AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791020906472
189 pages
Éditeur : Les liens qui libèrent (04/09/2019)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Voici le manifeste de l’association de défense des animaux L214. Un véritable cri d’alarme pour réveiller les consciences sur les horreurs que les êtres humains font subir aux animaux et sur les conséquences dramatiques pour l’environnement et la santé publique. Parce qu’un changement de modèle s’impose, L214 propose à tous des solutions concrètes, efficaces, simples et réalisables immédiatement pour changer de paradigme.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
mimo26
  23 octobre 2019
L'association de défense des animaux L214 dévoile ici l'ampleur d'un système, l'élevage intensif, qui a fait de la Terre un enfer pour une multitude d'animaux. En France, près de 3,5 millions d'animaux sont tués chaque jour dans les abattoirs, soit 2 400 chaque minute. Faisant ­fi de toute forme d'empathie, ignorant leur souffrance, l'humain a façonné les animaux à son usage. Aujourd'hui, dans les élevages standard, les poulets atteignent le poids de 1,5 kilos en trente jours, alors qu'il leur fallait quatre fois plus de temps en 1950. Une vache laitière peut produire jusqu'à 60 litres de lait par jour, alors que 7 litres suffiraient pour alimenter son veau. Plus de 80 % des animaux sont enfermés sans accès à l'extérieur, entassés par milliers dans des bâtiments le plus souvent dépourvus de fenêtres. À la lecture de cet ouvrage édi­fiant, une évidence s'impose : il nous faut changer de modèle agricole et alimentaire. L214 propose ici des solutions concrètes, efficaces, simples et réalisables immédiatement. Voici donc un véritable cri d'alarme pour réveiller les consciences sur les horreurs que les êtres humains font subir aux animaux et leurs conséquences dramatiques, notamment pour l'environnement et la santé publique.

L214 est une association de défense des animaux. Depuis ses débuts en 2008, elle a rendu publiques plus de 50 enquêtes révélant les conditions d'élevage, de transport et d'abattage des animaux. Ces vidéos ont permis de mettre au jour les pratiques routinières et les dysfonctionnements d'une industrie qui considère et traite les animaux comme des marchandises.
Lien : http://www.editionslesliensq..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
PaulineDN
  19 septembre 2019
Un livre qui résume bien l'impact de l'élevage intensif sur les animaux
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
mimo26mimo26   23 octobre 2019
Il n’en a pas toujours été ainsi. La production mondiale de viande était de 45 millions de tonnes en 1950. Elle a augmenté à un rythme soutenu pour dépasser aujourd’hui 300 millions de tonnes.
L’élevage intensif a pris son essor après la Seconde Guerre mondiale et a réduit les animaux à l’état de machines à produire. C’est une décision politique qui nous a conduits à cette terrible situation. En 1962, Edgard Pisani, alors ministre de l’Agriculture, enjoint la Bretagne à « se considérer comme un immense atelier de viande et de lait ». Ce sont les débuts de l’élevage intensif. Aujourd’hui, la France est un des pays où la consommation de produits animaux par habitant est la plus élevée au monde, au coude à coude avec les États-Unis. La France est aussi devenue le numéro un de l’élevage intensif en Europe : huit animaux sur dix sont détenus en élevage intensif. Les vaches qui paissent dans nos prés sont l’arbre qui cache la forêt : une écrasante majorité des « animaux d’élevage » sont, eux, invisibles, enfermés dans des bâtiments. Ils sont détenus dans
ces conditions jusqu’au jour où, chargés dans un camion, ils partent à l’abattoir pour y être tués à la chaîne, dans un stress immense et, souvent, de grandes souffrances. Veaux, cochons, poules, poulets, lapins, dindes : tous sont aujourd’hui concernés par ce rouleau compresseur.
L’objectif de ce modèle d’élevage est d’optimiser tous les « facteurs de production » pour atteindre une productivité maximale. À l’enfermement à vie s’ajoutent toute une série de pratiques sources de souffrances pour les animaux : vitesse de croissance accélérée, mutilations, insémination artificielle, séparation des mères et de leurs petits, élimination des individus les moins rentables…
Pour élever plus d’un milliard d’animaux terrestres chaque année et les tuer à une cadence de plus de trois millions chaque jour (chiffres pour la France), il a fallu renoncer à toute forme d’empathie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimo26mimo26   23 octobre 2019
Le rappeur Stomy Bugsy a visité l’un de ces élevages de poules pondeuses en cage près d’Amiens avec l’association DxE : « C’est l’enfer, c’est infernal ! Je ne m’attendais pas à ça. Je m’attendais à une dinguerie, mais là, c’est l’enfer. C’est lugubre, c’est sinistre. Elles sortent pas, elles vont rester comme ça pendant un an, à pondre, à pondre, à pondre… et après, elles vont aller à l’abattoir ! Avoir une vie comme ça… c’est comme ça qu’on traite des êtres vivants sur terre ?Ouvrez les yeux! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
mimo26mimo26   23 octobre 2019
Les cadavres d’animaux collectés s’amoncellent. Ils seront transformés en farines et graisses animales . Ce sont ainsi plus de 42 millions de poulets, plus de 5 millions de cochons , plus de 2 millions de canards et environ 800 000 bovins 7 qui meurent en élevage avant même d’avoir atteint l’âge d’abattage. Ce ne sont pas des animaux en fin de vie ; bien au contraire, tous sont morts jeunes.
Dans les élevages, on ne leur laisse pas le temps de vieillir. Et ce n’est
que la partie émergée du massacre constamment renouvelé des animaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimo26mimo26   23 octobre 2019
Sauf mention contraire, le tableau bien sombre que nous allons dresser concerne la France. Inutile d’aller plus loin : l’horreur se déroule sous notre nez. Mais il pourrait en aller autrement. Avec intelligence, ensemble, en tant que consommateurs et citoyens, nous pouvons agir efficacement, ici et maintenant. Des changements qui sont à notre portée à court terme, comme l’interdiction de certains modes d’élevage ou une baisse de la consommation de produits animaux, auraient un impact colossal sur la condition animale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimo26mimo26   23 octobre 2019
L’élevage intensif est intériorisé par les professionnels, abreuvés d’un seul et unique discours depuis qu’ils sont à l’école. Dans les cours de travaux pratiques, les jeunes apprennent à entasser des poulets dans des hangars ou à « ébourgeonner », c’est-à-dire à brûler les cornes des jeunes veaux. Élèves, enseignants et éleveurs sont bien souvent persuadés que ce mode d’élevage est la seule façon de nourrir l’humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
autres livres classés : Élevage intensifVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
708 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre