AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811638207
232 pages
Éditeur : Pika Edition (13/12/2017)
3.77/5   15 notes
Résumé :
Après avoir failli mourir de soif, le professeur Lidenbrock, Axel et Hans continuent leur route en suivant le cours d’eau découvert par le guide. Mais le chemin n’est pas sans embûche, surtout lorsqu’Axel finit par s’égarer dans les obscures galeries souterraines… Comment va-t-il retrouver son chemin dans ce dédale sans lumière ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Alfaric
  17 décembre 2017
Dans ce tome 2 Norihiko Kurazono continue l'adaptation très fidèle et très sympathique du chef-d'oeuvre de notre Jules Verne national... Puisque nous sommes dans un classique, nul ne pourra reprocher au mangaka d'oeuvrer dans le classicisme ^^
Après je ne me suis pas trop emballé parce qu'on passe beaucoup de pages, presque la moitié du tome en fait, perdu dans le noir avec Axel soumis aux affres de la peur de mourir et à la tentation de sombrer dans la folie. Mais une fois ce passage terminé, l'appel de l'inconnu est le plus fort et l'imperturbable homme à tout faire islandais constate que le jeune homme est contaminé par l'inébranlable foi en la science de son oncle fou à lier... Ruisseau Hanz-Bach, Mer Lidenbrock, Port Graüben... A 1400 kilomètres de l'Islande et à des dizaines de kilomètres de la surface l'aventure continue, et on passe des joies de la géologie et de la minéralogie à celles de la paléontologie ! (nul doute qu'après la flore antédiluvienne, c'est la faune antédiluvienne qui sera mise à l'honneur ^^)
L'auteur a trouvé son rythme de croisière, les dessins et les dialogues s'améliore très agréablement, et pour ne rien gâcher on apprend plein de trucs sur les science de la vie et de la terre d'avant Alfred Wegener... To Be Continued !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Lesvoyagesdely
  23 mars 2018
J'ai eu globalement un peu plus de mal à rentrer dans ce tome 2 et à ressentir les émotions.
Même si d'un autre côté, ça me plaît, c'est intéressant, on apprend des choses.
On parle de toutes sortes de sciences, on fait des calculs mais ont-ils encore cours ici ? Est-ce valable ? Comme dit Hans, on peut faire des erreurs. Au niveau d'Axel, et Hans, on sent leur passion pour les sciences, surtout Hans.
A un moment donné Axel va perdre les autres, il a suffit de si peu de temps. Il est donc soumis à l'angoisse de la mort et de la solitude, ainsi que l'inconnu. Va-t-il retrouver les autres ? Comment ? Comment ne pas se tromper de chemin ? Impossible de se toucher, mais la voix va parvenir.
Le lieu défit toute logique, et promet comme mille merveilles. Rien n'est vraiment de leur temps, mais leur fait penser à d'autres choses ayant existé. Hans est totalement porté, en plus on se retrouve dans un contexte de première fois. Quel homme a déjà foulé les pieds en ce lieu avant lui ? Il peut ainsi se permettre de nommer les choses.
Est-ce juste un souterrain où les claustrophobes pourraient avoir des problèmes ou autre chose s'y cache-t-il ?
Le manga reste sans doute à réserver aux personnes intéressés par l'exploration et les sciences.
J'ai quand même hâte de voir ce qui va se passer ensuite, où le chemin va les mener.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
beauscoop
  15 avril 2018
Il faut arriver aux cavernes avec des champignons géants pour apprécier un peu les dessins. Les visages sont toujours aussi mal représentés. le principal intérêt de ce manga est de donner envie à ceux qui n'ont pas encore lu le roman de Jules Verne de se précipiter à le lire car c'est un voyage vraiment extraordinaire, assez bien adapté au cinéma d'ailleurs.
Commenter  J’apprécie          50
Takalirsa
  26 mai 2018
Le périple souterrain se poursuit, entre aventure et science. "Nous étions à 28 km sous terre", puis 64 (!) et "cette existence de troglodytes" est désormais parfaitement intégrée ("J'enviai la parfaite indifférence de Hans, qui, sans chercher les effets et les causes, s'en allait aveuglément où le menait la destinée". Personnellement, l'expérience m'aurait oppressée... J'ai d'ailleurs souffert aux côtés d'Axel lorsqu'il se retrouve perdu dans le noir ! le parcours du trio est jalonné de savants calculs (pour situer leur position en fonction du nombre de kilomètres parcourus et en tenant compte du dénivelé, pour déterminer la distance qui les sépare en fonction de la vitesse de propagation du son, etc.) qui impressionnent et amusent à la fois, l'oncle et le neveu n'étant pas toujours d'accord ! le chemin réserve également de belles découvertes scientifiques ("La science géologique n'a pas encore dit son dernier mot !") : effet d'acoustique, océan souterrain, aurore boréale, et même forêt... de champignons et plantes géantes ! Parfois les explications semblent un peu denses (surtout quand elles sont écrites en tout petit sur fond noir...) mais l'histoire tient en haleine : quel est donc ce "monstre des espèces perdues qui s'agite sous la couche profonde des eaux"?..
Lien : https://www.takalirsa.fr/voy..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   14 janvier 2018
Je connaissais bien, par les récits des voyageurs certaines cavernes célèbres, mais aucune ne présentait de telles dimensions. La grotte des Guacharos en Colombie, visité par M. de Humboldt, n'avait pas livré le secret de sa profondeur au savant qui en a exploré les 750 premiers mètres... Mais elle s'étendait vraisemblablement pas beaucoup au-delà. L'immense caverne du Mammouth, dans le Kentucky, offrait bien des proportions gigantesque, puisque sa voûté s'élevait à 150 mètres au dessus d'un lac insondable, et que les voyageurs la parcoururent pendant plus de 40 kilomètres sans en rencontrer la fin. Mais qu'étaient ces cavités auprès de celle que j'admirais alors ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   26 décembre 2017
Ainsi donc cette mer ne paraît renfermer que des espèces de fossiles. Peut-être rencontrons-nous quelques uns de ces sauriens que la science a su refaire avec un bout d'ossement ou de cartilage. Pourquoi quelques-uns de ces oiseaux reconstruis par l'immortel Cuvier....
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   26 décembre 2017
Cet effet acoustique très étonnant s'expliquait facilement par les seules lois physiques. Il provenait de la forme du couloir et de la conductibilité de la roche. Il y a bien des exemples de propagation de sons non perceptibles aux espaces intermédiaires. Je me souvins qu'en maint endroit ce phénomène fut observé. Entre autres, dans la galerie intérieure du dôme de Saint-Paul à Londres... Et surtout au milieu de curieuses cavernes de Sicile, ces latomies situes près de Syracuse dont la plus merveilleuse en ce genre est connue sous le nom d'oreille de Denys.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   19 décembre 2017
La science est faite d'erreurs. Mais d'erreurs qu'il est bon de commettre, car elles mènent peu à peu à la vérité.
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   14 janvier 2018
Nous étions faits à cette existence de troglodytes. Je ne pensais guère au soleil, aux étoiles, aux arbres, aux maisons, aux villes... A toutes ces superfluités terrestres dont l'être sublunaire s'est fait une nécessité. En notre qualité de fossile nous faisions fi de ces inutiles merveilles.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : spéléologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre