AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,48

sur 27 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
0 avis
Dionysos89
  14 novembre 2014
Une petite lecture rapide de cette énième adaptation de la Belle et la Bête m'a laissé dubitatif. Certes, tout d'abord c'est toujours important, le dessin de Looky est agréable, d'autant que Belle a non seulement une plastique avantageuse mais surtout des scènes faites pour la mettre en lumière. Avis aux amateurs de douches improvisées... Pour le reste, autant j'aime l'aspect « revisite du mythe » avec des graphismes plus vivants, une histoire parfois moins guimauve et une bête plus féroce encore (et pas seulement psychologiquement), autant on se rend vite compte que le mythe est dénaturé par quantité de détails comme la malédiction maléfique à contrer, le côté pirates justifié par un nombre astronomique d'âmes à collecter et des ressorts scénaristiques amoureux un peu légers. Pour autant, le scénario de Maxe L'Hermenier tient la route et s'il se conclut bien en un diptyque bien maîtrisé, le pari sera réussi.

Commenter  J’apprécie          320
gouelan
  07 décembre 2014
On retrouve dans cette BD, version moderne de la Belle et la bête, un mélange de Cendrillon, de pirates et de bateaux volants, de moissonneurs d'âmes,de morts vivants
Belle est plus sauvage, moins attachante que dans le conte d'origine, elle a perdu toute sa sensibilité.
C'est donc une complète transformation du conte, un autre genre, une autre histoire. Conte dépoussiéré, mais qui a perdu son âme.
Commenter  J’apprécie          143
idevrieze
  03 avril 2014
Une Bande dessinée aux graphismes multiples.

Accrochée par la couverture, j'ai été tentée de commencer ce premier tome de la Belle et de la Bête. Si vous regardez bien, on a des images magnifiques, des plans aussi larges qu'étroits et un soucis du détail que l'on rencontre dans les bandes dessinées actuelles. Cette couverture me faisant penser à Long John Silver mais en moins sombre tout de même alors que l'histoire ici s'y prête bien.

Et pourtant, au détour d'une petite vignette, le sourire est venu. Car au milieu de superbes de décors et de personnages très bien réalisés, vous avez un petite petite image drôle tout simplement. Dessinée avec amour et humour. Et cela allège énormément l'atmosphère sombre de ce récit


Une version de la Belle et la Bête beaucoup plus sombre.

Je me suis dit au début que c'était encore un conte revisité. Et c'est vraiment la mode en ce moment. Sauf que la mode allie régulièrement beaucoup de romances dans le lot. Ici, nous avons une version plus "Fantasy" de ce conte. Une malédiction frappant la Bête et son aimée, un vaisseau fantôme qui nous fait penser aux fameux Pirates des Caraïbes et Belle qui est une version beaucoup plus Punchy que celle connue dans les Disney.

Cette alliance entre Fantasy et humour a bien fonctionné pour moi et le lirai avec plaisir le second tome lorsqu'il sortira. L'histoire a réussi à m'embarquer et j'ai repris avec plaisir la lecture de Bande dessinée le week end.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Oliphant
  04 février 2014
L'histoire de la Belle et la Bête revisitée en bande dessinée. Une bonne idée, l'intrigue est originale et est très différente d'autres versions plus connues. L'aventure est très sympa à suivre et donne envie d'être poursuivie ! Les dessins sont très plaisants également.
Commenter  J’apprécie          100
temps-de-livres
  18 avril 2014
Ferdinand était l'un des plus riches marchands de la région jusqu'à ce que ses navires soient perdus. Si Belle s'en accommode, ce n'est pas le cas de ses deux soeurs. Celles-ci gâtées et narcissiques veulent la gloire et la richesse. C'est à ce moment que le navire du moissonneur d'âmes surgit. Il cherche des âmes noires. Belle sauve sa famille en échange de sa vie. A bord, elle fera connaissance de la Bête, le chef des moissonneurs.

Alors que Christophe Gans vient de sortir sa version cinématographique de la Belle et La Bête (en attendant celle de Guillermo del Toro), Max L'Hermenier, Looky, Dem et Sébastien Lamirand font de même en bande dessinée.
Si les versions de Madame Leprince de Beaumont et Madame de Villeneuve sont différentes de cet album, elle en garde les thèmes. Plusieurs mystères ne sont pas dévoilés et nous vous laissons la surprise. Si les personnages n'ont rien de nouveau, il en est un (absent des contes) qui est le pivot. le mangeur des âmes. Comment est-il arrivé là ? Que veut-il ? On ne vous le révèlera pas pour l'instant. L'esthétique hésite entre un XVIIIeme et un XIXeme siècle, mais ce mélange ne dérange nullement. Les moissonneurs sont plus vrais que natures, voire effrayants par moment. Quant à la bête, tout le poids du monde semble peser sur elle. Une partie du graphisme a été fait en 3D. Ca explique certaines profondeurs de champs et des cadrages magnifiques. Tout cela donne à ce monde une ambiance baroque et sombre.
Malgré tout ce faste, la sauce ne prend pas. Une bonne partie du graphisme est réaliste, alors que quelques cases tendent vers l'humour... Et pas forcément au meilleur moment. Les 46 planches se lisent trop rapidement. Entre une page de scène de douche inutile et d'autres rapidement esquissées...
Par contre, la mise en couleur de Sébastien Lamirand est de toute beauté. Noir et couleurs chatoyantes se côtoient dans un mariage surprenant.

Première partie d'un dyptique, le storyboard aurait mérité une rallonge. Tel quel, il ressemble à une série b, avec des moyens. C'est dommage, l'album promettait.

LA BELLE ET LA BËTE T1
AUTEUR : MAX L'HERMENIER
DESSINATEURS : LOOKY-DEM
COLORISTE : SEBASTIEN LAMIRAND
EDITEUR : BAMBOO
Lien : http://temps-de-livres.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Northman
  17 juillet 2017
La belle et la bête revisité à la sauce fantasy, pourquoi pas?

Sombre et intrigant dans un premier temps, le tout se délite au fur et à mesure, la faute à un mélange de genres malvenu qui empêche de s'y plonger totalement et à un scénario de prime abord sympathique mais bien trop simple pour réellement tenir en haleine.

Le dessin se cherche du début à la fin, souvent réaliste, sérieux et bien torché, il dérive fréquemment vers la niaiserie voire la mimique débile.
Exemples : La 2nde case page 25 ressemble beaucoup à du Herenguel dans Lune d'argent sur Providence, Belle fait très sérieuse et sûre d'elle
tandis que les 2 premières cases page 26 lorgnent vers le dessin de Louis dans Tessa, ça ne colle pas avec la page précédente sans parler de la 1e case page 28 tout droit sortie d'un manga. Si bien qu'on ne sait pas vraiment ce qu'on lit et c'est déroutant.
Les couvertures sont vraiment sympa mais l'emballage est mensonger et c'est bien dommage, ça part trop dans tous les sens et ça ressemble énormément à Tessa (en beaucoup moins bien).
Pas vraiment d'identité.
On est bien loin d'Hercule...

Les situations s'enchaînent beaucoup trop vite (diptyque), les clés de l'histoire sont balancées très rapidement et on devine tout assez vite, seul le personnage de la Bête bénéficie d'un réel développement, Belle n'est pas du tout intéressante, plutôt exaspérante.

Une histoire vite fait qui se laisse lire et s'oubliera vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Andraste
  21 novembre 2020
En regardant les premières planches je me suis dit ''oula c'est quoi ça '' je l'avoue. Grosse erreur finalement. Je me suis vraiment prise au jeu de l'histoire, a essayer de trouver les ressemblances avec le vrai conte etc.. Malgré le fait que je ne sois pas fan des dessins, qui ne laissent transparaître aucunes vraies émotions des personnages... J'ai tout de même pris plaisir à lire cette bande dessinée, qui est vraiment bien pensée et bien réécrite. L'histoire est complexe mais très bien menée. On arrive à s'attacher aux personnages malgré le manque d'émotions sur les visages.
Commenter  J’apprécie          10
Erik_
  21 novembre 2020
Une nouvelle version cinéma vient à peine de sortir avec le talentueux Vincent Cassel ainsi que Léa Seydoux. On devinera aisément qui joue le rôle de la Bête. Bref, c'est un franc succès pour une version tricolore. On se rappelle tous du chef d'oeuvre des Studios Disney avec en prime la chanson de Céline Dion. Là, on se situe aux antipodes avec une version plus proche de l'oeuvre originale.

Bon, comme c'est la mode, le format bd vient également de sortir sa version. Bamboo aime bien surfer sur les succès du moment. A noter qu'à ce jour, il existe 4 versions en bande dessinée de ce conte. Je ne les ai curieusement pas lues. Des oeuvres m'échappent encore. Pour revenir à la bd, j'ai beaucoup apprécié la trame de cette histoire qui a totalement changé. le fait principal reste que Belle essaye de délivrer la Bête d'une terrible malédiction. Cependant, la Bête aime véritablement une autre femme. C'est là que les choses se corsent...

Sur la forme, c'est joliment bien dessiné car on entre dans cet univers magique assez facilement. C'est une adaptation parfaitement réussie avec des décors sublimes. Bref, une version modernisée assez convaincante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meygisan
  09 novembre 2016
Je ne connais pas suffisamment l'oeuvre d'origine dont cette bd est une adaptation, pour en établir une comparaison honnête. Néanmoins je puis affirmer que la bd en elle même est une chouette oeuvre, qui présente cependant quelques défauts. Si le scénario tient la route et se justifie, en mettant en valeur son héroïne, si les graphismes de Looky dans l'ensemble plutôt très bien réussis, il en résulte tout de même une impression de "grotesque". Les relents "mangaïstiques" du trait de Looky nuisent considérablement à cette oeuvre, qui tend limite vers une atmosphère gothique, les enjeux dramatiques, clairement romantiques ( hérités de l'oeuvre originale je pense), sont désamorcés par, soit des scènes sensées être humoristiques, mais qui tombe à l'eau, soit par des virages scénaristiques plus que légers, trop à mon goût. Je n'ai pas vu l'utilité des pirates; ils me rappellent trop quelque épisode de la série des Pirates des Caraïbes.
Il n'en reste que les thèmes principaux de l'amour et la rédemption sont bien présents et au coeur du drame qui se joue ici. L'amour de manière générale dans l'attitude et la personnalité de Belle, et la rédemption à peine esquissée mais que l'on devine à travers la malédiction, et le personnage de la bête.
J'attends d'avoir lu le second tome pour me prononcer définitivement sur cette oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Rhia
  05 août 2014
Très agréable et très beau mais on reste sur sa faim... L'histoire commence, et finit sur un "à suivre" quasiment tout de suite.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1940 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre