'ai apprécié le charme vintage de l'ensemble, d'autant plus que Norihiko Kurazono a fait le choix des graphismes vintage propres au rétrofuturisme japonais : les personnages très expressifs sont simples voire naïfs car unidimensionnels, mais c'est bien compensé par des décors assez soignés, un découpage bien pensé un rythme bien dosé.... C'est donc fortement conseillé à tous les professeurs documentalistes de France et de Navarre, mais pas que ! ^^
Commenter  J’apprécie          431
L'oeuvre de Jules Verne reste magistrale et cette adaptation en Manga aura comme intérêt de la faire découvrir aux plus jeunes ou aux réfractaires à la littérature "classique". le découpage en quatre tomes est frustrant mais tient le lecteur en haleine.
Je ne me souviens que trop peu du texte original, même si je me souviens parfaitement de mon sentiment de lecteur, et j'ai trouvé les évènements un peu trop enchaînés ici ; rien ne vaut le roman, bien entendu, et cette adaptation graphique ne le surpasse d'ailleurs pas dans ce qui est de retranscrire un environnement et un paysage, fussent-ils souterrains.
Le sentiments, états d'âmes et relations entre les personnages sont un peu expédiés (une larmichette par ici, des postillons par là) pour se focaliser sur l'avancée et ses déboires (hihihi, c'est le cas de le dire).

Une adaptation intéressante, à donner d'une main aux fans de manga, tout en ramenant le roman de l'autre...

Voilà qui donne envie de relire Jules Verne :)
Commenter  J’apprécie          307
Sans que cela soit un coup de coeur, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et le voyage. N’oubliez pas non plus que nous sommes qu’au début du voyage. Un voyage qui paraît fou, insensé, et qui nous captive en même temps. J’ai aussi adhéré au graphisme, aux paysages, aux effets (ex bulles de texte comme un vieux parchemin à un moment donné), aux pages couleurs du départ.

Les 3 hommes sur la couverture sont ceux qui partent à l’aventure : le savant obnubilé et têtu le professeur Lidenbrock, son neveu Axel très attachant qui a plus pied sur terre et le guide Hans.

J’ai une mauvaise mémoire et ça date vraiment, je ne peux absolument pas comparé avec l’oeuvre d’origine !

Le premier tome commence au coeur de l’action sur de très belles pages couleurs, ils sont déjà sous terre et pas forcément en très bonne posture. On remonte ensuite en arrière pour comprendre comment ils en sont arrivés là, et on les quittera à l’endroit où on a commencé.

Le professeur Lidenbrock est un homme de science, un géologue, mais c’est aussi quelqu’un qui a focalisé sa vie là dessus, et qui est capable d’y passer des heures en oubliant tout le reste (quelque part je le comprends) mais il doit aussi avoir gardé une sacré foi pour arriver à agir ainsi, ce qui peut avoir ces dangers, mais ce qui lui donne également la force de braver tous les dangers. Homme de science, il sait quand même pas mal de choses.
Axel est son neveu, qui aime également beaucoup les sciences, qui a plus les pieds sur terre et s’inquiète également beaucoup plus. Il est fiancé secrètement à une belle jeune femme, qui elle aussi aime les sciences. Mon plus grand regret c’est qu’elle ne soit pas allée avec le groupe, par contre elle a encouragé Axel.
Le jour où le professeur Lidenbrock trouve un vieux livre, avec un code indéchiffrable au départ, il se fait des noeuds au cerveau, oublie tout le reste même de manger, dormir…il en perdrait la tête, la raison.
Par un hasard, comme beaucoup de fois un détail va faire mouche dans la tête d’Axel, mais il hésite à livrer ceci à son oncle, qui a même l’air d’un psychopathe par moment.
Mais quelle entreprise folle, comment savoir que c’est la vérité ? Un voyage au centre de la Terre. Est-ce seulement possible ?
Les voilà qui s’embarquent et gardent leur véritable projet secret prétextant des études de volcans et et de glaciers. Axel d’abord inquiet se rassure disant que ça va faire une promenade, puis à un moment il s’inquiète à nouveau.
Tous les 3 sont maintenant livrés à eux-même sous terre, avec leurs provisions qui s’amenuisent, la fatigue … Hans, leur guide restera-t-il fidèle ? Trouveront-ils le chemin ? Iront-ils vraiment jusqu’au centre de la Terre ? Quelles aventures les attend ?

Pour l’histoire, c’est donc intéressant tout en étant les prémices, comment tout à commencer.

Au niveau du graphisme, je me suis aussi régalé du détail des maisons, des montagnes …

J’ai hâte de continuer cette expédition avec eux 🙂 !
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          60
Je n'ai jamais lu Jules Verne. Peur des descriptions scientifiques qui n'en finissent plus, peur d'un univers peu attirant à mon goût. Pour moi le manga est donc une belle porte d'entrée. J'avoue n'être pas déçue. Les graphismes sont élégants, la langue est belle, les vignettes ne sont pas trop chargées. Bref, j'ai comme une envie de lire la suite et d'en commencer un autre, et cette fois de Jules Verne en personne !
Commenter  J’apprécie          101
Avant-propos

J'espère ne pas trop partir dans tous les sens parce que j'aime beaucoup les oeuvres de Jules Verne, la science, les gravures, et les récits d'aventure. Joli mélange… Ici, c'est une réécriture par le mangaka Norihiko Kurazono. Je suis beaucoup trop contente ! Désolée d'avance pour mon manque d'objectivité !

Une superbe réécriture

En lisant ce manga, j'ai eu l'impression de traverser les époques et d'être comme un petit oiseau à regarder, ou plutôt contempler, le début d'une grande aventure. Tout commence en en 1863 à Hambourg, un joli village au Nord de l'Allemagne, non loin de la frontière danoise. L'ambiance et l'esthétisme sont typiques des villes du XIXème siècle, des petites maisons à colombages, les routes sont joliment pavées et puis cette mode vestimentaire très soignée. En y repensant, ce n'était pas le mode de vie de la majorité et surement pas des plus confortable à porter, mais visuellement aujourd'hui, ce côté ancien paraît très élégant. C'est aussi l'époque de nombreux mouvements de pensée et de progrès scientifique, l'environnement parfait pour faire naître une aventure de science-fiction !

C'est dans cet environnement que nous rencontrons les protagonistes. Axel, jeune homme sentimental, intéressé par les sciences, tendre et très attachant. Vient ensuite son oncle, le professeur Lidenbrock, un homme estimé par ses pairs, avec un caractère particulier, un brin savant fou. Ils menaient « tranquillement » leurs recherches en géologie, minéralogie et physique jusqu'au jour où ils firent la découverte d'une énigme cryptographique dans un vieux livre. C'est à ce moment-là que commence la grande quête du secret de Arne Saknussemm, alchimiste de renommée, qui les conduira jusqu'en Islande, au pied du Volcan Sneeffels accompagné de leur robuste guide Hans.

Conclusion

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai été surprise de voir que l'adaptation soit aussi fidèle au texte d'origine. Après, il est évident qu'en « seulement » quatre tomes l'histoire soit écourtée, mais elle l'ait de manière judicieuse et le suspense est présent de la première page à la dernière. Aussi, les dessins rendent bien hommages aux gravures de Gustave Doré, les modernisant avec un style plus actuel. Les détails sont soignés, sans être trop chargés, les personnages sont expressifs, l'ambiance nostalgique. Petite comparaison : même si l'histoire n'est pas du tout la même, le style de dessin manga, fin XIXe en Europe occidental, m'a rappelé le style de Jojo's Bizarre Adventure avec Phantom Blood. Ainsi, ce fut une belle lecture, nostalgique et bien travaillée. J'ai hâte de lire la suite et peut-être, de relire le texte original… 😊
Lien : https://lescuriositesducamel..
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (4)
Actualitte
24 janvier 2018
Cette excellente adaptation pourra servir de double porte d’entrée, à la fois pour les publics férus de manga et pour ceux plus attachés aux classiques de la littérature.
Lire la critique sur le site : Actualitte
ActuaBD
11 janvier 2018
mpression mitigée au final. Entre plaisir de redécouvrir un classique de la littérature assez fidèlement adapté et proposé dans une édition soignée, et relative déception que le passage au manga ne soit pas l’occasion d’insuffler quelque chose en plus au récit original.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi
14 décembre 2017
À la fois fidèle, sobre – à 20.000 lieues, environ, du film hollywoodien de 2008 – et puissante, cette version (prévue en 4 tomes) galope vite et vise juste.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
26 septembre 2017
Prévue en quatre épisodes, cette série mérite le coup d'œil, que se soit pour se replonger dans un classique de chez classique, pour savourer le graphisme de grande qualité ou tout simplement, passer un agréable moment de lecture.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Lorsque la Terre se refroidit peu à peu aux premiers jours du monde, la diminution de son volume produisit dans l'écorce terrestre des dislocation, des ruptures, des retraits, des fendilles. Le couloir dans lequel nous avancions était une fissure de ce genre par laquelle s'épanchait parfois le granit éruptif. A travers l'étage des schistes colorés, de belles nuances vertes serpentaient des filons métalliques de cuivre ou de manganèse avec quelques traces de platine et d'or. Ces trésors, les bouleversements des premiers jours les ont enterrés à de telles profondeurs qu'aucune pioche ni aucun pic ne les ramèneront à la surface. Jamais minéralogistes ne s'étaient trouvés dans des circonstances aussi merveilleuses pour étudier la nature sur place.
Commenter  J’apprécie          150
Ce sont des couches de dévonien... Les trilobites ont laissé la place à des fossiles d'un ordre plus évolué. Les mers dévoniennes étaient habitées par un grand nombre de poissons ganoïdes... et sauropteris, que les paléontologues considèrent comme les ancêtres des reptiles. J'apercevais par milliers les empreintes de ces animaux primitifs sur les roches de nouvelle formation. Il devenait évident que nous remontions l’échelle de la vie animale, dont l'homme est le sommet.
Commenter  J’apprécie          120
Soupe au persil, omelette au jambon relevée d'oseille à la muscade... longe de veau à la compote de prune, et pour dessert, des crevettes au sucre, le tout arrosé d'une joli vin de la Moselle. Quel délicieux dîner !
Commenter  J’apprécie          213
Et quacumque viam dederit fortuna, sequamur.
Et quelle que soit la route que la fortune donnera, nous la suivrons.
Commenter  J’apprécie          120
Il faut croire que confronté à une situation extrême, chacun devient polyglotte.
Commenter  J’apprécie          140

Lire un extrait
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (103) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1455 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}