AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Leïla Pellissier (Traducteur)
ISBN : 2746706091
Éditeur : Autrement (17/01/2008)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 9 notes)
Résumé :
KURBJUWEIT DirkInformations supplémentaires : 01/02/2005


La nuit où la fille tomba du ciel, Ludwig devint mon ami. C'était l'été. Couché, je guettais les bruits, la fenêtre était ouverte. Il était deux heures du matin. Je le voyais au radioréveil sur la table de nuit,
des chiffres éclairés d'une lumière jaune, qui faisaient un petit clic en basculant. Ludwig dormait. Quand aucune voiture ne passait sur le pont, j'entendais sa respiratio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cathe
  04 septembre 2015
Ce livre est l'histoire d'une amitié inconditionnelle telle qu'on peut en connaître à l'adolescence. "La nuit où la fille tomba du ciel, Ludwig devint mon ami". le roman commence ainsi. Ludwig et le narrateur se sont trouvés, comme on dit, et ne se sont pas quittés entre douze et dix-huit ans. L'école, les loisirs, le téléphone, c'est l'âge où on se dit tout et où on a beaucoup à se dire ! Et comme sport, ils en choisissent un qui nécessite d'être complètement en communion avec l'autre, l'aviron deux sans barreur, c'est-à-dire que les deux rameurs doivent avancer à la même cadence exactement et effectuer en même temps les manoeuvres. Leur défi pendant toutes ces années : battre des jumeaux qui pratiquent ce sport. Mais Ludwig a une sensibilité exacerbée, il est toujours celui qui propose de nouveaux défis, tente de nouvelles expériences. Rien n'est jamais acquis pour lui, il faut toujours aller plus loin. le ton du récit annonce que cette histoire n'aura pas de happy end....
Ce petit livre est vraiment magnifique. le style sobre nous fait entrer au plus profond de cette histoire et des sentiments du narrateur. C'est le type même du "roman d'apprentissage" qui présente la lente transformation d'un enfant en adulte par le passage de cette période passionnée et douloureuse de l'adolescence. le personnage de Ludwig qui nous apparaît toujours à travers le récit du narrateur est complexe, ardent, et son amitié pour le narrateur n'est pas sans ambiguïté. le narrateur au contraire parait entrainé par Ludwig, il est fasciné par lui mais lui cache quand même des éléments importants de sa vie (ses relations avec sa soeur notamment). L'absence totale de références géographiques ou temporelles en font, de plus, une histoire vraiment universelle. Vraiment ce récit est un coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ZeroJanvier79
  01 septembre 2018
Le journaliste et écrivain allemand Dirk Kurbjuweit signe avec Deux sans barreur un roman magnifique sur l'amitié. Johann et Ludwig ont douze ans quand ils font connaissance et nouent une amitié qui leur lierai jusqu'à l'âge de dix-huit ans. Nous suivons la vie de ces deux amis, inséparables au point de vouloir être semblables comme seuls des frères jumeaux pourraient l'être.
Le dénouement est sans réelle surprise mais amené avec beaucoup de pudeur et de finesse. J'ai été marqué par ce paragraphe qui reflète bien le style, à la fois simple et profond, du roman :
Bien sûr, Ludwig me manque, mais il ne faut pas croire que j'en serai définitivement accablé. le deuil est aussi une forme de compagnie, je ne suis jamais seul. Non pas que je parlerais avec Ludwig ou je ne sais quoi, je ne crois pas à ce genre de choses. Simplement, je me demande souvent ce qu'il aurait bien pu penser, faire ou dire maintenant. Je peux être franchement gai dans ces moments-là. Ces derniers temps je ne peux m'empêcher de sourire intérieurement quand je lis quelque chose sur les clones. Je doute fort que les biologistes arrivent jamais à faire ressembler un être humain à un autre comme Ludwig et moi nous sommes ressemblés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MartezeBeajour
  11 août 2016
Un autre roman chez Babel J qui fait penser à ‘J'apprends l'allemand'. La fusion entre les deux garçons n'est pas consommée, pas d'amour partagé ici, une gémellité obstinée, des joutes fratricides. Deux sans barreur c'est l'embarcation de 2 gamins qui grandissent ensemble contre tout, et cherchent à ne faire qu'un. Très belle écriture pour cette histoire très forte, minée d'évènements étranges, ces morts suicidés qui s'écrasent au jardin, ce pont qui surplombe qu'il faut défier, la route ses bruits permanents ses dangers véhiculés, l'huile des mains qui poisse dans le garage du père, la découverte très poétique du corps de la femme, l'autre qui se tait et taira son désir le plus profond. Un roman puissant sur les limites du partage et du secret, sur l'homosexualité refoulée, peut-être.
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   19 janvier 2019
La nuit où la fille tomba du ciel Ludwig devint mon ami.
Commenter  J’apprécie          10
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : AvironVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Dirk Kurbjuweit (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre