AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280388065
Éditeur : HQN (23/08/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
L'amour sera-t-il plus fort  ?Je l'ai tout de suite remarquée. Arrogante, hautaine, fringuée avec des vêtements de luxe, Gaëlle n'avait clairement rien à faire ici, dans une zone de guerre. Pourtant, elle était là, défiant du regard quiconque osait poser les yeux sur elle, se tenant bien droite parmi les autres bénévoles qui affluaient.Quand j'ai percuté qu'elle faisait partie du groupe humanitaire dont on m'avait confié la responsabilité, j'ai compris que j'étais d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  23 août 2017
[Pour t'avoir] est un roman très surprenant, le résumé nous laisse présager un beau moment de lecture, une romance en zone de guerre, mais cette histoire c'est bien plus que cela.
L'auteure nous plonge dans une fiction qui s'inspire de notre réalité, ce qui donne un aspect grave au récit. J'ai trouvé ce côté très intéressant, car elle sensibilise les lecteurs à des sujets d'actualité qui retransmettent un savoir. On se sent davantage investi dans l'intrigue et dans l'histoire que vont vivre Gaëlle et Austin.
Revenons un peu sur l'histoire. Gaëlle est une jeune femme née avec une cuillère en or dans la bouche, elle est exécrable, hautaine, arrogante et je vous avoue qu'au début je me suis dit que j'allais la détester… Mais on rentre très vite dans le vif du sujet, Gaëlle va devoir se rendre au Mali pour être bénévole pour une cause humanitaire. Cette décision a été prise par son père qui en a marre du petit caractère de sa fille, avec ce voyage il espère que cela va lui mettre un peu de plomb dans la tête. Sur place, Gaëlle va faire la rencontre d'Austin, un casque bleu. Il sera le responsable du groupe humanitaire. Austin comprend très vite que cette Gaëlle va lui apporter des ennuis, il a très vite cerné la jeune femme et il ne connaît que trop bien ce genre d'attitude. Mais peuvent-ils s'aimer ? L'amour a-t-il sa place quand le chaos ambiant rythme la vie des soldats et des civils ?
J'ai passé un agréable moment avec ce roman, la romance se mêle très bien dans le contexte de l'histoire, cependant le format court rend le rythme assez soutenu et le développement de la romance un peu trop rapide à mon goût. Mais je pense que c'était un choix de l'auteure que d'insérer son histoire d'amour dans un milieu réel et très bien maîtrisé. Car Ashley L.B. n'a rien écrit au hasard, on sent bien le travail de recherche, elle ne nous livre pas des informations au hasard, elle a utilisé à bon escient l'actualité de notre pays mais aussi celle du Mali. Elle met en lumière les conditions de travail des casques bleus, mais aussi la réalité effrayante qui se joue dans ses pays qui connaissent la guerre. J'ai eu le ventre noué à certains moments, tellement les sujets exploités sont poignants. Dans tout ce contexte de guerre, nos personnages vont se découvrir, s'attacher et se dévoiler. Gaëlle, cette pimbêche arriviste va se trouver elle-même, elle va vraiment se remettre en question, les jours qu'elle va passer au Mali vont lui montrer la vraie « vie », celle qui vaut le coup d'être vécue. Elle va voir les pires côtés de l'humanité, ce que les hommes sont capables de faire en temps de guerre. Ce voyage va marquer un tournant dans sa vie. Austin, quant à lui est un héros avec un grand « H ». Il dédie sa vie à son pays, mais son histoire est elle aussi très percutante. C'est un homme qui est concentré dans ce qu'il fait, son choix de vie est d'une importance capitale pour lui, comment pourrait-il s'attacher à quelqu'un alors qu'il met sa vie en danger chaque jour que Dieu fait ? J'ai trouvé cet homme très intéressant, il dégage un magnétisme irrésistible. C'est vraiment l'archétype même du soldat qui voue sa vie au combat. Mais Gaëlle va percer sa carapace et se frayer un chemin jusqu'à son coeur. Mais Austin acceptera-t-il de la laisser entrer ?
L'intrigue s'étoffe grâce à tous les personnages secondaires qui portent cette histoire fièrement. Complètement immergée dans l'histoire, on apprécie certains, lorsque l'on dénigre les autres. L'auteure nous pousse à vouloir voir au-delà des apparences. Elle met à nu les émotions de tous les protagonistes, les mettant dans des situations périlleuses. Les rebondissements s'enchaînent pour donner naissance à un complot d'une grande envergure, où l'on finit par douter de tout et de tout le monde. Je ne m'attendais pas du tout à être embarquée dans un scénario bourré d'action et de réflexion. C'était une bonne surprise.
La dynamique de la romance est agréable, même si tout s'enchaîne rapidement, les sentiments sont là, intenses, amplifiés par le contexte particulier de l'histoire. On s'attache à nos héros, on vit les épreuves avec eux.
La plume de Shirley L.B. a sa propre identité, elle est douée pour la mise en scène et elle a choisi de défendre des causes qui lui tiennent à coeur, cela se sent, cela permet aussi aux lecteurs de ne pas oublier ce qu'il se passe dans les pays en guerre. Mais aussi de ne pas oublier que nous aussi en France nous ne sommes plus à l'abris du terrorisme.
En bref, ce roman aura été une belle surprise, je ne m'attendais pas du tout à un contenu aussi riche et aussi intense. L'auteure n'a pas écrit une romance à proprement parler, elle a défendu des causes qui lui tiennent à coeur en écrivant une fiction qui flirte énormément avec une réalité dont nous devons tous avoir conscience. Les thèmes abordés ne pourront que marquer les esprits. Et la romance, même si tout est un peu trop rapide, m'a énormément plu car nos personnages évoluent ensemble et nous démontrent que l'amour fait des miracles. Je vous recommande chaudement de découvrir cette military romance très originale.
Lien : https://lmedml.com/2017/08/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Wordsoflove
  02 septembre 2017
Merci à Netgalley et Harlequin pour ce service presse.
Les plates-formes d'écriture sont en plein essor et permettent à des auteurs amateurs de percer dans le monde de l'édition. Certains ont la chance de se voir publier. C'est le cas de Shirley B.
Elle nous livre un roman avec pour thème le plus grand fléau que notre Monde subit actuellement: le terrorisme.
Austin Miller est un militaire originaire des États-Unis depuis une dizaine d'années. Il est actuellement en poste au Mali, dans un camp de Casques Bleus, protégeant les populations vulnérables. Des bénévoles étrangers sont fréquemment accueillis sur le camp pour les accompagner dans cette démarche. C'est ainsi qu'il fait la connaissance de Gaëlle, une jeune française issue de la bourgeoisie parisienne, venue prêter mains fortes contre son gré...
Dès les premières pages, on déteste immédiatement Gaëlle. Elle est l'archétype même de la pimbêche capricieuse pourrie gâtée. Elle traite les autres comme des esclaves. Contrainte de participer à cette mission humanitaire, elle finit par plonger le nez dans le monde réel, réalisant la misère qui peut y régner. Mais cela va avoir bien plus d'impact sur elle: son passé va remonter malgré elle à la surface et se le prendre en pleine figure. Et là, j'ai arrêté de la critiquer. Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Elle a trouvé ce moyen pour se protéger des autres, pas forcément la meilleure méthode mais chacun se protège comme il peut...jusqu'à ce que ce beau militaire décide de voir derrière cette carapace dorée.
Je reste pensive à la fin de ce livre. Je n'aurai pas dû lire le résumé à mon avis. Il m'a induit en erreur. Je m'attendais à une romance passionnée entre deux personnages forts, à une relation tumultueuse. Finalement, j'ai vécu cette lecture comme un roman dramatique traitant de l'emprise mondiale du terrorisme, à la fois sur les pays situés en plein conflit et sur les pays plus développés qui ne connaissent pas le sang et les armes à chaque coin de rue. La situation est très bien détaillée, on se sent on peut plus dans la réalité, trop à mon goût en fin de compte. Je lis pour rêver, m'évader, et là j'ai revécu certains événements tragiques que notre pays a subis ces dernières années. Alors c'est sûr qu'on ne vit pas dans le Monde des Bisounours, que cette réalité est bien là, comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes. Mais quand je lis, c'est pour oublier tout ce qui m'entoure.
L'intrigue du roman est bien construite, même si j'ai eu de bons soupçons. L'écriture est fluide et la narration partagée entre Austin et Gaëlle permet à chacun de nous dévoiler sa personnalité et ses émotions.
Je pense que ce roman peut combler les attentes de nombreux lecteurs, il suffit de voir les likes sur Wattpad. Il y a certains styles de romances qui me transcendent et d'autres auxquelles j'adhère difficilement. Désormais, je sais que les sujets d'actualité ne sont pas pour moi.
Didie a lu également ce roman. Contrairement à moi, elle n'a pas du tout le même point de vue. Elle s'attendait à avoir plus de guerre, plus de combats, plus de noirceur.
Deux lectures et deux avis différents. Alors les Wordettes n'ont qu'un seul conseil à vous donner: lisez-le et faites-vous votre propre avis. Il y a des lecteurs pour chaque roman. Nous n'avons pas eu de coup de coeur pour celui-ci mais, qui sait, ce sera peut-être un des vôtres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TheLovelyTeacherAddictions
  23 août 2017
Dés que j ai pris connaissance de cette sortie, j ai immédiatement eu envie de découvrir ce titre qui nous laissait penser que ce serait une romance militaire mais résumer Pour t avoir á cette seule étiquette serait une erreur car j ai été prise au tripes par cette romance qui trouve un écho formidable dans les événements que nous vivons actuellement . Shirley L.B saura vous émouvoir et nous toucher au plus profond de nous même avec l histoire d Austin et de Gaëlle .
Austin Miller est un casque bleu qui opère depuis pas mal d années au Mali dans un camp pour venir en aide à la population locale qui doit faire face à l horreur et aux atrocités . Mais être casque bleu signifie intervenir sans jamais avoir recours à la violence . Maintenir la paix dans ces lieux est donc mission impossible car le terrorisme est au rendez vous et assister impuissant à des massacres gratuits et injustes vous bouffent un homme. J ai très rapidement accroché au personnage d Austin car c est un homme au multi facettes et aux multiples vies . Nous découvrons son passé au fil des pages et il revient de loin si je peux dire . Américain , il a fait partie des tireurs d élites et puis s est engagé dans l armées après les attentats du 11 septembre et les séquelles sont très vives . Sur le terrain, il est irréprochable et on sent qu une rage et une forte impuissancebouillonnent en lui . Voir ses collègues ou des innocents enfants payer les conséquences d une guerre perdue de avance peut miner le moral et Austin remet beaucoup de choses en question.
Ainsi l amour n est pas une chose pour lui car ce sentiment humain n a pas de place dans ce coeur . Être amoureux c est prendre le risque de s attacher , de souffrir ou de perdre un être qui vous est cher . Austin fuit donc tout attachement car il sait que sa vie ne tient qu á un fil et prendre des risques ne lui fait pas peur quand il s agit de sauver des vies . de ce fait , l arrivée de Gaëlle au camp est une véritable bombe à retardement car être á ses côtés c'est retrouver son humanité , ses sentiments et voir son coeur palpiter . Les enjeux sont trop importants pour être bafoués surtout que les doutes s installent au sein du camps. Et si Austin redevenait humain le temps d une nuit mais goûter à Gaëlle c est goûter le fruit interdit et se passer d'une telle addiction est vraiment hors de question . Austin saura t il gérer ce nouvel élément dans sa vie ? le devoir et l honneur seront ils plus importants que l amour ?
Dès les premières pages , on se dit que Gaëlle Larcher n est qu'une sale peste, une petite bourgeoise pourrie gâtée qui ne pense qu'au nouveau caprice qu elle fera . le premier chapitre m a fait très "peur" dans le sens oú son attitude est atroce . Mais les apparences sont souvent trompeuses et cette quête d attention cache bien des choses . le lecteur apprend à connaître cette jeune femme que la vie n a pas épargné et qui subira de sacrés revers. Comment rebondir dans ces conditions ? Être dans la provocation pour qu on s intéresse à ce qui l'a blessé vraiment . Une fois qu elle débarque au Mali , le masque tombe et elle ne peut pas nier l horreur qui l entoure. l'injustice est á chaque moment passé au camps et Mariam lui ouvrira les yeux sur une bien triste réalité . Elle fera alors l'expérience de vie où le danger est présent et oú il faudra affronter ses peurs, ses phobies et la douloureuse réalité.
Quand on lit le résumé , on pense à une énième romance entre un militaire et une infirmière mais c est là qu on se trompe car leur histoire sera unique et marquée par des concessions , des nouvelles épreuves et la nécessité de se faire aveuglément confiance . Comme je vous le disais au début de ma chronique , cette romance trouve un terrible écho en nous car non seulement le terrorisme est présent mais outre la situation au Mali , les attentats de Paris sont aussi au coeur de l intrigue et ajoute de nouvelles émotions à une histoire poignante et intense . Jusqu oú peut on aller par amour ? Peut on se reconstruire après avoir subi et vécu l horreur ? Nos erreurs passées nous privent elles d un bonheur à portée de main?
Bref ne passez pas à côté de ce petit bijou. Shirley L.B nous offre une romance qui fait réfléchir et qui nous pousse à profiter de chaque instant comme si c'était le dernier. L'amour peut faire tomber les murs et sauver des personnages au bord du précipite. Nul doute que vous serez conquis par Austin et Gaëlle car ils trouveront forcement un écho en vous
Lien : https://thelovelyteacheraddi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesMissChocolatinebouquinent
  30 août 2017
Il était une fois Shirley L.B. qui décida d'écrire une romance dans l'ère du temps. Une romance écrite avec passion ,amour, dérision et haine. Une romance où les émotions vous prennent à la gorge et ne vous lâchent plus d'une semelle bien au-delà du dernier mot.
Il était une fois où Shirley L.B. m'emmena dans son univers où l'amour vaincra la mort. Et elle y réussit à merveille.
Gaëlle est une jeune femme issue du monde bourgeois de Paris. Dans son cliché éternel, la richesse est synonyme d'arrogance et d'égoïsme. le paraître est bien plus important que ce qui se cache sous cet apparat. Gaëlle est en tout point ce genre de femme, fille à papa qui se laisse vivre au grès de ses folles démesures. Son propre passé et son secret l'enferment dans un silence qui la rongent peu à peu, tel qu'un serpent invisible et insidieux. C'est lors d'un voyage humanitaire, imposé par son père, que la goupille va lui exploser au visage pour la métamorphoser.
Austin est le soldat américain, ancien sniper, nouveau casque bleu qui ne vit que pour son métier. Dévotion totale, pas de famille, pas d'attaches sentimentales, homme libre de tout mouvement. L'amour c'est de la poudre de perlimpinpin. Ce n'est que foutaise tout ces sentiments. Il préfère se raccrocher à la haine, à la colère et à sauver l'humanité. Austin est un fou furieux, psychopathe dans l'âme sauvé par l'armée. Droit chemin assuré mais le passé n'est jamais bien loin pour ressasser les souvenirs. Anéanti, il ne jure plus que pour son couvre-chef : sa rédemption éternelle. Et puis un beau jour, il découvre des magnifiques jambes longilignes et des yeux remplis de désespoirs et de souffrances. Sa nouvelle mission : sauver Gaëlle. Mais qui des deux sera sauvé ?
Ces deux personnages sont aux antipodes mais ils seront reconnaître en eux les blessures de leurs âmes. Leurs mots et leurs caresses agissent tels que des pansements bienfaiteurs et délibératoires.
Parlons du contexte sans lequel cette histoire n'aurait pas du tout la même dimension. Elle se déroule essentiellement au Mali dans un camp des casques bleus. Les missions humanitaires rythment le quotidien des soldats qui est partagé entre les missions de protection de la population et les aides sanitaires ou autres. Contexte dangereux entre explosion à répétitions et guet-apens. Une vie où la terreur est reine et prend par surprise même à l'autre bout du monde. Les descriptions témoignent d'une certaine brutalité mais d'une véracité que malheureusement nous ne pouvons pas feindre. le mal du siècle qui perdure et détruit de nombreuses familles qu'elles soient d'ici ou lointaine.
Shirley L.B. nous offre un scénario audacieux et alambiqué par de nombreux rebondissements et où le suspense maitrisé offrent une lecture addictive. La plume de l'auteure est d'un rafraichissement bienfaisant : énergique, sauvage, téméraire mais remplie d'une profonde sagesse donnant une volupté aux mots et aux émotions qui s'en dégagent.
Il était une fois où Shirley L.B. prit sa plume pour vous narrer une histoire d'amour éternelle dans un monde sinistre tombant en lambeaux. Et j'en fus conquise à tout jamais !
Merveilleuse découverte en ce début de rentrée littéraire que j'invite bon nombre d'entre vous à découvrir.
Vous allez succomber !
NOUVEAU COUP DE COEUR !!

Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlouquaLecture
  19 mars 2018
Cette histoire est captivante, mais je trouve qu'elle aurait mérité un peu de pages supplémentaire pour que la romance ne soit pas si rapide. C'est vrai qu'elle est malgré tout bien écrite, on est prit dans l'intrigue qui mêle la fiction à des faits réels, et je trouve que ce mélange donne encore plus d'impact à notre lecture.
Si au départ je ne supportais pas Gaëlle, je dois bien dire qu'elle a réussi à me surprendre de par ses actes au fil de ma lecture, de détestable elle est passée à une jeune femme touchante et forte de caractère, chose que je trouvais totalement inenvisageable au début. Je ne vous cacherai pas que j'ai d'ailleurs eu du mal au départ, mais une fois plongée dans l'histoire, il m'était impossible de lacher ma liseuse, j'étais en totale immersion.
Un point que j'ai trouvé apréciable, c'est que l'on sent le travail de recherche de l'auteur, on a pas l'impression que les événements sont décrits au hasard ou au petit bonheur la chance, non non non pas du tout, au contraire, et cela donne plus d epoids à l'histoire, lui donne plus de réel que de fiction. La guerre est un fait réel, et écrire une romance avec ce sujet en toile de fond n'est pas donné à tout le monde, Shirley LB c'est très bien débrouillée pour que ce mélange se fasse avec brio.
Ayant un cousin militaire de carrière, je m'y connais un peu sur le sujet, ce n'est pas forcément simple d'avoir une vie de famille, d'aimer, de s'ouvrir aux autres. Là aussi je trouve que le personnage d'Austin est plus dans le réel que la fiction, je l'apprécie encore plus pour ça (même s'il est impossible de na pas être touchée par lui). Quand à Chloé, j'ai aimé suivre son évolution au cours de cette aventure, elle va en sortir grandie.
Une belle histoire sur fond de réalité que je vous conseille de lire et relire sans hésiter, ne vous attardez pas sur le côté détestable de Chloé au début, vous serez surpris de suivre son évolution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LesMissChocolatinebouquinentLesMissChocolatinebouquinent   30 août 2017
La dépression

J’ai l’impression d’être en enfer. Je me lève le matin avec la peur de voir venir quelqu’un m’annoncer la mort d’une autre personne. D’entendre l’explosion d’un enfant sur la place du marché. De devoir retirer les balles du corps d’une personne qui essayait simplement de survivre. J’ai toujours cette même boule au ventre. Celle qui compresse tellement mes boyaux que je n’arrive pas à me lever. Plus j’y pense, plus je me dis que ça ne s’arrêtera jamais.

Puis, tu n’es pas là. Personne ne m’aide à respirer comme tu le fais. Personne n’arrive à me donner la foi. A me faire croire que ce n’est pas fini. Qu’il y a encore de l’espoir. Que l’on peut s’en sortit. Tu étais le seul à pouvoir me faire relativiser. Ma lueur d’espoir dans un monde où l’espérance n’a plus sa place. Tu m’as aidée à nettoyer les traces matérielles de ces horreurs. Et tu m’as appris à vivre avec des cicatrices qui ne s’effaceront jamais.

Tu n’étais pas juste une héros, Austin. Tu étais le mien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2017
Si nous nous devons d’accompagner les associations humanitaires dans leur mission, la tâche devient de plus en plus difficile à réaliser. Les bénévoles sont souvent ingérables et cherchent à en faire le plus possible tout en se mettant en danger. Et ça bien sûr, sans notre autorisation. Ils nous défient dès qu’ils le peuvent. Ce sont des bombes à retardement. Ces gens-là n’ont pas la même connaissance du terrain que nous et n’ont pas la moindre idée des risques encourus dans cette zone. D’où le surnom que nous leur donnons : « les illuminés ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2017
Ochlophobie.
Avoir peur de la foule. Angoisser à l’idée qu’une masse humaine vous oppresse tellement que vous allez cesser de respirer. C’est exactement ce que j’ai ressenti quand j’ai vu tous ces gens qui s’agglutinaient les uns sur les autres. C’est ce sentiment d’insécurité profonde qui m’a fait prendre mes jambes à mon cou.
Je déteste ça.
Être entourée d’autant de monde, sentir tous ces corps qui s’agitent et m’encerclent. La sensation de perdre le contrôle à chaque bruit trop brusque. Malgré ma grande taille, je me sens toujours trop petite dans ce genre de situation. Incapable de trouver la porte de secours. Inapte à supporter leurs regards sur moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2017
À croire qu’on ne tire jamais de leçons de nos erreurs passées, qu’on n’utilise jamais l’Histoire à notre avantage pour changer la donne. Pendant plus de huit ans, mes ancêtres se sont évertués à vouloir tuer le communisme vietnamien à coup de stratégies bien pensées et d’armes lourdes. Les Américains ont toujours supposé que la quantité faisait la force. La vérité, c’est que nous n’étions pas préparés. Nous n’avions aucune connaissance du terrain et nous nous sommes fait laminer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2017
Les hommes aiment les femmes comme ils aiment les bons gâteaux. Et tu sais comment sont les gâteaux, n’est-ce pas ? Délicieusement moelleux, riches en sucre et en bons ingrédients. En bref, ils sont bons parce qu’ils sont faits avec amour.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Shirley L.B (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
181 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre