AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781089106425
547 pages
Éditeur : Auto édition (04/02/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Six mois se sont écoulés depuis l’abolition de l’esclavage à Olayan. Yash est désormais roi. Mais c’est un royaume à feu et à sang qu’il gouverne. Si Hannah n’a jamais été aussi détestée, ce n’est rien en comparaison de Yash, surnommé le roi fou, considéré comme un monstre depuis qu’il réprime la révolution en usant de la plus grande violence. Abandonné et trahi par son propre camp, Yash sera bientôt contraint de prendre une décision radicale pour sa famille…Ce qu’i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
carine13400
  26 septembre 2020
Ena nous fait faire un bond dans le futur avec cette romance dystopique des plus addictives ! Dès les premières pages, il est impossible de s'arrêter ! Et lorsque la dernière du premier tome est tournée, je vous défie de ne pas vous jeter sur le second tome qui est encore plus fort, plus percutant, plus addictif et plus sadique que le premier. J'ai d'ailleurs pas dormi de la nuit pour le terminer. Les deux sont des merveilles dont il ne faut absolument pas passer à côté. C'est avec des larmes et au son d'une chanson paillarde, que j'ai terminé cette lecture des plus époustouflantes.

Bouleversante, dévastatrice… Je n'ai pas de mots pour vous décrire cette dystopie comme je le souhaiterais. Non, aucun mot ne sera à la hauteur de ce que j'aimerai vraiment vous dire… Cela fait plusieurs jours que j'attends que la pression retombe, en vain… Une fois de plus, Ena a su se démarquer en cassant les codes sur ses héros et particulièrement sur le thème qui est fort, très fort et qui ne peut que nous laisser perplexe sur un avenir qui pourrait très bien nous pendre au nez. Son niveau de sadisme est du haut Level dans cette romance dystopique. Là encore, elle n'a pas ménagé tous ses protagonistes et la cruauté dépasse certaines Dark que j'ai pu lire. Mais Ena fait du Ena et sa signature déjantée fait aussi partie du lot, alors n'ayez surtout pas peur. La reine des détestés est le combo parfait d'un mélange d'amour, d'humour, de violences, de colère et d'addiction au plus haut point.

Hanna et Yash ont percutés mon coeur à une vitesse vertigineuse, et de plein fouet… Ils l'ont fait battre sur deux tomes au tempo de leur amour, de leur guerre et de leur destin… Il n'a cessé de cogner, de s'agiter à maintes et maintes reprises, alternant une bradycardie et une asystolie sévère particulièrement sur le rythme du second tome qui a tout de même failli causer son arrêt précoce jusqu'à le briser sur certains passages qui m'ont anéantie…

Ena L nous fait monter à bord de son train supersonique et nous voilà en l'an 3548.
Bienvenues au Royaume d'Olayan où Hanna ne va pas y passer les portes pour y vivre, mais essayer simplement de survivre… Survivre dans un monde où sa couleur de peau et celle de ses yeux la condamne à l'enfer. L'enfer de l'esclavagisme, de la barbarie des hommes en souvenir d'un passé qui a été détruit par les suprématistes blancs et dont les descendants payent encore leur idéologie raciste et leur folie qui ont conduit la planète à un désastre sans nom. Un héritage vieux de 600 ans qui les poursuit et les assujettis à vivre certes libres, mais dans des zones sauvages et dangereuses.

L'histoire aurait bien pu commencer par un Il était une fois… Un beau Prince charmant rencontra une sauvageonne dont il tomba éperdument amoureux…. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants… Cela aurait pu… Si le prince avait été charmant, si les soldats avaient été des nains chanteurs et la princesse douce et belle comme un enchantement… Et si le monde n'était pas devenu aussi con que leurs pieds ! Alors, on oublie ! Car dans la reine des Détestés nous sommes très loin du conte de fée, mais plutôt, dans une Dystopie sous fond de Dark Romance.
C'est l'histoire d'un Prince plus à l'aise à la guerre qu'avec les mots ou encore sur un trône, faisant tomber des corps et des têtes par milliers sur les champs de bataille sans jamais ressentir la moindre émotion et encore moins de pitié, mais qui refusera de repousser l'évidence face à une esclave à la peau claire et aux cheveux couleurs de blé. C'est avant tout l'histoire de Hanna, cette sauvageonne qui n'a rien d'une princesse et qui ne le sera jamais. Hanna est une femme forte, une sauvage qui ne reniera jamais qui elle est vraiment. Elle subira beaucoup, mais ne flanchera pas… Aux yeux de tous, elle n'est qu'un déchet de l'humanité, une esclave hideuse à la peau claire et aux yeux bleus. Au yeux de tous, elle sera la détestée… Mais toujours digne et le menton haut et fier. A mes yeux ? Elle est The Héroïne !

Mais c'est aussi et surtout, l'histoire de notre planète et de tous ses survivants qui ont choisi de vivre dans la différence en faisant payer au prix fort les blancs, qui pour eux, ne récoltent que simplement tout ce qu'ils ont semé. Ils ont détruit leur propre terre dont ils foulaient le sol chaque jour que les dieux leur donnaient de vivre. Détruite par leur égoïsme et leur cupidité… Aujourd'hui rien n'est parfait, mais douze royaumes ont été crée pensant alors, en faire un monde accompli et plus juste.

Plus juste ? Vraiment ?

Avec La Reine des détestés, Ena L nous offre une belle leçon de vie avec des thèmes de société au niveau mondial et des valeurs à méditer et à transmettre de génération en génération pour qu'un jour, on ne se retrouve pas à notre tour dans l'un de douze Royaumes ou encore pire, dans la zone libre et sauvage. C'est aussi une belle histoire d'amour interdite, née d'une rencontre improbable de deux êtres complètement différents et qui au travers de leur histoire, vont incarner justement ces valeurs en étant tiraillés entre leurs deux mondes et leurs obligations. L'allégeance que chacun d'entre eux porte à leur peuple et la trahison dont ils font preuve en se mêlant l'un à l'autre. Ensemble, on pourrait penser qu'un nouveau monde va s'ouvrir à eux, mais l'humain peut-il vraiment changer ? Qu'il soit noir, blanc, Arabe ou Chinois, le chemin sera long vers la tolérance. Vers un monde meilleur et rempli d'espoir ou l'acceptation de la différence fera justement toute La différence et où il y aura de la place pour tout le monde. Est-ce un rêve utopique ?

Leur amour aussi est un rêve, mais il est aussi fort que les personnages eux même et en même temps, aussi fragile que leur monde. On ne peut que s'attacher à eux, même si pour Yash, il nous arrive de le détester. Mais n'est-il pas esclave lui aussi de son propre monde ? de ses propres lois ? Si j'ai eu un énorme coup de coeur pour Hanna, je dois vous avouer que pour Yash c'était un sacré coup de foudre. Mais quelle femme ne succomberait pas ? Il fait monter la sexy attitude de ce roman à la puissance mille avec son charisme, sa virilité, sa force, sa détermination et sa manière d'aborder Hanna qui n'a rien de glamour, mais qui pour lui veut dire beaucoup. Leurs échanges sont eux aussi travaillés à la perfection, que ce soit dans leurs joutes, dans leur intimité ou dans leurs échanges silencieux et les non-dits.

Entre guerre, torture, esclavagisme, rébellion, soulèvement et dérèglement climatique, La reine des détestés nous ouvre les portes d'un monde de fous ! Et c'est avec des protagonistes forts, et aux caractères explosifs que nous allons faire un long chemin durant ces deux tomes dans un récit rythmé, addictif et sans aucun temps mort. Deux héros comme il n'en existe pas ! Et ils ne seront pas les seuls, tous les personnages secondaires de ce roman apportent leurs pierres à l'édifice et font de ce roman un roman exceptionnel ! Aucun n'est parfait, aucun n'ira dans le sens qu'on voudrait. Rien ne se passera facilement au point qu'on ne peut pas s'imaginer à l'avance si la fin sera belle, ou si elle restera cette triste réalité. Les émotions sont soumises à dures épreuves et particulièrement dans le second tome. Bien qu'il n'en manque pas dans le premier, il y a d'ailleurs une scène qui m'a broyé les tripes et le coeur d'une force incommensurable. Je crois que cela ne m'était jamais arrivé que ce soit aussi fort dans une lecture. Ce passage m'a mise KO, car justement je l'ai compris, ce qui fait que mon coeur l'a validé et c'est ce qui m'a le plus retourné… Et en parlant de coeur, il faut l'avoir bien accroché pour aborder cette duologie. J'aurais envi de dire, âmes sensibles s'abstenir, mais non ! Faut pas passer à côté ! Car oui c'est dur. Oui il y a de la violence. Mais il y a un vrai message de tolérance, de l'humour et aussi tellement d'amour… Qu'il soit amical, fraternel ou qu'importe les liens. L'amour est là et bien là. À sa manière, chacun ses US et ses coutumes que nous prenons d'ailleurs plaisir à découvrir ou s'en indigner 😉.

J'ai l'impression que je m'égare dans tous les sens et je crois bien que si je continue, c'est moi qui vais vous écrire un roman sur le roman de Ena l'! Alors, je vais m'arrêter là, même si j'ai encore beaucoup à dire, surtout sur Yash et Hanna que je n'ai pas décortiqués comme à mon habitude, mais je pense que de ne pas vous en dire plus et les découvrir par vous-même ne peut-être qu'une bonne surprise.

Et pour clore, je voudrais juste dire une chose essentielle à propos de son auteur….

Tant qu'Ena tiendra la plume, il y aura des jardins, de l'amour et du pain. Des chansons, du vin et on manquera de rien….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nono19
  17 août 2020
Ce tome commence juste après la décision de Yash de faire d'Hannah sa reine et d'abolir l'esclavage. Evidemment, sa décision le rend fort impopulaire. Il doit faire face à son propre peuple, à un complot fomenté par différents alliés et par la suite aux Sauvages, ces Blancs qui en ont marre d'être traité comme de la crotte et qui souhaitent reprendre le pouvoir.
Pour leur sécurité, Yash décide de séparer Hannah et Léo afin que leurs ennemis aient plus de mal à les trouver.
Chez les Sauvages, Hannah fera une rencontre qu'elle n'espérait même plus.
Qui gagnera cette guerre? Est-ce que ces personnes sur papier si différentes parviendront à trouver un terrain d'entente?
Ce deuxième tome aborde des thèmes importants notamment l'abolition de l'esclavage. Ces grandes décisions ne sont jamais acceptées facilement car une partie de la population y est favorable. Je ne comprendrai jamais comment une personne peut se considérer supérieure à une autre. Ici l'auteure a fait des Blancs les esclaves des Arabes. C'est le même concept : la couleur de peau décide de ton sort.
L'histoire de Léo qui m'a beaucoup touchée parle de traumatismes, de survivre malgré les horreurs, ...
Ce Nishad m'a fait penser au Capitaine Randall dans Outlander ... même sadisme.
Certaines scènes n'étaient pas faciles à lire.
Ce qui m'a surtout dérangée durant ma lecture, c'est toute la violence qui émaille le récit. Tous les personnages s'expriment via ce biais (sauf peut-être Madi :p). Alors oui, ils ont tous vécu des traumatismes, ils ont beaucoup de colère, de rancune, ... mais j'ai eu du mal à ressentir de l'empathie/sympathie devant leurs comportements souvent extrêmes.
L'épilogue apporte un peu de douceur dans ce monde de brutes :).



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BouquineBook
  19 mars 2020
Et voilà, je viens de terminer ce deuxième tome de la Reine des détestés et je suis toujours autant sous le charme de cette histoire. Tout comme le premier, ce deuxième tome est une pépite.
L'histoire d'Hannah et Yash continue et le plus gros du travail reste à faire pour nos deux protagonistes qui vont devoir faire des choix parfois douloureux, voir insupportable afin de rester en vie mais surtout afin de faire évoluer la mentalité du royaume. Hannah va revoir une personne de son passé ce qui d'un côté sera positif et négatif. Elle devra faire entendre sa voix et se sera pas toujours facile. Yash reste fidèle à lui-même et je suis tombée encore plus en amour pour ce personnage. Cet homme est un « Roc » mais surtout cet homme n'aime pas en demi-mesure, lorsqu'il aime c'est de tout son être. Leur amour a tous les deux est vraiment intense et d'une force incomparable. Dans ce livre, l'auteure nous montre que même lorsqu'on pense que tout est perdu, l'être humain peut se montrer sous un autre jour et nous surprendre.
L'auteure a su garder la même ligne d'écriture que le premier tome. Toutes les sensations et les émotions sont présentes. L'histoire reste aussi intense. Les nouveaux personnages tout comme les anciens ont tous une place importante dans le récit. J'ai été beaucoup touché par certains d'entre eux. Si certains sont fou alliés, d'autres sont la voix de la sagesse. le mélange des deux donne toujours ce côté piquant que j'avais tant aimé dans le premier tome.
Enfin, vous l'aurez compris et je sais que je me répète mais ces deux livres sont des coups de foudre littéraires. Je compte bien en parler beaucoup autour de moi car cette histoire mérite vraiment d'être connu et lu. Un grand merci à l'auteure, ENA L. pour ce voyage au royaume d'Olayan et pour cette magnifique leçon de vie.
Lien : https://bouquinebook.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lacedou
  26 mars 2020
Le premier tome étant déjà bien abouti, je me demandais dans quelle direction Ena.L allait partir. Mais notre caméléon de la romance a su m'emporter dans cette nouvelle épopée, beaucoup plus noire que la précédente. Ce monde créé me parait tellement réaliste ! Malgré le fait que ça soit une dystopie, je trouve ce roman très contemporain dans les thèmes abordés.Je n'ai en effet pu rester insensible sur des sujets comme l'écologie ou le racisme, criant de vérité sur un futur possible, et je dois avouer que cela m'a bien bousculée lors de certains passages.
C'est avec joie que j'ai revu Hannah et Yash, mais malheureusement comme on aurait pu s'en douter, l'abolition de l'esclavage ne se passe pas dans les meilleures conditions. J'ai adoré retrouver Madi, un des personnages secondaires, qui prend cette fois beaucoup de place et à qui on s'attache facilement pour sa bonne humeur et son amitié sincère. Elle sera une fois de plus auprès de Hannah dans ses aventures.
Hannah et Yash vont vivre des moments très durs, malgré l'amour qu'ils se portent. Il y avait une certaine distance entre eux, due à des opinions ou à une manière de voir les choses différemment, même si l'objectif final était le même.
De nouveaux personnages viendront nous apporter une autre dimension et la naissance d'un couple fera son apparition. L'un d'eux m'a beaucoup touché, ayant été torturé psychologiquement et physiquement dans son passé. J'ai trouvé ce couple très attendrissant dans leur découverte l'un de l'autre.
Vous y trouverez de l'action, quelques scènes de combat, des complots et tout un melting pot d'émotions qui ne peuvent vous laisser insensible. Pour ma part, cette histoire m'a marquée, je ne peux que vous dire de lire cette saga, qui est juste magnifique.
Lien : https://leslecturesdelacedou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nono19Nono19   17 août 2020
Je me surprends à observer Yash. Un sourire flotte sur ses lèvres tandis qu'une sorte de lueur tendre vient adoucir la noirceur de ce regard. C'est encore plus flagrant lorsqu'Hannah vient se blottir contre lui avec leur fils. Il les entoure de ses bras protecteurs, le visage fermé, prêt à mordre si on cherchait à les lui prendre. Il y a plus d'amour dans cette pièce que tout ce que j'ai connu dans ma vie... c'est déroutant quand il s'agit d'une étreinte entre un Arabe, une Blanche, et un petit métis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   17 août 2020
- Tu approuves les idées de ton frère?
- Peut-être bien ... Y'a pas de raisons pour qu'on ne se venge pas! Les civilisés nous traitent comme de la merde depuis toujours!
- Et après quoi? On recommence comme avant, en inversant les rôles? Nous esclaves et vous les maîtres? Putain, vous n'avez vraiment rien appris du passé?!
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3440 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre