AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Mineo Miyazaki (Traducteur)Fabrice Buon (Traducteur)
EAN : 9782749947525
185 pages
Michel Lafon (23/09/2021)
3.91/5   22 notes
Résumé :
Le mangaka japonais Ryota Kurumado adapte pour la première fois en manga le chef d'œuvre d'Albert Camus, prix Nobel de littérature.

Oran, années 1940. De plus en plus de rats sont retrouvés morts dans les rues, semant la confusion chez les habitants. Une situation qui inquiète le jeune docteur Bernard Rieux et où l'indécision pourrait avoir des conséquences terribles.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
enairolf
  07 octobre 2021
Redécouvrir des classiques de la littérature ce n'est pas mal non? Autant vous dire que je ne suis pas du tout attiré par les classiques de la littérature. J'ai essayé vraiment mais ça ne fonctionne pas avec moi, je n'y arrive jamais et ça me fout toujours dans une panne de lecture. C'est bien dommage mais bon que voulez vous, on ne peut pas tout aimer dans la vie. Alors pouvoir découvrir un classique d'Albert Camus en manga, clairement je dis oui! Je suis hyper fan de cette idée que je trouve vraiment génial. Je trouve que ça permet de faire vivre les classiques autrement et surtout les faire découvrir à un plus large public. Et ça c'est vraiment hyper sympa!
Dans ce premier tome, on se retrouve à Oran dans les années 1940. de plus en plus de rats sont retrouvés mort dans les rues. Cette situation sème la confusion auprès des habitants. Cette situation inquiète également le jeune docteur Bernard Rieux. Dans une situation comme celle ci, l'indécision ainsi que les choix fait peuvent avoir de véritables conséquences plus que terrible..
Ce que j'ai le plus aimé dans cette lecture c'est le style du manga. On a ici un manga très épuré. Les pages ne sont pas surchargées et je trouve que ce n'est pas plus mal comme ça d'ailleurs. C'est un style simple mais un style qui fonctionne bien. On va droit au but et on n'a pas une tonne de fioritures qui ne sert à rien. le coup de crayon du mangaka m'a vraiment beaucoup plu, les émotions sont parfaitement bien retranscrites sur les visages des personnages par exemple. Et je pense que c'est vraiment ce style très épuré qui m'a énormément plu dans cette lecture. La mise en page n'est pas brouillonne, ça ne part dans tous les sens. C'est très addictif et on ne voit clairement pas les pages défiler.
Ce premier tome nous pose les bases de l'histoire. On découvre les différents personnages, l'épidémie se met en place doucement. On commence par un rat puis trois puis un nombre incalculable. La maladie se met en place doucement,. au début, on ne met pas un nom directement à la maladie. Il y a des suspicions, on n'ose pas mettre un nom sur cette maladie, par peur. Sauf que le problème c'est qu'après les rats, ça s'étend aux humains. Et là forcément ça prend une toute autre dimension. On se retrouve en plein épidémie de peste et les morts s'accumulent de plus en plus chaque jour.
Ce premier tome est une grande réussite pour moi. Adapter un classique, d'autant plus un prix Noel de la littérature, ce n'est pas chose facile. Mais pour moi c'est vraiment réussi. Et je trouve que c'est une idée vraiment merveilleuse, ça permet d'élargir le public et de faire découvrir Albert Camus à un autre public. le style du mangaka très épuré, très simple fonctionne parfaitement bien. C'est très très rapide à lire et surtout très addicitf. On a envie de se jeter sur le second tome directement après avoir tourné la dernière page. Si vous hésitiez sur ce titre, je ne peux que vous le conseiller!
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kelina
  16 juin 2022
Je n'avais jamais lu l'oeuvre d'Albert Camus, ni lu de manga de ma vie. Mais lorsque j'ai appris que La Peste avait été réécrit par Ryota Kurumado j'ai voulu faire une pierre deux coups et découvrir cette histoire sous forme de manga. Et je ne suis pas déçue. Ce premier tome est un gros coup de coeur. Il faut juste s'habituer à commencer par la fin et lire de droite à gauche mais après que la transition est faite on ne s'arrête plus.
Ce manga nous emmène en Algérie à Oran dans les années 1940. Des rats sont retrouvés morts dans les rues de la ville par milliers et quelques jours plus tard des humains commencent à tomber malade. Nous suivons le docteur Rieux qui est inquiet et indécis sur la suite des événements et cela peut avoir de grosses conséquences.
L'histoire est émouvante, subtile et très bien écrite et illustrée. La peste est une maladie tellement terrible qu'on peut que penser à cette épidémie qui a ravagé le monde il y a des siècles. de plus les images en noir et blanc nous emmènent encore plus dans cette émotion de peur, de tristesse et d'angoisse qui s'accélère de plus en plus au fil de la lecture.
Je tiens à souligner les illustrations magnifiques, et très bien dessinées de Ryota Kurumado qui nous transportent dans ce manga touchant et terrible. On ne vois pas les pages défiler et la lecture est très vite terminée. Je suis prête à attaquer le suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
christinebeausson
  17 décembre 2021
À peine remise de la relecture du roman monstre qu'est le livre d'Albert Camus, j'enchaîne avec sa version manga.
Deux tomes pour commencer, deux autres devraient suivre l'année prochaine.
La transition est brutale, pour la non initiée que je suis, je dois d'abord modifié mes habitudes de lecture ... commencer par la fin ... lire les bulles de droite à gauche.
Le trait est fin, précis et sobre.
Le noir et blanc ne rend pas compte d'Oran, ville écrasée par le Soleil.
Le visage du docteur Bernard Rieux ne correspond pas du tout dans sa représentation graphique à ce que j'avais imaginé (un jeune vieux !).
Le jeunisme des personnages est troublant ainsi que leur silhouette mince et élancée qui ne reflète pas vraiment l'idée que l'on se fait de la bonne bourgeoisie oranaise.
La reprise de certaine expression du texte initial oblige l'auteur a donné des explications comme s'il fallait traduire ce que le texte induit.
Mon ressenti ... lecture troublante ... après avoir pris le temps de m'habituer à la graphie et aux codes du manga ...je reconnais globalement que j'ai ressenti le malaise qui a été partagé par les habitants de cette ville cible d'une terrible épidémie.
J'ai ressenti l'angoisse qui monte, la douleur vécue par les malades, la terreur des proches obligés d'abandonner des êtres chers.
En route pour le tome 2 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MangAstra
  20 décembre 2021
☼ Mon avis ☼
Avant de commencer ma chronique, je voulais remercier les Éditions Michel Lafon pour l'envoi des deux premiers tomes de leur nouvelle série " La Peste ".
C'est le 19 juin que le site Comic Bunch, des Éditions Sinchosha, a révélé que le roman " La Peste" d'Albert Camus allait être adapté en manga.
Le roman d'Albert Camus " La Peste " a été publié en 1947 et est un classique de la littérature française.
Cette même année, il a reçu le prix des critiques qui est un ancien prix littéraire.
Ce livre a également permis à l'auteur de recevoir le Prix Nobel de la littérature en 1957.
------------------------------------
Tout d'abord, je trouve que c'est une très bonne idée d'avoir édité cette oeuvre en grand format.
J'aime beaucoup le visuel de la jaquette qui montre parfaitement la violence que peu provoquer la maladie de la peste envers les rats.
On peut apercevoir de nombreux cadavres de rats qui s'entassent par centaines.
Pour le coup, je ne me suis pas encore penché sur le roman d'Albert Camus mais je suis très contente d'avoir pu découvrir cette histoire sous un format que j'affectionne tout particulièrement.
Il a été difficile pour les personnages de croire ou bien même d'accepter la situation qu'ils sont en train de subir.
Malheureusement, il est également très difficile d'agir vite face à une telle maladie qui pourrait déclencher la panique chez les habitants.
Dans ce tome, on va voir que les protagonistes, ont du mal à accepter ce qui leur arrive à tel point qu'ils sont dans le déni.
Cependant l'indécision et le manque d'agissement permettent aux virus de se répandre facilement et rapidement.
Ce que j'ai aimé dans ce manga, c'est de voir que les pages qui ont été choisis pour être mis en couleurs sont celles qui représentent le docteur Rieux face au premier signe annonciateur de cette maladie.
Pour tout vous dire, j'ai adoré ma lecture grâce au thème qui est abordé, aux tournures des événements et à la rapidité de cette propagation qui reste impressionnante.
Le personnage principal est un protagoniste intéressant à suivre puisqu'on va voir l'avancée de cette propagation quand il va essayer de soigner les patients.
C'est un personnage qui donne tout sont possibles pour sauver des vies et mener à bien son travail.
C'est un type qui veut faire honnêtement les choses, malheureusement tout ne se passera pas comme il le souhaite.
Par rapport aux graphismes, je dois vous avouer que je n'ai pas complètement adhéré aux visuels, les planches sont parfois jolies à regarder et à d'autres moments beaucoup moins.
Je trouve qu'il y a beaucoup trop trait ou de trame sur les personnages.
Je pense que j'aurais bien aimé voir cet ouvrage tout en couleurs.
Pour conclure, j'ai été conquise par le récit de ce livre, j'ai adoré l'ensemble des personnages et j'ai hâte de découvrir si la maladie va s'amplifier ou aux contraires se calmer.
" La peste " est un titre que je vous recommande très fortement et je suis sûr que vous ne serez pas déçu par cette lecture.
Lien : https://mangastra.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PikAxe
  08 mars 2022
J'étais d'abord très contente de voir ce chef d'oeuvre adapté en manga, mon livre préféré adapté dans un format qui me parle plus que les romans. Cela dit, le manga m'a pas mal déçu. Au delà du style de dessin que je n'arrive pas a apprécier, je trouve qu'on passe vraiment à coté de tout ce qui fait de la Peste un si bon roman, qui se caractérise notamment par les plus ou moins longues réflexions philosophiques ou les descriptions du quotidien des personnages sous la peste qui ne sont pas bien retranscrites. Tout est très précipité, et les moments qui m'ont le plus marqué dans le roman sont totalement différents dans le manga.
Bonne initiative mais malheureusement je n'aime pas du tout l'execution. Mais si cela permet de faire découvrir la Peste à certains et donnent envie d'aller lire le roman, pourquoi pas
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
MangaNews   16 novembre 2021
Avec ce premier tome, l'adaptation manga de Ryôta Kurumado s'offre ainsi une entrée en manière convaincante, à la fois prenante et stressante, mais aussi pourvue d'une portée sociale qui résonne tristement dans ce contexte actuel.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   12 décembre 2021
Athènes ... Marseille ... La Provence ... Jaffa ... Milan ... Londres... Canton ...
Sans oublier les dix mille morts par jour à Constantinople.
Ce fléau apparu une trentaine de fois dans l'histoire ...
Et qui a emporté pas loin de cent millions de vies.
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   12 décembre 2021
Je viens de réaliser que mon travail ...
N'est pas d'essayer d'imaginer le visage de dix mille personnes.
C'est plutôt de faire ...
Mon possible pour les sauver.
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   01 novembre 2021
J’ai des doutes depuis le début mais je n’ai rien fait, rien dit.
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   01 novembre 2021
Si nous attendons encore la mort hantera encore plus les rues de la ville.
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   01 novembre 2021
Ce n’est pas si facile d’imaginer la réalité derrière ces chiffres.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : pandémiesVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
9811 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre