AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505010609
Éditeur : Kana (04/02/2011)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Tout le monde connaît l'indispensable du manga : Saint Seiya ! Plus connu sous le nom « Les chevaliers du zodiaque »,on se souvient de l'animé qui a envahit nos écrans avec la diffusion du club Dorothée.

Revoici ce manga culte dans une nouvelle édition entièrement retraduite.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  24 mars 2014
Ah souvenirs d'enfance ! Je regardais les épisodes du Chevalier du Zodiaque" lorsque je devais avoir sept ou huit ans et j'étais loin d'imaginer qu'un jour, non seulement ils feraient une suite (actuellement diffusée sur les chaînes de la TNT) mais qu'ils adapteraient également cette série télévisée en mangas.
Déjà, à l'époque mon personnage préféré était celui du dragon, aussi suis-je assez déçue que ce dernier n'arrive que dans le dernier chapitre mais bref...
Alors, pour ceux qui ne connaîtraient pas...de quoi ça parle ? Eh bien, figurez-vous qu'un riche industriel a eu la bonne idée de recueillir cent orphelins afin de les préparer à suivre un entraînement spécial et de devenir un jour, des chevaliers. Mais cela n'est pas si simple car encore faudrait-il qu'un jour, ils soient dignes de l'entraînement qu'ils ont reçu et qu'ils soient dignes de l'armure qui leur est destinée. Seuls dix d'entre eux y parviendront mais dans quel but les a-ton préparé à cela ?
Si vous voulez le savoir, plongez-vous une heure durant dans ce manga, très bien travaillé du point de vus graphique mais dans lequel, à mon goût, le lecteur se perd un peu dans les différentes explications de techniques de combat. A découvrir pour les plus curieux ou à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          218
thereader83
  25 octobre 2018
Une critique qui vaut pour toute la série. Comme toutes les personnes de ma génération, Saint Seiya c'est avant tout les Chevaliers du Zodiaque, le dessin animé, son générique et toutes les figurines qui ont enchanté mon enfance. J'ai ensuite découvert à 15 ans les mangas de Kurumada publiés en Français chez Kana. Déjà nostalgique de mon enfance à cette époque, je me suis plongé à corps perdu dans tous les tomes de la série, attendant patiemment chaque mois, puis chaque trimestre, que soit publié un nouveau tome jusqu'au volume 28, la lutte finale contre Hadès. J'ai littéralement été happé par l'univers de Saint Seiya, son intrigue et la richesse de ses personnages.
Comment, dès lors, écrire une critique objective de Saint Seiya sans trahir mes souvenirs d'enfant et mes joies d'adolescent ? Devenu adulte et lecteur insatiable, de mangas, de romans, d'essais, de bandes dessinées… mon esprit critique s'est affiné et je ne peux que porter un regard sincère sur cette oeuvre.
Masami Kurumada a mis au monde une oeuvre universelle qu'il a puisé dans les mythologies du monde entier. Il a synthétisé toutes ces légendes autour d'un thème simple mais efficace, celui du bien contre le mal, l'histoire d'une bande d'adolescents aux pouvoirs surhumains qui luttent t sont prêts à sacrifier leur vie pour sauver Athéna et les hommes des griffes du diabolique Hadès. le thème est simple mais assez génial, l'idée des armures de pouvoir associées à des constellations est brillante et la diversité des personnages permet à chaque lecteur de s'identifier à un de nos jeunes héros. Kurumada a dessiné un manga clair, dynamique, rythmée et riches en rebondissement.
Si je chasse maintenant l'adolescent pré-pubère de mon corps, je porterais un regard beaucoup plus sévère sur cette oeuvre culte. Si le concept et l'univers créés par Kurumada sont indiscutablement géniaux, que dire de son dessin et de son traitement de l'histoire. S'il a su s'entourer d'une armée de mangakas qui ont réalisé dans son ombre les armures les plus réussies et les décors les plus aboutis, Kurumada ne s'en est tenu qu'au dessin des visages, totalement figés et inexpressifs. Son intrigue est maltraitée en permanence, chargée d'incohérences et de raccourcis brutaux dans la narration. La série fourmille d'idées intéressantes qui sont souvent délaissées au profit d'intrigues fades et répétitives. Même si l'oeuvre est riche de rebondissements, les multiples révélations et les effets de surprise ne surprennent qu'à moitié un lecteur averti.
Que dire des séries parallèles développées ces dernières années (Episode G, Lost Canvas, Next Dimension, Omega…) dans lesquelles les studios japonais se foutent littéralement de la gueule des lecteurs en resservant sans cesse le même schéma narratif (on affronte les chevaliers de bronze, puis d'argent, avant d'affronter les gold saints dans une succession de maisons…).
Comment a-t-on pu massacrer une idée si géniale au départ en servant aux lecteurs une intrigue d'une telle pauvreté ? L'argent et les délais d'écriture n'expliquent pas tout. L'adulte que je suis devenu, qui n'a pourtant pas perdu son âme d'enfant, est déçu de l'évolution de cette histoire et comprend, d'une certaine manière qu'on s'est moqué de l'enfant qu'il était.
Sans affirmer que cette oeuvre est mauvaise, je dirais qu'elle est décevante.
En revanche, que Mr Kurumada se rassure, je continue, inlassablement, à acheter et lire chaque tome de chaque série qui sort mois après mois depuis plus 20 ans (je sais c'est bête…). Je suis addict à Saint Seiya et j'ai envie de savoir comment cette histoire se poursuit et comment elle se finira (peut-être) un jour. Qui sait, peut-être que Mr Kurumada nous réserve une surprise une apothéose finale qui fera taire tous les enfants ingrats qu'il a déçus. Je sens encore résonner son cosmos et la pureté de mon âme d'enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
jeanmick
  03 octobre 2014
Critique sur la première oeuvre Saint Seiya, celle qui se fini chez Hades.
Magnifique histoire, j'ai grandit avec ces personnages durant toute mon enfance à la tv, ce n'est qu'après après avoir appris par un ami qu'une suite existait sur le scénario que je me suis mis à lire, à lire des mangas papier d'ailleurs.
L'histoire est un poil différent de son pendant animé, la traduction française de l'époque a beaucoup dénaturé le fond de cette histoire. Ce qui me semblait être une sorte d'aventure de combats est bien plus profond que ça.
Beaucoup de "saint" sont créés avec chacun leur technique spéciale, les combats sont très prenants bien qu'assez classiques dans le genre.
Ma grande surprise en ayant lu ces livres, c'est qu'au fond il s'agit d'une histoire bien triste, de jeunes enfants au passé assez douloureux et dont le destin est de se sacrifier, de combattre pour sauver le monde.
Dans le dernier grand volet, le combat contre Hades, on s'aperçoit de toute la subtilité de l'histoire, ce qui nous semblait de simples combat d'idéaux, avec certains personnages pas très intelligents d'apparence, qui change de camps comme de chemise, on se rend compte une fois le chapitre Hades entamé de toute la richesse d'un scénario ficelé depuis des années.
Une vraie merveille cette histoire.
Je ne mets pas 5 étoiles simplement à cause des combats un peu trop classiques, avec toujours des guerriers qui sont brisés en 1000 morceaux mais finissent par terrasser leur adversaire, et pour les incohérences purement physiques (des coups à la vitesse de la lumière mais sans les conséquences qui vont avec... en tant que scientifique j'ai eu du mal avec ca ^^ )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Eden_Zorjunn
  18 octobre 2017
Quand j'ai vu ce manga, je me suis dit qu'un petit retour en enfance me ferait du bien.
Je trouve que la traduction est meilleure et qu'elle colle assez bien aux souvenirs que j'ai de la série. Seiya est le personnage principal. Il est plein de valeurs, mais reste une forte tête. Chaque jeune chevalier a une histoire familiale triste. Ils sont orphelins.
Le graphisme est vraiment typique des premiers dessins animés japonais en France. J'ai trouvé cela assez agréable.
J'ai toujours eu du mal avec le personnage de Saori Kido. Enfant, elle est tyrannique. Adulte, elle est riche et manipulatrice. Il n'y a pas vraiment d'intérêt à faire combattre des chevaliers qui doivent lutter ensemble pour une même cause. Au moins, ils sauront de quoi sont capables leurs camarades.
Les noms des personnages et des attaque varient légèrement entre le manga et l'anime. Il y a beaucoup d'explications des attaques. Cela ralentit le récit et le rythme de lecture.
Je ne suis pas une grande amatrice du début de la série. Je me demande comment sera traité les très nombreuses montées d'escaliers qui ont fait la réputation du dessin-animé.
Ce manga fera découvrir à certaine personne l'arrivée de la culture japonaise en France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yaneck
  21 mai 2016
EXTRAIT: "Nous sommes donc au début d'une oeuvre culte, grandiose, qui a marqué des milliers de jeunes à sa sortie, en manga comme en dessin animé. je ne parlerai pas de ce dernier, ce n'est pas le lieu, je me concentrerai donc sur ce premier opus, dans sa version dite Deluxe et donc en partie colorisée.
Qu'a-t-on donc au programme? Entre autre les entraînements de plusieurs chevaliers, Seiya et Shiryu notamment. Mais le gros élément de l'histoire, c'est le totalement crédible Tournoi Galactique de la fondation dirigée par Saori Kido. Mais si, ça fonctionne bien, le tournoi de catch avec armure… Je me moque… Mais en fait, j'adore ça. J'adore voir comment Masami Kurumada s'est laissé aller à montrer des chevaliers de bronze extrêmement bourrins, qui se pulvérise leurs armures les uns les autres. Il n'avait sans doute pas en tête l'inévitable montée en puissance qui allait s'ensuivre, propre au genre Shonen. "
Lien : https://chroniquesdelinvisib..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cicou45cicou45   24 mars 2014
"Une promesse non tenue, c'est un mensonge."
Commenter  J’apprécie          80
LechevalierPhenixLechevalierPhenix   13 juillet 2017
"Il est dit des chevaliers d'Athéna que leurs mains, ils pourfendaient le ciel, et de leurs pieds, il entrouvraient la terre."
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Masami Kurumada (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Masami Kurumada
Saint Seiya Omega ending 1
autres livres classés : combatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox